Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English

Fiche de EL HADJ SAID Kenza

Bureau : Bureau 114 (Pôle AAFE)
E-mail : kenzaelhadjsaid@gmail.com
Fonction : Doctorant(e) en Sciences de l'Éducation

Thèse

Directeur de thèse : Jean-François GIRET

Co-directrice de thèse : Claire BONNARD

 

Titre de la thèse : Les conditions de vie étudiante à l’aune de la théorie des capabilités : étude de cas de la ville de Paris

 

Cette thèse professionnelle avec la Mairie de Paris permettra de voir dans quelle mesure les politiques de la ville de Paris, via le projet de ville-campus, seraient susceptibles d’améliorer les conditions de vie étudiantes tout en influençant de manière inclusive la réussite universitaire. Or, par le passé, la mise en œuvre des politiques de création de campus universitaires ne semble pas avoir conduit à une réduction des inégalités sociales et spatiales de la vie étudiante (Dubet & Sembel ; 1994).

La thèse poursuit deux objectifs :

Le premier est d’appréhender les conditions de vie et d’études des étudiants qui résident au sein de la métropole parisienne. Il s’agira notamment d’identifier les risques de vulnérabilité des étudiants identifiés par différents facteurs (renoncement aux soins, isolement social, logement, précarité financière…) et les contraintes qu’ils peuvent générer (Cordazzo, 2016). Les spécificités de la métropole parisienne, notamment en termes de coûts de la vie étudiante, devront être pris en compte. Une attention particulière portera sur les étudiants arrivés sur Paris après leur baccalauréat et plus souvent en situation de décohabitation. Concernant le cas des étudiants étrangers, comme l’ont souligné Coulon et Paivandi (2003) et Agulhon et De Brito, (2009) pour Paris, les modes d’affiliation scolaire et culturelle peuvent être très variés et nécessitent souvent une analyse fine par sous-catégories pour comprendre les liens entre conditions de vie et rapport aux études.

Le second objectif est d’étudier les effets de ces conditions de vie et d’études sur la réussite étudiante. La mesure de la réussite dans l’enseignement supérieure est complexe à étudier et doit dans la mesure du possible s’inscrire dans une prise en compte la plus large possible de la trajectoire étudiante. Elle est néanmoins nécessaire pour comprendre comment risquent de se cumuler les inégalités pour les étudiants les plus en difficultés. Outre les conditions matérielles de vie étudiante, la recherche se centrera également sur la manière dont les étudiants apprécient leur environnement d’études et leurs manières d’étudier, deux facteurs qui semblent déterminants pour l’investissement studieux (Paivandi, 2012).

 

Publications



7 documents

Communication dans un congrès

  • Kenza El Hadj Said. Territories and effects on student living conditions : a case study of the Paris student housing scheme. 12th International EUREDOCS Conference "HEIs coping with external and internal challenges", Sep 2021, Porto, Portugal. ⟨hal-03339103⟩
  • Kenza El Hadj Said. Comment la dégradation de la vie étudiante a-t-elle affecté les manières d’étudier durant la pandémie ?. Apprendre et enseigner dans le supérieur, Journée d’études des jeunes chercheur.es du LISEC, LISEC (Laboratoire interuniversitaire des sciences de l'éducation et de la communication), Jun 2021, Nancy, France. ⟨hal-03266388⟩
  • Kenza El Hadj Said. La thèse en CIFRE : les tenants et les aboutissants en sciences humaines et sociales. Journée de rencontre sur le doctorat, Association des Doctorant.e.s et Docteur.e.s Orléanais.es en sciences humaines et sociales, Jun 2021, Orléans, France. ⟨hal-03266411⟩
  • Kenza El Hadj Said. Quelle posture épistémologique adopter en thèse CIFRE dans une collectivité territoriale ?. Séminaire "Évolution et diversité des formes du doctorat", AJCSEF (Association des Jeunes Chercheur.se.s en Sciences de l’Education et de la Formation), May 2021, A distance, France. ⟨hal-03266401⟩
  • Kenza El Hadj Said. Territoires et effets sur les conditions de vie étudiante : étude de cas du dispositif de l’Aide à l’Installation dans un Logement pour les Étudiants de la Ville de Paris. Colloque doctoral international CIDEF, CREN, Oct 2020, Nantes, France. ⟨halshs-03011700⟩

