Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English
aA - +Imprimer la page

Liste des Publications 2000

00001.- Le tableau est-il plus noir dans l’école des villes ? .- Bourdon J..- « Intégration et désintégration urbaines », Aussois (Centre CNRS Paul Langevin), 4-8 janvier 2000
Le mouvement de demande scolaire paraît largement lié au phénomène urbain. Une vision historique de la question montre une volonté de restreindre l’expression de la demande sociale d’école dans les villes ; on retrouve la constante d’un des poncifs contre l’école : créer une société d’oisifs. De manière plus générale, l’école n’apparaît que peu liée à l’urbanisation, mais principalement à la forme d’urbanisation. Le problème pour l’école de base, revient à supposer que l’école de la ville doit pouvoir gérer l’hétérogénéité même de la ville. Les « fractures » urbaines exacerbent divers comportements en rapport à l’école allant de la ségrégation, aux comportements de passagers clandestins. Les solutions, en termes de politiques scolaires, vont toutes dans le sens d’une gestion par l’école de cette hétérogénéité urbaine ; gestion difficile, puisque contrainte par la volonté politique de conserver une école homogène.

School participation appears closely embedded in urban dynamics. Historical examples reveal constraints in school plants due to the political fear that over-education conduct to rent earner’s society. Quantitative analysis show, in a broad way, that urbanization doesn’t lead school participation but that school dynamic is dependent to urban social homogeneity. Implicit segregation and free riders process appear everywhere as an impact from the social patchwork, which made the cities. Remedial actions appear difficult as they have to manage heterogeneity and have to face the idea that school must be firs a vector for social melting.
Papier – PDF

00002.- Ecueils et enjeux de l’évaluation de l’enseignement supérieur universitaire.- Duru-Bellat M. ; Jarousse J.-P. ; Leroy-Audouin C. ; Michaut C..- Administration et éducation, N°86, 2/2000
Alors que le budget de l’enseignement supérieur représente actuellement 1,3 pour cent du PIB, le coût moyen annuel d’un étudiant étant d’environ 47 000 francs, une interrogation sur l’efficacité de l’utilisation des moyens ainsi alloués ne peut être éludée. Cette question, qui se pose à tous les niveaux du système éducatif, revêt une pertinence particulière concernant les formations universitaires pour des raisons multiples. Tout d’abord du fait de la diversité de leurs missions : accueil et orientation d’une proportion croissante d’une classe d’âge, formation générale et formation professionnelle, recherche et diffusion des connaissances, formation continue, … Face à des diverses fonctions dont la hiérarchisation n’est pas immédiate, l’absence de mécanismes d’évaluation externe est frappante : les établissements universitaires jouissent d’une grande autonomie vis-à-vis du monde extérieur, dans la mesure où il n’est pas aidé d’évaluer véritablement la qualité des connaissances qu’ils produisent, ni celle des étudiants qu’ils forment. Le fait que les centres universitaires soient fréquemment en situation e monopole sur une fraction du territoire, ainsi que la tradition universitaire d’absence de contrôle hiérarchique vient conforter ce mode de fonctionnement que rien ne vient réguler, et qui est donc potentiellement coûteux – en termes humains et financiers -, et virtuellement anomique.
papier – PDF

00003.- Social inequalities in the French education system : the joint effect of individual and contextual factors .- Duru-Bellat M..- Journal of Education Policy, 15 (1), 2000
This paper presents a synthetic picture of social inequalities in pupils’ scholastic careers in France. Individual factors such as socio-economic backgroun remain important for both academic results from the beginning of schooling on and option and streaming choices at the secondary level. Moreover, families have unequal resources to manage their children’s schooling careers in a system which is becoming more complex and decentralized. This means that contextual factors are also very important. Decentralization has in fact increased the importance of choice of schooling context : the class or the school attented does make a difference and this has the effect of widening social gaps in academic results and socialization. The present trend towards more autonomous schools fosters inequalities resulting from contextual factors but inequalities are also produced by the downgrading of degrees resulting from the fact that employers are requiring ever-higher degrees in a period of job shortage.

L’objet de ce texte est de donner, de façon synthétique, un aperçu des inégalités sociales dans les carrières scolaires des élèves français. Certains facteurs individuels, tels l’origine socio-économique, demeurent importants d’une part, dans les résultats scolaires dès le début de la scolarisation, et, d’autre part, dans le choix de l’option et de la filière dans l’enseignement secondaire. Mais, les facteurs contextuels ne doivent pas être négligés. La décentralisation a, en fait, augmenté l’importance du choix du contexte de scolarisation : la classe ou l’école fréquentée doit être différente. Cela accroît les différences sociales de réussite scolaire et de socialisation. La présente tendance à plus d’autonomie scolaire favorise ainsi les inégalités résultant de facteurs contextuels. Mais les inégalités sont aussi produites par la dévalorisation des diplômes due, en période de chômage, à la demande, sur le marché du travail, de diplômes de plus en plus élevés.
Papier – PDF

00004.- The recruitment of researchers and the organization of scientific activity in industry .- Beltramo J.-P. ; Paul J.-J. ; Perret C..- Third Helix International Conference, Rio, Mai 2000.- voir 01084
In the light of supposed increasing demand for science by companies, the relative difficulties in many countries of recent science PhD graduates in finding employment in companies seem to represent a paradox. We can wonde what are the factors that tend to limit the entry of PhD graduates into companies. This article looks at the recruitment and the careers of researchers in industry (emphasizing the first aspect) using original surveys carried out in companies, in France, Spain and the UK. The comparison of the case studies carried out in the three countries mentioned above should enable a better understanding of the functions filled by R
D activities within companies. Our main hypothesis is that these functions could explain the recruitment policies and the particular situation of PhD graduates. These three questions run through this article : to what extent do company research centres need to employ science PhD graduates ? What is the central logic, mainly in France, behind the differences in the recruitment at PhD level and the recruitment of graduates from shorter diplomas (and in particular those from the élite engineering schools) ? In what way does the organization of research and development whithin companies have an effect on the recruitment of researchers ? Our case studies allow us to make the distinction between at least two types of laboratories (with each having their own type of recruitment) : the central breeding ground laboratory where the recruitment of PhD graduates is limited (due to the fact that they can be used less in non-research position than engineering graduates) ; laboratories that work in close liaison with university research and have a large proportion of PhD graduates. These results are discussed in the context of change in the management of functions of generating, assimilating and transferring technological knowledge.

Non disponible

00005.- The Financing of Education : an economic issue ?.- Eicher J.-C..- European Journal of Education, 35 (1), 2000
Building on previous contributions on the same topic, this article gives a brief overview of the financial situation of Education in the different regions of the world then focuses on the shortcomings of the traditional treatment of financing issues by economist among them the quasi absence of equity consideration. It ends by discussing the main issues as they can be seen today : extent of the « right to education », demand side approach to education financing, choice between various types of subsides to students.

Le financement de l’éducation : une approche économique / Cet article prolonge des contributions antérieures sur la question. Après une mise à jour de la présentation de la situation actuelle et des différences dans les modes de financement de l’éducation dans les différents pays, il se centre sur deux points. Les insuffisances et les lacunes de l’analyse de la question du financement par les économistes et notamment la faiblesse notoire du traitement des problèmes d’équité et les principales questions à approfondir : étendue du « droit à l’éducation », analyse de la demande d’éducation et des divers modes de subventionnement de l’étudiant.

Papier – PDF

00006.- La démocratisation de l’enseignement en France : évolution des inégalités sociales et des inégalités de sexe.- Duru-Bellat M. ; Kieffer A. ; Marry C..- Séminaire « Stratification sociale 1999-2000 », Journée « Ecole et stratification sociale », 2 mars 2000, CREST (Laboratoire de Sociologie Quantitative).- CREST (Laboratoire de sociologie quantitative)
non

00008.- Quelles politiques éducatives pour démocratiser l’école ?.- Duru-Bellat M..- in : Ecole en devenir, école en débat.- Prairat E., dir. ; Dupuis P.A., dir..- Paris, L’Harmattan, 2000 – ISBN : 2-7384-9439-0
Papier – En rayon – PDF

00009.- Les inégalités face à l’école en Europe : l’éclairage des comparaisons internationales .- Duru-Bellat M..- in : L’école, l’état des savoirs.- VAN ZANTEN A., dir..- Paris, La Découverte, 2000, 419 p. ISBN : 2-7071-3306-X
Ce texte met en perspective les inégalités de performance entre élèves ainsi que les inégalités sociales qui les marquent avec la diversité des modes d’organisation pédagogique prévalent dans les différents pays européens. On s’efforce d’en tirer quelques leçons en ter-mes de politique éducative.

En rayon – PDF

00010.- French academics : between the professions and the civil service.- Chevaillier T..- in : The Changing Academic Workplace : Comparative Perspectives.- Altbach P.G., ed..- Chestnut Hill : Center for International Higher Education, 2000, 320 p., Harvard project on Faculty appointment.- Voir 01002
En France, où beaucoup d’établissements d’enseignement supérieur relèvent du secteur public, le personnel universitaire est titulaire mais jouit d’une large autonomie. Le nombre de personnes employées sous contrat à durée déterminée est limité. La plupart des enseignants vacataires sont des professionnels cadres ou administrateurs du secteur public et du secteur privé. Au cours des dernières décennies, le nombre d’enseignant à plein temps exerçant à l’université a rapidement augmenté car des enseignants statutaires de l’enseignement secondaire ont été intégrés aux établissements d’enseignement supérieur. Les universités ayant acquis plus d’autonomie, tout particulièrement en matière de gestion du personnel universitaire, les modalités de recrutement et d’avancement de ce personnel combinent des procédures locales et nationales. Des différenciations de rémunération existent du fait de l’utilisation de primes complémentaires. L’autonomie des universitaires est vue par les dirigeants d’université comme un obstacle au développement de la politique de leur établissement au moment où celui-ci affirme son indépendance.

In France, where most higher education institutions are in the public sector, permanent academic staff at universities and other higher education institutions are tenured and enjoy a broad individual autonomy. The number of staff on short-term contracts is limited. Most part-time staff are drawn from professionals, business executives, and administrators – in both the public and private sectors. In recent decades, the number of teaching-only faculty expanded rapidly as tenure secondary school teachers were transferred to higher education institutions. As universities have acquired some autonomy, especially in academic matters, recruitment and promotion of staff combine elements of centralisation at the national level with local processes. Some degree of pay differentiation has been introduced through a growing use of supplementary compensation. As the system evolves toward increased self-governance of institutions, the autonomy enjoyed by the faculty is seen by administrators as an obstacle to the development of institutional policies.

En rayon – PDF

00011.- Filles et garçons à l’école : que faire des différences ?.- Duru-Bellat M..- Pour, N°135, 2000
Papier – PDF

00012.- L’analyse des inégalités de carrières scolaires : pertinence et résistance des paradigmes des années soixante-dix.- Duru-Bellat M..- Education et sociétés, N°5, 1/2000
Ce texte vise à mettre en perspective les principaux résultats produits par la sociologie des carrières scolaires dans les trente dernières années et les « grands paradigmes » explicatifs développés dans les années soixante-dix, à savoir les théories de Bourdieu et Passeron d’une part, de Boudon d’autre part. Si la pertinence du concept d’héritage culturel apparaît relativement préservée, il n’en va pas de même de la notion d’habitus et de conception de l’action sociale qui la fonde : on ne peut plus aujourd’hui ignorer l’existence de stratégies d’acteurs, ni l’importance du contexte où prennent place les scolarités. Néanmoins, nombre de résultats peuvent relever d’interprétations divergentes, ce qui constitue un défi pour les théories existantes, mais qui interroge aussi sur la possibilité de tester véritablement une théorie à l’aune de données empiriques, de manière générale, et tout spécialement dans un domaine de recherche où interfèrent tant d’a priori normatifs.

An analysis of the inequalities in pupils’ schooling : the pertinence and resistance of paradigme of the seventies / This article seeks to put into perspective the main findings brought to light by the sociology of schooling over the last thirty years as well as the « major explanatory paradigms » developed in the seventies, namely the theories of Bourdieu and Passeron on the one hand, and Boudon on the other. If the concept of cultural heritage still seems quite relevant and legitimate, it’s not the same for the notion of « habitus » or way of being, and the conception of the social activities wich found it : we can no longer ignore the different strategies pupils use nor the importance of the context in which schooling takes place. Nevertheless, many findings may come from divergent interpretations, which sets up a challenge for existing theories, but which also leads ont to question the possibility of being able to truly test a theory against empirical facts in a general way, and particularly in the domain of research where so many a priori normative judgements are found.

Papier – PDF

00013.- La démocratisation de l’enseignement en France : polémiques autour d’une question d’actualité .- Duru-Bellat M. ; Kieffer A..- Population, 55 (1), janvier/février 2000
Ce texte propose une analyse de l’évolution des inégalités pour les générations nées depuis le début du siècle jusqu’à celles nées dans les années soixante-dix ; elle est fondée sur une exploitation des enquêtes FQP et du dernier panel d’élèves entrés en 6ème du ministère de l’Education nationale. Les résultats font apparaître un affaiblissement de la relation entre origine sociale et accès aux différents niveaux du système éducatif, même si celui-ci est d’autant plus discret que l’on prend en compte des niveaux plus élevés de scolarisation : si le bien « éducation » est plus largement diffusé, les inégalités sociales dans la compétition pour l’accès à tel ou tel niveau s’avèrent stables, et tendent à se déplacer vers les niveaux qui restent dotés d’une valeur « distinctive ». Dans l’influence du milieu familial, l’effet propre de la catégorie socio-professionnelle des parents semble se renforcer par rapport à celui de leur niveau d’instruction ; en particulier, l’effet spécifique de l’exercice d’une profession par la mère s’est affirmé. Un rapprochement est esquissé entre ces résultats et les analyses les plus récentes conduites au niveau européen.

papier – PDF

00014.- Une comparaison européenne en matière de démocratisation de l’enseignement .- Duru-Bellat M. ; Kieffer A..- Revue de l’OFCE, N°73, avril 2000
L’évolution des inégalités sociales face à l’école, en France, tout au long du XXè siècle, peut être évaluée en construisant des modèles statistiques, qui permettent la comparaison avec les résultats disponibles dans les pays voisins. Si l’on observe des inégalités sociales dans tous les pays, leur configuration et leur évolution diffère. Le schéma le plus répandu reste néanmoins celui d’un déplacement des inégalités, sans que l’on puisse d’emblée parler de démocratisation. Les comparaisons permettent d’explorer certaines pistes explicatives des différences entre pays (rôle de l’organisation du système éducatif notamment, mais aussi modalités des relations entre formation et emplois), d’où leur valeur heuristique.
papier – PDF – En ligne

00015.- Inequalities in educational opportunities in France : educational expansion : democratization of shifting barriers ? .- Duru-Bellat M..- Journal of Education Policy, 15 (3), 2000
This paper is concerned with inequalities in educational opportunities in France and presents data collected from cohorts born between 1919 and 1973, a period characterized by educational expansion. Data from large-scale representative French surveys were compiled in such a way as to make accurate historical and international comparisons possible. The paper argues that there has been a shift in social inequalities, from entry into collège (lower secondary school) to entry into lycée (upper secondary school leading to the baccalauréat). Finally, policy implications have been drawn from international comparisons of data on the reduction of social inequality.

Cet article traite de l’inégalité des chances dans le système éducatif français à partir de données sur des cohortes nées entre 1919 et 1973, période de démocratisation dans l’accès à l’enseignement. Les données issues d’enquêtes réalisées à grande échelle ont été regroupées afin de permettre des comparaisons historiques et internationales précises. Ce texte montre qu’il y a eut un déplacement des inégalités sociales, de l’entrée au collège à l’entrée au lycée. Enfin, les implications politiques sont soulignées à partir de comparaisons internationales de données sur la réduction des inégalités sociales.

papier – PDF

00016.- Politiques éducatives, évolution des scolarités et transformations de la sélection.- Duru-Bellat M. ; Merle P..- Année sociologique (L’), 50 (2), 2000
L’article cherche à déterminer l’effet des politiques éducatives sur l’évolution des scolarités et la transformation de la sélection des publics scolaires au cours du siècle. En partant de l’analyse de la scolarité de quatre groupes de générations – de celles, nées avant 1939 à celles nées après 1964 – sont étudiés les effets spécifiques des grandes décisions éducatives (gratuité, ouverture et fermeture de filières, politique d’orientation). La recherche montre que si les variations de l’offre d’éducation exercent un effet prégnant, voire hégémonique sur l’évolution de la scolarisation et de la sélection, elles ne peuvent être considérées en dehors de contextes socio-économiques spécifiques et des comportements des acteurs sociaux qui accentuent, affaiblissent, transforment voire contrecarrent les buts recherchés par les autorités publiques.

In this article, we try to determine the impact of educational policies on school attendance and on the changes in the streaming of pupils throughout the twentieth century. Starting with an analysis of the school lives of four generations – from those born before 1939 to those born in the beginning of the sixties’ -, we study the specific impact of major educational decisions (free access, the opening or abolition of some tracks, the implementation of different streaming policies). Research shows that even if changes in the range of supply of education have a powerful or even in some cases decisive effect on the evolution of school attendance and streaming, they cannot be isolated from their specific socioeconomic environments or the attitudes of the social actors who will either emphasize, minimize, alter or sometimes even jeopardize the goals of the national education authorities.

Papier – PDF

00017.- Le collège de l’an 2000 : philosophie et enseignements de la consultation de 1999 sur les collèges .- Duru-Bellat M..- Perspectives documentaires en éducation, N°50-51, 2000
Cet article reprend les objectifs, les enseignements et les résultats de la consultation sur les collèges menée par S. Royal au printemps 1999. Les préoccupations politiques ont eu un impact important sur cette consultation, mais les différentes étapes d’une enquête sociologique traditionnelle ont été respectées. Les « résultats », le jugement des acteurs sur le collège contemporain, ont ainsi pu être exploités. Il en ressort l’émergence d’un consensus sur certaines questions, comme l’aménagement du temps scolaire ou l’enseignement de soutien pour les élèves les plus en difficulté, mais il y a aussi certains points controversés comme l’orientation, l’absence de filière et évidemment l’autonomie des établissements, laquelle est vue comme augmentant les inégalités.

‘Collège of the year 2000’ : spirit and outcomes of the advisory meeting about ‘collèges’ held in 1999 / This article reports the objectives, the course and the outcomes of the advisory meeting about ‘collèges’ (comprehensive secondary schools) held in Spring 1999 under the chairmanship of S. Royal. Political considerations had an important impact on this meeting, but the various stages of a traditional sociological survey were followed so that ‘results’, in terms of actor’s judgement on the contemporary ‘collège’, can be taken into account. It is possible to see the emergence of a consensus about some issues, like arrangement of school time or compensatory education for maladjusted students, but there are many controversies concerning streaming, paths uniformity and also schools autonomy, which is suspected of increasing inequalities.

papier – PDF

00018.- Les débats autour de l' »école moyenne » dans les pays européens : permanence et renouvellement.- Duru-Bellat M..- Carrefours de l’éducation, N°9, janvier-juin 2000
Dans tous les pays européens, l’organisation du premier niveau de l’enseignement secondaire a fait l’objet de débats et de réformes structurelles importantes tout au long du vingtième siècle. L’enjeu, clairement politique, est celui du dosage optimal entre une formation commune à l’ensemble d’une classe d’âge et une première amorce de différenciation. Les pays ont fait des choix différents, depuis des systèmes à filières jusqu’à des systèmes intégrés, du primaire au secondaire, en fonction d’héritages historiques et de contextes idéologiques eux-mêmes diversifiés, mais il s’agit toujours de véritables choix de société. Depuis les années quatre-vingt, un certain scepticisme s’est installé eu égard à la portée des politiques structurelles, notamment en matière de démocratisation de l’enseignement. Mais, une fois posé le principe de l’individualisation de l’enseignement, nécessaire face à l’hétérogénéité croissante du public de l' »école moyenne », il ne s’avère pas plus facile de faire évoluer les pédagogies. Nombre de pays se rallient alors à une décentralisation croissante, assortie d’une vérification ex post des résultats obtenus, par un pouvoir central qui voit sont rôle sensiblement modifié. De fait, au-delà des clivages idéologiques qui restent non négligeables, on assisterait à un certain rapprochement entre les systèmes éducatifs des pays européens.

The debate concerning the « average school » in European countries : permanence and renewal / In all the European countries, the organisation of the first stage of secondary education has been the object of major debate and structural reform throughout the twentieth century. The focus, which is clearly political, centres on the ideal proportion between a common education for all the children of a particular age and a first taste of differentiation. The countries concerned have made different choices, from separate courses to integrated systems, from primary to secondary, according to historical heritage and ideological contexts which are themselves varied, but it always remains a choice for society. Since the eighties, we have seen the growth of a certain scepticism with regard to the scope of political structures, particularly in terms of the democratisation of teaching. But once the question is raised of the individualisation of teaching which is nessary in the face of the growing heterogeneity of pupils in the « average school », it does not prove to be easier to ensure the evolution of teaching methods. Many countries are rallying to an increased decentralisation together with ex post verification of results obtained by a central power which sees its role considerably modifies. In fact, beyond the ideological divisions which remain considerable, we seem to have something of a rapprochement between the European countries’ education systems.
papier – PDF

00019.- Entreprises et illettrisme : prise de conscience ? Pratiques et/ou stratégies .- Danrey J..- in : Illettrisme et monde du travail.- EL HAYEK C., coord..- Paris, Ministère de l’Emploi et de la Solidarité, La Documentation française, 2000, 434 p.
Compte-rendu d’une recherche (panel d’une quinzaine de sites en métropole) sur les situations d’illettrisme dans le monde du travail. L’objectif général était : d’une part, d’identifier les entreprises qui, après avoir pris conscience de l’existence du problème, adoptaient des mesures innovantes et collectives pour tenter d’y remédier ; d’autre part, élaborer des monographies à partir des informations recueillies sur les actions récemment entreprises.
En rayon – PDF

00020.- French academics : between the professions and the civil service.- Chevaillier T..- The Changing academic workplace in international perspective, Amsterdam, March 2000, Harvard project on Faculty appointment.- Harvard project on Faculty appointment
En France, où beaucoup d’établissements d’enseignement supérieur relèvent du secteur public, le personnel universitaire est titulaire mais jouit d’une large autonomie. Le nombre de personnes employées sous contrat à durée déterminée est limité. La plupart des enseignants vacataires sont des professionnels cadres ou administrateurs du secteur public et du secteur privé. Au cours des dernières décennies, le nombre d’enseignant à plein temps exerçant à l’université a rapidement augmenté car des enseignants statutaires de l’enseignement secondaire ont été intégrés aux établissements d’enseignement supérieur. Les universités ayant acquis plus d’autonomie, tout particulièrement en matière de gestion du personnel universitaire, les modalités de recrutement et d’avancement de ce personnel combinent des procédures locales et nationales. Des différenciations de rémunération existent du fait de l’utilisation de primes complémentaires. L’autonomie des universitaires est vue par les dirigeants d’université comme un obstacle au développement de la politique de leur établissement au moment où celui-ci affirme son indépendance.

In France, where most higher education institutions are in the public sector, permanent academic staff at universities and other higher education institutions are tenured and enjoy a broad individual autonomy. The number of staff on short-term contracts is limited. Most part-time staff are drawn from professionals, business executives, and administrators – in both the public and private sectors. In recent decades, the number of teaching-only faculty expanded rapidly as tenure secondary school teachers were transferred to higher education institutions. As universities have acquired some autonomy, especially in academic matters, recruitment and promotion of staff combine elements of centralisation at the national level with local processes. Some degree of pay differentiation has been introduced through a growing use of supplementary compensation. As the system evolves toward increased self-governance of institutions, the autonomy enjoyed by the faculty is seen by administrators as an obstacle to the development of institutional policies.

