Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English
aA - +Imprimer la page

Liste des Publications 1991

91001.- Les dépenses publiques pour l’enseignement universitaire et le taux de rendement fiscal : le cas de la France.– Perrot J..- Revue économique, Vol. 42, n°1, janvier 1991.- Version révisée et actualisée de 88035
En économie de l’éducation, les taux de rendement interne privés et sociaux constituent des outils d’analyse classiques : en revanche, l’approche par les taux de rendement fiscaux est plus originale. Elle suppose que l’État, en tant qu’agent économique, cherche à savoir si les dépenses pour l’éducation sont rentables en les comparant au flux de rentrées fiscales supplémentaires qu’elles engendrent. Selon une préoccupation plus politique, l’État peut aussi s’interroger sur les conséquences en matière de rentabilité fiscale qu’aurait une modification de son financement. Cet article propose des estimations du taux de rendement fiscal pour l’enseignement universitaire français et abouti, selon les hypothèses retenues, à des taux compris entre 7.5 et 10.5 pour cent.

91002.- Approche quantitative, approche qualitative : une opposition à dépasser ?.- Duru-bellat M..- in : Méthodoref : guide méthodologique de la recherche en éducation et formation.- Hassendorfer J. ; Bernard M. ; Bouthors M. ; Eteve C..- Paris : INRP, 1991, 143 p., ISBN : 2-7384-1038-3, 85 F
Dans le contexte française de la recherche en éducation, la dichotomie entre approche qualitative et approche quantitative apparait singulièrement marquée. Il semble qu’il y ait d’un côté ceux qui aiment les chiffres, et auxquels on concède la rigueur, et de l’autre ceux qui privilégient les analyses de terrain et auxquels ont concède la finesse. En outre, il semble qu’on ait fréquemment tendance à instaurer, là encore dans le contexte français, une hiérarchie implicite entre ces deux manières de concevoir la recherche : aux « quantitativistes » le cadrage et la description, aux « qualitativistes » l’approfondissement et l’explication, voire la vertu. C’est la pertinence de cette dichotomie que nous entendons discuter ici, en nous posant successivement trois questions : peut-on parler de quantitatif pur ? Peut-on parler de recherche sans quantification ? Peut-on dépasser l’opposition quantitatif/qualitatif ?

91003.- Comparaison des procédures et processus d’orientation et analyse de leurs effets dans plusieurs pays européens, en France au cours des 20 dernières années.- Duru-Bellat M. ; Mingat A..- Février 1991.- Envoyer de préférence 92003 (version légèrement modifiée)

91004.- L’impact des politiques d’ajustement structurel dans le domaine de la formation professionnelle.- Orivel F..- Janvier 1991.- Note publiée par le service des politiques de formation, département de la formation, BIT, Genève, document de travil n° 70

91005.- Éléments pour une stratégie de développement du système d’éducation et de formation du Tchad.- Orivel F. ; Perrot J..- Janvier 1991.- Banque mondiale.- Diffusion restreinte, version révisée de 90011

91006.- Le financement des soins de santé primaires au Congo : le projet SSP GTZ de la région du Niari.– Tchicaya A.J.R. ; Sergent F..- Janvier 1991.- Banque mondiale.-

91007.- Brazilian Higher Education System : an economic approach of its rationality.- Paul J.-J..- Education, growth and inequality in Brazil, Rio de Janeiro, Mars 1991

91009.- El valor del tiempo en la Universidad.- Lassibille G. ; Navarro Gomez L..- Malaga : Universidad de Malaga, janvier 1991

91010.- Analyse du système éducatif haïtien : atouts, faiblesses et priorités d’action.- Bourdon J. ; Orivel F. ; Perrot J..- Mars 1991.- Rapport préparé pour le projet Haïti/PNUD/Unesco, doit s’accompagner de la disquette du modèle EDPOSBES

91011.- Management of school careers and social inequalites in the school systems : comparative analysis in 4 european countries (France, Italy, Switzerland and the United Kingdom).- Duru-Bellat M. ; Mingat A., Beaune, Février 1991.- European Public choice society

91012.- Les mesures de la production scolaire en apprentissage : méthode générale : première version.- Rapiau M.-T..- Février 1991.- Diffusion restreinte

91013.- Évaluation des activités de ré-éducation GAPP à l’école primaire.– Mingat A. ; Richard M..- Cahiers de l’IREDU, N°49, Février 1991

91014.- Avantages et faisabilité des systèmes d’assurance et de prépaiement dans les pays en voie de développement.– Perrot J. ; Sergent F..- Mars 1991.- OMS (Organisation Mondiale de la Santé)

91015.- Économie de la santé dans les pays en voie de développement : un aperçu des principaux problèmes.- Perrot J..- L’économie et le financement des soins de santé au Viet Nam, Hanoï, 18-21 janvier 1991

91016.- Après un CAP en apprentissage.- Rapiau M.-T..- Décembre 1990.- Rapport CIA-CEREQ/IREDU.- OREF (Observatoire Régional de l’Emploi et de la Formation de Bourgogne)

91017.- Évaluation analytique de l’enseignement primaire au Bénin.– Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Mars 1991.- UnescoBAO-PSA

91018.- Le niveau de formation et la compétitivité des régions européennes : un essai d’analyse sur quatre pays de la CEE.- Bourdon J..- Cahiers de l’IREDU, N°50, avril 1991.- 85 F

91019.- Pratiques pédagogiques et acquis des élèves au CP.- Leroy-Audouin C. ; Duru-Bellat M..- Éducation et formations, N°26, 1991
Cette étude rend compte de l’analyse des pratiques pédagogiques déclarées par les maîtres du cours préparatoire. Elle présente des données issues du « volet pédagogique » du panel d’élèves 1979 de la direction de l’évaluation et de la prospection du ministère de l’éducation nationale. Sans un premier temps, deux typologies de maîtres ont pu être repérées au sein de la diversité des pratiques pédagogiques mises en œuvre., La première oppose des maîtres « experts », se disant traditionnels dans leurs conceptions et leurs démarches, directifs, à des maîtres « animateurs », disant valoriser l’expression et le raisonnement, plus attachés aux interactions entre élèves. Une seconde typologie a été élaborée, à partir des formes de travail : elle oppose les maîtres déclarant mettre en œuvre systématiquement des procédures de différenciation de l’enseignement (groupes de niveaux ou individualisation) à ceux déclarant n’y avoir jamais recours. Dans un second temps, l’interrogation s’est focalisée sur l’impact, en termes d’acquisitions des élèves, des pratiques pédagogiques déclarées être mises en œuvre par les maîtres.

91020.- Mieux analyser l’impact des pratiques pédagogiques, comment progresser dans une perspective d’accumulation des connaissances ?.– Duru-Bellat M. ; Jarousse J.-P. ; Mingat A., Carcassonne, Avril 1991.- AFIRSE

91021.- Après une formation complémentaire d’initiative locale.- Guégnard C..- Janvier 1991

91022.- Évolution sectorielle des emplois et des qualifications en Bourgogne : édition 1991.- Guégnard C. ; Le Calonnec V. ; Giffard A. ; Perrier-Cornet F. ; Ricci C. ; Godefroy J.-P. ; Devouge F..- Publication de l’OREF Bourgogne, contrat de plan état/région
Chaque année, l’État, la région et les partenaires sociaux actualisent les informations sur l’évolution des emplois et des qualifications en Bourgogne. Ces analyses permettent de préciser la nature de l’appel d’offres en matière de formation professionnelle lancé auprès des organismes de formation. A cette fin, les partenaires du réseau OREF ont réuni et analysé, dans ce document, les informations disponibles

91023.- Analyse économique et financière du secteur de l’éducation en République d’Haïti : analyse du système éducatif haïtien: atouts, faiblesses et priorités d’action.– Orivel F..- Mars 1991.- PNUD / Unesco

91024.- Analyse économique des nouvelles technologies éducatives.- Orivel F..- La formation multimédia : apprendre et former autrement, Montpellier, 30-31 mai 1991

91025.- Les conditions de vie des étudiants dijonnais.– Orivel F..- Mai 1991.- Jeune chambre économique de Dijon

91026.- Accès à l’enseignement supérieur en Bourgogne : les bacheliers : situation en novembre 1990.– Guégnard C. ; Ricci H..- Avril 1991.- Document CIA-CEREQ/ONISEP/SSR

91027.- Essai d’approche économique systémique appliquée à un champ spécifique : l’informatique à l’école, en France.- Orivel F..- in : Économie de l’éducation : un cas de figure : l’informatique à l’école obligatoire.- Mai 1991.- Journée d’étude du conseil de direction de l’IRDP, Maconlin, 29 novembre 1990

91028.- L’école primaire en Afrique, fonctionnement, qualité, produits : le cas du Togo.– Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Voir cahier de l’IREDU n° 52 (92005)

91029.- Efficacité pédagogique de l’enseignement à cours multiple dans le contexte africain.- Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Avril 1991

91030.- Les coûts unitaires dans l’enseignement supérieur scientifique français : le cas de 15 grandes écoles d’ingénieur et d’une université.- Orivel F. ; Boiral H. ; Danrey J. ; Pradal B..- Juin 1991.- Comité national pour le développement des grandes écoles

91031.- Comparaison des procédures et processus d’orientation et analyse de leurs effets, dans plusieurs pays européens, et en France au cours des 20 dernières années.- Duru-Bellat M. ; Mingat A..- Juin 1991.- FEN.- Version révisée de 91003

91032.- Le système de la recherche en question.- Beltramo J.-P..- Juin 1991.- IRES

91033.- L’économie de l’éducation : du capital humain à l’évaluation des processus et des systèmes éducatifs.- Jarousse J.-P..- Perspectives documentaires en éducation, N°23, 1991

91034.- L’emploi au féminin : les apports d’une analyse régionale.– Guégnard C. ; Perrier-Cornet F..- Avril 1991.- Rapport DRTE/CIA-CEREQ

91035.- La gestion de l’éducation dans un cadre public : point de vue d’économistes.- Jarousse J.-P. ; Mingat A.
Cet article examine de façon rapide les difficultés que rencontre dans la situation actuelle la gestion publique des systèmes d’éducation et de formation. Sont notamment examinés les problèmes de la gestion du fonctionnement interne du système à partir d’une part de comparaisons internationales et d’autre part d’exemples de dysfonctionnements dans le cadre national. Les difficultés enregistrées sont liées à la faiblesse de la justification, de l’évaluation et du suivi dans le secteur public où il convient de trouver un substitut à l’absence de mécanismes de marché pour assurer l’efficacité du système. Dans cette perspective, les instruments des économistes (modèles multivariés, analyse marginaliste, analyse coût-efficacité, fonction de production) se révèlent spécialement utiles. En continuité, sont abordés les problèmes plus spécifiques de l’efficacité de l’école par rapport au marché du travail et de l’analyse de la relation formation-emploi. Le texte développe l’idée qu’on n’ a pas assez tenu compte des concepts économiques de base dans cette approche et notamment que le concept de marché, de prix, d’avantage comparatif, n’ont pas été explicités. De fait, l’analyse s’est concentrée sur une approche « technologique » de la relation formation-emploi déclarés « introuvable » car les spécialistes du champ, alors que dans le même temps se consolidaient la validité et l’utilité d’une relation formation-salaire forte. Du point de vue de l’action, on souligne qu’il est possible que l’organisation actuelle du système de formation gagne en efficacité sur la base d’une séparation des interventions de l’école (formation générale) et des entreprises (formation spécifique) respectant davantage leur avantage coopératif respectif.

91036.- Le marché des professions scientifiques en l’an 2000 : note intermédiaire.– Bourdon J. ; Paul J.-J.
Cette note abordera successivement le contexte dans lequel cette recherche a été initiée, les problèmes de définition relatifs aux professions de la recherche, la question des modifications relatives aux filières de formation et proposera dans un dernier point quelques éléments de prévision de diplômés scientifiques.

91037.- Les déterminants de l’offre de formation.- Guégnard C. ; Biret J. ; Bultot L. ; Dauty F..- in : Régions, formation, emploi : démarches et méthodes.- Biret J., coord. ; Gensbittel M.-H., coord..- Marseille : CEREQ, 1991, Mai 1991

91038.- Les familles professionnelles.- Guégnard C. ; Bel P. ; Briant P. ; David-Crosnier M. ; [et al.].- in : Régions, formation, emploi : démarches et méthodes.- Biret J., coord. ; Gensbittel M.-H., coord..- Marseille : CEREQ, 1991, Mai 1991

91039.- Les lycéens : vie scolaire, vie sociale.– Chenin J.-F..- Avril 1991.- ONISEP

91040.- Quelques réflexions sur le coût et le financement de l’éducation.- Eicher J.-C..- Les objectifs de la formation scientifique, Palaiseau, 28-29 avril 1990.- Groupe de réflexion sur l’enseignement scientifique
Les activités de formation mobilisent des ressources rares : main d’oeuvre qualifiée, bâtiments, équipements, etc … Ce coût doit être évalué si on veut faire les choix optimaux et si on souhaite comparer différentes filières et différents systèmes. Mais la mesure du coût de l’éducation pose beaucoup plus de problèmes que celle du coût d’un bien marchand ordinaire. les données disponibles doivent être interprétées avec précautions, même si elles donnent des ordres de grandeurs intéressants. les prévisions concernant les besoins de financements crées par les objectifs très volontaristes retenus par les pouvoirs publics français, font apparaitre un déséquilibre important entre les moyens publics prévisibles et les besoins. Ces observations, de même que l’analyse du financement optimal, militent en faveur d’une évolution des règles de financement, au moins au niveau de l’enseignement supérieur.

91041.- Les politiques régionales de formation professionnelle : esquisse d’analyse.- Giffard A. ; Paul J.-J..- Les approches du local, Aix-en-Provence, 14 juin 1991.- Voir texte en 92054

91042.- Structuration du marché du travail et accès à l’emploi à la sortie du système scolaire en Afrique.- Paul J.-J..- La stratification du marché du travail, Nancy, 29 mai 1991.- GDR « Emploi-Formation-Développement »

91044.- Un plan d’action pour les systèmes éducatifs des pays du Sahel = Towards an action plan for education in Sahelian countries.- Jarousse J.-P. ; Mingat A., Bamako, 15-18 janvier 1990.- Banque mondialeCoopération française.- Donner de préférence 93017, qui est une version plus actuelle

91045.- La raison des filles : choix d’orientation ou stratégies de compromis.- Duru-Bellat M..- Orientation scolaire et professionnelle (L’), N°3, 1991
Dans ce texte, on entend montrer que pour comprendre les orientations des filles, il est plus utile de considérer l’utilisation qu’elles feront de leur formation dans la vie sociale que d’invoquer stéréotypes et mentalités. Après une analyse de la manière dont se « fabrique » dans la classe leur valeur scolaire, non sans incidences en termes d’image de soi, on rappelle les difficultés qu’elles rencontrent au moment de l’insertion professionnelle ; en fait, ces dernières s’avèrent liées davantage au statut matrimonial qu’à la formation ou au sexe proprement dit. C’est donc plutôt le fonctionnement actuel de la famille, structuré par des rôles sociaux encore nettement différenciées, et étroitement articulé avec toute l’organisation de la vie sociale et professionnelle, qui apparait au coeur de ces choix de compromis, somme toutes raisonnables, auxquels sont acculées les jeunes filles.

91046.- Les facteurs agissant sur les acquisitions des élèves à l’école primaire au Burkina Faso.- Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Mai 1991.- Ministère de l’éducation de base du Burkina Faso

91048.- Les activités de rééducation GAPP à l’école primaire : analyse du fonctionnement et évaluation des effets.- Mingat A..- Revue française de sociologie, N°4, 1991

91050.- La formation du capital humain : gestion par le marché ou gestion par l’État.- Jarousse J.-P. ; Mingat A..- 40ème congrés de l’Assocation française de science économique, Septembre 1991.- Association française de science économique.- voir texte en 92032
Cet article examine rapidement les difficultés que rencontre la gestion publique des systèmes de formation. Les problèmes de la gestion du fonctionnemnt interne de ces systèmes sont examinés à partir de comparaisons internationales et d’exemples empruntés au cadre national. Ces difficultés sont liées à la faiblesse de la justification, de l’évaluation et du suivi dans le secteurpublic, où il convient de trouver un substitut à l’absence de mécanismes de marché pour assurer l’efficacité du système. Dans cette perspective, les instruments des économistes peuvent se révéler spécialement utiles. En continuité, l’article aborde les problèmes plus spécifiques de l’efficacité de l’école par rapport au marché du travail en développant l’argument selon lequel, dans l’examen de ce problèmes et au niveau des propositions faites pour améliorer la relation formation-emploi, on ne semble par avoir assez tenu compte des concepts économiques de base et notamment des concepts de marché, de prix et d’avantage comparatif.

91051.- Le financement par l’entreprise de la formation professionnelle.- Bourdon J..- 11èmes journées d’économie sociale, Paris, 26-27 septembre 1991.- AES (Association d’économie sociale)

91053.- Le coût du financement public de la lutte contre l’illettrisme : le cas de la Bourgogne (1987-1990).- Danrey J..- Juin 1991.- Ministère du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle

91054.- Comparaison des situations d’insertion des jeunes de niveau V sortis de lycée professionnel ou d’apprentissage.– Rapiau M.-T..- 11èmes journées d’économie sociale, Paris, 26-27 septembre 1991.- AES (Association d’économie sociale)

91055.- Assessing computer use impact within an interactive network of variables : assessing the impact of different types of computer use in mathematics teaching at the secondary level.– Gabriel P..- 4ème conférence internationale « Children in the information age », Albena Resort (Bulgarie), 21-24 mai 1991

91056.- La participation financière des entreprises au fonctionnement des institutions françaises d’enseignement supérieur.– Paul J.-J. ; Bailly F..- 11èmes journées d’économie sociale, Paris, 26-27 septembre 1991.- AES (Association d’économie sociale).

91057.- Les disparités interdépartmentales de scolarisation dans l’enseignement secondaire.- Mingat A. ; Richard M..- Mai 1991

91059.- Stabilité des systèmes de financement de l’enseignement supérieur : France et Royaume-Uni de 1975 à 1990.- Chevaillier T..- 11èmes journées d’économie sociale sur « le financement de l’économie sociale », Paris, 26-27 septembre 1991.- AES (Association d’économie sociale)

91060.- Les systèmes d’assurance et de prépaiement dans les pays en voie de développement.- Perrot J. ; Sergent F..- 11èmes journées d’économie sociale sur « le financement de l’économie sociale », Paris, 26-27 septembre 1991.- AES (Association d’économie sociale)

91061.- Le financement des soins de santé primaires du Niari au Congo.- Tchicaya A.J.R..- Séminaire-atelier sur « le financement communautaire des services de santé : où en sommes-nous ? », Paris, 25-27 septembre 1991.- Centre international de l’Enfance

91062.- La participation financière des entreprises au fonctionnement des institutions françaises d’enseignement supérieur.– Bailly F., Mémoire de DEA « Analyse et politiques économiques »

91064.- Évaluation pédagogique et économique de la double vacation au Niger : rapport pour le Ministère de l’éducation nationale du Niger.– Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Octobre 1991.- Suite de 89056

91068.- Évaluation des effets d’une séquence pédagogique sur les connaissances et les représentations.- Malaclet J.-F..- Octobre 1991, Mémoire de DEA « Évaluation dans les systèmes éducatifs »

91069.- Beaucoup d’emplois instables à la sortie de l’école.- Guégnard C. ; Ricci C..- Dimensions économiques de la Bourgogne, N° 82, juillet/août 1991

91070.- Europe : niveau de formation et performance des régions à l’exportation.– Bourdon J..- in : Formation et développement régional en Europe.- Gaudemar J.-P. de.- Paris : La documentation française : DATAR, 1991, 278 p..- Version révisée de 89057
Dans une recherche par l’entreprise de source se compétitité, la localistion dans une région à haut niveau de formation de la main-d’eouvre peut être une stratégie à priori pertinente. Dans ce texte, on tente dedonner une explication des performances d’une région à l’exportation en fonction des niveaux de formation de la population active disponible et de la structure des qualifications qui en découle. On peut vérifier que l’effet de la qualité des formations régionales influence la capacité à exporter d’une région. Les tests sont réalisés sur 70 régions d’Europe englobant les découpages territoriaux de l’4espagne, de la France, de l’Italie et de la RFA

91071.- Les déterminants des performances scolaires à l’école primaire en République centrafricaine.– Gounebana C..- Octobre 1991, Mémoire de DEA « Evaluation des systèmes éducatifs »

91073.- L’impact de la crise financière des systèmes éducatifs africains sur la demande d’éducation primaire.- Bambi G..- Octobre 1991, Mémoire de DEA « Analyse et politique économiques »

91074.- L’enseignement supérieur congolais : coût et crises.- M’Piayi A..- Octobre 1991, Mémoire de DEA « Analyse et politique économiques »

91076.- Pratiques de loisir et progression scolaire : une approche statistique.- Cantarella M..- Décembre 1991, Mémoire de DEA « Évaluation des les systèmes éducatifs »

91077.- Le financement optimal des investissements en ressources humaines : le cas des médicaments dans les pays en voie de développement.– Klimek C..- Octobre 1991, Thèse d’économie

91078.- Articuler les arguments pédagogiques et économiques pour une école primaire efficace : le cas du Togo.– Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Version révisée de 90097

91079.- Les bacheliers de Bourgogne en 1990 : trajectoires et contraintes ?.– Guégnard C..- Octobre 1991.- Rapport rectorat, ONISEP, CIA-CEREQ « Accès à l’enseignement supérieur ».- OREF

91080.- L’insertion professionnelle des jeunes après une formation technique en Bourgogne.– Guégnard C..- Octobre 1991.- Document CIA-CEREQ/ONISEP/SAIO/SSR
Pour connaitre rapidement le devenir des anciens élèves le ministre de l’éducation nationale, avec l’appui des établissements scolaires du second degré, réalise depuis 1984 des enquêtes sept mois après la sortie du lycée. Cette note présente les premiers résultats de l’enquête réalisée en février 1991, et les principales évolutions depuis huit ans de l’insertion professionnelle des jeunes sortis de l’enseignement technique

91081.- L’école des filles, l’école des femmes.- Duru-Bellat M..- Diplômées, N°158, septembre 1981

91082.- L’orientation à l’école : des choix scolaires ou des stratégies de distinction ?.- Duru-Bellat M..- Sciences humaines, N°10, octobre 1991

91084.- Criteri di valutazione per la formazione professionale.- Mingat A..- Professionalita, N°5, septembre/octobre 1991

91085.- Éléments pour une politique éducative nouvelle au Togo.- Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Décembre 1991.- Ministère togolais de l’éducation nationale

91086.- Évaluation de la réussite en antenne universitaire : à propos du premier cycle de droit « délocalisé » à Nevers : rapport final première tranche.– Duru-Bellat M. ; Jarousse J.-P. ; Rapiau M.-T..- Décembre 1991.- Recherche financée par le conseil régional de Bourgogne, le ministère de l’éducation nationale et le CNRS.- Version révisée de 91063

91087.- Prevision de los gastos de educacion primaria en el ano 2000 en les paises en desarrollo.- Lassibille G. ; Navarro Gomez L..- 5ème réunion ASEPELT, Gran Canaria (Espagne), Juin 1991.- ASEPELT.- Publié dans les actes du colloque, La Caja de Canaria, Las Palmas de Gran Canarias, 1996

91088.- La escuela com unidad de produccion.- Lassibille G..- Education et économie dans les années 90, Yaiza, Ile de Lanzarote, Juillet 1991.- Conférence aux cours internationaux d’été de l’université de la Laguna

91089.- Gastos y costes de la ensenanza.– Lassibille G..- Conférence aux cours internationaux d’été de l’université de la Laguna « Éducation et économies dans les années 90 », Yaiza, Lanzarote, Juillet 1991

91090.- Jeunes en difficulté sociale : insertion par l’économique et comportement du marché du travail.- Danrey J..- Décembre 1991.- Etude financée par la délégation régionale à la formation professionnelle

91091.- Le crédit formation individualisé : parcours des jeunes, parcours de formation.- Richard M. ; Galodé G..- Octobre 1991.- DFP

91092.- Analyse des coûts de la formation administrative : les personnels ATOS du ministère de l’éducation nationale.- Richard M. ; Galodé G..- Juillet 1991.- Ministère de l’éducation nationale.- Diffusion restreinte

91093.- Système de prêts aux étudiants universitaires : conception et hypothèses d’implantation : application au cas du Rwanda.- Cuenin S..- Septembre 1991.- Unesco.- Diffusion restreinte

91094.- Guide pour l’analyse fonctionnelle des dépenses publiques d’éducation.- Cuenin S..- Octobre 1991

91095.- Entre la diversité individuelle et la dynamique sociale : les effets contextuels.- Mingat A. ; Duru-Bellat M..- in : « Actes : penser le changement en éducation ».- 1991, 379 p..- Modes et procès de socialisation, Paris, 11-13 janvier 1990.- Association internationale des sociologues de langue française.- Même version que 90002

91096.- The use of computer-assisted instruction in a University centre for Adult Training : the case of the centre université d’éducation permanente (CUEEP) of Lille.- Danrey J..- in : Innovations in educational and training technologies.- Moura Castro C. de ; Wilson D. N. ; Oliveira J..- Genève : Bureau international du travail, 1991, 295 p..- Version révisée de 88013

91097.- Expliquer la variété des acquisitions au cours préparatoire : les rôles de l’enfant, de la famille et de l’école.- Mingat A..- Revue française de pédagogie, N° 95, avril/mai/juin 1991

91099.- As condiçoes de vida e de trabalho dos alunos do ensino superor brasileiro : o caso das universidades de Fortaleza.- Paul J.-J. ; Dias Ribeiro Z..- Educaçao Brasileira, Vol. 13, n° 26, janvier-juillet 1991

91100.- Manuel sur les indicateurs internationaux de l’enseignement.– Orivel F. ; Ruby A. ; Selden R..- Paris : OCDE/CERI.- Paru également en anglais sous le titre « Handbook on international educational educators »

91101.- Towards a better understanding of the functioning of school systems for better decision making : the case of primary schools in Togo.- Mingat A. ; Kudjoh A..- in : Strategies for improving educational and efficiency through better use of information.- Chapman D., ed. ; Mälck L., ed..- Paris : IIPE, 1991

91102.- Rethinking the finance of post-compulsory educationRepenser le financement de l’éducation post-obligatoire.- Eicher J.-C. ; Chevaillier T..- ProspectsPerspectivesHigher education in Europe, Prospects/Perpectives : vol. 20, n° 2, 1991 (78) ; Higher Education in Europe : Vol. XVII, n° 1, 1992
Throughout the world, the finance of education is in crisis. The growth of postcompulsory systems of education is no longer perceived as a luxury but rather as a necessity for both industrialized and developing countries. It strains public resources at a time when other needs are becoming more pressing and raises a number of questions: Who should pay for education? Should mixed financing imply a dusl system whereby public institutions are financed by public manies and private institutions are supported solely from private sources? Should public funds be channelled to institutions directly or through the students who attend them? What could be the contribution of other sources of finance – firms, benefactors or foreign aid – and how should it be given and received? ls it possible to use resources more efficiently in order to lower unit costs? Should students be helped to bear part of the cost of their education, especially the cost of living white studying, through grants or loans or a combination of both?
All over the world, many innovations have recently taken place in the field of postcompulsory education finance. Most of them have been forced upon the system by circumstances. Are they heading in the right direction?
This paper tries to answer these questions by building upon what economics can tell us about the optimum financing of education.

91103.- O mercado de trabalho para os egressos do ensino superior de Fortaleza.– Paul J.-J. ; Dias Ribeiro Freire Z..- Novembre 1991

91104.- La Bourgogne impliquée une nouvelle fois dans un programme européen d’actions en faveur des personnes handicapées.- Danrey J..- Avril 1991

91105.- Dépenses publiques d’éducation et indicateurs : le cas du Mali.– Cuenin S. ; Abillama F.

91106.– La crise des universités francophones en Afrique sub-saharienneFrench-speaking universities in sub-saharan Africa.- Orivel F..- Perspectives / Prospects, Vol. 21, n° 3, 1991.- Paru dans « Higher education in international perspective : towards the 21st century », Zaghloul Morsy and Philip G. Altbach (éd.). New York : Advent, 1993 (voir 93102)
Les responsables des universités francophones en Afrique subsaharienne sont confrontés à un cruel dilemne : au fil des années, leur budget leur permet de moins en moins d’assurer un fonctionnement décent de leur établissement, d’où une baisse de la qualité des diplômés et de la recherche ; dans le même temps, un certain nombre d’études montrent que les coûts unitaires y sont trop élevés, que l’enseignement supérieur reçoit une proportion trop forte des crédits d’éducation et que la cure d’amaigrissement de leur budget doit être prolongée et accentuée; L’objectif de cet article est d’abord de confirmer, par des données, les énoncés de ces deux diagnostics apparemment contradictoires : il est vrai que les universités francophones de l’Afrique Subsahareinne n’ont pas assez d’argent, mais en même temps, elles en dépensent trop : mais il est vrai aussi que des solutions à ce conflit existent et ce que l’on peut définir des stratégies qui soient compatibles avec ces deux constats.

91107.- Évaluation analytique de l’impact des bibliothèques centres documentaires au niveau du cours préparatoire.- Mateo P..- Octobre 1991, Mémoire de DEA « Évaluation dans les systèmes éducatifs »

91108.- Enquête santé, nutrition et éducation pour la république du Tchad : présentation des premiers tableaux de résultats.- Bourdon J..- Novembre 1991

91109.- L’université, une bonne affaire pour les communes.- Orivel F..- Monde (Le), 7 février 1991

91110.- Mieux connaitre le fonctionnement des systèmes scolaires pour prendre de meilleures décisions : le cas de l’école primaire au Togo.- Kudjoh A. ; Mingat A.

91111.- Formation et carrières : contribution de la théorie du capital humain à l’analyse du fonctionnement du marché du travail.– Jarousse J.-P..- Cahiers de l’IREDU, N° 48, janvier 1991.- 70 F

91112.- La qualité du systéme rénové de formation profesionnelle continue agricole.- Savy H. ; Clément J. ; Danrey J. ; Gateau F. ; Hanriot M.-O. ; Orivel F..- Dijon : IREDU, INPSA, 1991.- 70 F
Le dispositif de formation professionnelle en agriculture est engagé, depuis 5 ans, dans une profonde mutation. Celle-ci s’est organisée autour de la transformation du brevet professionnel agricole (BPA) en un diplôme constitué d’unités de contrôle capitalisables (UC). Le BPA était antérieurement découpé en trois certificats (modalité dite traditionnelle). Actuellement, deux centres de formation sur trois sont concernés par cette rénovation. Au-delà du BPA, il s’agit de doter ces institutions d’une méthode qui leur permette d’adapter l’offre de formation aux bouleversements du secteur socio-économique concerné, et aux publics candidats à la formation. Avant de procéder à la généralisation du dispositif, il s’avérait nécessaire de procéder à un bilan comparatif des modalités traditionnelle et rénovée.

91113.- L’école (acquis et évolution des problèmatiques dans la sociologie française contemporaine).- Duru-Bellat M..- in : Sociologie et intervention sociale : manuel de sociologie générale.- Drouard H., ed. ; Legros M., ed. ; Pascal H., ed..- Paris : Centurion, 1991, 288 p.

kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:0:"";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

91001.- Les dépenses publiques pour l'enseignement universitaire et le taux de rendement fiscal : le cas de la France.- Perrot J..- Revue économique, Vol. 42, n°1, janvier 1991.- Version révisée et actualisée de 88035
En économie de l'éducation, les taux de rendement interne privés et sociaux constituent des outils d'analyse classiques : en revanche, l'approche par les taux de rendement fiscaux est plus originale. Elle suppose que l'État, en tant qu'agent économique, cherche à savoir si les dépenses pour l'éducation sont rentables en les comparant au flux de rentrées fiscales supplémentaires qu'elles engendrent. Selon une préoccupation plus politique, l'État peut aussi s'interroger sur les conséquences en matière de rentabilité fiscale qu'aurait une modification de son financement. Cet article propose des estimations du taux de rendement fiscal pour l'enseignement universitaire français et abouti, selon les hypothèses retenues, à des taux compris entre 7.5 et 10.5 pour cent.

91002.- Approche quantitative, approche qualitative : une opposition à dépasser ?.- Duru-bellat M..- in : Méthodoref : guide méthodologique de la recherche en éducation et formation.- Hassendorfer J. ; Bernard M. ; Bouthors M. ; Eteve C..- Paris : INRP, 1991, 143 p., ISBN : 2-7384-1038-3, 85 F
Dans le contexte française de la recherche en éducation, la dichotomie entre approche qualitative et approche quantitative apparait singulièrement marquée. Il semble qu'il y ait d'un côté ceux qui aiment les chiffres, et auxquels on concède la rigueur, et de l'autre ceux qui privilégient les analyses de terrain et auxquels ont concède la finesse. En outre, il semble qu'on ait fréquemment tendance à instaurer, là encore dans le contexte français, une hiérarchie implicite entre ces deux manières de concevoir la recherche : aux "quantitativistes" le cadrage et la description, aux "qualitativistes" l'approfondissement et l'explication, voire la vertu. C'est la pertinence de cette dichotomie que nous entendons discuter ici, en nous posant successivement trois questions : peut-on parler de quantitatif pur ? Peut-on parler de recherche sans quantification ? Peut-on dépasser l'opposition quantitatif/qualitatif ?

91003.- Comparaison des procédures et processus d'orientation et analyse de leurs effets dans plusieurs pays européens, en France au cours des 20 dernières années.- Duru-Bellat M. ; Mingat A..- Février 1991.- Envoyer de préférence 92003 (version légèrement modifiée)

91004.- L'impact des politiques d'ajustement structurel dans le domaine de la formation professionnelle.- Orivel F..- Janvier 1991.- Note publiée par le service des politiques de formation, département de la formation, BIT, Genève, document de travil n° 70

91005.- Éléments pour une stratégie de développement du système d'éducation et de formation du Tchad.- Orivel F. ; Perrot J..- Janvier 1991.- Banque mondiale.- Diffusion restreinte, version révisée de 90011

91006.- Le financement des soins de santé primaires au Congo : le projet SSP GTZ de la région du Niari.- Tchicaya A.J.R. ; Sergent F..- Janvier 1991.- Banque mondiale.-

91007.- Brazilian Higher Education System : an economic approach of its rationality.- Paul J.-J..- Education, growth and inequality in Brazil, Rio de Janeiro, Mars 1991

91009.- El valor del tiempo en la Universidad.- Lassibille G. ; Navarro Gomez L..- Malaga : Universidad de Malaga, janvier 1991

91010.- Analyse du système éducatif haïtien : atouts, faiblesses et priorités d'action.- Bourdon J. ; Orivel F. ; Perrot J..- Mars 1991.- Rapport préparé pour le projet Haïti/PNUD/Unesco, doit s'accompagner de la disquette du modèle EDPOSBES

91011.- Management of school careers and social inequalites in the school systems : comparative analysis in 4 european countries (France, Italy, Switzerland and the United Kingdom).- Duru-Bellat M. ; Mingat A., Beaune, Février 1991.- European Public choice society

91012.- Les mesures de la production scolaire en apprentissage : méthode générale : première version.- Rapiau M.-T..- Février 1991.- Diffusion restreinte

91013.- Évaluation des activités de ré-éducation GAPP à l'école primaire.- Mingat A. ; Richard M..- Cahiers de l'IREDU, N°49, Février 1991

91014.- Avantages et faisabilité des systèmes d'assurance et de prépaiement dans les pays en voie de développement.- Perrot J. ; Sergent F..- Mars 1991.- OMS (Organisation Mondiale de la Santé)

91015.- Économie de la santé dans les pays en voie de développement : un aperçu des principaux problèmes.- Perrot J..- L'économie et le financement des soins de santé au Viet Nam, Hanoï, 18-21 janvier 1991

91016.- Après un CAP en apprentissage.- Rapiau M.-T..- Décembre 1990.- Rapport CIA-CEREQ/IREDU.- OREF (Observatoire Régional de l'Emploi et de la Formation de Bourgogne)

91017.- Évaluation analytique de l'enseignement primaire au Bénin.- Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Mars 1991.- UnescoBAO-PSA

91018.- Le niveau de formation et la compétitivité des régions européennes : un essai d'analyse sur quatre pays de la CEE.- Bourdon J..- Cahiers de l'IREDU, N°50, avril 1991.- 85 F

91019.- Pratiques pédagogiques et acquis des élèves au CP.- Leroy-Audouin C. ; Duru-Bellat M..- Éducation et formations, N°26, 1991
Cette étude rend compte de l'analyse des pratiques pédagogiques déclarées par les maîtres du cours préparatoire. Elle présente des données issues du "volet pédagogique" du panel d'élèves 1979 de la direction de l'évaluation et de la prospection du ministère de l'éducation nationale. Sans un premier temps, deux typologies de maîtres ont pu être repérées au sein de la diversité des pratiques pédagogiques mises en œuvre., La première oppose des maîtres "experts", se disant traditionnels dans leurs conceptions et leurs démarches, directifs, à des maîtres "animateurs", disant valoriser l'expression et le raisonnement, plus attachés aux interactions entre élèves. Une seconde typologie a été élaborée, à partir des formes de travail : elle oppose les maîtres déclarant mettre en œuvre systématiquement des procédures de différenciation de l'enseignement (groupes de niveaux ou individualisation) à ceux déclarant n'y avoir jamais recours. Dans un second temps, l'interrogation s'est focalisée sur l'impact, en termes d'acquisitions des élèves, des pratiques pédagogiques déclarées être mises en œuvre par les maîtres.

91020.- Mieux analyser l'impact des pratiques pédagogiques, comment progresser dans une perspective d'accumulation des connaissances ?.- Duru-Bellat M. ; Jarousse J.-P. ; Mingat A., Carcassonne, Avril 1991.- AFIRSE

91021.- Après une formation complémentaire d'initiative locale.- Guégnard C..- Janvier 1991

91022.- Évolution sectorielle des emplois et des qualifications en Bourgogne : édition 1991.- Guégnard C. ; Le Calonnec V. ; Giffard A. ; Perrier-Cornet F. ; Ricci C. ; Godefroy J.-P. ; Devouge F..- Publication de l'OREF Bourgogne, contrat de plan état/région
Chaque année, l'État, la région et les partenaires sociaux actualisent les informations sur l'évolution des emplois et des qualifications en Bourgogne. Ces analyses permettent de préciser la nature de l'appel d'offres en matière de formation professionnelle lancé auprès des organismes de formation. A cette fin, les partenaires du réseau OREF ont réuni et analysé, dans ce document, les informations disponibles

91023.- Analyse économique et financière du secteur de l'éducation en République d'Haïti : analyse du système éducatif haïtien: atouts, faiblesses et priorités d'action.- Orivel F..- Mars 1991.- PNUD / Unesco

91024.- Analyse économique des nouvelles technologies éducatives.- Orivel F..- La formation multimédia : apprendre et former autrement, Montpellier, 30-31 mai 1991

91025.- Les conditions de vie des étudiants dijonnais.- Orivel F..- Mai 1991.- Jeune chambre économique de Dijon

91026.- Accès à l'enseignement supérieur en Bourgogne : les bacheliers : situation en novembre 1990.- Guégnard C. ; Ricci H..- Avril 1991.- Document CIA-CEREQ/ONISEP/SSR

91027.- Essai d'approche économique systémique appliquée à un champ spécifique : l'informatique à l'école, en France.- Orivel F..- in : Économie de l'éducation : un cas de figure : l'informatique à l'école obligatoire.- Mai 1991.- Journée d'étude du conseil de direction de l'IRDP, Maconlin, 29 novembre 1990

91028.- L'école primaire en Afrique, fonctionnement, qualité, produits : le cas du Togo.- Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Voir cahier de l'IREDU n° 52 (92005)

91029.- Efficacité pédagogique de l'enseignement à cours multiple dans le contexte africain.- Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Avril 1991

91030.- Les coûts unitaires dans l'enseignement supérieur scientifique français : le cas de 15 grandes écoles d'ingénieur et d'une université.- Orivel F. ; Boiral H. ; Danrey J. ; Pradal B..- Juin 1991.- Comité national pour le développement des grandes écoles

91031.- Comparaison des procédures et processus d'orientation et analyse de leurs effets, dans plusieurs pays européens, et en France au cours des 20 dernières années.- Duru-Bellat M. ; Mingat A..- Juin 1991.- FEN.- Version révisée de 91003

91032.- Le système de la recherche en question.- Beltramo J.-P..- Juin 1991.- IRES

91033.- L'économie de l'éducation : du capital humain à l'évaluation des processus et des systèmes éducatifs.- Jarousse J.-P..- Perspectives documentaires en éducation, N°23, 1991

91034.- L'emploi au féminin : les apports d'une analyse régionale.- Guégnard C. ; Perrier-Cornet F..- Avril 1991.- Rapport DRTE/CIA-CEREQ

91035.- La gestion de l'éducation dans un cadre public : point de vue d'économistes.- Jarousse J.-P. ; Mingat A.
Cet article examine de façon rapide les difficultés que rencontre dans la situation actuelle la gestion publique des systèmes d'éducation et de formation. Sont notamment examinés les problèmes de la gestion du fonctionnement interne du système à partir d'une part de comparaisons internationales et d'autre part d'exemples de dysfonctionnements dans le cadre national. Les difficultés enregistrées sont liées à la faiblesse de la justification, de l'évaluation et du suivi dans le secteur public où il convient de trouver un substitut à l'absence de mécanismes de marché pour assurer l'efficacité du système. Dans cette perspective, les instruments des économistes (modèles multivariés, analyse marginaliste, analyse coût-efficacité, fonction de production) se révèlent spécialement utiles. En continuité, sont abordés les problèmes plus spécifiques de l'efficacité de l'école par rapport au marché du travail et de l'analyse de la relation formation-emploi. Le texte développe l'idée qu'on n' a pas assez tenu compte des concepts économiques de base dans cette approche et notamment que le concept de marché, de prix, d'avantage comparatif, n'ont pas été explicités. De fait, l'analyse s'est concentrée sur une approche "technologique" de la relation formation-emploi déclarés "introuvable" car les spécialistes du champ, alors que dans le même temps se consolidaient la validité et l'utilité d'une relation formation-salaire forte. Du point de vue de l'action, on souligne qu'il est possible que l'organisation actuelle du système de formation gagne en efficacité sur la base d'une séparation des interventions de l'école (formation générale) et des entreprises (formation spécifique) respectant davantage leur avantage coopératif respectif.

91036.- Le marché des professions scientifiques en l'an 2000 : note intermédiaire.- Bourdon J. ; Paul J.-J.
Cette note abordera successivement le contexte dans lequel cette recherche a été initiée, les problèmes de définition relatifs aux professions de la recherche, la question des modifications relatives aux filières de formation et proposera dans un dernier point quelques éléments de prévision de diplômés scientifiques.

91037.- Les déterminants de l'offre de formation.- Guégnard C. ; Biret J. ; Bultot L. ; Dauty F..- in : Régions, formation, emploi : démarches et méthodes.- Biret J., coord. ; Gensbittel M.-H., coord..- Marseille : CEREQ, 1991, Mai 1991

91038.- Les familles professionnelles.- Guégnard C. ; Bel P. ; Briant P. ; David-Crosnier M. ; [et al.].- in : Régions, formation, emploi : démarches et méthodes.- Biret J., coord. ; Gensbittel M.-H., coord..- Marseille : CEREQ, 1991, Mai 1991

91039.- Les lycéens : vie scolaire, vie sociale.- Chenin J.-F..- Avril 1991.- ONISEP

91040.- Quelques réflexions sur le coût et le financement de l'éducation.- Eicher J.-C..- Les objectifs de la formation scientifique, Palaiseau, 28-29 avril 1990.- Groupe de réflexion sur l'enseignement scientifique
Les activités de formation mobilisent des ressources rares : main d'oeuvre qualifiée, bâtiments, équipements, etc ... Ce coût doit être évalué si on veut faire les choix optimaux et si on souhaite comparer différentes filières et différents systèmes. Mais la mesure du coût de l'éducation pose beaucoup plus de problèmes que celle du coût d'un bien marchand ordinaire. les données disponibles doivent être interprétées avec précautions, même si elles donnent des ordres de grandeurs intéressants. les prévisions concernant les besoins de financements crées par les objectifs très volontaristes retenus par les pouvoirs publics français, font apparaitre un déséquilibre important entre les moyens publics prévisibles et les besoins. Ces observations, de même que l'analyse du financement optimal, militent en faveur d'une évolution des règles de financement, au moins au niveau de l'enseignement supérieur.

91041.- Les politiques régionales de formation professionnelle : esquisse d'analyse.- Giffard A. ; Paul J.-J..- Les approches du local, Aix-en-Provence, 14 juin 1991.- Voir texte en 92054

91042.- Structuration du marché du travail et accès à l'emploi à la sortie du système scolaire en Afrique.- Paul J.-J..- La stratification du marché du travail, Nancy, 29 mai 1991.- GDR "Emploi-Formation-Développement"

91044.- Un plan d'action pour les systèmes éducatifs des pays du Sahel = Towards an action plan for education in Sahelian countries.- Jarousse J.-P. ; Mingat A., Bamako, 15-18 janvier 1990.- Banque mondialeCoopération française.- Donner de préférence 93017, qui est une version plus actuelle

91045.- La raison des filles : choix d'orientation ou stratégies de compromis.- Duru-Bellat M..- Orientation scolaire et professionnelle (L'), N°3, 1991
Dans ce texte, on entend montrer que pour comprendre les orientations des filles, il est plus utile de considérer l'utilisation qu'elles feront de leur formation dans la vie sociale que d'invoquer stéréotypes et mentalités. Après une analyse de la manière dont se "fabrique" dans la classe leur valeur scolaire, non sans incidences en termes d'image de soi, on rappelle les difficultés qu'elles rencontrent au moment de l'insertion professionnelle ; en fait, ces dernières s'avèrent liées davantage au statut matrimonial qu'à la formation ou au sexe proprement dit. C'est donc plutôt le fonctionnement actuel de la famille, structuré par des rôles sociaux encore nettement différenciées, et étroitement articulé avec toute l'organisation de la vie sociale et professionnelle, qui apparait au coeur de ces choix de compromis, somme toutes raisonnables, auxquels sont acculées les jeunes filles.

91046.- Les facteurs agissant sur les acquisitions des élèves à l'école primaire au Burkina Faso.- Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Mai 1991.- Ministère de l'éducation de base du Burkina Faso

91048.- Les activités de rééducation GAPP à l'école primaire : analyse du fonctionnement et évaluation des effets.- Mingat A..- Revue française de sociologie, N°4, 1991

91050.- La formation du capital humain : gestion par le marché ou gestion par l'État.- Jarousse J.-P. ; Mingat A..- 40ème congrés de l'Assocation française de science économique, Septembre 1991.- Association française de science économique.- voir texte en 92032
Cet article examine rapidement les difficultés que rencontre la gestion publique des systèmes de formation. Les problèmes de la gestion du fonctionnemnt interne de ces systèmes sont examinés à partir de comparaisons internationales et d'exemples empruntés au cadre national. Ces difficultés sont liées à la faiblesse de la justification, de l'évaluation et du suivi dans le secteurpublic, où il convient de trouver un substitut à l'absence de mécanismes de marché pour assurer l'efficacité du système. Dans cette perspective, les instruments des économistes peuvent se révéler spécialement utiles. En continuité, l'article aborde les problèmes plus spécifiques de l'efficacité de l'école par rapport au marché du travail en développant l'argument selon lequel, dans l'examen de ce problèmes et au niveau des propositions faites pour améliorer la relation formation-emploi, on ne semble par avoir assez tenu compte des concepts économiques de base et notamment des concepts de marché, de prix et d'avantage comparatif.

91051.- Le financement par l'entreprise de la formation professionnelle.- Bourdon J..- 11èmes journées d'économie sociale, Paris, 26-27 septembre 1991.- AES (Association d'économie sociale)

91053.- Le coût du financement public de la lutte contre l'illettrisme : le cas de la Bourgogne (1987-1990).- Danrey J..- Juin 1991.- Ministère du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle

91054.- Comparaison des situations d'insertion des jeunes de niveau V sortis de lycée professionnel ou d'apprentissage.- Rapiau M.-T..- 11èmes journées d'économie sociale, Paris, 26-27 septembre 1991.- AES (Association d'économie sociale)

91055.- Assessing computer use impact within an interactive network of variables : assessing the impact of different types of computer use in mathematics teaching at the secondary level.- Gabriel P..- 4ème conférence internationale "Children in the information age", Albena Resort (Bulgarie), 21-24 mai 1991

91056.- La participation financière des entreprises au fonctionnement des institutions françaises d'enseignement supérieur.- Paul J.-J. ; Bailly F..- 11èmes journées d'économie sociale, Paris, 26-27 septembre 1991.- AES (Association d'économie sociale).

91057.- Les disparités interdépartmentales de scolarisation dans l'enseignement secondaire.- Mingat A. ; Richard M..- Mai 1991

91059.- Stabilité des systèmes de financement de l'enseignement supérieur : France et Royaume-Uni de 1975 à 1990.- Chevaillier T..- 11èmes journées d'économie sociale sur "le financement de l'économie sociale", Paris, 26-27 septembre 1991.- AES (Association d'économie sociale)

91060.- Les systèmes d'assurance et de prépaiement dans les pays en voie de développement.- Perrot J. ; Sergent F..- 11èmes journées d'économie sociale sur "le financement de l'économie sociale", Paris, 26-27 septembre 1991.- AES (Association d'économie sociale)

91061.- Le financement des soins de santé primaires du Niari au Congo.- Tchicaya A.J.R..- Séminaire-atelier sur "le financement communautaire des services de santé : où en sommes-nous ?", Paris, 25-27 septembre 1991.- Centre international de l'Enfance

91062.- La participation financière des entreprises au fonctionnement des institutions françaises d'enseignement supérieur.- Bailly F., Mémoire de DEA "Analyse et politiques économiques"

91064.- Évaluation pédagogique et économique de la double vacation au Niger : rapport pour le Ministère de l'éducation nationale du Niger.- Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Octobre 1991.- Suite de 89056

91068.- Évaluation des effets d'une séquence pédagogique sur les connaissances et les représentations.- Malaclet J.-F..- Octobre 1991, Mémoire de DEA "Évaluation dans les systèmes éducatifs"

91069.- Beaucoup d'emplois instables à la sortie de l'école.- Guégnard C. ; Ricci C..- Dimensions économiques de la Bourgogne, N° 82, juillet/août 1991

91070.- Europe : niveau de formation et performance des régions à l'exportation.- Bourdon J..- in : Formation et développement régional en Europe.- Gaudemar J.-P. de.- Paris : La documentation française : DATAR, 1991, 278 p..- Version révisée de 89057
Dans une recherche par l'entreprise de source se compétitité, la localistion dans une région à haut niveau de formation de la main-d'eouvre peut être une stratégie à priori pertinente. Dans ce texte, on tente dedonner une explication des performances d'une région à l'exportation en fonction des niveaux de formation de la population active disponible et de la structure des qualifications qui en découle. On peut vérifier que l'effet de la qualité des formations régionales influence la capacité à exporter d'une région. Les tests sont réalisés sur 70 régions d'Europe englobant les découpages territoriaux de l'4espagne, de la France, de l'Italie et de la RFA

91071.- Les déterminants des performances scolaires à l'école primaire en République centrafricaine.- Gounebana C..- Octobre 1991, Mémoire de DEA "Evaluation des systèmes éducatifs"

91073.- L'impact de la crise financière des systèmes éducatifs africains sur la demande d'éducation primaire.- Bambi G..- Octobre 1991, Mémoire de DEA "Analyse et politique économiques"

91074.- L'enseignement supérieur congolais : coût et crises.- M'Piayi A..- Octobre 1991, Mémoire de DEA "Analyse et politique économiques"

91076.- Pratiques de loisir et progression scolaire : une approche statistique.- Cantarella M..- Décembre 1991, Mémoire de DEA "Évaluation des les systèmes éducatifs"

91077.- Le financement optimal des investissements en ressources humaines : le cas des médicaments dans les pays en voie de développement.- Klimek C..- Octobre 1991, Thèse d'économie

91078.- Articuler les arguments pédagogiques et économiques pour une école primaire efficace : le cas du Togo.- Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Version révisée de 90097

91079.- Les bacheliers de Bourgogne en 1990 : trajectoires et contraintes ?.- Guégnard C..- Octobre 1991.- Rapport rectorat, ONISEP, CIA-CEREQ "Accès à l'enseignement supérieur".- OREF

91080.- L'insertion professionnelle des jeunes après une formation technique en Bourgogne.- Guégnard C..- Octobre 1991.- Document CIA-CEREQ/ONISEP/SAIO/SSR
Pour connaitre rapidement le devenir des anciens élèves le ministre de l'éducation nationale, avec l'appui des établissements scolaires du second degré, réalise depuis 1984 des enquêtes sept mois après la sortie du lycée. Cette note présente les premiers résultats de l'enquête réalisée en février 1991, et les principales évolutions depuis huit ans de l'insertion professionnelle des jeunes sortis de l'enseignement technique

91081.- L'école des filles, l'école des femmes.- Duru-Bellat M..- Diplômées, N°158, septembre 1981

91082.- L'orientation à l'école : des choix scolaires ou des stratégies de distinction ?.- Duru-Bellat M..- Sciences humaines, N°10, octobre 1991

91084.- Criteri di valutazione per la formazione professionale.- Mingat A..- Professionalita, N°5, septembre/octobre 1991

91085.- Éléments pour une politique éducative nouvelle au Togo.- Jarousse J.-P. ; Mingat A..- Décembre 1991.- Ministère togolais de l'éducation nationale

91086.- Évaluation de la réussite en antenne universitaire : à propos du premier cycle de droit "délocalisé" à Nevers : rapport final première tranche.- Duru-Bellat M. ; Jarousse J.-P. ; Rapiau M.-T..- Décembre 1991.- Recherche financée par le conseil régional de Bourgogne, le ministère de l'éducation nationale et le CNRS.- Version révisée de 91063

91087.- Prevision de los gastos de educacion primaria en el ano 2000 en les paises en desarrollo.- Lassibille G. ; Navarro Gomez L..- 5ème réunion ASEPELT, Gran Canaria (Espagne), Juin 1991.- ASEPELT.- Publié dans les actes du colloque, La Caja de Canaria, Las Palmas de Gran Canarias, 1996

91088.- La escuela com unidad de produccion.- Lassibille G..- Education et économie dans les années 90, Yaiza, Ile de Lanzarote, Juillet 1991.- Conférence aux cours internationaux d'été de l'université de la Laguna

91089.- Gastos y costes de la ensenanza.- Lassibille G..- Conférence aux cours internationaux d'été de l'université de la Laguna "Éducation et économies dans les années 90", Yaiza, Lanzarote, Juillet 1991

91090.- Jeunes en difficulté sociale : insertion par l'économique et comportement du marché du travail.- Danrey J..- Décembre 1991.- Etude financée par la délégation régionale à la formation professionnelle

91091.- Le crédit formation individualisé : parcours des jeunes, parcours de formation.- Richard M. ; Galodé G..- Octobre 1991.- DFP

91092.- Analyse des coûts de la formation administrative : les personnels ATOS du ministère de l'éducation nationale.- Richard M. ; Galodé G..- Juillet 1991.- Ministère de l'éducation nationale.- Diffusion restreinte

91093.- Système de prêts aux étudiants universitaires : conception et hypothèses d'implantation : application au cas du Rwanda.- Cuenin S..- Septembre 1991.- Unesco.- Diffusion restreinte

91094.- Guide pour l'analyse fonctionnelle des dépenses publiques d'éducation.- Cuenin S..- Octobre 1991

91095.- Entre la diversité individuelle et la dynamique sociale : les effets contextuels.- Mingat A. ; Duru-Bellat M..- in : "Actes : penser le changement en éducation".- 1991, 379 p..- Modes et procès de socialisation, Paris, 11-13 janvier 1990.- Association internationale des sociologues de langue française.- Même version que 90002

91096.- The use of computer-assisted instruction in a University centre for Adult Training : the case of the centre université d'éducation permanente (CUEEP) of Lille.- Danrey J..- in : Innovations in educational and training technologies.- Moura Castro C. de ; Wilson D. N. ; Oliveira J..- Genève : Bureau international du travail, 1991, 295 p..- Version révisée de 88013

91097.- Expliquer la variété des acquisitions au cours préparatoire : les rôles de l'enfant, de la famille et de l'école.- Mingat A..- Revue française de pédagogie, N° 95, avril/mai/juin 1991

91099.- As condiçoes de vida e de trabalho dos alunos do ensino superor brasileiro : o caso das universidades de Fortaleza.- Paul J.-J. ; Dias Ribeiro Z..- Educaçao Brasileira, Vol. 13, n° 26, janvier-juillet 1991

91100.- Manuel sur les indicateurs internationaux de l'enseignement.- Orivel F. ; Ruby A. ; Selden R..- Paris : OCDE/CERI.- Paru également en anglais sous le titre "Handbook on international educational educators"

91101.- Towards a better understanding of the functioning of school systems for better decision making : the case of primary schools in Togo.- Mingat A. ; Kudjoh A..- in : Strategies for improving educational and efficiency through better use of information.- Chapman D., ed. ; Mälck L., ed..- Paris : IIPE, 1991

91102.- Rethinking the finance of post-compulsory educationRepenser le financement de l'éducation post-obligatoire.- Eicher J.-C. ; Chevaillier T..- ProspectsPerspectivesHigher education in Europe, Prospects/Perpectives : vol. 20, n° 2, 1991 (78) ; Higher Education in Europe : Vol. XVII, n° 1, 1992
Throughout the world, the finance of education is in crisis. The growth of postcompulsory systems of education is no longer perceived as a luxury but rather as a necessity for both industrialized and developing countries. It strains public resources at a time when other needs are becoming more pressing and raises a number of questions: Who should pay for education? Should mixed financing imply a dusl system whereby public institutions are financed by public manies and private institutions are supported solely from private sources? Should public funds be channelled to institutions directly or through the students who attend them? What could be the contribution of other sources of finance - firms, benefactors or foreign aid - and how should it be given and received? ls it possible to use resources more efficiently in order to lower unit costs? Should students be helped to bear part of the cost of their education, especially the cost of living white studying, through grants or loans or a combination of both?
All over the world, many innovations have recently taken place in the field of postcompulsory education finance. Most of them have been forced upon the system by circumstances. Are they heading in the right direction?
This paper tries to answer these questions by building upon what economics can tell us about the optimum financing of education.

91103.- O mercado de trabalho para os egressos do ensino superior de Fortaleza.- Paul J.-J. ; Dias Ribeiro Freire Z..- Novembre 1991

91104.- La Bourgogne impliquée une nouvelle fois dans un programme européen d'actions en faveur des personnes handicapées.- Danrey J..- Avril 1991

91105.- Dépenses publiques d'éducation et indicateurs : le cas du Mali.- Cuenin S. ; Abillama F.

91106.- La crise des universités francophones en Afrique sub-saharienneFrench-speaking universities in sub-saharan Africa.- Orivel F..- Perspectives / Prospects, Vol. 21, n° 3, 1991.- Paru dans "Higher education in international perspective : towards the 21st century", Zaghloul Morsy and Philip G. Altbach (éd.). New York : Advent, 1993 (voir 93102)
Les responsables des universités francophones en Afrique subsaharienne sont confrontés à un cruel dilemne : au fil des années, leur budget leur permet de moins en moins d'assurer un fonctionnement décent de leur établissement, d'où une baisse de la qualité des diplômés et de la recherche ; dans le même temps, un certain nombre d'études montrent que les coûts unitaires y sont trop élevés, que l'enseignement supérieur reçoit une proportion trop forte des crédits d'éducation et que la cure d'amaigrissement de leur budget doit être prolongée et accentuée; L'objectif de cet article est d'abord de confirmer, par des données, les énoncés de ces deux diagnostics apparemment contradictoires : il est vrai que les universités francophones de l'Afrique Subsahareinne n'ont pas assez d'argent, mais en même temps, elles en dépensent trop : mais il est vrai aussi que des solutions à ce conflit existent et ce que l'on peut définir des stratégies qui soient compatibles avec ces deux constats.

91107.- Évaluation analytique de l'impact des bibliothèques centres documentaires au niveau du cours préparatoire.- Mateo P..- Octobre 1991, Mémoire de DEA "Évaluation dans les systèmes éducatifs"

91108.- Enquête santé, nutrition et éducation pour la république du Tchad : présentation des premiers tableaux de résultats.- Bourdon J..- Novembre 1991

91109.- L'université, une bonne affaire pour les communes.- Orivel F..- Monde (Le), 7 février 1991

91110.- Mieux connaitre le fonctionnement des systèmes scolaires pour prendre de meilleures décisions : le cas de l'école primaire au Togo.- Kudjoh A. ; Mingat A.

91111.- Formation et carrières : contribution de la théorie du capital humain à l'analyse du fonctionnement du marché du travail.- Jarousse J.-P..- Cahiers de l'IREDU, N° 48, janvier 1991.- 70 F

91112.- La qualité du systéme rénové de formation profesionnelle continue agricole.- Savy H. ; Clément J. ; Danrey J. ; Gateau F. ; Hanriot M.-O. ; Orivel F..- Dijon : IREDU, INPSA, 1991.- 70 F
Le dispositif de formation professionnelle en agriculture est engagé, depuis 5 ans, dans une profonde mutation. Celle-ci s'est organisée autour de la transformation du brevet professionnel agricole (BPA) en un diplôme constitué d'unités de contrôle capitalisables (UC). Le BPA était antérieurement découpé en trois certificats (modalité dite traditionnelle). Actuellement, deux centres de formation sur trois sont concernés par cette rénovation. Au-delà du BPA, il s'agit de doter ces institutions d'une méthode qui leur permette d'adapter l'offre de formation aux bouleversements du secteur socio-économique concerné, et aux publics candidats à la formation. Avant de procéder à la généralisation du dispositif, il s'avérait nécessaire de procéder à un bilan comparatif des modalités traditionnelle et rénovée.

91113.- L'école (acquis et évolution des problèmatiques dans la sociologie française contemporaine).- Duru-Bellat M..- in : Sociologie et intervention sociale : manuel de sociologie générale.- Drouard H., ed. ; Legros M., ed. ; Pascal H., ed..- Paris : Centurion, 1991, 288 p.

extrait:
lien_externe:

Log In

Create an account