Pré-publication, Document de travail

  • Kenza El Hadj Said, Claire Bonnard, Jean-François Giret. Les conditions de vie étudiante en période de confinement : premiers résultats de l’enquête. 2020. ⟨halshs-02865871⟩

Rapport

  • Kenza El Hadj Said, Jean-Michel Jolion. La territorialisation des thèses CIFRE en Auvergne-Rhône-Alpes : où en est-on ?. [Rapport de recherche] DRRT Auvergne-Rhône-Alpes. 2020. ⟨halshs-02615669⟩

 
 

photo_de_profil:
5617
identite:
EL HADJ SAID Kenza
fonction:
Doctorant(e) en Sciences de l'Éducation
adresse_postale:
telephone:
bureau:
Bureau 114 (Pôle AAFE)
fax:
courriel:
kenzaelhadjsaid@gmail.com
url_site_perso_ou_professionnel:
cv:
kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:0:"";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

{tab=Thèse}

Directeur de thèse : Jean-François GIRET

Co-directrice de thèse : Claire BONNARD

 

Titre de la thèse : Les conditions de vie étudiante à l'aune de la théorie des capabilités : étude de cas de la ville de Paris

 

Cette thèse professionnelle avec la Mairie de Paris permettra de voir dans quelle mesure les politiques de la ville de Paris, via le projet de ville-campus, seraient susceptibles d’améliorer les conditions de vie étudiantes tout en influençant de manière inclusive la réussite universitaire. Or, par le passé, la mise en œuvre des politiques de création de campus universitaires ne semble pas avoir conduit à une réduction des inégalités sociales et spatiales de la vie étudiante (Dubet & Sembel ; 1994).

La thèse poursuit deux objectifs :

Le premier est d’appréhender les conditions de vie et d’études des étudiants qui résident au sein de la métropole parisienne. Il s’agira notamment d’identifier les risques de vulnérabilité des étudiants identifiés par différents facteurs (renoncement aux soins, isolement social, logement, précarité financière…) et les contraintes qu’ils peuvent générer (Cordazzo, 2016). Les spécificités de la métropole parisienne, notamment en termes de coûts de la vie étudiante, devront être pris en compte. Une attention particulière portera sur les étudiants arrivés sur Paris après leur baccalauréat et plus souvent en situation de décohabitation. Concernant le cas des étudiants étrangers, comme l’ont souligné Coulon et Paivandi (2003) et Agulhon et De Brito, (2009) pour Paris, les modes d’affiliation scolaire et culturelle peuvent être très variés et nécessitent souvent une analyse fine par sous-catégories pour comprendre les liens entre conditions de vie et rapport aux études.

Le second objectif est d’étudier les effets de ces conditions de vie et d’études sur la réussite étudiante. La mesure de la réussite dans l’enseignement supérieure est complexe à étudier et doit dans la mesure du possible s’inscrire dans une prise en compte la plus large possible de la trajectoire étudiante. Elle est néanmoins nécessaire pour comprendre comment risquent de se cumuler les inégalités pour les étudiants les plus en difficultés. Outre les conditions matérielles de vie étudiante, la recherche se centrera également sur la manière dont les étudiants apprécient leur environnement d’études et leurs manières d’étudier, deux facteurs qui semblent déterminants pour l’investissement studieux (Paivandi, 2012).

{tab=Publications}

[cv-hal id=kenza-el-hadj-said type=authIdHal_s]

{/tabs}

Log In

Create an account