Non disponible

00021.- L’aide individualisée en seconde : mise en route et premiers effets d’une innovation pédagogique, rapport final .- Duru-Bellat M. ; Danner M. ; LE BASTARD S. ; SUCHAUT B..- Dijon, Irédu, septembre 2000..- Rapport pour le ministère de l’Education nationale
Papier – PDF

00022.- L’analyse du rôle de la formation professionnelle continue comme outil de politique économique dans les régions : regards sur la période 1986-1992.- Giffard A..- Revue d’économie régionale et urbaine, N°5, 2000
L’objectif de cet article est, à la suite du transfert de compétences de l’Etat aux Conseils Régionaux en matière de formation professionnelle continue en 1983, d’identifier selon quelles modalités la FPC a constitué un outil de politique économique pour les régions entre 1986-1992. Le point de vue développé est que la décentralisation de la FPC a permis aux Conseils Régionaux, au moyen de la diffusion d’information sur la préférence des employeurs d’intervenir sur le fonctionnement du marché du travail. Les régions ont cherché à modifier la logique de construction des formations qui prévalait : alors que la FPC était essentiellement élaborée par les organismes de formations selon une logique de l’offre, les régions ont instrumenté leur action afin d’en favoriser la conception selon une logique de la demande commandée par la sphère productive.

How Adult Education Formed an Economic Policy Toll for the Regions between 1986 an 1992 / The objective of this paper has been to identify how adult education formed an economic policy tool for the regions between 1986 and 1992, since the transfer of responsibility for adult education from the state to the regional concils. Our viewpoint is that the decentralisation of adult education has enabled regional councils, through the diffusion of information regarding employer’s preferences to intervene in the working of labour market. The regions have tried to modify the way training programmes are set up. As they used to be mainly supply-oriented, the regions have succeeded into linking them to demand from industry.

papier – PDF

00023.- High-level skills, knowledge infrastructure and industrial performance : electronics in Britain and France.- Mason G. ; Beltramo J.-P. ; Paul J.-J..- Décembre 1999.- Rapport National Institute of Economic and Social Research, London/Iredu
Non disponible

00024.- Sélection à l’entrée des universités et emploi : une comparaison entre le Royaume-Uni et la France.- Paul J.-J. ; Murdoch J. ; Zanzala J..- Economie publique, N°5, 1/2000.- version révisée de 98023
L’objectif de cet article est de montrer si en France et au Royaume-Uni, les diplômés issus des départements les plus sélectifs connaissent de meilleures conditions d’insertion que les autres, même lorsque nous contrôlons les caractéristiques individuelles des diplômés. Nous avons testé des modèles Logit en utilisant deux indicateurs d’emploi (la probabilité d’être au chômage et la probabilité d’occuper un emploi de cadre), pour chacune des trois filières Sciences économiques et de gestion, Lettres et sciences humaines et Sciences. Notre étude démontre que la sélectivité des départements universitaires joue un rôle plus important sur l’insertion des diplômés au Royaume-Uni qu’en France.

The aim of this article is to see if in France and the United Kingdom, graduates from the more selective departments have better employment prospects than those from other departments, even when individual characteristics of the graduates are controlled for. Logit models were tested usiing two employment indicators (the probability of being unemployed and the probability of occupying a high-grade occupation), for each of the three subject groups (Social sciences, Languages and Science). The model show that the selectivity of British university departments has greater effect on graduate employment prospects than that of French university departments.
Papier – PDF

00025.- Higher Education and graduate employment in France .- Paul J.-J. ; Murdoch J..- European Journal of Education, 35 (2), 2000
Cet article rappelle les grandes évolutions structurelles de l’enseignement supérieur français et leurs conséquences sur les conditions de l’insertion des anciens étudiants. Le numéro de la revue dans lequel il est inclus est consacré aux liens entre enseignement supérieur et emploi en Europe.

Paul and Murdoch discuss statistics on higher education and employment in France. Higher education graduates remain in a rather privileged position compared to those from lower levels.
papier – PDF

00027.- Self-Evaluation in European Schools : a story of change.- McBeath J. ; Jakobsen L. B. ; Meuret D. ; Schratz M..- London, Routledge, 2000 – ISBN : 0-415-23014-4
Ce livre est basé sur un projet de recherche sur l’évaluation des établissements du second degré dans 18 pays européens. Il se compose de deux parties. La première raconte, sous une forme romancée, mais très directement inspirée des observations des auteurs au cours du projet européen, le processus d’autoévaluation d’un établissement vu à travers les yeux d’une élève (Serena), de sa mère, d’un professeur, du chef d’établissement ; elle se conclut par deux chapitres au cours desquels Serena interviewe des chercheurs sur ce que la recherche en éducation, notamment la recherche sur l’efficacité et l’amélioration des établissements, peut apporter à l’évaluation des établissements. La seconde partie est un « Guide pratique » qui présente plusieurs outils ou méthodes, qualitatives comme quantitatives, utilisables dans le cadre d’une autoévaluation. Elle présente aussi la façon dont deux établissements ont combiné réellement plusieurs de ces outils dans leur processus d’évaluation.
en rayon

00028.- Les politiques de discrimination positive en France et à l’étranger.- Meuret D..- in : L’école, l’état des savoirs.- VAN ZANTEN A., dir..- Paris, La Découverte, 2000, 419 p. ISBN : 2-7071-3306-X
Ce texte présente de façon succincte les politiques de discrimination positive mises en place en France et dans quelques autres pays (Etats Unis, Pays Bas, Royaume Uni). Il examine les fondements de ces politiques en termes de philosophie politique, puis ce que la recherche empirique indique, dans ces pays, sur les modalités de leur mise en oeuvre et leur efficacité. Il se conclut par une évocation rapide des tendances qui y affectent aujourd’hui leurs mode de pilotage.

En rayon – PDF

00029.- Etablissements scolaires : ce qui fait la différence .- Meuret D..- Année sociologique (L’), 50 (2), 2000
Cet article confronte trois recherches (Cousin, Felouzis, Grisay) portant sur l’efficacité dans le système éducatif français au niveau des enseignants (l’effet enseignant) et au niveau des établissements (l’effet établissement). Sont confrontés les résultats obtenus, mais aussi les deux approches : sociologique (Cousin, Felouzis) vs sciences de l’éducation (Grisay).

papier – PDF

00030.- L’état des recherches : un débat vif.- Meuret D..- Année sociologique (L’), 50 (2), 2000
Quelle relation entre les effectifs et la réussite scolaire ? Le point des études actuelles.
papier – PDF

00031.- L’Education nationale aujourd’hui.- Solaux G..- in : L’école, l’état des savoirs.- VAN ZANTEN A., dir..- Paris, La Découverte, 2000, 419 p. ISBN : 2-7071-3306-X
Ce texte présente des objectifs mis en avant dans les textes législatifs récents ainsi que les moyens alloués au fonctionnement du système. Il rappelle également l’organisation administrative et les principaux résultats (en termes de diplômés notamment) du système éducatif français.

En rayon – PDF

00032.- Ecole et l’égalité des chances.- Solaux G. ; Simon J..- in : L’égalité des chances : analyses, évolutions, perspectives.- KOUBI G., dir. ; GUGLIELMI G.J., dir..- Paris, La Découverte, 2000, 267 p. ISBN : 2-7071-3132-6
L’ouvrage est consacré à l’analyse du concept et des pratiques relevant de l’égalité des chances. Les textes produits relèvent de plusieurs champs disciplinaires comme le droit, l’économie, les sciences de l’éducation. L’article cité est centré sur la situation de l’école française. Il permet de préciser que, malgré l’action très diversifiée de l’Etat en vue de combler les déficits sociaux et culturels des catégories les plus défavorisées, soit par voie de discrimination positive financière directe comme les bourses, soit par voie de discrimination positive plus indirecte comme la pédagogie différenciée, on continue d’observer une nette inéquité dans l’accès aux filières conduisant aux postes de direction de la société.

En rayon

00033.- L’évaluation des politiques d’éducation.- Solaux G., dir., 1999 (actes en 2000), ADMEEIREDU.- ADMEEIREDU.- 99118, version CD-ROM
L’éducation demeure relativement peu analysée parmi les politiques publiques, du fait sans doute de sa complexité. L’évaluation des politiques d’éducation peut être appréhendée soit au niveau macroscopique (les effets d’une réforme, …), soit au niveau microscopique (les effets d’une politique d’établissement, …). L’enjeu est ici d’expliquer l’articulation des trois dimensions que sont l’évaluation, la politique et l’éducation dans un même champ d’analyse où sont convoqués sciences politiques, droit, science administrative, économie, sciences de gestion et bien sûr, sciences de l’éducation. La présentation des avancées théoriques et méthodologiques sur le sujet permet de confronter pouvoir politique et évaluation, pouvoir et idéologie, évaluation et visées simplificatrices, et d’aborder au-delà des aspects culturels, les contraintes économiques et la gestion des conflits sociaux. Cet ouvrage fait suite à un colloque organisé par l’Irédu à Dijon en septembre 1999, et qui regroupait de nombreux intervenants de différents pays d’Europe.

CD-ROM

00034.- Employment and working conditions of academic staff in French higher education.- Chevaillier T..- in : Employment and working condition of academic staff in Europe.- ENDERS J., ed..- Frankfurt a. Main, Gewerkschaft Erziehung und Wissenschaft, 2000
non

00035.- Le coût de la vie étudiante.- Eicher J.-C. ; Gruel L..- in : Les conditions de vie des étudiants : enquête OVE 1997.- GRIGNON C., dir..- Paris, PUF, 2000, 532 p.
L’analyse du coût de la vie étudiante a été réalisée, comme en 94, à travers deux approches complémentaires. La première est centrée sur les réponses apportées au problème du financement de la vie étudiante, les variations de ces réponses selon l’origine sociale, le sexe et surtout l’âge, la compatibilité ou l’incompatibilité de ces réponses avec la conquête d’autonomie, d’une part, la réussite dans les études, d’autre part ; elle conduit à une mise en perspective des risques de précarité (chap. I). La seconde est centrée sur les flux des ressources et des dépenses liés à l’entretien de la vie étudiante, les variations des sommes reçues, leur structure (poids relatif des diverses sources de financement), l’usage que les étudiants font de ces sommes lorsqu’ils en contrôlent la gestion (chap. II).

The cost of student’s living conditions / This presentation and analysis of the results of the second survey of student living and studying conditions made by the « Observatoire de la Vie Etudiante » (OVE) takes, like the preceding one, two complementary approaches. First, an analysis of the responses according to social origin, sex and (mainly) age and of the links between the origin and level of resources and autonomy. Second, a presentation and analysis of the flows of resources and expenditures of the students insisting on the relative weight of different sources of finance and the use the students make of the resources they control.

En rayon

00036.- Réduire les inégalités scolaire, une utopie ? : entretien recueilli par Nathalie Le Garjean et Jacky Le Gars.- Duru-Bellat M..- Bloc-notes, N°31, mars 2000
Depuis toujours, l’école républicaine s’est efforcée de réduire les inégalités. Mais le système scolaire évolue favorablement, certains modes d’organisation et des comportements subsistent, qui entretiennent voire, renforcent, les clivages sociaux, parfois de manière insidieuse.

Papier – PDF

00037.- Les systèmes éducatifs africains : une analyse économique comparative.- Mingat A. ; Suchaut B..- Bruxelles, De Boeck Université, 2000, 312 p. ISBN 2-8041-3455-5.- 98082
Cet ouvrage examine les principales questions d’analyse et de politique concernant l’éducation dans le contexte africain selon une perspective comparative. Les données concernent tous les pays africains (francophones et anglophones dont la population dépasse 2 millions d’habitants) ainsi que tous les pays du monde hors Afrique dont le PIB par tête est inférieur à 2 000 $. Sont analysés le contexte macroéconomique, les coûts unitaires, les flux scolaires, la qualité de l’école et les facteurs qui agissent sur elle, l’équité dans la répartition des crédits publics et selon le sexe, l’efficacité externe ainsi que la gestion administrative et pédagogique. L’ouvrage propose à la fois un nombre très important de données et des analyses originales qui éclairent les nécessaires décisions de politique éducative en examinant le poids des contraintes et les marges de manoeuvre pour des décisions endogènes.

En rayon – PDF

00038.- French University Cooperation in Cambodia .- Cuenin S..- in : Higher Education in Cambodia : the Social and Educational Context for Reconstruction.- SLOPER D., ed..- Bangkok, Unesco Principal Regional Office for Asia and the Pacifis, 1999, 229 p. – ISBN 974-680-165-1
After the signing of the Paris Accords in 1191, the French overseas aid program (French Cooperation) in Cambodia progressed rapidly at both the human and financial levels, due to concurrent action by the four institutions concerned with French public aid for development. French cooperation has been aimed particularly at the level of higher education, and especially at the following six higher education institutions : Royal University of Phnom Penh, Institute of Technology of Cambodia, Faculty of Law and Economics, Faculty of Medecine, Royal University of Fine Arts, Royal Agricultural University. In this chapter, we shall analyse the main outcomes of Franco-Cambodian cooperation in these six higher education institutions.

Papier – PDF

00039.- French education at a crossroad : the limits of public and centralilzed management .- Orivel F. ; Orivel E..- in : Education in a global society : a comparative perspective.- MAZUREK K. ; WINZER M.A. ; MAJOREK C..- Boston, Allyn and Bacon, 2000
This chapter constitutes the French case study within a book dedicated to the relations between societal values in a given country and its educational system. It shows how, in the French context, values such as secularism, republicanism, and jacobinism (high level of centralization), have influenced the evolution of the educational system. It reviews the impact of this global background on the issue of equal access to education, and on equity. But it questions the limits of this approach for future improvements of the overall performances of the system, in particular for the treatment of at-risk students and for the social promotion of children of low socio-economic background. It also examines the difficulties of introducing in France effective decentralization and autonomy of local actors in the management of education. It finally shows the dangers of the excessive centralization for achieving a rational management of resources.

Le système éducatif français face aux limites d’une gestion publique et centralisée / Ce chapitre s’intègre dans un ouvrage consacré aux rapports entre le développement général des sociétés et leurs systèmes éducatifs. Il examine, dans le cas français, l’influence des valeurs laïques, républicaines et jacobines sur l’évolution de l’école publique en France. Il montre les résultats de cette politique en termes d’accès à l’éducation, de démocratisation et d’équité. Il s’interroge sur les limites actuelles de certains de ces principes dans le domaine du traitement des élèves en difficulté et de la réalisation de nouveaux progrès dans celui de l’équité. Il examine par ailleurs les difficultés d’introduire un processus réel de décentralisation et de responsabilisation des acteurs au niveau local. Il montre enfin que l’excès de centralisation entraîne parfois des dysfonctionnements dans la gestion rationnelle des ressources.

En rayon – PDF

00040.- Les usages de la micro-informatique et d’internet dans les écoles primaires francophones .- Gonon M. ; Orivel F..- Education et Formations, N°56, mars 2000.- 1997 (version révisée de 99077)
Le présent article se propose d’apporter un éclairage sur les pratiques pédagogiques en matière d’utilisation de la micro-informatique à l’école. A partir d’un sous-ensemble particulier d’écoles, à savoir des écoles primaires francophones disposant en 1998 d’une connexion Internet, une enquête a été réalisée pour connaître les enseignants qui sont à l’origine de cette connexion, leurs pratiques informatiques personnelles, les pratiques qu’ils encadrent à l’école et le poids de ces pratiques au sein des activités d’apprentissage traditionnelles. Il en ressort que les activités informatiques des élèves francophones sont fortement dépendantes de l’intérêt que leur enseignant manifeste pour les technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement (TICE), intérêt individuel avant tout, qui semble peu devoir à l’environnement scolaire.

Papier – PDF

00041.- En Bourgogne, l’insertion professionnelle des apprentis .- Guégnard C. ; Ricci H..- mars 2000.- Note du Centre Associé au Céreq/IréduService statistique académique Dijon
Le ministère de l’Education nationale a effectué une enquête en février 1999 pour connaître la situation professionnelle des jeunes sept mois après la fin de leur contrat d’apprentissage. Cette note donne un aperçu de la diversité des parcours professionnel selon les métiers préparés et souligne les principales évolutions des conditions d’insertion des apprentis depuis 1994 en Bourgogne.

Apprentices’entry on the labour market in Burgundy / The ministry of National education realized a survey in February 1999, in order to know the youth’s professional integration seven months after they have left apprenticeship. This note analyses the beginnings of working life according to the learning jobs and underlights the main evolutions since 1994 in Burgundy.

papier – PDF

00042.- Enseignement à distance : équité ou efficacité.- Ben Abid S. ; Orivel F..- in : Efficacité versus équité en économie sociale : tome 1, XXèmes Journées de l’A.E.S..- ALCOUFFE A. ; FOURCADE B. ; PLASSARD J.M. ; TAHAR G., coord..- Paris, L’Harmattan, 2000, 445 p. ISBN 2-7384-9617-2
Cet article a pour objet de montrer que l’enseignement à distance universitaire français ne répond pas de façon satisfaisante ni aux critères d’équité qui sont pourtant à l’origine de la mise en place de ce mode d’accès aux études, ni aux critères de l’analyse coût-efficacité. Il met en évidence un certain nombre de causes qui peuvent expliquer pourquoi l’approche française de l’enseignement à distance est peu efficiente.

Papier – PDF

00043.- Préserver les épreuves nationales.- Jarousse J.-P..- Monde de l’éducation (Le), N°282, juin 2000
Papier – PDF

00044.- Le redoublement à la lumière d’une approche comparative.- Paul J.-J..- Educations, N°20, 2000
L’objectif de cet article est de présenter la diversité des usages en matière de redoublement, en Europe tout d’abord, dans les autres pays du monde ensuite, et de rapporter cette diversité aux résultats scolaires des élèves. L’auteur tente ainsi de répondre à la question de savoir si les pays qui ont abandonné le recours au redoublement ont connu un effondrement du niveau d’acquisitions de leurs élèves.

Papier – PDF

00045.- Les dépenses et pratiques éducatives familiales : rapport intermédiaire.- Genelot S..- Rapport pour la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE), juillet 2000.- Diffusion : FCPE, 108/110 Av. Ledru Rollin, 75544 Paris Cedex 11
Cette recherche, encore en cours actuellement, a pour objet d’évaluer, sur la durée d’une année scolaire, l’ensemble des dépenses éducatives (au sens large : scolaires mais aussi dépenses liées aux activités péri et extra-scolaires, aux vacances scolaires, dépenses en biens culturels, …) d’un échantillon de 815 familles dont les enfants sont scolarisés de la maternelle au lycée. Ces dépenses ont été enregistrées tout au long de l’année par les familles dans différents carnets de compte.

Le dispositif mis en place permet de prendre en considération trois dimensions principales :

– identifier la nature et le montant des dépenses éducatives et leur variabilité selon le niveau de scolarisation des enfants et le type d’études suivies (filières),

– décrire les pratiques développées par les parents pour contribuer à la réussite scolaire de leurs enfants (recours à des biens et services divers, …),

– décrire la variabilité de la contribution financière et des pratiques selon les caractéristiques sociales et géographiques des familles.

Ce rapport intermédiaire présente les résultats de l’exploitation de la première partie de l’enquête. Il décrit notamment les caractéristiques de la population enquêtée, les pratiques familiales de vacances et de loisirs pendant l’été et les dépenses de rentrée.

PDF – En ligne

00046.- Les pratiques familiales de vacances et de loisirs estivaux des enfants : déterminants sociologiques et économiques .- Genelot S..- Notes de l’IREDU (Les), 00/2, juillet 2000
Cette note présente les résultats de l’exploitation de la première partie de l’enquête conduite par l’Iredu sur les dépenses et pratiques éducatives familiales. Elle concerne l’analyse d’une part, des départs des enfants de l’échantillon en vacances familiales durant l’été (destinations, durée et type d’hébergement) d’autre part, des activités pratiquées par ces enfants en dehors du cadre familial : centres de vacances, centre de loisirs, séjours linguistiques (nombre, durée, coûts). Le cadre d’analyse permet d’estimer la probabilité pour un enfant de participer à ce type de pratique en fonction de ses propres caractéristiques et de celles de sa famille (niveau de revenus, niveau socio-culturel, …).
Papier – PDF – En ligne

00047.- Problems and Prospects in European Education.- Sherman Swing E. ; Schriewer J. ; Orivel F..- London, Praeger, 2000, 287 p. – ISBN 0-275-95202-9
En rayon – PDF

00048.- European Educational Systems. The Framework of Tradition, Systemic Expansion and Challenge for Restructuring .- Schriewer J. ; Orivel F. ; Sherman Swing E..- in : Problems and Prospects in European Education.- SHERMAN SWING E., ed. ; SCHRIEWER J., ed. ; Orivel F., ed..- London, Praeger, 2000, 287 p. – ISBN 0-275-95202-9
en rayon – PDF

00049.- The Economics of Education. Incentives, Control of Costs, Allocation of Resources .- Orivel F..- in : Problems and Prospects in European Education.- SHERMAN SWING E., ed. ; SCHRIEWER J., ed. ; Orivel F., ed..- London, Praeger, 2000, 287 p. – ISBN 0-275-95202-9
en rayon

00050.- The Impact of Family Socialization Processes and Educational Strategies on the Adaptation and Academic Success of Students .- Duru-Bellat M. ; Van Zanten A..- in : Problems and Prospects in European Education.- SHERMAN SWING E., ed. ; SCHRIEWER J., ed. ; ORIVEL F., ed..- London, Praeger, 2000, 287 p. – ISBN 0-275-95202-9
en rayon – PDF

00051.- A qui profite le tutorat mis en place dans le premier cycle universitaire ? .- Danner M..- Sciences de l’Education pour l’ère nouvelle (Les), 33 (1), 2000
Cet article présente les résultats d’une recherche portant sur l’évaluation du tutorat d’accompagnement mis en place en première année de premier cycle universitaire à l’Université de Bourgogne. Ce dispositif de soutien destiné aux étudiants en difficulté est basé sur les principes du volontariat et du libre accès. Les résultats principaux de cette évaluation font apparaître un effet positif du dispositif, bien que les plus concernés par ces actions de soutien ne soient cependant pas les plus présents ni les plus assidus.

How to improve French first cycle students’ achievement by tutoring ? / This article presents the findings of research on assessment of tutoring implemented in the first cycle of university studies at Université de Bourgogne. This remedial scheme aimed at low achieves is based on volunteering and free access. The main results show a positive effect though the students most concerned by these remedial actions were not the most regular ones.

Papier – PDF

00052.- Lecture-écriture au cycle II : évaluation d’une démarche innovante.- Le Bastard-Landrier S. ; Suchaut B..- Cahiers de l’IREDU, N°61.- Dijon, Irédu, 2000, 170 p..- même version que 99100
Suite à une vingtaine d’années de recherche-action en collaboration avec une équipe d’enseignants, Jacques Fijalkow (psycholinguiste, Université de Toulouse) a élaboré une démarche d’apprentissage de la lecture-écriture nommée « ECLEC » (Ecriture, LECture). Cette démarche est expérimentée depuis plusieurs années par des enseignants qui ont suivi des stages de formation continue.

Un dispositif d’évaluation de ces pratiques pédagogiques a été mis en place au cours de l’année scolaire 1998-1999 dans 48 classes de CP des départements de l’Aude et de la Haute-Garonne (19 classes expérimentales, 29 classes témoins). Les résultats de l’évaluation indiquent que la pédagogie appliquée par les maîtres « novateurs » (pédagogie « ECLEC »), en référence aux pédagogies plus classiques, exerce une influence positive sur les progressions des élèves en lecture (les effets sont toutefois différenciés selon le domaine exploré par les tests). En outre, les élèves des classes expérimentales estiment être plus autonomes et plus performants que les autres dans leur démarche d’apprentissage.

En rayon – PDF – En ligne

00053.- L’influence de l’origine étrangère sur l’accès à l’emploi : une étude économétrique .- Miconnet N..- Dijon, Iredu, juillet 2000, Mémoire de DEA « Analyse et politique économiques », dominante « Econométrie et économie mathématique ».
L’influence de l’origine étrangère sur l’accès à l’emploi est analysée dans ce mémoire. La base de donnée utilisée est l’enquête « Génération 92  » du Céreq qui porte sur environ 26 000 jeunes sortis du système éducatif en 1992. Des modèles de choix discret étudiant la probabilité d’être en emploi à un instant t ont tout d’abord été estimés. Mais cette modélisation, dont la variable dépendante est binaire, mesure l’incidence des variables explicatives sur la probabilité d’être en emploi uniquement à un moment donné. Pour étudier le plus rigoureusement possible l’accès à l’emploi, il est nécessaire de s’intéresser à la durée et à la fréquence des périodes individuelles de chômage. La méthodologie statistique utilisée privilégie donc les modèles de durée. C’est cette approche qui a été retenue dans un deuxième temps. Nous abandonnons le fait d’être en emploi à un moment donné pour étudier les transitions sur le marché du travail. Dans ce cadre d’analyse, nous nous sommes intéressés à la durée d’accès au premier emploi stable, mais aussi à l’ensemble des périodes de chômage. Des variables explicatives de niveau d’étude et de milieu social ont été introduites dans les modélisations. Les estimations économétriques montrent que les jeunes d’origine maghrébine sont particulièrement désavantagés sur le marché du travail.
En rayon – PDF

00054.- Les coûts de l’éducation : un dilemme équité-efficacité ?.- Orivel F..- Université de tous les savoirs : 365 jours pour se doper au savoir, 243ème conférence, Paris, 30 août 2000
Papier – PDF

00055.- L’hypocrisie scolaire : pour un collège enfin démocratique.- Dubet F. ; Duru-Bellat M..- Paris, Editions du Seuil, 2000, 231 p. ISBN 2-02-040393-5
Le collège n’est pas le « maillon faible » du système scolaire, comme le montrent les résultats des élèves mais là où le métier d’enseignant est le plus difficile face à l’hétérogénéité des effectifs. C’est là aussi que les problèmes sociaux sont les plus envahissant puisque le collège obligatoire accueille tous les adolescents. Face à ces difficultés se développe un discours de la plainte, de la chute et, souvent, de la nostalgie d’une école républicaine dont on oublie qu’elle ne s’adressait qu’à une minorité. Sous couvert de « défendre » la culture, on refuse l’ouverture du collège à tous. D’autres prônent une solution libérale. Dans les deux cas, on renonce à l’ambition d’une école démocratique. Ce livre dresse le bilan des connaissances et propose de choisir véritablement le collège, de rompre avec sa contradiction fondamentale, celle qui en fait à la fois l’héritier de l’ancien lycée de l’excellence et l’école de tout le monde. Choisir le collège, c’est décider d’une vraie scolarité pour tous les enfants de ce pays, c’est affirmer la nécessité d’une culture commune, pour que le collège cesse enfin d’être une gare de triage.

en rayon

00056.- La relation formation-emploi dans les pays francophones d’Afrique : synthèse et analyse de quelques applications portant sur la rationalisation des dépenses pour l’enseignement de base et la diversification des financements pour la formation professionnelle dans l’optique d’une action positive de l’éducation sur les emplois en Afrique .- Adousso A..- Dijon, Iredu, septembre 2000, 102 p., Mémoire de DEA « Analyse et politique économiques », dominante « Ressources Humaines ».
En rayon – PDF

00057.- Responsables, pas coupables .- Duru-Bellat M..- Monde de l’éducation (Le), N°284, septembre 2000
papier – PDF

00058.- El personal académico en las universidades francesas .- Chevaillier T..- in : El profesorado universitario : situacion en Espana y tendencias internacionales.- MORA J.G..- Espagne, Ministerio de educacion, cultura y deporte, 2000, 213 p. – ISBN 84-369-3349-4.- Texte disponible en anglais : « Academic staff in French universities (21 p.)
Papier – PDF

00060.- ‘Ca coûte trop cher pour pas grand chose ! ‘ ou comment évaluer les coûts et les résultats de l’institution scolaire.- Paul J.-J..- in : L’école et les parents. La grande explication.- MEIRIEU P. ; HAMELINE D..- Paris, Plon, 2000, 160 p.
Le système éducatif français est souvent critiqué pour son coût élevé et son faible rendement. Les données de comparaison internationale montrent qu’effectivement la France est l’un des pays qui dépense relativement le plus pour son éducation, mais ceci tient à des taux d’accès élevés, de la maternelle jusqu’au supérieur. L’enseignement supérieur universitaire reste peu coûteux, comparé aux autres pays. Les enseignants français n’apparaissent pas plus payés que leurs homologues étrangers.

Papier – PDF

00061.- Les usages d’internet à l’école.- Orivel F, dir. ; Si Moussa A., dir. ; Talpin E. ; Gonon M. ; Hoarau P..- Septembre 2000.- Réponse à l’appel d’offres 1998 « Questions d’éducation ».- CNCRE (Comité National de Coordination de la Recherche en Education)
Papier – PDF

00062.- De la complexité particulière de l’évaluation des politiques d’éducation dans l’univers de l’évaluation des politiques.- Solaux G..- in : L’évaluation des politiques d’éducation.- Solaux G., dir..- Dijon, CRDP, 2000 , 189 p., ADMEEIREDU.- ADMEE – IREDU.- Diffusion : réseau CRDP
Papier – PDF

00063.- Evaluation des politiques publiques en éducation : quelques balises pour leur conduite .- Mingat A..- in : L’évaluation des politiques d’éducation.- SOLAUX G., dir..- Dijon, CRDP, 2000 , 189 p., ADMEEIREDU.- ADMEEIREDU.- Diffusion : réseau CRDP
Papier – PDF

00064.- L’équité en éducation selon les théories de la justice.- Meuret D..- in : Efficacité versus équité en économie sociale : tome 1, XXèmes Journées de l’A.E.S..- ALCOUFFE A. ; FOURCADE B. ; PLASSARD J.M. ; TAHAR G., coord..- Paris, L’Harmattan, 2000 , 445 p.
Quelles inégalités, dans le domaine de l’éducation, peut-on tenir pour compatibles avec la justice ? Les réponses que proposent les différentes théories de la justice diffèrent. Certaines de ces réponses sont présentées, en prenant comme pivot la théorie de Rawls : celles des théories qu’il critique (utilitarisme, intuitionnisme), puis celle de la Théorie de la Justice, puis celles des théories qui se proposent de la critiquer ou de la dépasser (Walzer, Nozick, Sen). On argumente en conclusion en faveur de la réponse rawlsienne.

PDF – En ligne

00065.- Analyse de l’équité et des inégalités des chances : réflexion sur la politique éducative à visée égalisatrice .- M’Piayi A..- in : Efficacité versus équité en économoie sociale : tome 1, XXèmes Journées de l’A.E.S..- ALCOUFFE A. ; FOURCADE B. ; PLASSARD J.M. ; TAHAR G., coord..- Paris, L’Harmattan, 2000, 445 p.
Ce travail est une réflexion sur la manière d’interpréter le lien entre le fonctionnement du système éducatif et les inégalités sociales devant l’éducation. Si le recrutement social obéissait à la logique d’efficacité, il contrarierait l’équité. La politique à visée égalisatrice est un des moyens d’instauration de la justice sociale dans le domaine de l’éducation.

PDF

00066.- La relation éducation-croissance en zone CFA : une analyse à partir des données de panel .- Gado M.B.S..- in : Efficacité versus équité en économoie sociale : tome 1, XXèmes Journées de l’A.E.S..- ALCOUFFE A. ; FOURCADE B. ; PLASSARD J.M. ; TAHAR G., coord..- Paris, L’Harmattan, 2000 , 445 p.
Ce texte tente d’identifier le rôle de l’éducation dans la croissance économique en zone CFA en utilisant des données de panel (1970-1997). A partir d’une fonction de production de type translog à 3 facteurs (capital, travail alphabétisé, travail non alphabétisé), notre analyse met en évidence le rôle prépondérant de l’éducation, plus précisément celui du travail « alphabétisé », dans la croissance des PIB.

PDF

00067.- Atelier numéro 9 : les pièges de l’évaluation des élèves, exposés d’ouverture .- Meuret D..- Administration et éducation, N°87, 3/2000
papier – PDF

00068.- La démocratisation de l’enseignement en France : comment l’évaluer, à quoi l’attribuer ?.- Duru-Bellat M. ; Kieffer A..- in : L’évaluation des politiques d’éducation.- SOLAUX G., dir..- Dijon, CRDP, 2000 , 189 p.
papier – PDF

00069.- Les évolutions de la relation formation-emploi .- Paul J.-J..- in : L’école, l’état des savoirs.- VAN ZANTEN A., dir..- Paris, La Découverte, 2000, 419 p. ISBN 2-7071-3306-X
Ce chapitre propose une revue des approches de la relation formation emploi par l’économie de l’éducation. Il présente les grandes évolutions des conditions d’accès des jeunes au marché du travail, en rappelant que le niveau de formation reste une variable de structuration essentielle de ces conditions.

En rayon – PDF

00070.- Évolution des co-publications entre industriels et universitaires et organisation de la division du travail entre chercheurs : le cas de l’optoélectronique .- Ciosmak N..- Dijon, Iredu, septembre 2000, 109 p., Mémoire de DEA « Analyse et politique économiques », dominante « Ressources Humaines ». Directeur de mémoire : Jean-Jacques Paul
Les relations entre chercheurs industriels et académiques sont généralement étudiées à travers l’évolution des co-publications. Néanmoins, le cas précis de l’optoélectronique sur les dix dernières années, révèle les limites de cet indicateur bibliométrique. Cette étude met, en effet, en évidence le très faible nombre de co-publications comparé à la réalité des interactions science-technologie. Par ailleurs, l’analyse de la division du travail entre les chercheurs des deux secteurs permet d’affirmer que majoritairement, ces collaborations s’organisent de façon « séparée ». Réunis autour d’un projet commun, leurs tâches sont néanmoins distinctes et les interactions ne sont pas permanentes.

The relationships between academic and industrial researchers are generally studied through the evolution of co-publications / Nevertheless, the case of optoelectronics over the past ten years reveals the limits of that bilbiometric indicator. This study shows indeed the few co-publications compared to the real interactions between science and technology. Moreover, the analysis of the division of work between the researchers from the two sectors confirms the majority of « separated » organisation of collaborations. Joined on a common project, their work are yet distinct and the interactions are not permanent.

En rayon – PDF

00071.- L’évolution des problématiques et des méthodologies dans l’analyse des différenciations sociales de carrières scolaires.- Duru-Bellat M..- in : Trente ans de sciences de l’éducation à Paris V.- FROMENT M., dir. ; ROGER M., dir. ; CAILLOT M., dir..- Paris, PUF, 2000, 195 p.
non disponible

00072.- Social Inequalities in Educational Opportunities in France : Which democratization ?.- Duru-Bellat M..- European Societies or European Society ?, Giens, 16-21 September 2000, European Consortium for Sociological Research .- European Consortium for Sociological Research
Non disponible

00073.- Social Inequalities in Education : an up to date and stimulating field for educational research.- Duru-Bellat M..- European Conference on Educational Research, Edimbourg, 20-23 september 2000
non disponible

00074.- Quality of higher education and competencies in the labour market .- Paul J.-J. ; Murdoch J..- Séminaire consacré au projet CHEERS, IIRA World Congress, Tokyo, 31 mai 2000
Il s’agit d’une première exploitation de la base de données sur l’insertion des diplômés en Europe. Cette communication analyse les caractéristiques qualitatives des systèmes d’enseignement supérieur des pays ayant participé à l’enquête et les met en rapport avec les compétences développées par ces systèmes.

Papier – PDF

00075.- La qualité de l’enseignement des établissements de l’enseignement supérieur et l’insertion des diplômés : une comparaison sur 10 pays européens.- Paul J.-J. ; Murdoch J..- Colloque international de Sciences de l’éducation « Les pratiques dans l’enseignement supérieur », Toulouse, 2-4 octobre 2000.- Version française de 00074
Papier – PDF

00076.- The teaching quality of higher education institutions and graduate employment : a comparison across 10 European countries .- Paul J.-J. ; Murdoch J..- 7th annual workshop, Antwerp, 7-10 septembre 2000, European Research Network on Transitions in Youth.- European Research Network on Transitions in Youth.- Version anglaise de 00075
Cette communication décrit la première partie d’une recherche dont l’objectif est d’analyser dans quelle mesure on peut repérer l’impact d’un « effet établissement » sur les salaires des diplômés dans dix pays européens, qui ont des organisations différentes de l’enseignement supérieur.

Papier – PDF

00077.- Évaluer la démocratisation de l’enseignement : la situation française à l’épreuve des comparaisons internationales.- Duru-Bellat M. ; Kieffer A..- in : Mapping european comparative education perspectives : the PRESTIGE TMR Network.- O’Dowd M., ed. ; Fägerlind I., ed..- Stockholm : The institute of international education, 2000
La démocratisation de l’enseignement est une question délicate, d’un point de vue méthodologique aussi bien que conceptuel, et ce d’autant plus que des comparaisons internationales sont visées. Faut-il en effet analyser ce processus comme la diffusion d’un bien, ou s’attacher davantage à la compétition entre groupes sociaux qui en régit l’accès ? Les indicateurs retenus ne seront pas les mêmes, ni bien sûr les résultats. Des comparaisons européennes montrent que, si la majorité des pays ont choisi de démocratiser l’accès à l’éducation en ouvrant les portes de l’école, moins nombreux sont ceux qui ont tenté d’agir plus directement sur les inégalités qui marquent son fonctionnement. La France a joué avec retard cette carte de l’ouverture, notamment ces dernières années, tout en se situant à un niveau d’inégalité plus fort qu’en Grande-Bretagne ou qu’en Suède. Néanmoins, la France serait moins inégalitaire que ce dernier pays, quant à l’accès au supérieur, précisément du fait de la forte expansion de ce niveau. Mais l’ouverture, voie a priori simple pour démocratiser, n’en pose pas moins un certain nombre de problèmes
Papier – PDF

00078.- Knowledge infrastructure, technical problem-solving and industrial performance : electronics in Britain and France .- Mason G. ; Beltramo J.-P. ; Paul J.-J..- DRUID Summer Conference on the Learning Economy, University of Aalborg, Danemark, June 2000, DRUID.- DRUID
Ce papier vise à analyser, à partir de données empiriques originales, comment les différences dans les infrastructures nationales de connaissances affectent les activités des entreprises en matière de recours à la connaissance externe. Il se fonde sur une comparaison détaillée d’un échantillon apparié d’entreprises britanniques et françaises de l’électronique.

This paper contributes to empirical investigations of how national knowledge infrastructures affect firms’ external knowledge sourcing activities through a detailed comparison of matched samples of electronics establishments in Britain and France. In the process of new product development, industrial research scientists and engineers in both countries regularly look outside their own enterprises for assistance with problem-solving and with a view to developing collaborative R
D links of both an informal and contractual nature. The main Anglo-French differences in external knowledge sourcing patterns are, firstly, the involvement of nearly all the French establishments with public sector research labs of a kind which hardly exist any longer in Britain ; and secondly, a more dynamic and market-driven pattern of research interactions and exchange of ideas with customers in Britain than in France.

Papier – PDF – En ligne

00079.- Education, distribution des revenus et dynamique économique : le cas des pays de la zone CFA.- Gado B.M.S..- Dijon, université de Bourgogne, octobre 2000, 309 p. , Thèse Sciences économiques. Directeur de thèse : Jean Bourdon
L’objectif de cette thèse est de mettre en évidence les effets de l’éducation sur la distribution des salaires et la dynamique économique dans les pays de la zone CFA. Revenant sur les évolutions des systèmes éducatifs de la zone, nous montrons que celles-ci, en dépit de progrès indéniables, font face à de sérieuses difficultés (faiblesse de la couverture scolaire, discrimination en faveur des garçons, faible niveau des acquisitions des élèves, etc.). En second lieu, nos analyses soulignent une influence positive de l’éducation sur les revenus dans l’agriculture, le secteur urbain informel et le secteur moderne. Au plan macro-économique, avec des données de panel (1970-1997) et une fonction de production agrégée à trois facteurs (capital, travail non alphabétisé, travail alphabétisé), nous mettons en évidence le rôle prépondérant de l’éducation, et plus précisément du travail alphabétisé dans la croissance des PIB. Enfin, en conclusion, nous suggérons qu’une priorité absolue soit accordée à l’éducation primaire, compte tenu de ces effets sur les secteurs potentiellement porteurs plutôt qu’une extension des enseignements secondaire et supérieur dont chacun sait que les débouchés sont incertains. Cependant, considérant le rôle important de la recherche scientifique et de l’innovation pour la croissance dans un contexte de mondialisation croissante – afin de profiter des économies d’échelle – un transfert de compétence au niveau régional (CEMAC et UEMOA) pour le pilotage des enseignements secondaire (surtout technique et professionnel) et supérieur.

Education, income distribution, economic dynamic : the case of CFA zone countries / The aim of the thesis is to highlight the effects of education on the wages distribution and economic dynamics in CFA zone countries. The past evolution of the education systems of these countries show that in spite of undeniable progress, the laters face to serious difficulties (weakness of the school participation, discrimination in favour of boys, low level test performance of pupils, etc.) Secondly, our analyses underline a positive influence of education on individual incomes in agriculture, the informal urban sector and the modern sector. At the macro-economic level, using panel data (1970-1997) and an aggregate production function with three factors (capital, illeterate labour and literate labour), we highlight a strong effect of education, and more precisely of the « literate » labour force in the growth of GDP. Finally, we suggest that an absolute priority must be given to primary education – taking into account his effects on the potentially growth sectors (agriculture and informal sector)-. This being rather than an extension of secondary and higher education of which each one knows that the outlets are dubious. However, considering the significant role of scientific research and innovation for growth in a context of increasing globalization, we suggest, in order to benefit from the economies of scale, a transfer of competence at the regional level (CEMAC and UEMOA) for the governance of secondary (especially technical and professional) and third levels.

En rayon

00081.- Pratiques pédagogiques et compétences dans l’enseignement supérieur français : quelle organisation pour quelles compétences ?.- Adangnikou N..- Dijon, IREDU/Université de Bourgogne, septembre 2000, 197 p., Mémoire de DEA « Évaluation et comparaison internationale en éducation »
Ce travail de recherche a été mené dans une double perspective d’évaluation du système d’enseignement supérieur français. La première, plutôt descriptive, a visé à apporter un éclairage sur les types d’organisation pédagogique et les compétences des diplômés qui pouvaient se dégager à ce niveau d’enseignement. La seconde, plutôt analytique, a cherché des éléments de réponse à la problématique suivante : existe-t-il, au niveau de l’enseignement supérieur, des compétences associées à des modes d’organisation pédagogique particuliers ? Ce travail s’est fondé sur une enquête menée à l’Irédu, par Jean-Jacques Paul et Jake Murdoch, dans le cadre d’un projet international réalisé dans onze pays européens ainsi qu’au Japon.

Pedagogy and skills in the French higher education system / This research was lead in a double perspective of the evaluation of the French higher education system. First, we describe the pedagogical organization and the skills that graduates possess. Second, we study to what extent there exits a direct relationship between the skills of graduates and pedagogical organization of their diploma. This work was based on a european survey which also includes Japan. This survey was managed in France, by Jean-Jacques Paul and Jake Murdoch from the IREDU.

En rayon – PDF

00082.- Note sur les coûts unitaires de la formation professionnelle : financement global, coûts en formation présentielle et coûts des NTIC .- Orivel F..- Irédu, janvier 2000.- Version provisoire
PDF – En ligne

00083.- Illettrisme et vie professionnelle .- Danrey J..- in : Demain, quel écrit pour tous ? : la question de l’intégration sociale, culturelle et professionnelle.- SAYED E.A., coord..- Chaumont, Initiales, 2000, 135 p.
Papier – PDF

00084.- L’évolution de la condition des personnels enseignants de l’enseignement supérieur.- Chevaillier T..- Genève, BIT, 2000 , 54 p. ISBN 92-2-212250-X.- Disponible également en anglais sour le titre : The changing conditions of higher education teaching personnel
PDF – En rayon

00085.- Une évaluation économique de l’enseignement à distance universitaire français : le cas particulier des centres de télé-enseignement univeristiare de la FIT-Est.- Ben Abid S..- Dijon, université de Bourgogne, octobre 2000, 295 p., Thèse Sciences économiques. Directeur : François Orivel
Cette thèse évalue l’enseignement à distance français, notamment les centres de télé-enseignement universitaires (CTU) à partir d’une enquête effectuée à la fois auprès des étudiants et des CTU. Elle a pour but d’évaluer à la fois l’équité et l’efficience du système, efficience mesurée par l’analyse coût-efficacité. Au terme de cette recherche, nous concluons que les centres de télé-enseignement universitaires, certes, permettent l’accès à l’éducation à des individus exclus de l’enseignement traditionnel, ce qui répond en partie à la notion d’équité, mais seulement en partie, puisque les étudiants qui réussissent ne font pas partie de la classe la plus défavorisée. Quant à l’efficience du système, il s’avère que les coûts unitaires, même s’ils sont plus faibles que ceux de l’enseignement traditionnel, ne le sont pas assez pour permettre une analyse coût-efficacité positive, vu la faiblesse de l’efficacité interne (mesurée par les taux de réussite).

Non disponible

00086.- Evaluation et mesure de l’efficacité des politiques publiques en éducation .- Mingat A..- in : Bildungswirksamkeit zwischen Forshung une Politik = Efficacité de la formation entre recherche et politique.- TRIER U.P., dir..- Zürich, Verlag Rüegger, 2000, 300 p. – ISBN 3-7253-0686-9
en rayon – PDF

00087.- Les déterminants des diverses pratiques de lecture en éducation des enseignants .- Drouet J.-M..- Perspectives documentaires en éducation, N°49, 2000
Factors determining educational readings of teachers / Teachers have been accused of « educational illiteracy », though an active minority of them read intensely. Trying to go beyond these statements, this article takes into account actual educational practices and presents the most relevant results of an inquiry on teachers reading in education. Based on the assumption that belonging to a network would be the strongest factor determining reading practices, it shows that these practices significantly differ according to the type of network concerned. They also seem to vary in relation to some of individual teacher characteristics more than in relation to this representations and projects.

PDF – En ligne

00088.- Le BEP et après ? .- Bollotte D. ; Solaux G..- Cahiers pédagogiques, N°387, octobre 2000
Papier – PDF

00089.- Les déterminants de la réussite en enseignement à distance supérieur français : le cas des CTU.- Ben Abid S..- 5ème Biennale de l’éducation et de la formation, Paris, 12-15 avril 2000
Les centres de télé-enseignement universitaire attirent un public assez hétérogènes, du simple consommateur (désireux de perfectionner sa culture générale) à celui de l’investisseur en capital humain. L’article étudie les déterminants de la réussite dans les CTU. Une étude a été effectuée auprès de 4 centres de télé-enseignement universitaire à partir des caractéristiques socio-démographiques et des relations entretenues par les étudiants avec leur CTU respectif. Le fléau de l’enseignement à distance est l’abandon. On estime à plus de 50 pour cent les individus qui abandonnent en enseignement à distance dès la première année (Ben Abid 1997). A travers notre enquête auprès des CTU, il s’agira pour nous d’identifier la population qui s’inscrit en enseignement à distance supérieur et à partir de là définir les variables déterminants la réussite des individus en enseignement supérieur à partir de notre échantillon.
PDF – En ligne

00090.- Finance, costs and economics.- Orivel F..- in : Basic Education at a Distance.- YATES C., ed. ; BRADLEY J., ed..- London, Routledge Falmer, 2000 , 256 p.
En rayon – PDF

00091.- Les filles, éternelles perdantes face aux formations professionnelles ?.- Duru-Bellat M. ; Kieffer A. ; Marry C..- Revue suisse des sciences de l’éducation, N°2/2000
Papier – PDF

00092.- Evaluation et mesure de l’efficacité des politiques publiques en éducation .- Mingat A..- Congrès « Education et formation pour le XXIè siècle : visions, modèles, efficacité, Université de Neuchatel, 29 septembre-2 octobre 1999
Non disponible

00093.- Les extensions des modèles multiniveau et leur application pour l’évaluation en éducation.- Bressoux P. ; Leroy-Audoin C. ; Coustère P..- Mesure et évaluation en éducation, 21 (1), 1998
Les modèles multiniveau ont été conçus pour modéliser des structures hiérarchisées, où les individus (par exemple des élèves) sont groupés dans des unités d’un niveau supérieur (par exemple des classes). Ils permettent d’analyser les effets de l’environnement sur les comportements des individus. Nous nous attacherons ici plus spécifiquement aux effets de l’environnement scolaire sur les acquis des élèves dans le cadre des recherches sur ce qu’il est convenu d’appeler l’évaluation des effets-maîtres et des effets-écoles. Cet article, après avoir rappelé les fondements des modèles multiniveau, présente, sur la base de cas empiriques, de nouveaux champs d’application des modèles multiniveau. Ces champs d’application appartiennent particulièrement importants pour l’évaluation en éducation : il s’agit de la modélisation des courbes de croissance et de celle des effets aléatoires croisés.

Multilevel models have been conceived to analyse hierarchical structures in which individuals (e.g., students) are nested within higher level units (e.g., classrooms). Multilevel models allow one to analyse the effects of the environment on individuals’ behaviour. In this article, we focus on schooling environments and their effects on students’ achievement within the framework of teacher effectiveness and school effectiveness research. After reviewing the principles of multilevel modelling, this article presents – on the basis of empirical data – new applications of multilevel models. These new applications are particularly fruitful for evaluation in education. They involve modelling of growth curves and of random crossed effects.

papier – PDF

00094.- La pratique de la pédagogie différenciée dans le supérieur : le cas du Semestre de Préparation aux Etudes Scientifiques Supérieures (SPESS).- M’Piayi A..- Colloque de l’AECSE « Les pratiques dans l’enseignement supérieur », Toulouse, Octobre 2000
Cette communication présente les résultats de l’évaluation d’un dispositif de soutien (Semestre de Préparation aux Etudes Scientifiques Supérieures : SPESS) mis en oeuvre à l’entrée du DEUG B à l’Université de Bourgogne, pour faciliter l’insertion universitaire des étudiants faibles. Basée sur l’analyse du fonctionnement de la formation et sur l’observation de deux cohortes successives d’étudiants faibles, notre étude montre le caractère inefficace du dispositif.

PDF

00095.- Etude sur le malaise enseignant au Sénégal : rapport d’enquête.- Suchaut B., coord..- Dakar, ADEA (Association pour le Développement de l’Education en Afrique), Ministère de l’Education nationale), 2000
Afin de mieux cerner la situation des enseignants au Sénégal et d’évaluer la pertinence de l’image de ce « malaise enseignant », l’équipe nationale du groupe de travail francophone de l’ADEA sur la profession enseignante (GTPE/SF) a conduit une étude au cours de l’année scolaire 1999-2000 sur un échantillon représentatif d’enseignants du primaire et du secondaire. Le présent rapport, qui s’appuie sur les opinions de plus de 2 000 enseignants sénégalais, expose, dans une première partie, les différents éléments relatifs à l’élaboration de l’enquête. La deuxième partie fournit la description des réponses aux principales questions posées et présente quelques croisements significatifs. Dans la troisième partie, après avoir élaboré un indicateur qui permet de mesurer le malaise enseignant, ont été identifiées les variables qui exercent un impact sur les opinions des enseignants. Enfin, la conclusion résume les principaux résultats de l’étude et propose quelques recommandations.

Papier – PDF

00096.- La musique à l’école primaire : analyse des pratiques des enseignants, enquête réalisée dans le département de la Côte d’Or.- Suchaut B..- Décembre 2000, 60 p..- Rapport à l’Inspection académique de la Côte d’Or
Cette étude se propose de répondre à une interrogation soulevée par le groupe départemental « musique » de la Côte d’Or concernant les pratiques des enseignants en éducation musicale. D’un point de vue général, il s’agit d’effectuer un état des lieux des pratiques dans les classes primaires du département afin de fournir des éléments factuels utiles à la politique locale en matière d’éducation musicale. L’étude devait également permettre une certaine généralisation des résultats et participer à une meilleure connaissance des pratiques actuelles des enseignants à l’école primaire.

PDF – En ligne

00097.- Le contrat pour la mixité des emplois : rêve ou réalité ?.- Guégnard C..- Pour, N°168, décembre 2000
Cet article analyse une politique d’égalité professionnelle en faveur des femmes, le contrat pour la mixité des emplois, et se focalise sur les stratégies et les pratiques de salarié(e)s et de responsables d’entreprise. Quels regards portent les salarié(e)s et les responsables d’entreprise sur la formation professionnelle dans les établissements qui ont mis en place de telles actions ? Témoignent-ils d’un changement à l’égard de la situation des femmes ?

The contract for the mix of jobs / This article analyses a policy of professional equality for women, and is focused on the strategies and the practices of the salaried employees and managers of the companies. How do employees and managers see the professional continuous training in the firms that put such actions on ? Does it reveal a change towards the women’s situation ?
papier – PDF

00098.- Contribution à l’étude des phénomènes scolaires à l’école primaire : application des modèles multi-niveaux pour le cas du Maroc.- Kieyila-Loubaki F..- Décembre 2000, 415 p., Thèse en sciences économiques. Directeur : Jean-Pierre Jarousse.
Cette thèse vise à comparer les modèles multi-niveaux et les modèles classiques dans le but de porter une contribution à l’étude des phénomènes scolaires. Elle s’appuie sur la base des données ds phénomènes scolaires de l’enseignement fondamental de Maroc. Au préalable, la modélisation des phénomènes scolaires pose des problèmes (l’évaluation de la progression des élèves entre deux périodes, la séparation des effets, etc…). Ceci représente une source des difficultés de mesure. La difficulté fondamentale est le niveau croisant des techniques d’évaluation qui accompagne la production des données statistiques. On observe que les modèles classiques estimés par la méthode des moindres carrés ordinaires sont très restrictifs car ils excluent la possibilité de l’effet classe ou de l’école. Les modèles multi-niveaux ont été conçus pour modéliser des structures hiérarchisées de ce type où les individus sont groupés dans les unités d’un niveau supérieur (par exemple l’école). En considérant les effets écoles aléatoires (et non pas fixes comme dans les modèles classiques), les modèles multi-niveaux ont permis de généraliser à l’ensemble des écoles les estimations réalisées sur un échantillon. L’analyse a révélé qu’il y a une diminution des significativités des coefficients des modèles multi-niveaux. Les parts de variance expliquée totales obtenues par les deux modèles sont quasiment identiques. La différence n’apparaît que lorsqu’on spécifie le modèle en parties fixe et aléatoire. D’une manière générale, les modèles multi-niveaux permettent de modéliser plus délicatement la variance intra et inter-écoles qui est surestimée par les moindres carrés ordinaires.

Contribution to the study of school phenomena at the primary school : application of the multilevel models for the case of Morocco / This thesis compares multilevel models and the traditional models with an aim to carry a contribution to the study of the school phenomena. It is based on data of the school phenomena of the fondamental teaching of Morocco. As a preliminary, the modeling of the school phenomena poses problems (the evaluation of the progression of the pupils between two periods, the separation of the effects, etc…). This represents a source of the difficulties of measurement. The fundamental difficulty is the growing level of the techniques of evaluation which accompanies the production of the statistical data. It is observed that the traditionnal models estimated by the method of least squares ordinary are very restrictive because they exclude the possibility of the class effects or of the school. The multilevel models were designed to model hierarchical structures of this type where the individuals are grouped in the units of a higher level (for example the school). By considering the schools effects as random (and not fixed as in the traditional models), the multilevel models made it possible to generalize accross all the schools the estimates carried out on a sample. This analyse revealed that there is a reduction in the significativities of the coefficients of the multilevel models. The total shares of explained variance obtained by the two models are almost identical. The difference appears only when one specifies the model in fixed parts and random. Generally, the multilevel models make it possible to model the variance more delicately will intra and inter-schools which is over-estimated by ordinary least squares.

En rayon

00099.- Internet à l’école : usages et enjeux.- Si Moussa A..- Paris, L’Harmattan, 2000, 181 p.
L’avènement d’Internet dans nos sociétés suscite de nombreux débats. Dans le domaine éducatif, l’introduction des nouvelles technologies est une enjeu important. L’encouragement au développement des usages d’Internet, la promotion des échanges inter-scolaires figurent parmi les objectifs déclarés des autorités éducatives de la plupart des pays dans le monde. Mais de nombreuses interrogations surviennent quant aux avantages et aux inconvénients de l’utilisation d’Internet à l’école. Le problème de l’utopie d’une nouvelle forme d’échanges et de rapports sociaux est souligné par les théoriciens de l’information et de la communication. La question des coûts et celle de la réduction des inégalités préoccupent les économistes et les sociologues. L’enjeu pédagogique est également au coeur du débat. Le rôle de l’enseignant fait l’objet d’une réflexion approfondie tandis que l’on s’interroge sur l’émergence de nouvelles technologies et d’Internet en particulier.

Non disponible

00100.- L’accès aux emplois en entreprise des docteurs scientifiques : les impacts des collaborations industrielles .- Perret C..- Décembre 2000, 241 p. + ann. (136 p.), Thèse Sciences économiques. Directeur : Jean-Jacques Paul
Cette thèse s’attache à connaître les impacts des multiples formes de collaborations de la recherche académique avec l’industrie sur le recrutement en entreprise des docteurs en sciences, notamment comme chercheurs industriels. Dans cette perspective, la première partie est consacrée à l’élaboration d’un cadre d’analyse des liens entre le processus de production des connaissances, la formation et l’accès au marché du travail. L’analyse de la phase de préparation du doctorat permet de définir les attributs communs à tous les docteurs ès sciences et les caractéristiques engendrées par les collaborations industrielles. L’étude de l’accès aux emplois, à partir de l’examen des théories du fonctionnement du marché du travail, est ensuite articulée avec les particularités des docteurs. Nous soulignons ainsi le rôle des stratégies des diplômés relatives à leur formation et à leur quête d’emploi. Nous présentons également les influences vraisemblables des stratégies de formation des docteurs par les entreprises, de leurs modes de recherche d’un salarié, de leurs politiques de gestion des chercheurs et de leurs modes d’organisation des activités de R
D. La seconde partie est consacrée à l’analyse empirique des phénomènes. Elle s’appuie sur des exploitations statistiques et économétriques d’une enquête du Céreq auprès des diplômés de doctorat et d’une enquête originale concernant plus de 250 équipes de recherche. Ces deux enquêtes permettent de décrire les effets des différentes formes de collaborations industrielles des docteurs et des équipes de recherche qui les accueillent. Ces équipes s’assimilent, pour ce segment atypique de main-d’ouvre, à des intermédiaires sur le marché du travail. Des essais de modélisation approfondissent, par spécialités académiques, les conséquences de l’intensité des relations industrielles, d’une part, et le poids respectif des liens docteurs/industrie et équipes/industrie, d’autre part.

This thesis studies the employment by firms of the science Ph.D graduates, notably as industrial researcher. Particularly, the impacts of collaborations between the academic sphere and the industry are examined. In this perspective, the first part is dedicated to the elaboration of a framework for analysis. It establishs links between the process of production of knowledge, the training and the access to the labour market. The analysis of the preparation of the doctorate allows to define both the attributes common to all science Ph.D graduates, and the specific characteristics engendered by the existence of industrial collaborations. The study of the determinants of the access to employment (from the exam of the theories of the labour market) is then articulated with the assumptions made on the characteristics of the Ph.D graduates. We underline so the strategies of the graduates relative to their training and to their job search. We also present the possible influences of four dimensions : the strategies of Ph.D’s forming by companies, their search modes of an employee, their policies of management of the researchers and their modes of organisation of R
D’s activities. The second part is dedicated to the empirical analysis of the phenomena. It leans on statistical exploitations and econometric of a Céreq survey concerning the Ph.D graduates, and a specific inquiry concerning 250 research teams. So, the impacts of the various forms of industrial collaborations of the Ph.D graduates, and their research teams, are studied. Analyses are detailed by determining the respective role of collaborations according to the fields of study.

en rayon

00101.- La transmission des inégalités par l’école : une approche politique.- Meuret D..- in : Mesurer les inégalités : de la contribution des indicateurs aux débats sur les interprétations.- DANIEL C., dir. ; LE CLAINCHE C., dir..- Paris, DREES, 2000
PDF – En ligne

00102.- Les rapports d’inspection du 1er degré, contenus et finalités : un exemple à La Réunion.- Si Moussa A..- Revue française de pédagogie, N°133, octobre-novembre-décembre 2000
A partir d’un échantillon de rapports d’inspection du 1er degré de l’Académie de la Réunion, il s’agit de déterminer dans quelle mesure ces rapports constituent un outil d’évaluation pertinent des pratiques éducatives et des besoins de formation initiale et continue des maîtres. L’évaluation des inspecteurs est généralement plus fréquente et plus favorable sur l’organisation et la préparation de la classe que sur la mise en oeuvre de diverses méthodes pédagogiques. L’utilisation de modèles multivariés permet de montrer, par exemple, que la probabilité d’obtenir une appréciation défavorable sur la mise en oeuvre de la pédagogie différenciée est significativement plus importante chez les enseignants masculins, en CP et dans certaines circonscriptions. Les résultats obtenus invitent à s’interroger sur les enjeux et la pertinence des formes actuelles d’inspection.

The primary education inspection reports, contents and objectives : an exemple in La Reunion / From a sample of primary education inspection reports of the Reunion academy, we aim to show how these reports could reflect the accuracy of pedagogical activities and the needs in teacher training. The logistic procedures also highlight that, for example, the probability for obtaining a bad remark about the application of a differential pedagogical approach is more significant among male teachers, at the CP level and in particular districts. The results provide some questions about the issues and the relevance of the current way of making inspection.

Papier – PDF – En ligne

00103.- Lecture-écriture au cycle II : évaluation d’une démarche innovante .- Le Bastard-Landrier S. ; Suchaut B..- Notes de l’Irédu (Les), 00/1, juin 2000
Papier – PDF – En ligne

00104.- Autonomie et choix des établissements scolaires : finalités, modalités, effets.- Meuret D. ; Broccolichi S. ; Duru-Bellat M..- Notes de l’Irédu (Les), 00/3, décembre 2000
Papier – PDF – En ligne

00105.- L’enseignement secondaire inférieur en Europe : diversité et similarité des modes d’organisation.- Paul J.-J..- Perspectives documentaires en éducation, N°50/51, 2000
L’enseignement secondaire en Europe est organisé selon trois modalités qui impliquent des conditions d’admission et des trajectoires scolaires différentes. Les possibilités de prendre des décisions au niveau local, à propos des disciplines enseignées ou de l’évaluation des élèves, varient également d’un pays à l’autre. Un niveau supérieur d’éducation est obligatoire pour tous les enseignants, même si leur formation prend des formes diverses dans chacun des pays européens.

Secondary teaching in Europe : diversity and similarity among modes of organization / Comprehensive secondary school in Europe is organized according to three types which imply different conditions of admission, different educational paths. The opportunities for taking decisions at local level concerning matters taught or students’ assessment are also varying from one country to another. Though presently in Europe as a whole, a higher education level is compulsory for all teachers, teacher training takes different forms in the various European countries.

Papier – PDF

00106.- Processus et modes de professionnalisation dans les dispositifs de formation d’ingénieurs par alternance : l’exemple de deux NFI en Bourgogne et en Auvergne .- Bardel-Denonain O. ; Chaix M.-L. ; Solaux G..- Décembre 2000.- Rapport réalisé dans le cadre du pôle « Sciences humaines et cognitives, 2AFE, « acquisition, apprentissage, formation, éducation ». Rapport final
non disponible

00107.- Une analyse coût efficacité des Centres de Télé-Enseignement Universitaire.- Ben Abid S..- in : Actes des deuxièmes entretiens internationaux sur l’enseignement à distance, 1er et 2 décembre 1999 : chantiers, publics et métiers de l’enseignement à distance au seuil de l’an 2000, tome II.- CNED (Centre national d’enseignement à distance).- Futuroscope Chasseneuil, CNED, 2000
Les différentes études effectuées sur les projets d’enseignement à distance montrent que les services d’enseignement à distance ont deux caractéristiques : la première étant une réduction des coûts unitaires comparativement à ceux de l’enseignement traditionnel, la seconde étant la faiblesse de l’efficacité interne. Les analyses coût-efficacité ont cependant montré que globalement les services d’enseignement à distance étaient coût-efficaces. Notre communication portera sur les études effectuées dans les centres de télé-enseignement universitaire à propos du coût unitaire étudiant et de l’efficacité interne mesurée par les taux de réussite. L’analyse révèle que, dans le cas étudié, le rapport coût-efficacité est plutôt faible.

Studies carried out by in the past have shown that distance learning provision has two characteristics : the first being a low unit cost compared to traditionnal modes of teaching, and the second being relatively low internal efficiency. Cost-effictive analysis on the other hand have shown generally that distance learning provision was cost efficient. Our paper will show the studies carried out in the French university distance learning centres concerning the student unit cost and the internal efficiency, measured by exam passing rates. The studies confirm a low unit cost compared to traditional modes of teaching and a low internal efficiency.

Papier – PDF

00108.- Are new technologies likely to increase the education gap between rich and poor countries ? .- Orivel F..- in : Actes des deuxièmes entretiens internationaux sur l’enseignement à distance, 1er et 2 décembre 1999 : chantiers, publics et métiers de l’enseignement à distance au seuil de l’an 2000, tome I.- CNED (Centre national d’enseignement à distance).- Futuroscope Chasseneuil, CNED, 2000, 194 p.
Les nouvelles technologies vont-elles creuser les écarts entre pays riches et pauvres ? / Cette communication s’intéresse aux conséquences de l’introduction des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans les systèmes éducatifs à l’échelle mondiale. Elle montre que les écarts entre pays riches et pays pauvres ont tendance à se creuser, tant au point de vue de la richesse économique qu’à celui du développement des systèmes éducatifs. Malgré les spectaculaires réductions des prix des matériels et des logiciels, les capacités des pays dits les moins avancés à s’approprier les TIC dans les processus d’apprentissage sont très compromises en raison des contraintes budgétaires très lourdes auxquelles ils sont confrontés.

Papier – PDF

00109.- Les jeunes en Bourgogne : du lycée à l’emploi.- Guégnard C. ; Lecrenais C..- Novembre 2000.- Document Centre associé au Céreq/Irédu, Service Statistique Académique Dijon
L’amélioration de la conjoncture économique a bénéficié à l’ensemble des jeunes. Durant la période 1993-1997, quatre jeunes sur dix occupaient un emploi non aidé sept mois après la sortie du lycée. En février 2000, six jeunes sur dix sont salariés. Cette insertion professionnelle plus favorable n’efface toutefois pas les disparités.

The youth of Burgundy : from school to employment / All young people benefited from the economic upturn. During the 1993-1997 period, four out of ten young people were hired seven month after leaving the lycee. In February 2000, six out of ten are salaried. However, this more favourable professional integration does not eliminate the disparities.

papier – PDF

00110.- Doctoral Graduates in Higher Education : Training and Careers in France.- Perret C..- in : The Institutional Basis of Higher Education Research : Experiences and Perspectives.- SCHWARZ S., ed. ; TEICHLER U., ed..- Dordrecht : Kluwer Publishers, 2000, 280 p..- voir 98065
In this panel, the topic discussed is the training of young researchers in the particular field of « Higher education » and their prospects. This is in order to assess the chances in the Research in Higher education. This paper presents the Ph.D training in general and some characteristics of the Ph.D training in « Higher education ». After, it pays some attention to what is required by young researchers for careers in Higher education research.

Docteurs travaillant sur l’enseignement supérieur : formation et carrière professionnelle en France / Cette communication concerne la formation des jeunes chercheurs dont le thème de recherche est l' »enseignement supérieur » et leurs perspectives de carrière. Elle présente la formation des docteurs et plus particulièrement les caractéristiques de ceux travaillant sur le thème « Enseignement supérieur ». Est ensuite étudié ce qui est demandé aux jeunes chercheurs pour faire carrière dans la recherche académique.

En rayon – PDF

00111.- Self Evaluation in European Schools, Final report : a Research for the European Commission .- McBeath J. ; Meuret D. ; Schratz M..- American Educational Research Association Congress, New Orleans, April 2000, AERA.- AERA
non disponible

00112.- L’influence du contexte universitaire sur la réussite des étudiants.- Michaut C..- Dijon : Université de Bourgogne, 2000, Thèse en sciences de l’éducation.- Thèse soutenue le 24 novembre 2000
Il existe entre les universités françaises des différences de réussite des étudiants. Cette thèse examine plus particulièrement l’influence du contexte d’enseignement sur la réussite. Les données portent sur plus de 1800 étudiants de première année de DEUG de trois sites universitaires (Dijon, Nantes et Toulouse) et de trois filières (Administration Économique et Sociale, Psychologie et Sciences de la Vie). Même lorsque sont contrôlées les caractéristiques individuelles des étudiants, des écarts significatifs de réussite persistent entre les établissements. À l’origine de ces écarts se trouvent des modes inégaux d’organisation pédagogique et des pratiques différenciées de sélection des étudiants. A partir d’une enquête auprès de 155 responsables pédagogiques, on constate que sur de nombreux points (curricula, mode de gestion, dispositifs d’aide aux étudiants), l’organisation pédagogique des premiers cycles universitaires se différencie. Les facteurs organisationnels influant sur la réussite sont peu nombreux. Toutefois, une durée annuelle plus importante des enseignements et l’organisation semestrielle du DEUG sont deux éléments associés positivement et significativement à la réussite des étudiants. Par ailleurs, cette recherche montre que les universités pratiquent une sélection reposant tantôt sur la scolarité antérieure des étudiants tantôt sur leur implication dans les études. Ainsi, en Sciences de la Vie, la réussite dépend avant tout de la qualité du parcours scolaire des étudiants alors qu’en Psychologie, les étudiants vont davantage se différencier selon le temps qu’ils consacrent à leurs études, leur assiduité, etc. En AES, le mode de sélection varie selon les universités. Certaines favorisent les  » meilleurs » étudiants tandis que d’autres privilégient l’investissement dans les études
En rayon – PDF

00113.- University Selectivity and Employment : a comparison between British and French graduates .- Murdoch J. ; Paul J.-J. ; Zanzala J..- in : Education Contested. Changing Relations between State, Market and Civil Society in Modern European Education.- PESCHAR J.L., ed. ; VAN DER WAL M., ed..- Lisse, Swets and Zeitlinger, 2000 (ISBN 90-265-1630-4).- Version anglaise de 00024
This comparative study looks at if the graduates from the more selective departments in the United Kingdom and France have better employment prospects than those from less selective ones. The departmental selectivity is indicated by the A-Level points score of the First Degree students in the United Kingdom and in France by the proportion of Maîtrise and DEA/DESS graduates who were in advance age wise at the Baccalauréat. Logit models were tested using two employment indicators (the probability of being unemployed and the probability of occupying a high-grade occupation), for each of the three subject group (Social Sciences, Languages and Science). For each employment indicator and subject group, logit models were tested with first only the selectivity variables and then with individual characteristics of the graduates added.

Cette étude comparative cherche à voir si les diplômés des départements les plus sélectifs au Royaume-Uni et en France s’insèrent mieux que ceux des départements les moins sélectifs. La sélectivité des départements est indiquée au Royaume-Uni par le score moyen d’A-Level points des étudiants du First Degree (Licence) et en France par la proportion des diplômés de Maîtrise et DEA/DESS qui étaient en avance lorsqu’ils ont obtenu le baccalauréat. Nous avons testé des modèles logit avec deux indicateurs d’emploi (la probabilité de chômer et la probabilité d’obtenir un emploi de cadres), dans trois filières (Sciences Sociales, Langues et Science). Pour chaque indicateur d’emploi et chaque filière, nous avons d’abord testé des modèles logit de façon simple, puis nous avons intégré les variables de contrôle.

en rayon

00114.- Le financement et la gestion des ressources dans l’enseignement obligatoire : évolution des pratiques nationales.- Eicher J.-C., collab. ; Chevaillier T., collab..- Luxembourg : Office des publications officielles des communautés européennes, 2000., 411 p..- Reprend en partie le rapport: « Les modes d’octroi et de gestion des ressources et subventions aux établissements » (98101).- Eurydice
PDF – En ligne – En rayon

00115.- Los gastos de educacion a cargo de las familias .- Lassibille G. ; Navarro Gomez L. ; Benitez Marquez D. ; Sanchez C. de la.- Séville, Instituto de Estadistica de Andalucia,2000.- Série Estudios y Analisis. Trabajos de Investigacion.
non disponible

00116.- Le système éducatif camerounais : diagnostic et propositions pour une stratégie de développement.- Cuenin S..- Washington, Banque mondiale, 2000
non disponible

00117.- Cadrage financier de l’éducation nationale au Bénin.- Cuenin S..- Washington, Banque mondiale, USAID, 2000
non disponible

00118.- Education et croissance en Malaisie : étude d’un lien fragile .- Lafaye de Micheaux E..- Décembre 2000, 417 p., Thèse Sciences économiques. Directeur : Jean-Jacques Paul
La thèse met en question la relation théorique entre éducation et croissance, et en particulier l’hypothèse selon laquelle l’éducation serait le moteur de la croissance. Pour soumettre à l’épreuve des faits les théories qui relient ces deux dimensions, le cas malaysien est retenu, choisi pour sa croissance rapide de 1970 à 1997. Ce travail remet en cause l’idée commune consistant à expliquer la croissance asiatique par un investissement du capital, qui prend pour partie la forme d’IDE concentrés dans les secteurs exportateurs, intensifs en main-d’oeuvre peu qualifiée (électronique). Le lien entre éducation et croissance est faible : la politique éducative ne vise pas à la croissance mais à la construction de l’identité nationale, de fait, la contribution du capital humain à la croissance est très limitée (méthode néoclassique), ce facteur n’est pas le moteur de la croissance malaysienne : réfutation de [Lucas, 1988]. En relation avec les hypothèses de [Romer, 1990], l’étude du système national d’innovation malaysien permet de poursuivre : l’éducation est le maillon faible du SNI. On étudie enfin le site industriel de Penang, pris comme un laboratoire de la croissance nationale dont il possède tous les traits caractéristiques. L’explication à partir d'[Arthur, 1988] du cluster de l’électronique à Penang repose sur les économies d’agglomération, la zone franche, les bas salaires, et la stabilité politique du pays : la formation n’intervient pas dans les raisons de s’implanter. L’analyse en termes de district industriel de Penang montre que la relative faiblesse du niveau de formation initiale (en particulier technique), mal compensée la formation continue locale, limite les possibilités de développement industriel et technologique du pays.

Education and Economic Growth in Malaysia : Study of a Weak Ligne / This dissertation challenges the relationship between education and growth put forward by endogeneous growth theories, especially Lucas’ hypothesis making education the engine of growth. The study of Malaysia’s growth performance between 1970 and 1997 exhibits only a weak link between the two phenomena. In Malaysia, like in other HPAEs, factor accumulation (capital and labor) was the major source of economic growth. Capital accumulation was driven by foreign direct investments in labor-intensive sectors, with a concentration in electronics. Human capital growth played only a marginal role since the workforce in the electronics sector is not highly-qualified (80 per cent are operators). A spatial approach based on [Arthur, 1988] enables to explain the development of the electronics cluster in Penang by agglomeration effects fuelled by fiscal incentives, lower production costs, and political stability, (with a minor role of education). Moreover, the objectives of Malaysia’s education policy since 1971 were more political than economic. The education policy was part of the NEP, which focused on nation-building through pro-Malay affirmative action. This policy orientation has resulted in a weak national innovation system, facing a major problem : the lack of a highly-qualified workforce, specially in technological domains. Despite technology transfer and spin-offs due to MNCs, the level of education seems now to limit the industrial and technological development of Malaysia.
En rayon – PDF

00119.- L’accompagnement scolaire à l’école.- Piquée C..- Colloque académique « Bâtir l’école du XXIème siècle », St-Denis de la Réunion, 15 mars 2000
Papier – PDF

00120.- Organisation pédagogique et compétences dans l’enseignement supérieur.- Adangnikou N..- Colloque de l’AECSE « Les pratiques dans l’enseignement supérieur », Toulouse, 2-4 octobre 2000
non disponible

00121.- Les élèves des écoles supérieures d’art : synopsis.- Galodé G..- Mai 2000
Non disponible

00122.- Les nouvelles directions données à l’aide au développement par la communauté internationale.- Thiebaud J..- XVIèmes journées de l’Association Tiers-Monde sur le thème « Tertiarisation et développement », Université d’Evry-Val-d’Essonne, 25-26 mai 2000
Cet article tente d’identifier quelles sont les nouvelles tendances que l’on peut constater ces dernières années en matière d’aide au développement au sein de la communauté internationale, et dans quelle mesure elles sont plausibles, notamment sur le long terme, lorsqu’on les confrontent aux motivations et contraintes qui guident les comportements d’aide des différents donneurs.

Papier – PDF

00123.- Les nouveaux outils de l’évaluation scolaire .- Mingat A..- Monde diplomatique (Le), Décembre 2000
papier – PDF

00124.- L’enseignement supérieur en Afrique sub-saharienne dans le cadre de l’initiative de la réduction de la dette.- Mingat A..- 68ème Congrès de l’ACFAS, Montréal, Mai 2000
non disponible

00125.- Le point de vue de l’économiste sur l’obligation de résultats en éducation.- Paul J.-J..- Entretiens Jacques Cartier, Montréal, 4-6 octobre 2000
non disponible

00126.- Implicazioni in termini di giustizia nel modo di ragguruppare gli alunni .- Duru-Bellat M. ; Mingat A..- Scuola Democratica, XXIII (3), luglio/settembre 2000.- Version italienne de 99011
papier – PDF

00127.- La sociologia delle disuguaglianze sociali a scuola, tra ‘impegno e neutralità’ .- Duru-Bellat M..- Scuola Democratica, XXIII (3), luglio/settembre 2000.- Version italienne de 99012
Papier – PDF

00128.- Rawls, l’educazione e l’uguaglianza delle opportunità .- Meuret D..- Scuola Democratica, XXIII (3), luglio/settembre 2000.- Version italienne de 99010
papier – PDF

00129.- La giustizia del sistema educative.- Meuret D..- Scuola Democratica, XXIII (3), luglio/settembre 2000.- Version italienne de 99036
Non disponible

00130.- Evaluer la démocratisation de l’enseignement : la situation française à l’épreuve des comparaisons internationales.- Duru-Bellat M. ; Kieffer A..- in : Mapping European Comparative Education Perspectives : the PRESTIGE TMR Network.- O’DOWD M., ed. ; FÄGERLIND I., ed..- Stockholm, The Institute of International Education, 2000 .- Même version que 99053
Democratization is quiet a difficult issue, from both a methodological and theoretical point of view, especially when international comparisons are undertaken. Must one consider this process like the diffusion of a good, or focus on competition between groups for access ? The indicators and the results will differ, depending on the perspective used. European comparisons show that, if a majority of countries have chosen to equalise educational opportunities through opening access to school, less numerous are those which have tried to act more directly upon the inequalities produced by its operation. France has chose the openness strategy with some delay, one factor being the persisting tracks within lower secondary school. But this still characterised by stronger social inequalities than countries such as Britain or Sweden. However, France has less inequalities at the tertiairy level, due to the impressive expansion at this level. Across the board, openness, way a priori simple to equalise, goes along with some important problems.

non disponible

00131.- Sociologie de l’éducation : présentation.- Duru-Bellat M..- Année sociologique (L’), 50 (2), 2000
Papier – PDF

00132.- Lers recherches sur l’efficacité et l’équité des établissements scolaires : leçons pour l’inspection .- Meuret D..- Simposio Internacional de Inspeccion Educative, Madrid, Décembre 2000
PDF – En ligne

00133.- Expansion of Private Secondary Education : Lessons from Recent Experience in Tanzania .- Lassibille G. ; Tan J.P. ; Sumra S..- Comparative Education Review, Vol. 44, n°1, February 2000.- Même version que 98042
The private sector’s role in education has been the subject of much analysis and policy debate in recent years. In developing countries, public resources for education are limited and governments have traditionnally relied on private education, particularly at the post-basic levels, to meet the excess demand for education. Even when excess demand is not a major issue, advocates of private education note that private schools can be more efficient than their public sector counterparts, delivering more value in terms of student achievement per investment of resources. In this article we explore Tanzania’s experience with private education during the early 1990s, a period of rapid educational expansion stimulated by new governement policies put in place in the mid- to late 1980s. We compare public and private secondary schools in terms of student achievement, as well as in terms of how they are organized and run. Taking advantage of the availability of a unique set of longitudinal data, we also examine the impact of rapide private sector growth on overall sector development, student learning, competition among schools for staff resources, and changes in student enrollments at the school level.
PDF

00134.- Organisation and Efficiency of Education Systems : Some Empirical Findings.- Lassibille G. ; Navarro Gomez L..- Comparative Education, 36 (1), February 2000.- Même version que 98041
Using a sample of countries chosen for their similar level of development, this article shows the extent to which the organisation of primary and secondary education differs from one country to another notably with respect to the way in which systems differentiate and select pupils for specialised curricula. It also explores the question of whether an education system that sorts pupils at a very early age is more cost-effective than a system that does not sort pupils during compulsory education. The stylised description of national education system is based on various sources of information. The date used in the cost analysis come from OECD and UNESCO. Dur to data limitations, the analysis of system performance is based on student achievement only in mathematics and science. The data are drawn from the Third International Mathematics and Science Study (TIMSS) conducted in 1994-1995 by the International Association for the Evaluation of Educational Achievement (IEA).
Papier – PDF

00135.- Capital humain et niveau des ventes dans les microentreprises de subsistance au Salvador. Une analyse statistique de l’enquête 1998 sur les microentreprises.- Bossio S..- 2000, DEA Evaluation et comparaison internationale en éducation.- Sous la direction de Jean-Pierre Jarousse
En rayon

00136.- The uses of Internet by primary school teachers : expectations and realities.- Si Moussa A..- 19ème Conférence de la CESE, Bologne, 3-7 septembre 2000
non disponible

00137.- Regulation and choice in French compulsory Education. How and why ? .- Duru-Bellat M..- Séminaire « The Future of European Compulsory Education », Paris, 30 juin 2000, Stockholm Network.- Stockholm Network
non disponible

00138.- A Hidden Curriculum ? Coeducation and Gender Identity.- Durand-Delvigne A. ; Duru-Bellat M..- in : The Gendering of Inequalities : Women, Men and Work.- JENSEN J., ed ; LAUFER J. , ed ; MARUANI M., ed.- Alderhot : Ashgate, 2000
non disponible

00139.- Organization and efficiency of education systems : some empirical findings.- Lassibille G. ; Navarro Gomez L..- Comparative education, Vol. 36, n° 1, février 2000
Using a sample of countries chosen for their similar level of development, this article shows the extent to which the organisation of primary and secondary education differs from one country to another, notably with respect to the way in which systems differentiate and select pupils for specialised curricula. It also explores the question of whether an education system that sorts pupils at a very early age is more cost-effective than a system that does not sort pupils during compulsory education. The stylised description of national education system is based on various sources of information. The data used in the cost analysis come from OECD and UNESCO. Due to data limitations, the analysis of system performance is based on student achievement only in mathematics and science. The data are drawn from the Third International Mathematics and Science Study (TIMSS) conducted in 1994-1995 by the International Association for the Evaluation of Educational Achievement (IEA).
PDF

00140.- L’enquête « Insertion dans la Vie Active en Ile-de-France » : étude de la profession et de l’activité économique .- Paul J.-J., resp. scient. ; Guégnard C. ; Perret C. ; Pelé F. ; Pasqualini E. ; Pascal A. ; Rochard M.B..- Observatoire régional de l’emploi et de la formation en Ile-de-FranceConseil Régional Ile-de-FrancePréfecture d’Ile-de-France
Ce rapport a été conçu avec deux principaux objectifs : analyser la nature des emplois occupés et les caractéristiques des entreprises d’embauche des jeunes formés en Ile-de-France, appréhender les liens entre formation et accès à l’emploi.
PDF

kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:0:"";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

00001.- Le tableau est-il plus noir dans l'école des villes ? .- Bourdon J..- "Intégration et désintégration urbaines", Aussois (Centre CNRS Paul Langevin), 4-8 janvier 2000
Le mouvement de demande scolaire paraît largement lié au phénomène urbain. Une vision historique de la question montre une volonté de restreindre l'expression de la demande sociale d'école dans les villes ; on retrouve la constante d'un des poncifs contre l'école : créer une société d'oisifs. De manière plus générale, l'école n'apparaît que peu liée à l'urbanisation, mais principalement à la forme d'urbanisation. Le problème pour l'école de base, revient à supposer que l'école de la ville doit pouvoir gérer l'hétérogénéité même de la ville. Les "fractures" urbaines exacerbent divers comportements en rapport à l'école allant de la ségrégation, aux comportements de passagers clandestins. Les solutions, en termes de politiques scolaires, vont toutes dans le sens d'une gestion par l'école de cette hétérogénéité urbaine ; gestion difficile, puisque contrainte par la volonté politique de conserver une école homogène.

School participation appears closely embedded in urban dynamics. Historical examples reveal constraints in school plants due to the political fear that over-education conduct to rent earner's society. Quantitative analysis show, in a broad way, that urbanization doesn't lead school participation but that school dynamic is dependent to urban social homogeneity. Implicit segregation and free riders process appear everywhere as an impact from the social patchwork, which made the cities. Remedial actions appear difficult as they have to manage heterogeneity and have to face the idea that school must be firs a vector for social melting.
Papier - PDF

00002.- Ecueils et enjeux de l'évaluation de l'enseignement supérieur universitaire.- Duru-Bellat M. ; Jarousse J.-P. ; Leroy-Audouin C. ; Michaut C..- Administration et éducation, N°86, 2/2000
Alors que le budget de l'enseignement supérieur représente actuellement 1,3 pour cent du PIB, le coût moyen annuel d'un étudiant étant d'environ 47 000 francs, une interrogation sur l'efficacité de l'utilisation des moyens ainsi alloués ne peut être éludée. Cette question, qui se pose à tous les niveaux du système éducatif, revêt une pertinence particulière concernant les formations universitaires pour des raisons multiples. Tout d'abord du fait de la diversité de leurs missions : accueil et orientation d'une proportion croissante d'une classe d'âge, formation générale et formation professionnelle, recherche et diffusion des connaissances, formation continue, ... Face à des diverses fonctions dont la hiérarchisation n'est pas immédiate, l'absence de mécanismes d'évaluation externe est frappante : les établissements universitaires jouissent d'une grande autonomie vis-à-vis du monde extérieur, dans la mesure où il n'est pas aidé d'évaluer véritablement la qualité des connaissances qu'ils produisent, ni celle des étudiants qu'ils forment. Le fait que les centres universitaires soient fréquemment en situation e monopole sur une fraction du territoire, ainsi que la tradition universitaire d'absence de contrôle hiérarchique vient conforter ce mode de fonctionnement que rien ne vient réguler, et qui est donc potentiellement coûteux - en termes humains et financiers -, et virtuellement anomique.
papier - PDF

00003.- Social inequalities in the French education system : the joint effect of individual and contextual factors .- Duru-Bellat M..- Journal of Education Policy, 15 (1), 2000
This paper presents a synthetic picture of social inequalities in pupils' scholastic careers in France. Individual factors such as socio-economic backgroun remain important for both academic results from the beginning of schooling on and option and streaming choices at the secondary level. Moreover, families have unequal resources to manage their children's schooling careers in a system which is becoming more complex and decentralized. This means that contextual factors are also very important. Decentralization has in fact increased the importance of choice of schooling context : the class or the school attented does make a difference and this has the effect of widening social gaps in academic results and socialization. The present trend towards more autonomous schools fosters inequalities resulting from contextual factors but inequalities are also produced by the downgrading of degrees resulting from the fact that employers are requiring ever-higher degrees in a period of job shortage.

L'objet de ce texte est de donner, de façon synthétique, un aperçu des inégalités sociales dans les carrières scolaires des élèves français. Certains facteurs individuels, tels l'origine socio-économique, demeurent importants d'une part, dans les résultats scolaires dès le début de la scolarisation, et, d'autre part, dans le choix de l'option et de la filière dans l'enseignement secondaire. Mais, les facteurs contextuels ne doivent pas être négligés. La décentralisation a, en fait, augmenté l'importance du choix du contexte de scolarisation : la classe ou l'école fréquentée doit être différente. Cela accroît les différences sociales de réussite scolaire et de socialisation. La présente tendance à plus d'autonomie scolaire favorise ainsi les inégalités résultant de facteurs contextuels. Mais les inégalités sont aussi produites par la dévalorisation des diplômes due, en période de chômage, à la demande, sur le marché du travail, de diplômes de plus en plus élevés.
Papier - PDF

00004.- The recruitment of researchers and the organization of scientific activity in industry .- Beltramo J.-P. ; Paul J.-J. ; Perret C..- Third Helix International Conference, Rio, Mai 2000.- voir 01084
In the light of supposed increasing demand for science by companies, the relative difficulties in many countries of recent science PhD graduates in finding employment in companies seem to represent a paradox. We can wonde what are the factors that tend to limit the entry of PhD graduates into companies. This article looks at the recruitment and the careers of researchers in industry (emphasizing the first aspect) using original surveys carried out in companies, in France, Spain and the UK. The comparison of the case studies carried out in the three countries mentioned above should enable a better understanding of the functions filled by R
D activities within companies. Our main hypothesis is that these functions could explain the recruitment policies and the particular situation of PhD graduates. These three questions run through this article : to what extent do company research centres need to employ science PhD graduates ? What is the central logic, mainly in France, behind the differences in the recruitment at PhD level and the recruitment of graduates from shorter diplomas (and in particular those from the élite engineering schools) ? In what way does the organization of research and development whithin companies have an effect on the recruitment of researchers ? Our case studies allow us to make the distinction between at least two types of laboratories (with each having their own type of recruitment) : the central breeding ground laboratory where the recruitment of PhD graduates is limited (due to the fact that they can be used less in non-research position than engineering graduates) ; laboratories that work in close liaison with university research and have a large proportion of PhD graduates. These results are discussed in the context of change in the management of functions of generating, assimilating and transferring technological knowledge.

Non disponible

00005.- The Financing of Education : an economic issue ?.- Eicher J.-C..- European Journal of Education, 35 (1), 2000
Building on previous contributions on the same topic, this article gives a brief overview of the financial situation of Education in the different regions of the world then focuses on the shortcomings of the traditional treatment of financing issues by economist among them the quasi absence of equity consideration. It ends by discussing the main issues as they can be seen today : extent of the "right to education", demand side approach to education financing, choice between various types of subsides to students.

Le financement de l'éducation : une approche économique / Cet article prolonge des contributions antérieures sur la question. Après une mise à jour de la présentation de la situation actuelle et des différences dans les modes de financement de l'éducation dans les différents pays, il se centre sur deux points. Les insuffisances et les lacunes de l'analyse de la question du financement par les économistes et notamment la faiblesse notoire du traitement des problèmes d'équité et les principales questions à approfondir : étendue du "droit à l'éducation", analyse de la demande d'éducation et des divers modes de subventionnement de l'étudiant.

Papier - PDF

00006.- La démocratisation de l'enseignement en France : évolution des inégalités sociales et des inégalités de sexe.- Duru-Bellat M. ; Kieffer A. ; Marry C..- Séminaire "Stratification sociale 1999-2000", Journée "Ecole et stratification sociale", 2 mars 2000, CREST (Laboratoire de Sociologie Quantitative).- CREST (Laboratoire de sociologie quantitative)
non

00008.- Quelles politiques éducatives pour démocratiser l'école ?.- Duru-Bellat M..- in : Ecole en devenir, école en débat.- Prairat E., dir. ; Dupuis P.A., dir..- Paris, L'Harmattan, 2000 - ISBN : 2-7384-9439-0
Papier - En rayon - PDF

00009.- Les inégalités face à l'école en Europe : l'éclairage des comparaisons internationales .- Duru-Bellat M..- in : L'école, l'état des savoirs.- VAN ZANTEN A., dir..- Paris, La Découverte, 2000, 419 p. ISBN : 2-7071-3306-X
Ce texte met en perspective les inégalités de performance entre élèves ainsi que les inégalités sociales qui les marquent avec la diversité des modes d'organisation pédagogique prévalent dans les différents pays européens. On s'efforce d'en tirer quelques leçons en ter-mes de politique éducative.

En rayon - PDF

00010.- French academics : between the professions and the civil service.- Chevaillier T..- in : The Changing Academic Workplace : Comparative Perspectives.- Altbach P.G., ed..- Chestnut Hill : Center for International Higher Education, 2000, 320 p., Harvard project on Faculty appointment.- Voir 01002
En France, où beaucoup d'établissements d'enseignement supérieur relèvent du secteur public, le personnel universitaire est titulaire mais jouit d'une large autonomie. Le nombre de personnes employées sous contrat à durée déterminée est limité. La plupart des enseignants vacataires sont des professionnels cadres ou administrateurs du secteur public et du secteur privé. Au cours des dernières décennies, le nombre d'enseignant à plein temps exerçant à l'université a rapidement augmenté car des enseignants statutaires de l'enseignement secondaire ont été intégrés aux établissements d'enseignement supérieur. Les universités ayant acquis plus d'autonomie, tout particulièrement en matière de gestion du personnel universitaire, les modalités de recrutement et d'avancement de ce personnel combinent des procédures locales et nationales. Des différenciations de rémunération existent du fait de l'utilisation de primes complémentaires. L'autonomie des universitaires est vue par les dirigeants d'université comme un obstacle au développement de la politique de leur établissement au moment où celui-ci affirme son indépendance.

In France, where most higher education institutions are in the public sector, permanent academic staff at universities and other higher education institutions are tenured and enjoy a broad individual autonomy. The number of staff on short-term contracts is limited. Most part-time staff are drawn from professionals, business executives, and administrators - in both the public and private sectors. In recent decades, the number of teaching-only faculty expanded rapidly as tenure secondary school teachers were transferred to higher education institutions. As universities have acquired some autonomy, especially in academic matters, recruitment and promotion of staff combine elements of centralisation at the national level with local processes. Some degree of pay differentiation has been introduced through a growing use of supplementary compensation. As the system evolves toward increased self-governance of institutions, the autonomy enjoyed by the faculty is seen by administrators as an obstacle to the development of institutional policies.

En rayon - PDF

00011.- Filles et garçons à l'école : que faire des différences ?.- Duru-Bellat M..- Pour, N°135, 2000
Papier - PDF

00012.- L'analyse des inégalités de carrières scolaires : pertinence et résistance des paradigmes des années soixante-dix.- Duru-Bellat M..- Education et sociétés, N°5, 1/2000
Ce texte vise à mettre en perspective les principaux résultats produits par la sociologie des carrières scolaires dans les trente dernières années et les "grands paradigmes" explicatifs développés dans les années soixante-dix, à savoir les théories de Bourdieu et Passeron d'une part, de Boudon d'autre part. Si la pertinence du concept d'héritage culturel apparaît relativement préservée, il n'en va pas de même de la notion d'habitus et de conception de l'action sociale qui la fonde : on ne peut plus aujourd'hui ignorer l'existence de stratégies d'acteurs, ni l'importance du contexte où prennent place les scolarités. Néanmoins, nombre de résultats peuvent relever d'interprétations divergentes, ce qui constitue un défi pour les théories existantes, mais qui interroge aussi sur la possibilité de tester véritablement une théorie à l'aune de données empiriques, de manière générale, et tout spécialement dans un domaine de recherche où interfèrent tant d'a priori normatifs.

An analysis of the inequalities in pupils' schooling : the pertinence and resistance of paradigme of the seventies / This article seeks to put into perspective the main findings brought to light by the sociology of schooling over the last thirty years as well as the "major explanatory paradigms" developed in the seventies, namely the theories of Bourdieu and Passeron on the one hand, and Boudon on the other. If the concept of cultural heritage still seems quite relevant and legitimate, it's not the same for the notion of "habitus" or way of being, and the conception of the social activities wich found it : we can no longer ignore the different strategies pupils use nor the importance of the context in which schooling takes place. Nevertheless, many findings may come from divergent interpretations, which sets up a challenge for existing theories, but which also leads ont to question the possibility of being able to truly test a theory against empirical facts in a general way, and particularly in the domain of research where so many a priori normative judgements are found.

Papier - PDF

00013.- La démocratisation de l'enseignement en France : polémiques autour d'une question d'actualité .- Duru-Bellat M. ; Kieffer A..- Population, 55 (1), janvier/février 2000
Ce texte propose une analyse de l'évolution des inégalités pour les générations nées depuis le début du siècle jusqu'à celles nées dans les années soixante-dix ; elle est fondée sur une exploitation des enquêtes FQP et du dernier panel d'élèves entrés en 6ème du ministère de l'Education nationale. Les résultats font apparaître un affaiblissement de la relation entre origine sociale et accès aux différents niveaux du système éducatif, même si celui-ci est d'autant plus discret que l'on prend en compte des niveaux plus élevés de scolarisation : si le bien "éducation" est plus largement diffusé, les inégalités sociales dans la compétition pour l'accès à tel ou tel niveau s'avèrent stables, et tendent à se déplacer vers les niveaux qui restent dotés d'une valeur "distinctive". Dans l'influence du milieu familial, l'effet propre de la catégorie socio-professionnelle des parents semble se renforcer par rapport à celui de leur niveau d'instruction ; en particulier, l'effet spécifique de l'exercice d'une profession par la mère s'est affirmé. Un rapprochement est esquissé entre ces résultats et les analyses les plus récentes conduites au niveau européen.

papier - PDF

00014.- Une comparaison européenne en matière de démocratisation de l'enseignement .- Duru-Bellat M. ; Kieffer A..- Revue de l'OFCE, N°73, avril 2000
L'évolution des inégalités sociales face à l'école, en France, tout au long du XXè siècle, peut être évaluée en construisant des modèles statistiques, qui permettent la comparaison avec les résultats disponibles dans les pays voisins. Si l'on observe des inégalités sociales dans tous les pays, leur configuration et leur évolution diffère. Le schéma le plus répandu reste néanmoins celui d'un déplacement des inégalités, sans que l'on puisse d'emblée parler de démocratisation. Les comparaisons permettent d'explorer certaines pistes explicatives des différences entre pays (rôle de l'organisation du système éducatif notamment, mais aussi modalités des relations entre formation et emplois), d'où leur valeur heuristique.
papier - PDF - En ligne

00015.- Inequalities in educational opportunities in France : educational expansion : democratization of shifting barriers ? .- Duru-Bellat M..- Journal of Education Policy, 15 (3), 2000
This paper is concerned with inequalities in educational opportunities in France and presents data collected from cohorts born between 1919 and 1973, a period characterized by educational expansion. Data from large-scale representative French surveys were compiled in such a way as to make accurate historical and international comparisons possible. The paper argues that there has been a shift in social inequalities, from entry into collège (lower secondary school) to entry into lycée (upper secondary school leading to the baccalauréat). Finally, policy implications have been drawn from international comparisons of data on the reduction of social inequality.

Cet article traite de l'inégalité des chances dans le système éducatif français à partir de données sur des cohortes nées entre 1919 et 1973, période de démocratisation dans l'accès à l'enseignement. Les données issues d'enquêtes réalisées à grande échelle ont été regroupées afin de permettre des comparaisons historiques et internationales précises. Ce texte montre qu'il y a eut un déplacement des inégalités sociales, de l'entrée au collège à l'entrée au lycée. Enfin, les implications politiques sont soulignées à partir de comparaisons internationales de données sur la réduction des inégalités sociales.

papier - PDF

00016.- Politiques éducatives, évolution des scolarités et transformations de la sélection.- Duru-Bellat M. ; Merle P..- Année sociologique (L'), 50 (2), 2000
L'article cherche à déterminer l'effet des politiques éducatives sur l'évolution des scolarités et la transformation de la sélection des publics scolaires au cours du siècle. En partant de l'analyse de la scolarité de quatre groupes de générations - de celles, nées avant 1939 à celles nées après 1964 - sont étudiés les effets spécifiques des grandes décisions éducatives (gratuité, ouverture et fermeture de filières, politique d'orientation). La recherche montre que si les variations de l'offre d'éducation exercent un effet prégnant, voire hégémonique sur l'évolution de la scolarisation et de la sélection, elles ne peuvent être considérées en dehors de contextes socio-économiques spécifiques et des comportements des acteurs sociaux qui accentuent, affaiblissent, transforment voire contrecarrent les buts recherchés par les autorités publiques.

In this article, we try to determine the impact of educational policies on school attendance and on the changes in the streaming of pupils throughout the twentieth century. Starting with an analysis of the school lives of four generations - from those born before 1939 to those born in the beginning of the sixties' -, we study the specific impact of major educational decisions (free access, the opening or abolition of some tracks, the implementation of different streaming policies). Research shows that even if changes in the range of supply of education have a powerful or even in some cases decisive effect on the evolution of school attendance and streaming, they cannot be isolated from their specific socioeconomic environments or the attitudes of the social actors who will either emphasize, minimize, alter or sometimes even jeopardize the goals of the national education authorities.

Papier - PDF

00017.- Le collège de l'an 2000 : philosophie et enseignements de la consultation de 1999 sur les collèges .- Duru-Bellat M..- Perspectives documentaires en éducation, N°50-51, 2000
Cet article reprend les objectifs, les enseignements et les résultats de la consultation sur les collèges menée par S. Royal au printemps 1999. Les préoccupations politiques ont eu un impact important sur cette consultation, mais les différentes étapes d'une enquête sociologique traditionnelle ont été respectées. Les "résultats", le jugement des acteurs sur le collège contemporain, ont ainsi pu être exploités. Il en ressort l'émergence d'un consensus sur certaines questions, comme l'aménagement du temps scolaire ou l'enseignement de soutien pour les élèves les plus en difficulté, mais il y a aussi certains points controversés comme l'orientation, l'absence de filière et évidemment l'autonomie des établissements, laquelle est vue comme augmentant les inégalités.

'Collège of the year 2000' : spirit and outcomes of the advisory meeting about 'collèges' held in 1999 / This article reports the objectives, the course and the outcomes of the advisory meeting about 'collèges' (comprehensive secondary schools) held in Spring 1999 under the chairmanship of S. Royal. Political considerations had an important impact on this meeting, but the various stages of a traditional sociological survey were followed so that 'results', in terms of actor's judgement on the contemporary 'collège', can be taken into account. It is possible to see the emergence of a consensus about some issues, like arrangement of school time or compensatory education for maladjusted students, but there are many controversies concerning streaming, paths uniformity and also schools autonomy, which is suspected of increasing inequalities.

papier - PDF

00018.- Les débats autour de l'"école moyenne" dans les pays européens : permanence et renouvellement.- Duru-Bellat M..- Carrefours de l'éducation, N°9, janvier-juin 2000
Dans tous les pays européens, l'organisation du premier niveau de l'enseignement secondaire a fait l'objet de débats et de réformes structurelles importantes tout au long du vingtième siècle. L'enjeu, clairement politique, est celui du dosage optimal entre une formation commune à l'ensemble d'une classe d'âge et une première amorce de différenciation. Les pays ont fait des choix différents, depuis des systèmes à filières jusqu'à des systèmes intégrés, du primaire au secondaire, en fonction d'héritages historiques et de contextes idéologiques eux-mêmes diversifiés, mais il s'agit toujours de véritables choix de société. Depuis les années quatre-vingt, un certain scepticisme s'est installé eu égard à la portée des politiques structurelles, notamment en matière de démocratisation de l'enseignement. Mais, une fois posé le principe de l'individualisation de l'enseignement, nécessaire face à l'hétérogénéité croissante du public de l'"école moyenne", il ne s'avère pas plus facile de faire évoluer les pédagogies. Nombre de pays se rallient alors à une décentralisation croissante, assortie d'une vérification ex post des résultats obtenus, par un pouvoir central qui voit sont rôle sensiblement modifié. De fait, au-delà des clivages idéologiques qui restent non négligeables, on assisterait à un certain rapprochement entre les systèmes éducatifs des pays européens.

The debate concerning the "average school" in European countries : permanence and renewal / In all the European countries, the organisation of the first stage of secondary education has been the object of major debate and structural reform throughout the twentieth century. The focus, which is clearly political, centres on the ideal proportion between a common education for all the children of a particular age and a first taste of differentiation. The countries concerned have made different choices, from separate courses to integrated systems, from primary to secondary, according to historical heritage and ideological contexts which are themselves varied, but it always remains a choice for society. Since the eighties, we have seen the growth of a certain scepticism with regard to the scope of political structures, particularly in terms of the democratisation of teaching. But once the question is raised of the individualisation of teaching which is nessary in the face of the growing heterogeneity of pupils in the "average school", it does not prove to be easier to ensure the evolution of teaching methods. Many countries are rallying to an increased decentralisation together with ex post verification of results obtained by a central power which sees its role considerably modifies. In fact, beyond the ideological divisions which remain considerable, we seem to have something of a rapprochement between the European countries' education systems.
papier - PDF

00019.- Entreprises et illettrisme : prise de conscience ? Pratiques et/ou stratégies .- Danrey J..- in : Illettrisme et monde du travail.- EL HAYEK C., coord..- Paris, Ministère de l'Emploi et de la Solidarité, La Documentation française, 2000, 434 p.
Compte-rendu d'une recherche (panel d'une quinzaine de sites en métropole) sur les situations d'illettrisme dans le monde du travail. L'objectif général était : d'une part, d'identifier les entreprises qui, après avoir pris conscience de l'existence du problème, adoptaient des mesures innovantes et collectives pour tenter d'y remédier ; d'autre part, élaborer des monographies à partir des informations recueillies sur les actions récemment entreprises.
En rayon - PDF

00020.- French academics : between the professions and the civil service.- Chevaillier T..- The Changing academic workplace in international perspective, Amsterdam, March 2000, Harvard project on Faculty appointment.- Harvard project on Faculty appointment
En France, où beaucoup d'établissements d'enseignement supérieur relèvent du secteur public, le personnel universitaire est titulaire mais jouit d'une large autonomie. Le nombre de personnes employées sous contrat à durée déterminée est limité. La plupart des enseignants vacataires sont des professionnels cadres ou administrateurs du secteur public et du secteur privé. Au cours des dernières décennies, le nombre d'enseignant à plein temps exerçant à l'université a rapidement augmenté car des enseignants statutaires de l'enseignement secondaire ont été intégrés aux établissements d'enseignement supérieur. Les universités ayant acquis plus d'autonomie, tout particulièrement en matière de gestion du personnel universitaire, les modalités de recrutement et d'avancement de ce personnel combinent des procédures locales et nationales. Des différenciations de rémunération existent du fait de l'utilisation de primes complémentaires. L'autonomie des universitaires est vue par les dirigeants d'université comme un obstacle au développement de la politique de leur établissement au moment où celui-ci affirme son indépendance.

In France, where most higher education institutions are in the public sector, permanent academic staff at universities and other higher education institutions are tenured and enjoy a broad individual autonomy. The number of staff on short-term contracts is limited. Most part-time staff are drawn from professionals, business executives, and administrators - in both the public and private sectors. In recent decades, the number of teaching-only faculty expanded rapidly as tenure secondary school teachers were transferred to higher education institutions. As universities have acquired some autonomy, especially in academic matters, recruitment and promotion of staff combine elements of centralisation at the national level with local processes. Some degree of pay differentiation has been introduced through a growing use of supplementary compensation. As the system evolves toward increased self-governance of institutions, the autonomy enjoyed by the faculty is seen by administrators as an obstacle to the development of institutional policies.

Non disponible

00021.- L'aide individualisée en seconde : mise en route et premiers effets d'une innovation pédagogique, rapport final .- Duru-Bellat M. ; Danner M. ; LE BASTARD S. ; SUCHAUT B..- Dijon, Irédu, septembre 2000..- Rapport pour le ministère de l'Education nationale
Papier - PDF

00022.- L'analyse du rôle de la formation professionnelle continue comme outil de politique économique dans les régions : regards sur la période 1986-1992.- Giffard A..- Revue d'économie régionale et urbaine, N°5, 2000
L'objectif de cet article est, à la suite du transfert de compétences de l'Etat aux Conseils Régionaux en matière de formation professionnelle continue en 1983, d'identifier selon quelles modalités la FPC a constitué un outil de politique économique pour les régions entre 1986-1992. Le point de vue développé est que la décentralisation de la FPC a permis aux Conseils Régionaux, au moyen de la diffusion d'information sur la préférence des employeurs d'intervenir sur le fonctionnement du marché du travail. Les régions ont cherché à modifier la logique de construction des formations qui prévalait : alors que la FPC était essentiellement élaborée par les organismes de formations selon une logique de l'offre, les régions ont instrumenté leur action afin d'en favoriser la conception selon une logique de la demande commandée par la sphère productive.

How Adult Education Formed an Economic Policy Toll for the Regions between 1986 an 1992 / The objective of this paper has been to identify how adult education formed an economic policy tool for the regions between 1986 and 1992, since the transfer of responsibility for adult education from the state to the regional concils. Our viewpoint is that the decentralisation of adult education has enabled regional councils, through the diffusion of information regarding employer's preferences to intervene in the working of labour market. The regions have tried to modify the way training programmes are set up. As they used to be mainly supply-oriented, the regions have succeeded into linking them to demand from industry.

papier - PDF

00023.- High-level skills, knowledge infrastructure and industrial performance : electronics in Britain and France.- Mason G. ; Beltramo J.-P. ; Paul J.-J..- Décembre 1999.- Rapport National Institute of Economic and Social Research, London/Iredu
Non disponible

00024.- Sélection à l'entrée des universités et emploi : une comparaison entre le Royaume-Uni et la France.- Paul J.-J. ; Murdoch J. ; Zanzala J..- Economie publique, N°5, 1/2000.- version révisée de 98023
L'objectif de cet article est de montrer si en France et au Royaume-Uni, les diplômés issus des départements les plus sélectifs connaissent de meilleures conditions d'insertion que les autres, même lorsque nous contrôlons les caractéristiques individuelles des diplômés. Nous avons testé des modèles Logit en utilisant deux indicateurs d'emploi (la probabilité d'être au chômage et la probabilité d'occuper un emploi de cadre), pour chacune des trois filières Sciences économiques et de gestion, Lettres et sciences humaines et Sciences. Notre étude démontre que la sélectivité des départements universitaires joue un rôle plus important sur l'insertion des diplômés au Royaume-Uni qu'en France.

The aim of this article is to see if in France and the United Kingdom, graduates from the more selective departments have better employment prospects than those from other departments, even when individual characteristics of the graduates are controlled for. Logit models were tested usiing two employment indicators (the probability of being unemployed and the probability of occupying a high-grade occupation), for each of the three subject groups (Social sciences, Languages and Science). The model show that the selectivity of British university departments has greater effect on graduate employment prospects than that of French university departments.
Papier - PDF

00025.- Higher Education and graduate employment in France .- Paul J.-J. ; Murdoch J..- European Journal of Education, 35 (2), 2000
Cet article rappelle les grandes évolutions structurelles de l'enseignement supérieur français et leurs conséquences sur les conditions de l'insertion des anciens étudiants. Le numéro de la revue dans lequel il est inclus est consacré aux liens entre enseignement supérieur et emploi en Europe.

Paul and Murdoch discuss statistics on higher education and employment in France. Higher education graduates remain in a rather privileged position compared to those from lower levels.
papier - PDF

00027.- Self-Evaluation in European Schools : a story of change.- McBeath J. ; Jakobsen L. B. ; Meuret D. ; Schratz M..- London, Routledge, 2000 - ISBN : 0-415-23014-4
Ce livre est basé sur un projet de recherche sur l'évaluation des établissements du second degré dans 18 pays européens. Il se compose de deux parties. La première raconte, sous une forme romancée, mais très directement inspirée des observations des auteurs au cours du projet européen, le processus d'autoévaluation d'un établissement vu à travers les yeux d'une élève (Serena), de sa mère, d'un professeur, du chef d'établissement ; elle se conclut par deux chapitres au cours desquels Serena interviewe des chercheurs sur ce que la recherche en éducation, notamment la recherche sur l'efficacité et l'amélioration des établissements, peut apporter à l'évaluation des établissements. La seconde partie est un "Guide pratique" qui présente plusieurs outils ou méthodes, qualitatives comme quantitatives, utilisables dans le cadre d'une autoévaluation. Elle présente aussi la façon dont deux établissements ont combiné réellement plusieurs de ces outils dans leur processus d'évaluation.
en rayon

00028.- Les politiques de discrimination positive en France et à l'étranger.- Meuret D..- in : L'école, l'état des savoirs.- VAN ZANTEN A., dir..- Paris, La Découverte, 2000, 419 p. ISBN : 2-7071-3306-X
Ce texte présente de façon succincte les politiques de discrimination positive mises en place en France et dans quelques autres pays (Etats Unis, Pays Bas, Royaume Uni). Il examine les fondements de ces politiques en termes de philosophie politique, puis ce que la recherche empirique indique, dans ces pays, sur les modalités de leur mise en oeuvre et leur efficacité. Il se conclut par une évocation rapide des tendances qui y affectent aujourd'hui leurs mode de pilotage.

En rayon - PDF

00029.- Etablissements scolaires : ce qui fait la différence .- Meuret D..- Année sociologique (L'), 50 (2), 2000
Cet article confronte trois recherches (Cousin, Felouzis, Grisay) portant sur l'efficacité dans le système éducatif français au niveau des enseignants (l'effet enseignant) et au niveau des établissements (l'effet établissement). Sont confrontés les résultats obtenus, mais aussi les deux approches : sociologique (Cousin, Felouzis) vs sciences de l'éducation (Grisay).

papier - PDF

00030.- L'état des recherches : un débat vif.- Meuret D..- Année sociologique (L'), 50 (2), 2000
Quelle relation entre les effectifs et la réussite scolaire ? Le point des études actuelles.
papier - PDF

00031.- L'Education nationale aujourd'hui.- Solaux G..- in : L'école, l'état des savoirs.- VAN ZANTEN A., dir..- Paris, La Découverte, 2000, 419 p. ISBN : 2-7071-3306-X
Ce texte présente des objectifs mis en avant dans les textes législatifs récents ainsi que les moyens alloués au fonctionnement du système. Il rappelle également l'organisation administrative et les principaux résultats (en termes de diplômés notamment) du système éducatif français.

En rayon - PDF

00032.- Ecole et l'égalité des chances.- Solaux G. ; Simon J..- in : L'égalité des chances : analyses, évolutions, perspectives.- KOUBI G., dir. ; GUGLIELMI G.J., dir..- Paris, La Découverte, 2000, 267 p. ISBN : 2-7071-3132-6
L'ouvrage est consacré à l'analyse du concept et des pratiques relevant de l'égalité des chances. Les textes produits relèvent de plusieurs champs disciplinaires comme le droit, l'économie, les sciences de l'éducation. L'article cité est centré sur la situation de l'école française. Il permet de préciser que, malgré l'action très diversifiée de l'Etat en vue de combler les déficits sociaux et culturels des catégories les plus défavorisées, soit par voie de discrimination positive financière directe comme les bourses, soit par voie de discrimination positive plus indirecte comme la pédagogie différenciée, on continue d'observer une nette inéquité dans l'accès aux filières conduisant aux postes de direction de la société.

En rayon

00033.- L'évaluation des politiques d'éducation.- Solaux G., dir., 1999 (actes en 2000), ADMEEIREDU.- ADMEEIREDU.- 99118, version CD-ROM
L'éducation demeure relativement peu analysée parmi les politiques publiques, du fait sans doute de sa complexité. L'évaluation des politiques d'éducation peut être appréhendée soit au niveau macroscopique (les effets d'une réforme, ...), soit au niveau microscopique (les effets d'une politique d'établissement, ...). L'enjeu est ici d'expliquer l'articulation des trois dimensions que sont l'évaluation, la politique et l'éducation dans un même champ d'analyse où sont convoqués sciences politiques, droit, science administrative, économie, sciences de gestion et bien sûr, sciences de l'éducation. La présentation des avancées théoriques et méthodologiques sur le sujet permet de confronter pouvoir politique et évaluation, pouvoir et idéologie, évaluation et visées simplificatrices, et d'aborder au-delà des aspects culturels, les contraintes économiques et la gestion des conflits sociaux. Cet ouvrage fait suite à un colloque organisé par l'Irédu à Dijon en septembre 1999, et qui regroupait de nombreux intervenants de différents pays d'Europe.

CD-ROM

00034.- Employment and working conditions of academic staff in French higher education.- Chevaillier T..- in : Employment and working condition of academic staff in Europe.- ENDERS J., ed..- Frankfurt a. Main, Gewerkschaft Erziehung und Wissenschaft, 2000
non

00035.- Le coût de la vie étudiante.- Eicher J.-C. ; Gruel L..- in : Les conditions de vie des étudiants : enquête OVE 1997.- GRIGNON C., dir..- Paris, PUF, 2000, 532 p.
L'analyse du coût de la vie étudiante a été réalisée, comme en 94, à travers deux approches complémentaires. La première est centrée sur les réponses apportées au problème du financement de la vie étudiante, les variations de ces réponses selon l'origine sociale, le sexe et surtout l'âge, la compatibilité ou l'incompatibilité de ces réponses avec la conquête d'autonomie, d'une part, la réussite dans les études, d'autre part ; elle conduit à une mise en perspective des risques de précarité (chap. I). La seconde est centrée sur les flux des ressources et des dépenses liés à l'entretien de la vie étudiante, les variations des sommes reçues, leur structure (poids relatif des diverses sources de financement), l'usage que les étudiants font de ces sommes lorsqu'ils en contrôlent la gestion (chap. II).

The cost of student's living conditions / This presentation and analysis of the results of the second survey of student living and studying conditions made by the "Observatoire de la Vie Etudiante" (OVE) takes, like the preceding one, two complementary approaches. First, an analysis of the responses according to social origin, sex and (mainly) age and of the links between the origin and level of resources and autonomy. Second, a presentation and analysis of the flows of resources and expenditures of the students insisting on the relative weight of different sources of finance and the use the students make of the resources they control.

En rayon

00036.- Réduire les inégalités scolaire, une utopie ? : entretien recueilli par Nathalie Le Garjean et Jacky Le Gars.- Duru-Bellat M..- Bloc-notes, N°31, mars 2000
Depuis toujours, l'école républicaine s'est efforcée de réduire les inégalités. Mais le système scolaire évolue favorablement, certains modes d'organisation et des comportements subsistent, qui entretiennent voire, renforcent, les clivages sociaux, parfois de manière insidieuse.

Papier - PDF

00037.- Les systèmes éducatifs africains : une analyse économique comparative.- Mingat A. ; Suchaut B..- Bruxelles, De Boeck Université, 2000, 312 p. ISBN 2-8041-3455-5.- 98082
Cet ouvrage examine les principales questions d'analyse et de politique concernant l'éducation dans le contexte africain selon une perspective comparative. Les données concernent tous les pays africains (francophones et anglophones dont la population dépasse 2 millions d'habitants) ainsi que tous les pays du monde hors Afrique dont le PIB par tête est inférieur à 2 000 $. Sont analysés le contexte macroéconomique, les coûts unitaires, les flux scolaires, la qualité de l'école et les facteurs qui agissent sur elle, l'équité dans la répartition des crédits publics et selon le sexe, l'efficacité externe ainsi que la gestion administrative et pédagogique. L'ouvrage propose à la fois un nombre très important de données et des analyses originales qui éclairent les nécessaires décisions de politique éducative en examinant le poids des contraintes et les marges de manoeuvre pour des décisions endogènes.

En rayon - PDF

00038.- French University Cooperation in Cambodia .- Cuenin S..- in : Higher Education in Cambodia : the Social and Educational Context for Reconstruction.- SLOPER D., ed..- Bangkok, Unesco Principal Regional Office for Asia and the Pacifis, 1999, 229 p. - ISBN 974-680-165-1
After the signing of the Paris Accords in 1191, the French overseas aid program (French Cooperation) in Cambodia progressed rapidly at both the human and financial levels, due to concurrent action by the four institutions concerned with French public aid for development. French cooperation has been aimed particularly at the level of higher education, and especially at the following six higher education institutions : Royal University of Phnom Penh, Institute of Technology of Cambodia, Faculty of Law and Economics, Faculty of Medecine, Royal University of Fine Arts, Royal Agricultural University. In this chapter, we shall analyse the main outcomes of Franco-Cambodian cooperation in these six higher education institutions.

Papier - PDF

00039.- French education at a crossroad : the limits of public and centralilzed management .- Orivel F. ; Orivel E..- in : Education in a global society : a comparative perspective.- MAZUREK K. ; WINZER M.A. ; MAJOREK C..- Boston, Allyn and Bacon, 2000
This chapter constitutes the French case study within a book dedicated to the relations between societal values in a given country and its educational system. It shows how, in the French context, values such as secularism, republicanism, and jacobinism (high level of centralization), have influenced the evolution of the educational system. It reviews the impact of this global background on the issue of equal access to education, and on equity. But it questions the limits of this approach for future improvements of the overall performances of the system, in particular for the treatment of at-risk students and for the social promotion of children of low socio-economic background. It also examines the difficulties of introducing in France effective decentralization and autonomy of local actors in the management of education. It finally shows the dangers of the excessive centralization for achieving a rational management of resources.

Le système éducatif français face aux limites d'une gestion publique et centralisée / Ce chapitre s'intègre dans un ouvrage consacré aux rapports entre le développement général des sociétés et leurs systèmes éducatifs. Il examine, dans le cas français, l'influence des valeurs laïques, républicaines et jacobines sur l'évolution de l'école publique en France. Il montre les résultats de cette politique en termes d'accès à l'éducation, de démocratisation et d'équité. Il s'interroge sur les limites actuelles de certains de ces principes dans le domaine du traitement des élèves en difficulté et de la réalisation de nouveaux progrès dans celui de l'équité. Il examine par ailleurs les difficultés d'introduire un processus réel de décentralisation et de responsabilisation des acteurs au niveau local. Il montre enfin que l'excès de centralisation entraîne parfois des dysfonctionnements dans la gestion rationnelle des ressources.

En rayon - PDF

00040.- Les usages de la micro-informatique et d'internet dans les écoles primaires francophones .- Gonon M. ; Orivel F..- Education et Formations, N°56, mars 2000.- 1997 (version révisée de 99077)
Le présent article se propose d'apporter un éclairage sur les pratiques pédagogiques en matière d'utilisation de la micro-informatique à l'école. A partir d'un sous-ensemble particulier d'écoles, à savoir des écoles primaires francophones disposant en 1998 d'une connexion Internet, une enquête a été réalisée pour connaître les enseignants qui sont à l'origine de cette connexion, leurs pratiques informatiques personnelles, les pratiques qu'ils encadrent à l'école et le poids de ces pratiques au sein des activités d'apprentissage traditionnelles. Il en ressort que les activités informatiques des élèves francophones sont fortement dépendantes de l'intérêt que leur enseignant manifeste pour les technologies de l'information et de la communication dans l'enseignement (TICE), intérêt individuel avant tout, qui semble peu devoir à l'environnement scolaire.

Papier - PDF

00041.- En Bourgogne, l'insertion professionnelle des apprentis .- Guégnard C. ; Ricci H..- mars 2000.- Note du Centre Associé au Céreq/IréduService statistique académique Dijon
Le ministère de l'Education nationale a effectué une enquête en février 1999 pour connaître la situation professionnelle des jeunes sept mois après la fin de leur contrat d'apprentissage. Cette note donne un aperçu de la diversité des parcours professionnel selon les métiers préparés et souligne les principales évolutions des conditions d'insertion des apprentis depuis 1994 en Bourgogne.

Apprentices'entry on the labour market in Burgundy / The ministry of National education realized a survey in February 1999, in order to know the youth's professional integration seven months after they have left apprenticeship. This note analyses the beginnings of working life according to the learning jobs and underlights the main evolutions since 1994 in Burgundy.

papier - PDF

00042.- Enseignement à distance : équité ou efficacité.- Ben Abid S. ; Orivel F..- in : Efficacité versus équité en économie sociale : tome 1, XXèmes Journées de l'A.E.S..- ALCOUFFE A. ; FOURCADE B. ; PLASSARD J.M. ; TAHAR G., coord..- Paris, L'Harmattan, 2000, 445 p. ISBN 2-7384-9617-2
Cet article a pour objet de montrer que l'enseignement à distance universitaire français ne répond pas de façon satisfaisante ni aux critères d'équité qui sont pourtant à l'origine de la mise en place de ce mode d'accès aux études, ni aux critères de l'analyse coût-efficacité. Il met en évidence un certain nombre de causes qui peuvent expliquer pourquoi l'approche française de l'enseignement à distance est peu efficiente.

Papier - PDF

00043.- Préserver les épreuves nationales.- Jarousse J.-P..- Monde de l'éducation (Le), N°282, juin 2000
Papier - PDF

00044.- Le redoublement à la lumière d'une approche comparative.- Paul J.-J..- Educations, N°20, 2000
L'objectif de cet article est de présenter la diversité des usages en matière de redoublement, en Europe tout d'abord, dans les autres pays du monde ensuite, et de rapporter cette diversité aux résultats scolaires des élèves. L'auteur tente ainsi de répondre à la question de savoir si les pays qui ont abandonné le recours au redoublement ont connu un effondrement du niveau d'acquisitions de leurs élèves.

Papier - PDF

00045.- Les dépenses et pratiques éducatives familiales : rapport intermédiaire.- Genelot S..- Rapport pour la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves (FCPE), juillet 2000.- Diffusion : FCPE, 108/110 Av. Ledru Rollin, 75544 Paris Cedex 11
Cette recherche, encore en cours actuellement, a pour objet d'évaluer, sur la durée d'une année scolaire, l'ensemble des dépenses éducatives (au sens large : scolaires mais aussi dépenses liées aux activités péri et extra-scolaires, aux vacances scolaires, dépenses en biens culturels, ...) d'un échantillon de 815 familles dont les enfants sont scolarisés de la maternelle au lycée. Ces dépenses ont été enregistrées tout au long de l'année par les familles dans différents carnets de compte.

Le dispositif mis en place permet de prendre en considération trois dimensions principales :

- identifier la nature et le montant des dépenses éducatives et leur variabilité selon le niveau de scolarisation des enfants et le type d'études suivies (filières),

- décrire les pratiques développées par les parents pour contribuer à la réussite scolaire de leurs enfants (recours à des biens et services divers, ...),

- décrire la variabilité de la contribution financière et des pratiques selon les caractéristiques sociales et géographiques des familles.

Ce rapport intermédiaire présente les résultats de l'exploitation de la première partie de l'enquête. Il décrit notamment les caractéristiques de la population enquêtée, les pratiques familiales de vacances et de loisirs pendant l'été et les dépenses de rentrée.

PDF - En ligne

00046.- Les pratiques familiales de vacances et de loisirs estivaux des enfants : déterminants sociologiques et économiques .- Genelot S..- Notes de l'IREDU (Les), 00/2, juillet 2000
Cette note présente les résultats de l'exploitation de la première partie de l'enquête conduite par l'Iredu sur les dépenses et pratiques éducatives familiales. Elle concerne l'analyse d'une part, des départs des enfants de l'échantillon en vacances familiales durant l'été (destinations, durée et type d'hébergement) d'autre part, des activités pratiquées par ces enfants en dehors du cadre familial : centres de vacances, centre de loisirs, séjours linguistiques (nombre, durée, coûts). Le cadre d'analyse permet d'estimer la probabilité pour un enfant de participer à ce type de pratique en fonction de ses propres caractéristiques et de celles de sa famille (niveau de revenus, niveau socio-culturel, ...).
Papier - PDF - En ligne

00047.- Problems and Prospects in European Education.- Sherman Swing E. ; Schriewer J. ; Orivel F..- London, Praeger, 2000, 287 p. - ISBN 0-275-95202-9
En rayon - PDF

00048.- European Educational Systems. The Framework of Tradition, Systemic Expansion and Challenge for Restructuring .- Schriewer J. ; Orivel F. ; Sherman Swing E..- in : Problems and Prospects in European Education.- SHERMAN SWING E., ed. ; SCHRIEWER J., ed. ; Orivel F., ed..- London, Praeger, 2000, 287 p. - ISBN 0-275-95202-9
en rayon - PDF

00049.- The Economics of Education. Incentives, Control of Costs, Allocation of Resources .- Orivel F..- in : Problems and Prospects in European Education.- SHERMAN SWING E., ed. ; SCHRIEWER J., ed. ; Orivel F., ed..- London, Praeger, 2000, 287 p. - ISBN 0-275-95202-9
en rayon

00050.- The Impact of Family Socialization Processes and Educational Strategies on the Adaptation and Academic Success of Students .- Duru-Bellat M. ; Van Zanten A..- in : Problems and Prospects in European Education.- SHERMAN SWING E., ed. ; SCHRIEWER J., ed. ; ORIVEL F., ed..- London, Praeger, 2000, 287 p. - ISBN 0-275-95202-9
en rayon - PDF

00051.- A qui profite le tutorat mis en place dans le premier cycle universitaire ? .- Danner M..- Sciences de l'Education pour l'ère nouvelle (Les), 33 (1), 2000
Cet article présente les résultats d'une recherche portant sur l'évaluation du tutorat d'accompagnement mis en place en première année de premier cycle universitaire à l'Université de Bourgogne. Ce dispositif de soutien destiné aux étudiants en difficulté est basé sur les principes du volontariat et du libre accès. Les résultats principaux de cette évaluation font apparaître un effet positif du dispositif, bien que les plus concernés par ces actions de soutien ne soient cependant pas les plus présents ni les plus assidus.

How to improve French first cycle students' achievement by tutoring ? / This article presents the findings of research on assessment of tutoring implemented in the first cycle of university studies at Université de Bourgogne. This remedial scheme aimed at low achieves is based on volunteering and free access. The main results show a positive effect though the students most concerned by these remedial actions were not the most regular ones.

Papier - PDF

00052.- Lecture-écriture au cycle II : évaluation d'une démarche innovante.- Le Bastard-Landrier S. ; Suchaut B..- Cahiers de l'IREDU, N°61.- Dijon, Irédu, 2000, 170 p..- même version que 99100
Suite à une vingtaine d'années de recherche-action en collaboration avec une équipe d'enseignants, Jacques Fijalkow (psycholinguiste, Université de Toulouse) a élaboré une démarche d'apprentissage de la lecture-écriture nommée "ECLEC" (Ecriture, LECture). Cette démarche est expérimentée depuis plusieurs années par des enseignants qui ont suivi des stages de formation continue.

Un dispositif d'évaluation de ces pratiques pédagogiques a été mis en place au cours de l'année scolaire 1998-1999 dans 48 classes de CP des départements de l'Aude et de la Haute-Garonne (19 classes expérimentales, 29 classes témoins). Les résultats de l'évaluation indiquent que la pédagogie appliquée par les maîtres "novateurs" (pédagogie "ECLEC"), en référence aux pédagogies plus classiques, exerce une influence positive sur les progressions des élèves en lecture (les effets sont toutefois différenciés selon le domaine exploré par les tests). En outre, les élèves des classes expérimentales estiment être plus autonomes et plus performants que les autres dans leur démarche d'apprentissage.

En rayon - PDF - En ligne

00053.- L'influence de l'origine étrangère sur l'accès à l'emploi : une étude économétrique .- Miconnet N..- Dijon, Iredu, juillet 2000, Mémoire de DEA "Analyse et politique économiques", dominante "Econométrie et économie mathématique".
L'influence de l'origine étrangère sur l'accès à l'emploi est analysée dans ce mémoire. La base de donnée utilisée est l'enquête "Génération 92 " du Céreq qui porte sur environ 26 000 jeunes sortis du système éducatif en 1992. Des modèles de choix discret étudiant la probabilité d'être en emploi à un instant t ont tout d'abord été estimés. Mais cette modélisation, dont la variable dépendante est binaire, mesure l'incidence des variables explicatives sur la probabilité d'être en emploi uniquement à un moment donné. Pour étudier le plus rigoureusement possible l'accès à l'emploi, il est nécessaire de s'intéresser à la durée et à la fréquence des périodes individuelles de chômage. La méthodologie statistique utilisée privilégie donc les modèles de durée. C'est cette approche qui a été retenue dans un deuxième temps. Nous abandonnons le fait d'être en emploi à un moment donné pour étudier les transitions sur le marché du travail. Dans ce cadre d'analyse, nous nous sommes intéressés à la durée d'accès au premier emploi stable, mais aussi à l'ensemble des périodes de chômage. Des variables explicatives de niveau d'étude et de milieu social ont été introduites dans les modélisations. Les estimations économétriques montrent que les jeunes d'origine maghrébine sont particulièrement désavantagés sur le marché du travail.
En rayon - PDF

00054.- Les coûts de l'éducation : un dilemme équité-efficacité ?.- Orivel F..- Université de tous les savoirs : 365 jours pour se doper au savoir, 243ème conférence, Paris, 30 août 2000
Papier - PDF

00055.- L'hypocrisie scolaire : pour un collège enfin démocratique.- Dubet F. ; Duru-Bellat M..- Paris, Editions du Seuil, 2000, 231 p. ISBN 2-02-040393-5
Le collège n'est pas le "maillon faible" du système scolaire, comme le montrent les résultats des élèves mais là où le métier d'enseignant est le plus difficile face à l'hétérogénéité des effectifs. C'est là aussi que les problèmes sociaux sont les plus envahissant puisque le collège obligatoire accueille tous les adolescents. Face à ces difficultés se développe un discours de la plainte, de la chute et, souvent, de la nostalgie d'une école républicaine dont on oublie qu'elle ne s'adressait qu'à une minorité. Sous couvert de "défendre" la culture, on refuse l'ouverture du collège à tous. D'autres prônent une solution libérale. Dans les deux cas, on renonce à l'ambition d'une école démocratique. Ce livre dresse le bilan des connaissances et propose de choisir véritablement le collège, de rompre avec sa contradiction fondamentale, celle qui en fait à la fois l'héritier de l'ancien lycée de l'excellence et l'école de tout le monde. Choisir le collège, c'est décider d'une vraie scolarité pour tous les enfants de ce pays, c'est affirmer la nécessité d'une culture commune, pour que le collège cesse enfin d'être une gare de triage.

en rayon

00056.- La relation formation-emploi dans les pays francophones d'Afrique : synthèse et analyse de quelques applications portant sur la rationalisation des dépenses pour l'enseignement de base et la diversification des financements pour la formation professionnelle dans l'optique d'une action positive de l'éducation sur les emplois en Afrique .- Adousso A..- Dijon, Iredu, septembre 2000, 102 p., Mémoire de DEA "Analyse et politique économiques", dominante "Ressources Humaines".
En rayon - PDF

00057.- Responsables, pas coupables .- Duru-Bellat M..- Monde de l'éducation (Le), N°284, septembre 2000
papier - PDF

00058.- El personal académico en las universidades francesas .- Chevaillier T..- in : El profesorado universitario : situacion en Espana y tendencias internacionales.- MORA J.G..- Espagne, Ministerio de educacion, cultura y deporte, 2000, 213 p. - ISBN 84-369-3349-4.- Texte disponible en anglais : "Academic staff in French universities (21 p.)
Papier - PDF

00060.- 'Ca coûte trop cher pour pas grand chose ! ' ou comment évaluer les coûts et les résultats de l'institution scolaire.- Paul J.-J..- in : L'école et les parents. La grande explication.- MEIRIEU P. ; HAMELINE D..- Paris, Plon, 2000, 160 p.
Le système éducatif français est souvent critiqué pour son coût élevé et son faible rendement. Les données de comparaison internationale montrent qu'effectivement la France est l'un des pays qui dépense relativement le plus pour son éducation, mais ceci tient à des taux d'accès élevés, de la maternelle jusqu'au supérieur. L'enseignement supérieur universitaire reste peu coûteux, comparé aux autres pays. Les enseignants français n'apparaissent pas plus payés que leurs homologues étrangers.

Papier - PDF

00061.- Les usages d'internet à l'école.- Orivel F, dir. ; Si Moussa A., dir. ; Talpin E. ; Gonon M. ; Hoarau P..- Septembre 2000.- Réponse à l'appel d'offres 1998 "Questions d'éducation".- CNCRE (Comité National de Coordination de la Recherche en Education)
Papier - PDF

00062.- De la complexité particulière de l'évaluation des politiques d'éducation dans l'univers de l'évaluation des politiques.- Solaux G..- in : L'évaluation des politiques d'éducation.- Solaux G., dir..- Dijon, CRDP, 2000 , 189 p., ADMEEIREDU.- ADMEE - IREDU.- Diffusion : réseau CRDP
Papier - PDF

00063.- Evaluation des politiques publiques en éducation : quelques balises pour leur conduite .- Mingat A..- in : L'évaluation des politiques d'éducation.- SOLAUX G., dir..- Dijon, CRDP, 2000 , 189 p., ADMEEIREDU.- ADMEEIREDU.- Diffusion : réseau CRDP
Papier - PDF

00064.- L'équité en éducation selon les théories de la justice.- Meuret D..- in : Efficacité versus équité en économie sociale : tome 1, XXèmes Journées de l'A.E.S..- ALCOUFFE A. ; FOURCADE B. ; PLASSARD J.M. ; TAHAR G., coord..- Paris, L'Harmattan, 2000 , 445 p.
Quelles inégalités, dans le domaine de l'éducation, peut-on tenir pour compatibles avec la justice ? Les réponses que proposent les différentes théories de la justice diffèrent. Certaines de ces réponses sont présentées, en prenant comme pivot la théorie de Rawls : celles des théories qu'il critique (utilitarisme, intuitionnisme), puis celle de la Théorie de la Justice, puis celles des théories qui se proposent de la critiquer ou de la dépasser (Walzer, Nozick, Sen). On argumente en conclusion en faveur de la réponse rawlsienne.

PDF - En ligne

00065.- Analyse de l'équité et des inégalités des chances : réflexion sur la politique éducative à visée égalisatrice .- M'Piayi A..- in : Efficacité versus équité en économoie sociale : tome 1, XXèmes Journées de l'A.E.S..- ALCOUFFE A. ; FOURCADE B. ; PLASSARD J.M. ; TAHAR G., coord..- Paris, L'Harmattan, 2000, 445 p.
Ce travail est une réflexion sur la manière d'interpréter le lien entre le fonctionnement du système éducatif et les inégalités sociales devant l'éducation. Si le recrutement social obéissait à la logique d'efficacité, il contrarierait l'équité. La politique à visée égalisatrice est un des moyens d'instauration de la justice sociale dans le domaine de l'éducation.

PDF

00066.- La relation éducation-croissance en zone CFA : une analyse à partir des données de panel .- Gado M.B.S..- in : Efficacité versus équité en économoie sociale : tome 1, XXèmes Journées de l'A.E.S..- ALCOUFFE A. ; FOURCADE B. ; PLASSARD J.M. ; TAHAR G., coord..- Paris, L'Harmattan, 2000 , 445 p.
Ce texte tente d'identifier le rôle de l'éducation dans la croissance économique en zone CFA en utilisant des données de panel (1970-1997). A partir d'une fonction de production de type translog à 3 facteurs (capital, travail alphabétisé, travail non alphabétisé), notre analyse met en évidence le rôle prépondérant de l'éducation, plus précisément celui du travail "alphabétisé", dans la croissance des PIB.

PDF

00067.- Atelier numéro 9 : les pièges de l'évaluation des élèves, exposés d'ouverture .- Meuret D..- Administration et éducation, N°87, 3/2000
papier - PDF

00068.- La démocratisation de l'enseignement en France : comment l'évaluer, à quoi l'attribuer ?.- Duru-Bellat M. ; Kieffer A..- in : L'évaluation des politiques d'éducation.- SOLAUX G., dir..- Dijon, CRDP, 2000 , 189 p.
papier - PDF

00069.- Les évolutions de la relation formation-emploi .- Paul J.-J..- in : L'école, l'état des savoirs.- VAN ZANTEN A., dir..- Paris, La Découverte, 2000, 419 p. ISBN 2-7071-3306-X
Ce chapitre propose une revue des approches de la relation formation emploi par l'économie de l'éducation. Il présente les grandes évolutions des conditions d'accès des jeunes au marché du travail, en rappelant que le niveau de formation reste une variable de structuration essentielle de ces conditions.

En rayon - PDF

00070.- Évolution des co-publications entre industriels et universitaires et organisation de la division du travail entre chercheurs : le cas de l'optoélectronique .- Ciosmak N..- Dijon, Iredu, septembre 2000, 109 p., Mémoire de DEA "Analyse et politique économiques", dominante "Ressources Humaines". Directeur de mémoire : Jean-Jacques Paul
Les relations entre chercheurs industriels et académiques sont généralement étudiées à travers l'évolution des co-publications. Néanmoins, le cas précis de l'optoélectronique sur les dix dernières années, révèle les limites de cet indicateur bibliométrique. Cette étude met, en effet, en évidence le très faible nombre de co-publications comparé à la réalité des interactions science-technologie. Par ailleurs, l'analyse de la division du travail entre les chercheurs des deux secteurs permet d'affirmer que majoritairement, ces collaborations s'organisent de façon "séparée". Réunis autour d'un projet commun, leurs tâches sont néanmoins distinctes et les interactions ne sont pas permanentes.

The relationships between academic and industrial researchers are generally studied through the evolution of co-publications / Nevertheless, the case of optoelectronics over the past ten years reveals the limits of that bilbiometric indicator. This study shows indeed the few co-publications compared to the real interactions between science and technology. Moreover, the analysis of the division of work between the researchers from the two sectors confirms the majority of "separated" organisation of collaborations. Joined on a common project, their work are yet distinct and the interactions are not permanent.

En rayon - PDF

00071.- L'évolution des problématiques et des méthodologies dans l'analyse des différenciations sociales de carrières scolaires.- Duru-Bellat M..- in : Trente ans de sciences de l'éducation à Paris V.- FROMENT M., dir. ; ROGER M., dir. ; CAILLOT M., dir..- Paris, PUF, 2000, 195 p.
non disponible

00072.- Social Inequalities in Educational Opportunities in France : Which democratization ?.- Duru-Bellat M..- European Societies or European Society ?, Giens, 16-21 September 2000, European Consortium for Sociological Research .- European Consortium for Sociological Research
Non disponible

00073.- Social Inequalities in Education : an up to date and stimulating field for educational research.- Duru-Bellat M..- European Conference on Educational Research, Edimbourg, 20-23 september 2000
non disponible

00074.- Quality of higher education and competencies in the labour market .- Paul J.-J. ; Murdoch J..- Séminaire consacré au projet CHEERS, IIRA World Congress, Tokyo, 31 mai 2000
Il s'agit d'une première exploitation de la base de données sur l'insertion des diplômés en Europe. Cette communication analyse les caractéristiques qualitatives des systèmes d'enseignement supérieur des pays ayant participé à l'enquête et les met en rapport avec les compétences développées par ces systèmes.

Papier - PDF

00075.- La qualité de l'enseignement des établissements de l'enseignement supérieur et l'insertion des diplômés : une comparaison sur 10 pays européens.- Paul J.-J. ; Murdoch J..- Colloque international de Sciences de l'éducation "Les pratiques dans l'enseignement supérieur", Toulouse, 2-4 octobre 2000.- Version française de 00074
Papier - PDF

00076.- The teaching quality of higher education institutions and graduate employment : a comparison across 10 European countries .- Paul J.-J. ; Murdoch J..- 7th annual workshop, Antwerp, 7-10 septembre 2000, European Research Network on Transitions in Youth.- European Research Network on Transitions in Youth.- Version anglaise de 00075
Cette communication décrit la première partie d'une recherche dont l'objectif est d'analyser dans quelle mesure on peut repérer l'impact d'un "effet établissement" sur les salaires des diplômés dans dix pays européens, qui ont des organisations différentes de l'enseignement supérieur.

Papier - PDF

00077.- Évaluer la démocratisation de l'enseignement : la situation française à l'épreuve des comparaisons internationales.- Duru-Bellat M. ; Kieffer A..- in : Mapping european comparative education perspectives : the PRESTIGE TMR Network.- O'Dowd M., ed. ; Fägerlind I., ed..- Stockholm : The institute of international education, 2000
La démocratisation de l'enseignement est une question délicate, d'un point de vue méthodologique aussi bien que conceptuel, et ce d'autant plus que des comparaisons internationales sont visées. Faut-il en effet analyser ce processus comme la diffusion d'un bien, ou s'attacher davantage à la compétition entre groupes sociaux qui en régit l'accès ? Les indicateurs retenus ne seront pas les mêmes, ni bien sûr les résultats. Des comparaisons européennes montrent que, si la majorité des pays ont choisi de démocratiser l'accès à l'éducation en ouvrant les portes de l'école, moins nombreux sont ceux qui ont tenté d'agir plus directement sur les inégalités qui marquent son fonctionnement. La France a joué avec retard cette carte de l'ouverture, notamment ces dernières années, tout en se situant à un niveau d'inégalité plus fort qu'en Grande-Bretagne ou qu'en Suède. Néanmoins, la France serait moins inégalitaire que ce dernier pays, quant à l'accès au supérieur, précisément du fait de la forte expansion de ce niveau. Mais l'ouverture, voie a priori simple pour démocratiser, n'en pose pas moins un certain nombre de problèmes
Papier - PDF

00078.- Knowledge infrastructure, technical problem-solving and industrial performance : electronics in Britain and France .- Mason G. ; Beltramo J.-P. ; Paul J.-J..- DRUID Summer Conference on the Learning Economy, University of Aalborg, Danemark, June 2000, DRUID.- DRUID
Ce papier vise à analyser, à partir de données empiriques originales, comment les différences dans les infrastructures nationales de connaissances affectent les activités des entreprises en matière de recours à la connaissance externe. Il se fonde sur une comparaison détaillée d'un échantillon apparié d'entreprises britanniques et françaises de l'électronique.

This paper contributes to empirical investigations of how national knowledge infrastructures affect firms' external knowledge sourcing activities through a detailed comparison of matched samples of electronics establishments in Britain and France. In the process of new product development, industrial research scientists and engineers in both countries regularly look outside their own enterprises for assistance with problem-solving and with a view to developing collaborative R
D links of both an informal and contractual nature. The main Anglo-French differences in external knowledge sourcing patterns are, firstly, the involvement of nearly all the French establishments with public sector research labs of a kind which hardly exist any longer in Britain ; and secondly, a more dynamic and market-driven pattern of research interactions and exchange of ideas with customers in Britain than in France.

Papier - PDF - En ligne

00079.- Education, distribution des revenus et dynamique économique : le cas des pays de la zone CFA.- Gado B.M.S..- Dijon, université de Bourgogne, octobre 2000, 309 p. , Thèse Sciences économiques. Directeur de thèse : Jean Bourdon
L'objectif de cette thèse est de mettre en évidence les effets de l'éducation sur la distribution des salaires et la dynamique économique dans les pays de la zone CFA. Revenant sur les évolutions des systèmes éducatifs de la zone, nous montrons que celles-ci, en dépit de progrès indéniables, font face à de sérieuses difficultés (faiblesse de la couverture scolaire, discrimination en faveur des garçons, faible niveau des acquisitions des élèves, etc.). En second lieu, nos analyses soulignent une influence positive de l'éducation sur les revenus dans l'agriculture, le secteur urbain informel et le secteur moderne. Au plan macro-économique, avec des données de panel (1970-1997) et une fonction de production agrégée à trois facteurs (capital, travail non alphabétisé, travail alphabétisé), nous mettons en évidence le rôle prépondérant de l'éducation, et plus précisément du travail alphabétisé dans la croissance des PIB. Enfin, en conclusion, nous suggérons qu'une priorité absolue soit accordée à l'éducation primaire, compte tenu de ces effets sur les secteurs potentiellement porteurs plutôt qu'une extension des enseignements secondaire et supérieur dont chacun sait que les débouchés sont incertains. Cependant, considérant le rôle important de la recherche scientifique et de l'innovation pour la croissance dans un contexte de mondialisation croissante - afin de profiter des économies d'échelle - un transfert de compétence au niveau régional (CEMAC et UEMOA) pour le pilotage des enseignements secondaire (surtout technique et professionnel) et supérieur.

Education, income distribution, economic dynamic : the case of CFA zone countries / The aim of the thesis is to highlight the effects of education on the wages distribution and economic dynamics in CFA zone countries. The past evolution of the education systems of these countries show that in spite of undeniable progress, the laters face to serious difficulties (weakness of the school participation, discrimination in favour of boys, low level test performance of pupils, etc.) Secondly, our analyses underline a positive influence of education on individual incomes in agriculture, the informal urban sector and the modern sector. At the macro-economic level, using panel data (1970-1997) and an aggregate production function with three factors (capital, illeterate labour and literate labour), we highlight a strong effect of education, and more precisely of the "literate" labour force in the growth of GDP. Finally, we suggest that an absolute priority must be given to primary education - taking into account his effects on the potentially growth sectors (agriculture and informal sector)-. This being rather than an extension of secondary and higher education of which each one knows that the outlets are dubious. However, considering the significant role of scientific research and innovation for growth in a context of increasing globalization, we suggest, in order to benefit from the economies of scale, a transfer of competence at the regional level (CEMAC and UEMOA) for the governance of secondary (especially technical and professional) and third levels.

En rayon

00081.- Pratiques pédagogiques et compétences dans l'enseignement supérieur français : quelle organisation pour quelles compétences ?.- Adangnikou N..- Dijon, IREDU/Université de Bourgogne, septembre 2000, 197 p., Mémoire de DEA "Évaluation et comparaison internationale en éducation"
Ce travail de recherche a été mené dans une double perspective d'évaluation du système d'enseignement supérieur français. La première, plutôt descriptive, a visé à apporter un éclairage sur les types d'organisation pédagogique et les compétences des diplômés qui pouvaient se dégager à ce niveau d'enseignement. La seconde, plutôt analytique, a cherché des éléments de réponse à la problématique suivante : existe-t-il, au niveau de l'enseignement supérieur, des compétences associées à des modes d'organisation pédagogique particuliers ? Ce travail s'est fondé sur une enquête menée à l'Irédu, par Jean-Jacques Paul et Jake Murdoch, dans le cadre d'un projet international réalisé dans onze pays européens ainsi qu'au Japon.

Pedagogy and skills in the French higher education system / This research was lead in a double perspective of the evaluation of the French higher education system. First, we describe the pedagogical organization and the skills that graduates possess. Second, we study to what extent there exits a direct relationship between the skills of graduates and pedagogical organization of their diploma. This work was based on a european survey which also includes Japan. This survey was managed in France, by Jean-Jacques Paul and Jake Murdoch from the IREDU.

En rayon - PDF

00082.- Note sur les coûts unitaires de la formation professionnelle : financement global, coûts en formation présentielle et coûts des NTIC .- Orivel F..- Irédu, janvier 2000.- Version provisoire
PDF - En ligne

00083.- Illettrisme et vie professionnelle .- Danrey J..- in : Demain, quel écrit pour tous ? : la question de l'intégration sociale, culturelle et professionnelle.- SAYED E.A., coord..- Chaumont, Initiales, 2000, 135 p.
Papier - PDF

00084.- L'évolution de la condition des personnels enseignants de l'enseignement supérieur.- Chevaillier T..- Genève, BIT, 2000 , 54 p. ISBN 92-2-212250-X.- Disponible également en anglais sour le titre : The changing conditions of higher education teaching personnel
PDF - En rayon

00085.- Une évaluation économique de l'enseignement à distance universitaire français : le cas particulier des centres de télé-enseignement univeristiare de la FIT-Est.- Ben Abid S..- Dijon, université de Bourgogne, octobre 2000, 295 p., Thèse Sciences économiques. Directeur : François Orivel
Cette thèse évalue l'enseignement à distance français, notamment les centres de télé-enseignement universitaires (CTU) à partir d'une enquête effectuée à la fois auprès des étudiants et des CTU. Elle a pour but d'évaluer à la fois l'équité et l'efficience du système, efficience mesurée par l'analyse coût-efficacité. Au terme de cette recherche, nous concluons que les centres de télé-enseignement universitaires, certes, permettent l'accès à l'éducation à des individus exclus de l'enseignement traditionnel, ce qui répond en partie à la notion d'équité, mais seulement en partie, puisque les étudiants qui réussissent ne font pas partie de la classe la plus défavorisée. Quant à l'efficience du système, il s'avère que les coûts unitaires, même s'ils sont plus faibles que ceux de l'enseignement traditionnel, ne le sont pas assez pour permettre une analyse coût-efficacité positive, vu la faiblesse de l'efficacité interne (mesurée par les taux de réussite).

Non disponible

00086.- Evaluation et mesure de l'efficacité des politiques publiques en éducation .- Mingat A..- in : Bildungswirksamkeit zwischen Forshung une Politik = Efficacité de la formation entre recherche et politique.- TRIER U.P., dir..- Zürich, Verlag Rüegger, 2000, 300 p. - ISBN 3-7253-0686-9
en rayon - PDF

00087.- Les déterminants des diverses pratiques de lecture en éducation des enseignants .- Drouet J.-M..- Perspectives documentaires en éducation, N°49, 2000
Factors determining educational readings of teachers / Teachers have been accused of "educational illiteracy", though an active minority of them read intensely. Trying to go beyond these statements, this article takes into account actual educational practices and presents the most relevant results of an inquiry on teachers reading in education. Based on the assumption that belonging to a network would be the strongest factor determining reading practices, it shows that these practices significantly differ according to the type of network concerned. They also seem to vary in relation to some of individual teacher characteristics more than in relation to this representations and projects.

PDF - En ligne

00088.- Le BEP et après ? .- Bollotte D. ; Solaux G..- Cahiers pédagogiques, N°387, octobre 2000
Papier - PDF

00089.- Les déterminants de la réussite en enseignement à distance supérieur français : le cas des CTU.- Ben Abid S..- 5ème Biennale de l'éducation et de la formation, Paris, 12-15 avril 2000
Les centres de télé-enseignement universitaire attirent un public assez hétérogènes, du simple consommateur (désireux de perfectionner sa culture générale) à celui de l'investisseur en capital humain. L'article étudie les déterminants de la réussite dans les CTU. Une étude a été effectuée auprès de 4 centres de télé-enseignement universitaire à partir des caractéristiques socio-démographiques et des relations entretenues par les étudiants avec leur CTU respectif. Le fléau de l'enseignement à distance est l'abandon. On estime à plus de 50 pour cent les individus qui abandonnent en enseignement à distance dès la première année (Ben Abid 1997). A travers notre enquête auprès des CTU, il s'agira pour nous d'identifier la population qui s'inscrit en enseignement à distance supérieur et à partir de là définir les variables déterminants la réussite des individus en enseignement supérieur à partir de notre échantillon.
PDF - En ligne

00090.- Finance, costs and economics.- Orivel F..- in : Basic Education at a Distance.- YATES C., ed. ; BRADLEY J., ed..- London, Routledge Falmer, 2000 , 256 p.
En rayon - PDF

00091.- Les filles, éternelles perdantes face aux formations professionnelles ?.- Duru-Bellat M. ; Kieffer A. ; Marry C..- Revue suisse des sciences de l'éducation, N°2/2000
Papier - PDF

00092.- Evaluation et mesure de l'efficacité des politiques publiques en éducation .- Mingat A..- Congrès "Education et formation pour le XXIè siècle : visions, modèles, efficacité, Université de Neuchatel, 29 septembre-2 octobre 1999
Non disponible

00093.- Les extensions des modèles multiniveau et leur application pour l'évaluation en éducation.- Bressoux P. ; Leroy-Audoin C. ; Coustère P..- Mesure et évaluation en éducation, 21 (1), 1998
Les modèles multiniveau ont été conçus pour modéliser des structures hiérarchisées, où les individus (par exemple des élèves) sont groupés dans des unités d'un niveau supérieur (par exemple des classes). Ils permettent d'analyser les effets de l'environnement sur les comportements des individus. Nous nous attacherons ici plus spécifiquement aux effets de l'environnement scolaire sur les acquis des élèves dans le cadre des recherches sur ce qu'il est convenu d'appeler l'évaluation des effets-maîtres et des effets-écoles. Cet article, après avoir rappelé les fondements des modèles multiniveau, présente, sur la base de cas empiriques, de nouveaux champs d'application des modèles multiniveau. Ces champs d'application appartiennent particulièrement importants pour l'évaluation en éducation : il s'agit de la modélisation des courbes de croissance et de celle des effets aléatoires croisés.

Multilevel models have been conceived to analyse hierarchical structures in which individuals (e.g., students) are nested within higher level units (e.g., classrooms). Multilevel models allow one to analyse the effects of the environment on individuals' behaviour. In this article, we focus on schooling environments and their effects on students' achievement within the framework of teacher effectiveness and school effectiveness research. After reviewing the principles of multilevel modelling, this article presents - on the basis of empirical data - new applications of multilevel models. These new applications are particularly fruitful for evaluation in education. They involve modelling of growth curves and of random crossed effects.

papier - PDF

00094.- La pratique de la pédagogie différenciée dans le supérieur : le cas du Semestre de Préparation aux Etudes Scientifiques Supérieures (SPESS).- M'Piayi A..- Colloque de l'AECSE "Les pratiques dans l'enseignement supérieur", Toulouse, Octobre 2000
Cette communication présente les résultats de l'évaluation d'un dispositif de soutien (Semestre de Préparation aux Etudes Scientifiques Supérieures : SPESS) mis en oeuvre à l'entrée du DEUG B à l'Université de Bourgogne, pour faciliter l'insertion universitaire des étudiants faibles. Basée sur l'analyse du fonctionnement de la formation et sur l'observation de deux cohortes successives d'étudiants faibles, notre étude montre le caractère inefficace du dispositif.

PDF

00095.- Etude sur le malaise enseignant au Sénégal : rapport d'enquête.- Suchaut B., coord..- Dakar, ADEA (Association pour le Développement de l'Education en Afrique), Ministère de l'Education nationale), 2000
Afin de mieux cerner la situation des enseignants au Sénégal et d'évaluer la pertinence de l'image de ce "malaise enseignant", l'équipe nationale du groupe de travail francophone de l'ADEA sur la profession enseignante (GTPE/SF) a conduit une étude au cours de l'année scolaire 1999-2000 sur un échantillon représentatif d'enseignants du primaire et du secondaire. Le présent rapport, qui s'appuie sur les opinions de plus de 2 000 enseignants sénégalais, expose, dans une première partie, les différents éléments relatifs à l'élaboration de l'enquête. La deuxième partie fournit la description des réponses aux principales questions posées et présente quelques croisements significatifs. Dans la troisième partie, après avoir élaboré un indicateur qui permet de mesurer le malaise enseignant, ont été identifiées les variables qui exercent un impact sur les opinions des enseignants. Enfin, la conclusion résume les principaux résultats de l'étude et propose quelques recommandations.

Papier - PDF

00096.- La musique à l'école primaire : analyse des pratiques des enseignants, enquête réalisée dans le département de la Côte d'Or.- Suchaut B..- Décembre 2000, 60 p..- Rapport à l'Inspection académique de la Côte d'Or
Cette étude se propose de répondre à une interrogation soulevée par le groupe départemental "musique" de la Côte d'Or concernant les pratiques des enseignants en éducation musicale. D'un point de vue général, il s'agit d'effectuer un état des lieux des pratiques dans les classes primaires du département afin de fournir des éléments factuels utiles à la politique locale en matière d'éducation musicale. L'étude devait également permettre une certaine généralisation des résultats et participer à une meilleure connaissance des pratiques actuelles des enseignants à l'école primaire.

PDF - En ligne

00097.- Le contrat pour la mixité des emplois : rêve ou réalité ?.- Guégnard C..- Pour, N°168, décembre 2000
Cet article analyse une politique d'égalité professionnelle en faveur des femmes, le contrat pour la mixité des emplois, et se focalise sur les stratégies et les pratiques de salarié(e)s et de responsables d'entreprise. Quels regards portent les salarié(e)s et les responsables d'entreprise sur la formation professionnelle dans les établissements qui ont mis en place de telles actions ? Témoignent-ils d'un changement à l'égard de la situation des femmes ?

The contract for the mix of jobs / This article analyses a policy of professional equality for women, and is focused on the strategies and the practices of the salaried employees and managers of the companies. How do employees and managers see the professional continuous training in the firms that put such actions on ? Does it reveal a change towards the women's situation ?
papier - PDF

00098.- Contribution à l'étude des phénomènes scolaires à l'école primaire : application des modèles multi-niveaux pour le cas du Maroc.- Kieyila-Loubaki F..- Décembre 2000, 415 p., Thèse en sciences économiques. Directeur : Jean-Pierre Jarousse.
Cette thèse vise à comparer les modèles multi-niveaux et les modèles classiques dans le but de porter une contribution à l'étude des phénomènes scolaires. Elle s'appuie sur la base des données ds phénomènes scolaires de l'enseignement fondamental de Maroc. Au préalable, la modélisation des phénomènes scolaires pose des problèmes (l'évaluation de la progression des élèves entre deux périodes, la séparation des effets, etc...). Ceci représente une source des difficultés de mesure. La difficulté fondamentale est le niveau croisant des techniques d'évaluation qui accompagne la production des données statistiques. On observe que les modèles classiques estimés par la méthode des moindres carrés ordinaires sont très restrictifs car ils excluent la possibilité de l'effet classe ou de l'école. Les modèles multi-niveaux ont été conçus pour modéliser des structures hiérarchisées de ce type où les individus sont groupés dans les unités d'un niveau supérieur (par exemple l'école). En considérant les effets écoles aléatoires (et non pas fixes comme dans les modèles classiques), les modèles multi-niveaux ont permis de généraliser à l'ensemble des écoles les estimations réalisées sur un échantillon. L'analyse a révélé qu'il y a une diminution des significativités des coefficients des modèles multi-niveaux. Les parts de variance expliquée totales obtenues par les deux modèles sont quasiment identiques. La différence n'apparaît que lorsqu'on spécifie le modèle en parties fixe et aléatoire. D'une manière générale, les modèles multi-niveaux permettent de modéliser plus délicatement la variance intra et inter-écoles qui est surestimée par les moindres carrés ordinaires.

Contribution to the study of school phenomena at the primary school : application of the multilevel models for the case of Morocco / This thesis compares multilevel models and the traditional models with an aim to carry a contribution to the study of the school phenomena. It is based on data of the school phenomena of the fondamental teaching of Morocco. As a preliminary, the modeling of the school phenomena poses problems (the evaluation of the progression of the pupils between two periods, the separation of the effects, etc...). This represents a source of the difficulties of measurement. The fundamental difficulty is the growing level of the techniques of evaluation which accompanies the production of the statistical data. It is observed that the traditionnal models estimated by the method of least squares ordinary are very restrictive because they exclude the possibility of the class effects or of the school. The multilevel models were designed to model hierarchical structures of this type where the individuals are grouped in the units of a higher level (for example the school). By considering the schools effects as random (and not fixed as in the traditional models), the multilevel models made it possible to generalize accross all the schools the estimates carried out on a sample. This analyse revealed that there is a reduction in the significativities of the coefficients of the multilevel models. The total shares of explained variance obtained by the two models are almost identical. The difference appears only when one specifies the model in fixed parts and random. Generally, the multilevel models make it possible to model the variance more delicately will intra and inter-schools which is over-estimated by ordinary least squares.

En rayon

00099.- