Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English
aA - +Imprimer la page

Liste des Publications 1984

84001.- Les incidences de la structuration de l’offre d’éducation.- Eicher J.-C. ; Perrot J..- Perspectives de réussite : au delà des insuccès scolaire, Bordeaux, 27-29 février 1987
Les élèves et leur famille « demandent » de l’éducation à des institutions qui « offrent » des services éducatifs. La demande d’éducation est donc médiatisée par cette offre du système scolaire qui, par ses caractéristiques et ses contraintes propres influence les choix des élèves et/ou de leur famille. Ce document tente d’explorer cette influence de l’offre en distinguant trois moments de son action : tout au long de la scolarité par son influence sur la « production de valeur scolaire » par l’élève, au moment de l’évaluation de cette « valeur scolaire », au passage entre cycles d’enseignement à travers les mécanismes d’orientation.

84002.- L’enseignement supérieur au Bénin.- Perrot J..- Mars 1984.- Banque mondiale

84003.- L’enseignement supérieur au Cameroun.- Perrot J..- Mars 1984.- Banque mondiale

84004.- L’enseignement universitaire au Sénégal.– Cuenin S..- Février 1984.- Banque mondiale

84005.- Aspects économiques de l’introduction des nouvelles technologies de l’information dans l’éducation.- Eicher J.-C..- Conférence internationale sur l’éducation et les nouvelles technologies de l’information, Paris, 9-12 juillet 1984.- OCDE

84006.- Comportement en cours d’études et accès à l’emploi.- Paul J.-J..- Colloque de l’association d’économétrie appliquée, Dijon, 1-2 mars 1984.- Association d’économétrie appliquée.- Même version de l’article dans la revue « Consommation », n°1/84 (83003)
Ce papier démontre qu’au sein d’une population d’un niveau de formation donné qui accède au marché du travail primaire, le niveau de l’emploi atteint sera dépendant des traits de comportement de l’individu.

84007.- Commentaires sur la communication de Clément Lémelin : « l’offre d’éducation : coûts, productivité et efficacité ».– Millot B..- Cahiers de l’ACFAS, N° 23, avril 1984.- Titre du numéro 23 des cahiers de l’ACFAS : « Les ressources humaines et la croissance économique », sous la dir. de Claude Montmarquette et Rachel Houle. pp. 148-1555

84008.- L’éducation dans une nouvelle division temporelle des activités : raisonnement sur deux cas nationaux.- Millot B..- Éducation et sociétés, N° 6, avril/mai 1984

84009.- Offre d’équipements socio-culturels et sportifs et comportements des élèves : conséquences pour une politique sociale.- Perrot J. ; Rapiau M.-T..- Version résumée du cahier de l’IREDU numéro 38, mai 1984
De plus en plus, les pratiques sportives et culturelles passent par l’utilisation d’équipements spécifiques. Laisser la fourniture entièrement au seul secteur privé entrainerait une consommation socialement très inégalitaire, car les individus devraient alors acquitter intégralement un prix très élevé. Actuellement, la réduction des inégalités s’appuie sur la création d’établissements fortement subventionnés par la collectivité, avec pour conséquence un faible prix à acquitter par les individus. Or, dans la réalité, on observe que cette politique n’aboutit généralement pars à une réduction des inégalités. Telle qu’elle fonctionne à l’heure actuelle, l’offre d’équipements n’apparait pas être une condition suffisante pour attirer les individus défavorisés oun ne pratiquant pas d’activité. L’objectif des auteurs a été de montrer qu’un transformant les politiques d’offre, on peut aboutir à une plus forte réduction des inégalités de pratiques. L’étude a été réalisée auprès de 700 élèves de classe de 4ème de l’agglomération dijonnaise. Avant leur action, les auteurs ont essayé de déterminer les facteurs jouant un rôle dans la prise de décision des élèves face aux loisirs.

84010.- Offre d’équipements socio-culturels et sportifs et comportements des élèves : conséquences pour une politique sociale.- Perrot J. ; Rapiau M.-T..- Cahiers de l’IREDU, N° 38, mai 1984.- 60 F
De plus en plus, les pratiques sportives et culturelles passent par l’utilisation d’équipements spécifiques. Laisser la fourniture entièrement au seul secteur privé entrainerait une consommation socialement très inégalitaire, car les individus devraient alors acquitter intégralement un prix très élevé. Actuellement, la réduction des inégalités s’appuie sur la création d’établissements fortement subventionnés par la collectivité, avec pour conséquence un faible prix à acquitter par les individus. Or, dans la réalité, on observe que cette politique n’aboutit généralement pars à une réduction des inégalités. Telle qu’elle fonctionne à l’heure actuelle, l’offre d’équipements n’apparait pas être une condition suffisante pour attirer les individus défavorisés oun ne pratiquant pas d’activité. L’objectif des auteurs a été de montrer qu’un transformant les politiques d’offre, on peut aboutir à une plus forte réduction des inégalités de pratiques. L’étude a été réalisée auprès de 700 élèves de classe de 4ème de l’agglomération dijonnaise. Avant leur action, les auteurs ont essayé de déterminer les facteurs jouant un rôle dans la prise de décision des élèves face aux loisirs.

84011.- La signification économique du travail social.- Perrot J..- Informations sociales, Mai 1984

84012.- Occidentalisation ou modèles nationaux : le cas des services éducatifs.- Orivel F..- Congrès international des économistes de langue française, Clermont-Ferrand, 24-26 mai 1984.- Économistes de langue française

84014.- Analyse économique du temps libre.- Millot B..- Pour, N° 95, Mai-juin 1984.- Titre du n°95 de la revue Pour : « Le temps libre, mythe et réalités »
Un type de société génère sa théorisation économique ; celle-ci à son tour façonne une idée du temps qui reflète l’organisation et l’utilisation du temps dans la société. Avant que n’apparaissent les promesses et les problèmes du temps libre, un long trajet technologique et social a du être parcouru. Mais c’est la traduction méthodologique de ce trajet par les économistes qui a semblé la plus suggestive et c’est de ce type de discours que l’auteur a tenté ici d’esquisser l’évolution. Ainsi, sont brièvement retracés l’association originelle entre temps et travail, puis le détachement progressif du temps des activités de production, son rapprochement avec la consommation et de la ratification finale de sa valeur propre avec l’émergence de l’idée de temps libre. Ensuite, sont évoqués le paradoxe qui veut que la liberté du temps annonce sa rareté et l’illusion moraliste selon laquelle nous sommes menacés de voir notre temps libre aliéné par les industriels du loisir.

84015.- Offre d’équipements socio-culturels et sportifs et comportement des élèves.- Perrot J..- Journées de micro-économie appliquée, Le Mans, 6-7 juin 1984.- Ce texte est issu d’une recherche financée par le commissariat général au plan : appel d’offre « politiques sociales », 1981

84017.- Les entreprises et l’alternance en Bourgogne.- Danrey J., Juillet 1984

84018.- Les coûts et les dépenses d’enseignement : le cas de la France.- Cuenin S. ; Orivel F. ; Perrot J..- Juillet 1984.- OCDE

84019.- Organismes de formation et alternance.- Paul J.-J..- Formation emploi, N°7, 1984
L’alternance apparait aux yeux de beaucoup comme un procédé pédagogique novateur particulièrement bien adapté à un public qui a quitté l’école en situation d’échec. Néanmoins, les enjeux qui lui sont liés sont multiples, tant en ce qui concerne ses potentialités pédagogiques qu’en ce qui a trait aux risques de voir s’institutionnaliser une nouvelle catégorie de main d’oeuvre constitutée de jeunes stagiaires. Dans cette optique, le questionement privilégié consiste à tenter de repérer la manière dont les organismes de formation ont incorporé l’alternance dans leur pédagogie et dans quelle mesure a pu naitre une synergie entre ceux-ci et les entreprises à travers la définition et le déroulement des stages.

84020.- L’organisation de l’université française à la lumière de ses processus de certification.– Lassibille G..- Consommation, N° 4, 1984
L’assimilation de l’école à la firme multiproduit autonomuie soulève de nombreuses difficultés contextuelles. Malgré tout, l’utilisation au cas de l’établissement scolaire des outils classiques de la théorie économique de la production est susceptible de rendre compte des conséquences de ses pratiques éducatives sur un mode de fontionnement. En faisant référence à ce cadre d’analyse, le propos de l’auteur est de révéler ici l’organisation actuelle de l’université française en examinant le rôle des divers acteurs dans le processus de proudction de diplômés et de vérifier, en définitive, l’existence d’un assortiment entre les établissements et leurs publics étudiants,q ue d’aucuns considèrent comme une des règles de fonctionnemebt optimal des institutions. Cet article tente non seulement d’analyser les comportements en interaction des participants au processus de certification, mais il cherche aussi à identifier leur influence dans le cadre de fonctions de réussite ou de performance des populations étudiantes, qui n’avaient pas pu être estimées avant. Les activités de production de diplômés des divers secterus de l’enseignement universitaire français sont examinées ici en référence aux données de l’enquête réalisée en 1976 par la commission des affaires culturelles du Sénat, auprès des chefs d’établissements d’enseignement supérieur.

84021.- Cost-effectiveness of Breastfeeding and personal hygiene promotion programs in LDCs.- Orivel F.

84022.- Recovering the cost of public higher education in LDCs : to what extent are loan schemes an efficient instrument ?.- Mingat A. ; Tan J.P. ; Hoque M., Août 1984.- (EDT discussion paper, the world Bank, n° 14)
ln many LDCs today, the education sector is still characterized by relatively low levels of enrollment. On the other hand, however, expansion in the public provision of education is limited by constraints in the public budget. To overcome this problem, various strategies could be considered, among which is the implementation of cost recovery policies. ln this paper, we have argued that higher education would be a suitable candidate ror such policies. Cost recovery at this level of education would be helpful, not only because of its potential effect on resource mobilization, but also because it would boost efficiency and equity in the overall distribution of public resources for education. For (other) equity and political reasons, loan schemes have been favored by many authors as an appropriate instrument for implementing cost recovery at this level of education. ln this paper, we have examined their likely effectiveness in this role. Our analysis indicate that the outcome depends primarily on what is judged, in each country, to be the maximum acceptable debt burden, measured, say, in terms of duration of repayment, and proportion of a borrower’s current incorne allocated to loan repayment. Our simulations indicate, however, that the terms of repayment required for full cost recovery appear to be easily bearable in Asia; similarly, in Latin America, although probably less so than in Asia. ln Francophone Africa, the terms of repayment appear to be more difficult to bear, although they are probably still manageable. ln Anglophone Africa, however, the conditions apear to be more problematic.

84024.- La natation au bac : un choix ?.– Rapiau M.-T. ; Abillama F. ; Mestejanot D..- EPS (L’), N° 2831, septembre 1984.- Numéro spécial sur l’évaluation en EPS

84025.- Educational costing and financing in developing countries : focus on Sub-saharan Africa.- Eicher J.-C., Août 1984.- (World Bank Staff Working Paper, n° 655, septembre 1984)
The paper analyzes issues in the costs and financing of education in developing countries. It focuses primarily on Sub-Saharan Africa, and within that on francophone west africa. After evaluating the educational cost data used in internationale comparisons, the paper focuses on the special situation of African Countries, most of which experience severe financial constraints in their effort to achieve educational goals. It examines the potential for, first, reducing unit costs as a way of increasing enrollment within an existing budget, and second, tapping private resources of financing for education. The overall conclusion is that although the financial prospects are rather bleak in the poorest countries, existing budgets could be used much more efficiently than at present. Units costs can often be significantly reduced, and some changes in the pattern of subsidies to education may allow for a sizeable expansion of education within existing budgets.

84026.- Le financement régressif des services sociaux en Afrique francophone.- Orivel F..- 4èmes journées d’économie sociale : « l’évaluation des politiques sociales », Paris, 27-28 septembre 1984.- LES (Laboratoire d’économie sociale)

84027.- Éléments d’évaluation du dispositif de formation et d’insertion destiné aux jeunes de 16 à 18 ans.- Paul J.-J. ; Richard M..- 4èmes journées d’économie sociale : « l’évaluation des politiques sociales », Paris, 27-28 septembre 1984.- LES (Laboratoire d’économie sociale)

84028.- De quelques avantages et inconvénients de la centralisation du système français d’enseignement.- Orivel F..- Revue française de finances publiques, N°6, 1984

84029.- Les acquisitions scolaires des élèves au cours préparatoire : les origines des différences.- Mingat A..- Revue française de pédagogie, N°69, 1984

84030.- Les influences des caractéristiques de l’offre d’éducation sur l’organisation du temps des élèves.- Perrot J..- Revue française de pédagogie, N°69, 1984

84031.- User charges for education : the ability ans willingness to pay in Malawi.– Mingat A. ; Tan J.P. ; Lee K.H., Août 1984.- (World Bank Staff Working Paper, n° 661, octobre 1984)

84032.- Note de synthèse : les analyses françaises des relations formation-emploi.– Paul J.-J..- Revue française de pédagogie, N°69, octobre 1984

84033.- Who profits from the public funding of education ? A comparison by world regions.- Mingat A. ; Tan J.P..- Octobre 1984.- Banque mondiale

84034.- Coût et efficacité de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information dans l’éducation.- Eicher J.-C..- Revue française des finances publiques, N°6, 1984.- 22 p.

84035.- Des soins de santé primaires aux auto-soins.- Rasera J.-B..- Réunion « économie médicale », Lyon, 5-6 octobre 1984

84036.- Le projet expérimental d’intégration socio-économique des personnes handicapées.- Danrey J.

84037.- Coût et financement des services de santé en République de Guinée.– Orivel F..- Novembre 1984.- Banque mondiale

84038.- Analyse du système sanitaire nigérien.- Rasera J.-B..- Novembre 1984.- Banque mondiale

84039.- Analyse du système éducatif nigérien.- Rasera J.-B..- Novembre 1984.- Banque mondiale

84040.- Insertion professionnelle des apprentis en Bourgogne.– Rapiau M.-T..- Novembre 1984.- Conseil Régional de Bourgogne.- Version résumée et actualisée du cahier de l’IREDU n°34

84041.- The minerva project in Brazil.- Orivel F. ; Oliveira J.B..- in : Alternatives routes to formal education : distance teachning for school equivalency.- Perraton H., ed..- Washington : Banque mondiale, 1984, 329 p.

84042.- A Madureza project in Bahia, Brazil.– Orivel F. ; Oliveira J.B..- in : Alternatives routes to formal education : distance teachning for school equivalency.- Perraton H., ed..- Washington : Banque mondiale, 1984, 329 p.

84043.- In-Service teacher education in Kenya.- Orivel F. ; Hawkridge D. ; Kinyanjui P. ; Nkinyangi J..- in : Alternatives routes to formal education : distance teachning for school equivalency.- Perraton H., ed..- Washington : Banque mondiale, 1984, 329 p.

84044.- The cost-effectiveness of distance teaching for school equivalency.– Orivel F. ; Jamison D.T..- in : Alternatives routes to formal education : distance teachning for school equivalency.- Perraton H., ed..- Washington : Banque mondiale, 1984, 329 p.

84045.- Les inégalités interdépartementales de scolarisation : leurs racines historiques et leurs relations avec la croissance économique.- Kerblat M..- Décembre 1984, Thèse pour le doctorat de troisième cycle

84046.- Coût et financement de l’enseignement au Sénégal.- Rasera J.-B..- Décembre 1984.- Banque mondiale

84047.- Levels and determinants of income and agricultural production in Mali.- Orivel F.

84048.- Determinants of the demand for curative health in Mali.– Orivel F. ; Chuhan P.

84049.- Cost of health and water projects and ability of households to pay, in Mali.– Orivel F. ; Chuhan P. ; Ainsworth M.

84050.- Mesuring the economic efficiency of project related training : some evidence from agricultural bank projects.- Mingat A..- 1984.- Banque mondiale
The paper discusses alternative ways of measuring the economic efficiency of project related training and proposes a model for an empirical evaluation. Data from fifty two agricultural projects have been used to analyse the relationship between the economic outcome of these projects and the amount ot training wich took place in them. The rsults show that there is a statistically significant positive link between the size of the training component and the economic success of the project, the rate of return on training espenditures is very high and there exists a strong complementarity between training and the adult literacy rate of the country is high. Sub-sahran Africa’s low economic succes in agricultural project is partly due the low literacy rate in the region.

84051.- L’économie des nouveaux moyens d’enseignement, volume 3 : coût et efficacité, et synthèse.- Eicher J.-C. ; Hawkridge D. ; McAnany E. ; Mariet F. ; Orivel F..- Paris, Unesco, 1984

84052.- Cost recovery in education : a summary of four recent papers.– Mingat A. ; Tan J.P..- Août 1984.- Banque mondiale

84053.- La participation des parents à l’éducation scolaire des enfants.- Lassibille G..- Avril 1984

84054.- L’excédent de la demande d’éducation dans les pays en développement.- Lassibille G..- Décembre 1984.- Banque mondiale.- Existe aussi en anglais

84055.- Coût et financement de l’enseignement supérieur en Haute-Volta.- Rasera J.-B..- Octobre 1982, révisé en avril 1984.- FAC (fonds d’aide et de coopération français)Banque mondiale
L’objectif essentiel de rapport est de mettre en évidence le coût considérable de l’enseignement supérieur et la nécessité de le réduire pour développer l’enseignement primaire en Haute-Volta

84056.- L’enseignement supérieur en Côte d’Ivoire.- Adade F..- Banque mondiale

84057.- La réduction du travail complexe au travail simple.- Rasera J.-B..- Colloque franco-polonais, Poznan, Juin 1984

84058.- Observation et évaluation du dispositif de formation et d’insertion des jeunes de 16 à 18 ans en Bourgogne : les entreprises et l’alternance.- Danrey J.

84060.- L’enseignement supérieur contre le chômage.- Jarousse J.-P. ; De Francesco C.

84061.- L’enseignement supérieur en Afrique de l’ouest francophone : synthèse de cinq études de cas (Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Haute-Volta, sénégal) : conclusions et recommandations.- Eicher J.-C..- Août 1984.- Banque mondiale

84062.- Calcul et analyse des coûts des médias éducatifs.- Orivel F..- in : Critères technnico-économiques pour le choix et l’organisation des médias sans les institutions éducatives.- Paris : Unesco, 1984, 83 p.

84063.- Note sur l’implantation en pays en voie de développement et la structure de qualification adoptée.- Paul J.-J., Octobre 1984

84064.- Les déterminants de l’orientation scolaire en fin de 3ème.- Duru M..- Année incertaine

84065.- Comportement en cours d’études et emploi.- Paul J.-J..- Consommation, N° 1, 1984
Ce papier démontre qu’au sein d’une population d’un niveau de formation donné qui accède au marché du travail primaire, le niveau de l’emploi atteint sera dépendant des traits de comportement de l’individu.

84066.- Les contradictions de l’université de masse dix ans après (1973-1983).- Jarousse J.-P..- Revue française de sociologie, Vol. 25, n° 2, 1984
Le modèle d’éligibilité proposé par L. Lévy-Garboua pour expliquer la dégradation ressentie de l’université française au cours des années 70 et l’apparence rigidité à la baisse de la demande d’éducation supérieure, établissait que l’étudiant qui contrôle partiellement son temps d’étude pouvait se rendre à l’université sans en attendre de grands avantages futures en substituant des activités de loisirs et de travail rémunéré à l’activité studieuse proprement dite. A cette analyse, certains pourraient opposer que, si les carrières et l’insertion professionnelle des diplômés semblent en effet moins brillantes aujourd’hui qu’autrefois, les bacheliers ont pour leur part connu une très importante dégradation de leurs conditions d’emploi. Une analyse détaillée des flux d’insertion permet de mesurer la fragilité des comparaisons effectuées entre bacheliers et diplômés de l’enseignement supérieur et révèlent que les faits qu’elles mettent en lumière peuvent être interprétés dans le cadre du modèle d’éligibilité. Qui plus est, l’hypothèse formulée par L. Lévy-Garboua est confirmée, tandis que l’hypothèse d’une amélioration de la position relative des diplômés est réfutée, par l’évolution récente du comportements studieux des étudiants.

kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:0:"";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

84001.- Les incidences de la structuration de l'offre d'éducation.- Eicher J.-C. ; Perrot J..- Perspectives de réussite : au delà des insuccès scolaire, Bordeaux, 27-29 février 1987
Les élèves et leur famille "demandent" de l'éducation à des institutions qui "offrent" des services éducatifs. La demande d'éducation est donc médiatisée par cette offre du système scolaire qui, par ses caractéristiques et ses contraintes propres influence les choix des élèves et/ou de leur famille. Ce document tente d'explorer cette influence de l'offre en distinguant trois moments de son action : tout au long de la scolarité par son influence sur la "production de valeur scolaire" par l'élève, au moment de l'évaluation de cette "valeur scolaire", au passage entre cycles d'enseignement à travers les mécanismes d'orientation.

84002.- L'enseignement supérieur au Bénin.- Perrot J..- Mars 1984.- Banque mondiale

84003.- L'enseignement supérieur au Cameroun.- Perrot J..- Mars 1984.- Banque mondiale

84004.- L'enseignement universitaire au Sénégal.- Cuenin S..- Février 1984.- Banque mondiale

84005.- Aspects économiques de l'introduction des nouvelles technologies de l'information dans l'éducation.- Eicher J.-C..- Conférence internationale sur l'éducation et les nouvelles technologies de l'information, Paris, 9-12 juillet 1984.- OCDE

84006.- Comportement en cours d'études et accès à l'emploi.- Paul J.-J..- Colloque de l'association d'économétrie appliquée, Dijon, 1-2 mars 1984.- Association d'économétrie appliquée.- Même version de l'article dans la revue "Consommation", n°1/84 (83003)
Ce papier démontre qu'au sein d'une population d'un niveau de formation donné qui accède au marché du travail primaire, le niveau de l'emploi atteint sera dépendant des traits de comportement de l'individu.

84007.- Commentaires sur la communication de Clément Lémelin : "l'offre d'éducation : coûts, productivité et efficacité".- Millot B..- Cahiers de l'ACFAS, N° 23, avril 1984.- Titre du numéro 23 des cahiers de l'ACFAS : "Les ressources humaines et la croissance économique", sous la dir. de Claude Montmarquette et Rachel Houle. pp. 148-1555

84008.- L'éducation dans une nouvelle division temporelle des activités : raisonnement sur deux cas nationaux.- Millot B..- Éducation et sociétés, N° 6, avril/mai 1984

84009.- Offre d'équipements socio-culturels et sportifs et comportements des élèves : conséquences pour une politique sociale.- Perrot J. ; Rapiau M.-T..- Version résumée du cahier de l'IREDU numéro 38, mai 1984
De plus en plus, les pratiques sportives et culturelles passent par l'utilisation d'équipements spécifiques. Laisser la fourniture entièrement au seul secteur privé entrainerait une consommation socialement très inégalitaire, car les individus devraient alors acquitter intégralement un prix très élevé. Actuellement, la réduction des inégalités s'appuie sur la création d'établissements fortement subventionnés par la collectivité, avec pour conséquence un faible prix à acquitter par les individus. Or, dans la réalité, on observe que cette politique n'aboutit généralement pars à une réduction des inégalités. Telle qu'elle fonctionne à l'heure actuelle, l'offre d'équipements n'apparait pas être une condition suffisante pour attirer les individus défavorisés oun ne pratiquant pas d'activité. L'objectif des auteurs a été de montrer qu'un transformant les politiques d'offre, on peut aboutir à une plus forte réduction des inégalités de pratiques. L'étude a été réalisée auprès de 700 élèves de classe de 4ème de l'agglomération dijonnaise. Avant leur action, les auteurs ont essayé de déterminer les facteurs jouant un rôle dans la prise de décision des élèves face aux loisirs.

84010.- Offre d'équipements socio-culturels et sportifs et comportements des élèves : conséquences pour une politique sociale.- Perrot J. ; Rapiau M.-T..- Cahiers de l'IREDU, N° 38, mai 1984.- 60 F
De plus en plus, les pratiques sportives et culturelles passent par l'utilisation d'équipements spécifiques. Laisser la fourniture entièrement au seul secteur privé entrainerait une consommation socialement très inégalitaire, car les individus devraient alors acquitter intégralement un prix très élevé. Actuellement, la réduction des inégalités s'appuie sur la création d'établissements fortement subventionnés par la collectivité, avec pour conséquence un faible prix à acquitter par les individus. Or, dans la réalité, on observe que cette politique n'aboutit généralement pars à une réduction des inégalités. Telle qu'elle fonctionne à l'heure actuelle, l'offre d'équipements n'apparait pas être une condition suffisante pour attirer les individus défavorisés oun ne pratiquant pas d'activité. L'objectif des auteurs a été de montrer qu'un transformant les politiques d'offre, on peut aboutir à une plus forte réduction des inégalités de pratiques. L'étude a été réalisée auprès de 700 élèves de classe de 4ème de l'agglomération dijonnaise. Avant leur action, les auteurs ont essayé de déterminer les facteurs jouant un rôle dans la prise de décision des élèves face aux loisirs.

84011.- La signification économique du travail social.- Perrot J..- Informations sociales, Mai 1984

84012.- Occidentalisation ou modèles nationaux : le cas des services éducatifs.- Orivel F..- Congrès international des économistes de langue française, Clermont-Ferrand, 24-26 mai 1984.- Économistes de langue française

84014.- Analyse économique du temps libre.- Millot B..- Pour, N° 95, Mai-juin 1984.- Titre du n°95 de la revue Pour : "Le temps libre, mythe et réalités"
Un type de société génère sa théorisation économique ; celle-ci à son tour façonne une idée du temps qui reflète l'organisation et l'utilisation du temps dans la société. Avant que n'apparaissent les promesses et les problèmes du temps libre, un long trajet technologique et social a du être parcouru. Mais c'est la traduction méthodologique de ce trajet par les économistes qui a semblé la plus suggestive et c'est de ce type de discours que l'auteur a tenté ici d'esquisser l'évolution. Ainsi, sont brièvement retracés l'association originelle entre temps et travail, puis le détachement progressif du temps des activités de production, son rapprochement avec la consommation et de la ratification finale de sa valeur propre avec l'émergence de l'idée de temps libre. Ensuite, sont évoqués le paradoxe qui veut que la liberté du temps annonce sa rareté et l'illusion moraliste selon laquelle nous sommes menacés de voir notre temps libre aliéné par les industriels du loisir.

84015.- Offre d'équipements socio-culturels et sportifs et comportement des élèves.- Perrot J..- Journées de micro-économie appliquée, Le Mans, 6-7 juin 1984.- Ce texte est issu d'une recherche financée par le commissariat général au plan : appel d'offre "politiques sociales", 1981

84017.- Les entreprises et l'alternance en Bourgogne.- Danrey J., Juillet 1984

84018.- Les coûts et les dépenses d'enseignement : le cas de la France.- Cuenin S. ; Orivel F. ; Perrot J..- Juillet 1984.- OCDE

84019.- Organismes de formation et alternance.- Paul J.-J..- Formation emploi, N°7, 1984
L'alternance apparait aux yeux de beaucoup comme un procédé pédagogique novateur particulièrement bien adapté à un public qui a quitté l'école en situation d'échec. Néanmoins, les enjeux qui lui sont liés sont multiples, tant en ce qui concerne ses potentialités pédagogiques qu'en ce qui a trait aux risques de voir s'institutionnaliser une nouvelle catégorie de main d'oeuvre constitutée de jeunes stagiaires. Dans cette optique, le questionement privilégié consiste à tenter de repérer la manière dont les organismes de formation ont incorporé l'alternance dans leur pédagogie et dans quelle mesure a pu naitre une synergie entre ceux-ci et les entreprises à travers la définition et le déroulement des stages.

84020.- L'organisation de l'université française à la lumière de ses processus de certification.- Lassibille G..- Consommation, N° 4, 1984
L'assimilation de l'école à la firme multiproduit autonomuie soulève de nombreuses difficultés contextuelles. Malgré tout, l'utilisation au cas de l'établissement scolaire des outils classiques de la théorie économique de la production est susceptible de rendre compte des conséquences de ses pratiques éducatives sur un mode de fontionnement. En faisant référence à ce cadre d'analyse, le propos de l'auteur est de révéler ici l'organisation actuelle de l'université française en examinant le rôle des divers acteurs dans le processus de proudction de diplômés et de vérifier, en définitive, l'existence d'un assortiment entre les établissements et leurs publics étudiants,q ue d'aucuns considèrent comme une des règles de fonctionnemebt optimal des institutions. Cet article tente non seulement d'analyser les comportements en interaction des participants au processus de certification, mais il cherche aussi à identifier leur influence dans le cadre de fonctions de réussite ou de performance des populations étudiantes, qui n'avaient pas pu être estimées avant. Les activités de production de diplômés des divers secterus de l'enseignement universitaire français sont examinées ici en référence aux données de l'enquête réalisée en 1976 par la commission des affaires culturelles du Sénat, auprès des chefs d'établissements d'enseignement supérieur.

84021.- Cost-effectiveness of Breastfeeding and personal hygiene promotion programs in LDCs.- Orivel F.

84022.- Recovering the cost of public higher education in LDCs : to what extent are loan schemes an efficient instrument ?.- Mingat A. ; Tan J.P. ; Hoque M., Août 1984.- (EDT discussion paper, the world Bank, n° 14)
ln many LDCs today, the education sector is still characterized by relatively low levels of enrollment. On the other hand, however, expansion in the public provision of education is limited by constraints in the public budget. To overcome this problem, various strategies could be considered, among which is the implementation of cost recovery policies. ln this paper, we have argued that higher education would be a suitable candidate ror such policies. Cost recovery at this level of education would be helpful, not only because of its potential effect on resource mobilization, but also because it would boost efficiency and equity in the overall distribution of public resources for education. For (other) equity and political reasons, loan schemes have been favored by many authors as an appropriate instrument for implementing cost recovery at this level of education. ln this paper, we have examined their likely effectiveness in this role. Our analysis indicate that the outcome depends primarily on what is judged, in each country, to be the maximum acceptable debt burden, measured, say, in terms of duration of repayment, and proportion of a borrower's current incorne allocated to loan repayment. Our simulations indicate, however, that the terms of repayment required for full cost recovery appear to be easily bearable in Asia; similarly, in Latin America, although probably less so than in Asia. ln Francophone Africa, the terms of repayment appear to be more difficult to bear, although they are probably still manageable. ln Anglophone Africa, however, the conditions apear to be more problematic.

84024.- La natation au bac : un choix ?.- Rapiau M.-T. ; Abillama F. ; Mestejanot D..- EPS (L'), N° 2831, septembre 1984.- Numéro spécial sur l'évaluation en EPS

84025.- Educational costing and financing in developing countries : focus on Sub-saharan Africa.- Eicher J.-C., Août 1984.- (World Bank Staff Working Paper, n° 655, septembre 1984)
The paper analyzes issues in the costs and financing of education in developing countries. It focuses primarily on Sub-Saharan Africa, and within that on francophone west africa. After evaluating the educational cost data used in internationale comparisons, the paper focuses on the special situation of African Countries, most of which experience severe financial constraints in their effort to achieve educational goals. It examines the potential for, first, reducing unit costs as a way of increasing enrollment within an existing budget, and second, tapping private resources of financing for education. The overall conclusion is that although the financial prospects are rather bleak in the poorest countries, existing budgets could be used much more efficiently than at present. Units costs can often be significantly reduced, and some changes in the pattern of subsidies to education may allow for a sizeable expansion of education within existing budgets.

84026.- Le financement régressif des services sociaux en Afrique francophone.- Orivel F..- 4èmes journées d'économie sociale : "l'évaluation des politiques sociales", Paris, 27-28 septembre 1984.- LES (Laboratoire d'économie sociale)

84027.- Éléments d'évaluation du dispositif de formation et d'insertion destiné aux jeunes de 16 à 18 ans.- Paul J.-J. ; Richard M..- 4èmes journées d'économie sociale : "l'évaluation des politiques sociales", Paris, 27-28 septembre 1984.- LES (Laboratoire d'économie sociale)

84028.- De quelques avantages et inconvénients de la centralisation du système français d'enseignement.- Orivel F..- Revue française de finances publiques, N°6, 1984

84029.- Les acquisitions scolaires des élèves au cours préparatoire : les origines des différences.- Mingat A..- Revue française de pédagogie, N°69, 1984

84030.- Les influences des caractéristiques de l'offre d'éducation sur l'organisation du temps des élèves.- Perrot J..- Revue française de pédagogie, N°69, 1984

84031.- User charges for education : the ability ans willingness to pay in Malawi.- Mingat A. ; Tan J.P. ; Lee K.H., Août 1984.- (World Bank Staff Working Paper, n° 661, octobre 1984)

84032.- Note de synthèse : les analyses françaises des relations formation-emploi.- Paul J.-J..- Revue française de pédagogie, N°69, octobre 1984

84033.- Who profits from the public funding of education ? A comparison by world regions.- Mingat A. ; Tan J.P..- Octobre 1984.- Banque mondiale

84034.- Coût et efficacité de l'utilisation des nouvelles technologies de l'information dans l'éducation.- Eicher J.-C..- Revue française des finances publiques, N°6, 1984.- 22 p.

84035.- Des soins de santé primaires aux auto-soins.- Rasera J.-B..- Réunion "économie médicale", Lyon, 5-6 octobre 1984

84036.- Le projet expérimental d'intégration socio-économique des personnes handicapées.- Danrey J.

84037.- Coût et financement des services de santé en République de Guinée.- Orivel F..- Novembre 1984.- Banque mondiale

84038.- Analyse du système sanitaire nigérien.- Rasera J.-B..- Novembre 1984.- Banque mondiale

84039.- Analyse du système éducatif nigérien.- Rasera J.-B..- Novembre 1984.- Banque mondiale

84040.- Insertion professionnelle des apprentis en Bourgogne.- Rapiau M.-T..- Novembre 1984.- Conseil Régional de Bourgogne.- Version résumée et actualisée du cahier de l'IREDU n°34

84041.- The minerva project in Brazil.- Orivel F. ; Oliveira J.B..- in : Alternatives routes to formal education : distance teachning for school equivalency.- Perraton H., ed..- Washington : Banque mondiale, 1984, 329 p.

84042.- A Madureza project in Bahia, Brazil.- Orivel F. ; Oliveira J.B..- in : Alternatives routes to formal education : distance teachning for school equivalency.- Perraton H., ed..- Washington : Banque mondiale, 1984, 329 p.

84043.- In-Service teacher education in Kenya.- Orivel F. ; Hawkridge D. ; Kinyanjui P. ; Nkinyangi J..- in : Alternatives routes to formal education : distance teachning for school equivalency.- Perraton H., ed..- Washington : Banque mondiale, 1984, 329 p.

84044.- The cost-effectiveness of distance teaching for school equivalency.- Orivel F. ; Jamison D.T..- in : Alternatives routes to formal education : distance teachning for school equivalency.- Perraton H., ed..- Washington : Banque mondiale, 1984, 329 p.

84045.- Les inégalités interdépartementales de scolarisation : leurs racines historiques et leurs relations avec la croissance économique.- Kerblat M..- Décembre 1984, Thèse pour le doctorat de troisième cycle

84046.- Coût et financement de l'enseignement au Sénégal.- Rasera J.-B..- Décembre 1984.- Banque mondiale

84047.- Levels and determinants of income and agricultural production in Mali.- Orivel F.

84048.- Determinants of the demand for curative health in Mali.- Orivel F. ; Chuhan P.

84049.- Cost of health and water projects and ability of households to pay, in Mali.- Orivel F. ; Chuhan P. ; Ainsworth M.

84050.- Mesuring the economic efficiency of project related training : some evidence from agricultural bank projects.- Mingat A..- 1984.- Banque mondiale
The paper discusses alternative ways of measuring the economic efficiency of project related training and proposes a model for an empirical evaluation. Data from fifty two agricultural projects have been used to analyse the relationship between the economic outcome of these projects and the amount ot training wich took place in them. The rsults show that there is a statistically significant positive link between the size of the training component and the economic success of the project, the rate of return on training espenditures is very high and there exists a strong complementarity between training and the adult literacy rate of the country is high. Sub-sahran Africa's low economic succes in agricultural project is partly due the low literacy rate in the region.

84051.- L'économie des nouveaux moyens d'enseignement, volume 3 : coût et efficacité, et synthèse.- Eicher J.-C. ; Hawkridge D. ; McAnany E. ; Mariet F. ; Orivel F..- Paris, Unesco, 1984

84052.- Cost recovery in education : a summary of four recent papers.- Mingat A. ; Tan J.P..- Août 1984.- Banque mondiale

84053.- La participation des parents à l'éducation scolaire des enfants.- Lassibille G..- Avril 1984

84054.- L'excédent de la demande d'éducation dans les pays en développement.- Lassibille G..- Décembre 1984.- Banque mondiale.- Existe aussi en anglais

84055.- Coût et financement de l'enseignement supérieur en Haute-Volta.- Rasera J.-B..- Octobre 1982, révisé en avril 1984.- FAC (fonds d'aide et de coopération français)Banque mondiale
L'objectif essentiel de rapport est de mettre en évidence le coût considérable de l'enseignement supérieur et la nécessité de le réduire pour développer l'enseignement primaire en Haute-Volta

84056.- L'enseignement supérieur en Côte d'Ivoire.- Adade F..- Banque mondiale

84057.- La réduction du travail complexe au travail simple.- Rasera J.-B..- Colloque franco-polonais, Poznan, Juin 1984

84058.- Observation et évaluation du dispositif de formation et d'insertion des jeunes de 16 à 18 ans en Bourgogne : les entreprises et l'alternance.- Danrey J.

84060.- L'enseignement supérieur contre le chômage.- Jarousse J.-P. ; De Francesco C.

84061.- L'enseignement supérieur en Afrique de l'ouest francophone : synthèse de cinq études de cas (Bénin, Cameroun, Côte d'Ivoire, Haute-Volta, sénégal) : conclusions et recommandations.- Eicher J.-C..- Août 1984.- Banque mondiale

84062.- Calcul et analyse des coûts des médias éducatifs.- Orivel F..- in : Critères technnico-économiques pour le choix et l'organisation des médias sans les institutions éducatives.- Paris : Unesco, 1984, 83 p.

84063.- Note sur l'implantation en pays en voie de développement et la structure de qualification adoptée.- Paul J.-J., Octobre 1984

84064.- Les déterminants de l'orientation scolaire en fin de 3ème.- Duru M..- Année incertaine

84065.- Comportement en cours d'études et emploi.- Paul J.-J..- Consommation, N° 1, 1984
Ce papier démontre qu'au sein d'une population d'un niveau de formation donné qui accède au marché du travail primaire, le niveau de l'emploi atteint sera dépendant des traits de comportement de l'individu.

84066.- Les contradictions de l'université de masse dix ans après (1973-1983).- Jarousse J.-P..- Revue française de sociologie, Vol. 25, n° 2, 1984
Le modèle d'éligibilité proposé par L. Lévy-Garboua pour expliquer la dégradation ressentie de l'université française au cours des années 70 et l'apparence rigidité à la baisse de la demande d'éducation supérieure, établissait que l'étudiant qui contrôle partiellement son temps d'étude pouvait se rendre à l'université sans en attendre de grands avantages futures en substituant des activités de loisirs et de travail rémunéré à l'activité studieuse proprement dite. A cette analyse, certains pourraient opposer que, si les carrières et l'insertion professionnelle des diplômés semblent en effet moins brillantes aujourd'hui qu'autrefois, les bacheliers ont pour leur part connu une très importante dégradation de leurs conditions d'emploi. Une analyse détaillée des flux d'insertion permet de mesurer la fragilité des comparaisons effectuées entre bacheliers et diplômés de l'enseignement supérieur et révèlent que les faits qu'elles mettent en lumière peuvent être interprétés dans le cadre du modèle d'éligibilité. Qui plus est, l'hypothèse formulée par L. Lévy-Garboua est confirmée, tandis que l'hypothèse d'une amélioration de la position relative des diplômés est réfutée, par l'évolution récente du comportements studieux des étudiants.

extrait:
lien_externe:

Log In

Create an account