Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English

Fiche de MERLIN Fanette

Fonction : Docteur(e) venant de soutenir sa thèse, chercheur(se) associé(e)

 

Thèse

Directrice de thèse : Sophie Morlaix
Co-directrice de thèse : Marielle Le Mener

Titre de la thèse : Une sélection à répétition. L’accès des bacheliers professionnels à un diplôme de l’enseignement supérieur »

Cette thèse porte sur l’accès des bacheliers professionnels à un diplôme de l’enseignement supérieur au regard de deux évolutions récentes majeures : l’explosion du nombre de bacheliers professionnels, d’une part, et la hausse continue de leur taux d’inscription dans l’enseignement supérieur, d’autre part. Entre 2000 et 2015, la conjonction de ces deux phénomènes a conduit à multiplier quasiment par quatre le nombre de bacheliers professionnels engagés dans l’enseignement supérieur. Dans cette recherche, nous expliquons les freins et les leviers de ces nouveaux parcours éducatifs à travers les déterminants du franchissement successif de trois étapes de sélection. La sélection informelle, d’abord, correspond à l’influence de l’environnement des élèves sur leurs aspirations scolaires : ce travail montre que le milieu social, les proches, les enseignants des bacheliers professionnels contribuent à orienter leurs projets d’études supérieures autant que leurs goûts personnels ou leur niveau scolaire. La sélection formelle, ensuite, est le moment où l’institution éducative choisit les candidats autorisés à s’inscrire dans la filière demandée : la section de technicien supérieur (STS), filière essentielle de poursuite d’études des bacheliers professionnels, apparaît ici comme une formation hautement concurrentielle, qui mobilise à l’endroit des bacheliers professionnels des critères de sélection invisibles voire illégitimes, désavantageant notamment les jeunes issus de milieu populaire, les étrangers ou les élèves boursiers. Par ailleurs, bien que théoriquement favorisés par une politique publique entamée en 2013, les bacheliers professionnels restent en 2018 pénalisés pour entrer en STS, par rapport aux autres bacheliers. Enfin, la sélection effective se rapporte à la réussite des étudiants, considérant leurs chances de diplomation comme le signe d’un accès « réel » à l’enseignement supérieur. En STS, nos résultats soulignent l’absence d’inégalités sociales de réussite scolaire parmi les bacheliers professionnels. En revanche, parmi l’ensemble des filières, ces derniers sont pénalisés par un déficit de confiance et un moindre sentiment d’efficacité personnelle, ainsi que par un manque de maîtrise des méthodes de travail personnel. Enfin, la réussite des bacheliers professionnels dans l’enseignement supérieur est entravée par des difficultés socioéconomiques notables, parmi lesquelles la nécessité d’exercer un emploi ou la difficulté à financer un logement.

 

Publications



10 documents

Article dans une revue

  • Fanette Merlin. Sortir sans diplôme de STS : l’autre échec de l’enseignement supérieur. Formation Emploi. Revue française de sciences sociales, La documentation française/CEREQ, 2020, pp.7-37. ⟨10.4000/formationemploi.7976⟩. ⟨hal-02559042⟩
  • Fanette Merlin. Une insertion plus difficile pour les jeunes «recalés» à l’entrée du supérieur. Céreq Bref, Centre d'études et de recherches sur les qualifications, 2020, n°399, 4 p. ⟨halshs-03093857⟩
  • Fanette Merlin. Le "décrochage" en STS : l’autre échec dans l’enseignement supérieur. Céreq Bref, Centre d'études et de recherches sur les qualifications, 2018, n° 366, 4 p. ⟨halshs-02303243⟩
  • Dominique Maillard, Fanette Merlin, Pascale Rouaud, Manon Olaria. « Tous » mobilisés contre le décrochage scolaire : Variations autour d'un mot d'ordre national. Céreq Bref, Centre d'études et de recherches sur les qualifications, 2016, 345, pp.4. ⟨hal-03199388⟩

Communication dans un congrès

  • Fanette Merlin. Mobilité socioprofessionnelle des diplômés de BTS en début de carrière. [Probable / Improbable] Transclasse, Transgenre,Transnational.. : 10èmes rencontres Jeunes & sociétés en Europe et autour de la Méditerranée, CEREQ; IRENEM; LEST, Oct 2021, Marseille, France. ⟨hal-03420870⟩
  • Fanette Merlin. Une sélection parmi d'autres : les déterminants du souhait d’études supérieures des bacheliers professionnels. Sélections, du système éducatif au marché du travail : XXVIèmes journées du longitudinal, CEREQ, Nov 2020, Toulouse, France. pp.285-310. ⟨halshs-03136418⟩
  • Fanette Merlin. La marque de la sélection. Les débuts de carrière contrariés des « recalés » du supérieur. 26èmes journées du Longitudinal : Sélections, du système éducatif au marché du travail, CERTOP; EFTS; LPS-DT, Nov 2020, Toulouse, France. pp.325-339. ⟨halshs-03019900⟩

Ouvrage (y compris édition critique et traduction)

  • Philippe Lemistre, Fanette Merlin. Parcours d’études et insertion des diplômés du supérieur: le rôle des baccalauréats et des formations Bac+2. CNESCO, 130p., 2019. ⟨hal-03118557⟩

Chapitre d'ouvrage

  • Philippe Lemistre, Fanette Merlin. À diplôme égal, le parcours scolaire pèse sur l'insertion. Thomas Couppié, Arnaud Dupray, Céline Gasquet, Philippe Lemistre. Enseignement Supérieur : nouveaux parcours, nouveaux publics, Céreq, pp.17-26, 2021, Céreq Essentiels. ⟨hal-03468705⟩
  • Philippe Lemistre, Fanette Merlin. Influence du parcours d’études sur l’insertion des sortants de l’université. Julien Calmand, Philippe Lemistre. Effet du parcours à diplôme donné sur l’insertion professionnelle, Céreq Echanges, pp.53-66, 2019. ⟨hal-03468661⟩

 
 

 

photo_de_profil:
4078
identite:
MERLIN Fanette
grade:
Professeur
adresse_postale:
telephone:
bureau:
courriel:
fanette.merlin@cereq.fr
url_site_perso_ou_professionnel:
kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:0:"";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

 {tab=Thèse}

Directrice de thèse : Sophie Morlaix
Co-directrice de thèse : Marielle Le Mener

Titre de la thèse : Une sélection à répétition. L'accès des bacheliers professionnels à un diplôme de l'enseignement supérieur"

Cette thèse porte sur l'accès des bacheliers professionnels à un diplôme de l'enseignement supérieur au regard de deux évolutions récentes majeures : l'explosion du nombre de bacheliers professionnels, d'une part, et la hausse continue de leur taux d'inscription dans l'enseignement supérieur, d'autre part. Entre 2000 et 2015, la conjonction de ces deux phénomènes a conduit à multiplier quasiment par quatre le nombre de bacheliers professionnels engagés dans l'enseignement supérieur. Dans cette recherche, nous expliquons les freins et les leviers de ces nouveaux parcours éducatifs à travers les déterminants du franchissement successif de trois étapes de sélection. La sélection informelle, d'abord, correspond à l'influence de l'environnement des élèves sur leurs aspirations scolaires : ce travail montre que le milieu social, les proches, les enseignants des bacheliers professionnels contribuent à orienter leurs projets d'études supérieures autant que leurs goûts personnels ou leur niveau scolaire. La sélection formelle, ensuite, est le moment où l'institution éducative choisit les candidats autorisés à s'inscrire dans la filière demandée : la section de technicien supérieur (STS), filière essentielle de poursuite d'études des bacheliers professionnels, apparaît ici comme une formation hautement concurrentielle, qui mobilise à l'endroit des bacheliers professionnels des critères de sélection invisibles voire illégitimes, désavantageant notamment les jeunes issus de milieu populaire, les étrangers ou les élèves boursiers. Par ailleurs, bien que théoriquement favorisés par une politique publique entamée en 2013, les bacheliers professionnels restent en 2018 pénalisés pour entrer en STS, par rapport aux autres bacheliers. Enfin, la sélection effective se rapporte à la réussite des étudiants, considérant leurs chances de diplomation comme le signe d'un accès « réel » à l'enseignement supérieur. En STS, nos résultats soulignent l'absence d'inégalités sociales de réussite scolaire parmi les bacheliers professionnels. En revanche, parmi l'ensemble des filières, ces derniers sont pénalisés par un déficit de confiance et un moindre sentiment d'efficacité personnelle, ainsi que par un manque de maîtrise des méthodes de travail personnel. Enfin, la réussite des bacheliers professionnels dans l'enseignement supérieur est entravée par des difficultés socioéconomiques notables, parmi lesquelles la nécessité d'exercer un emploi ou la difficulté à financer un logement.

{tab=Publications}

[cv-hal id=fanette-merlin type=authIdHal_s]

{/tabs}

 

fonction:
Docteur(e) venant de soutenir sa thèse, chercheur(se) associé(e)
fax:
cv:

Log In

Create an account