Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English

Fiche de TAMAYO MARTINEZ Abraham

Fonction : Doctorant(e) en Sciences de l'Éducation

Thèse

Titre de thèse : L’économie numérique transforme-t-elle les besoins en compétences dans le professions ?

Directeurs de thèse: Jean-François Giret et Jordi Planas Coll

Résumé de thèse :
La montée en puissance des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) pose la question des compétences et des formations nécessaires pour exercer les nouveaux emplois qui sont créés. La thèse propose de se centrer de manière comparative sur deux types de professions susceptibles de bénéficier d’un développement des NTIC, une profession très qualifiée et une profession peu qualifiée mais dont les emplois se développent du fait de l’essor des nouvelles technologies. Cela renvoie à un dualisme du marché du travail dont certaines recherches récentes montrent qu’elles risquent de s’amplifier avec le numérique et modifier les exigences en compétences. Un premier segment concerne le recrutement de salariés très diplômés sur des postes qualifiés et réclamant des compétences techniques liées directement aux NTIC. Un second segment va au contraire se développer autour des emplois moins qualifiés qui risquent de requérir des compétences moins spécifiques. Le développement de ce second segment peut en outre générer un déclassement professionnel important et constituer des trappes d’emplois à faible qualification.
D’un point de vue théorique et méthodologique, la réflexion s’appuiera sur les travaux concernant la manière d’appréhender les compétences, notamment numériques, dans les recherches sur la relation formation-emploi. Se pose d’abord la question d’identifier le périmètre des compétences dites numériques et de leur complémentarité avec d’autres compétences plus transversales. Il convient ensuite de s’interroger sur les formations initiales ou contenues dont bénéficient les salariés sur les emplois exposés aux NTIC. D’un point de vue empirique, la thèse devra s’appuyer sur un travail d’enquête essentiellement qualitatif, complété par des données quantitatives nécessaires pour apporter des éléments de cadrage. Enfin, une perspective internationale pourra enrichir l’analyse, même si la thèse devra tenir compte des cadres sociétaux différents qui gouvernent la relation formation-emploi dans chaque pays.

 
 

photo_de_profil:
3136
identite:
TAMAYO MARTINEZ Abraham
fonction:
Doctorant(e) en Sciences de l'Éducation
adresse_postale:
telephone:
bureau:
fax:
courriel:
url_site_perso_ou_professionnel:
cv:
kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:0:"";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

{tab=Thèse}

Titre de thèse : L’économie numérique transforme-t-elle les besoins en compétences dans le professions ?

Directeurs de thèse: Jean-François Giret et Jordi Planas Coll

Résumé de thèse :
La montée en puissance des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) pose la question des compétences et des formations nécessaires pour exercer les nouveaux emplois qui sont créés. La thèse propose de se centrer de manière comparative sur deux types de professions susceptibles de bénéficier d’un développement des NTIC, une profession très qualifiée et une profession peu qualifiée mais dont les emplois se développent du fait de l’essor des nouvelles technologies. Cela renvoie à un dualisme du marché du travail dont certaines recherches récentes montrent qu’elles risquent de s’amplifier avec le numérique et modifier les exigences en compétences. Un premier segment concerne le recrutement de salariés très diplômés sur des postes qualifiés et réclamant des compétences techniques liées directement aux NTIC. Un second segment va au contraire se développer autour des emplois moins qualifiés qui risquent de requérir des compétences moins spécifiques. Le développement de ce second segment peut en outre générer un déclassement professionnel important et constituer des trappes d’emplois à faible qualification.
D’un point de vue théorique et méthodologique, la réflexion s’appuiera sur les travaux concernant la manière d’appréhender les compétences, notamment numériques, dans les recherches sur la relation formation-emploi. Se pose d’abord la question d’identifier le périmètre des compétences dites numériques et de leur complémentarité avec d’autres compétences plus transversales. Il convient ensuite de s’interroger sur les formations initiales ou contenues dont bénéficient les salariés sur les emplois exposés aux NTIC. D’un point de vue empirique, la thèse devra s’appuyer sur un travail d’enquête essentiellement qualitatif, complété par des données quantitatives nécessaires pour apporter des éléments de cadrage. Enfin, une perspective internationale pourra enrichir l’analyse, même si la thèse devra tenir compte des cadres sociétaux différents qui gouvernent la relation formation-emploi dans chaque pays.

{/tabs}

Log In

Create an account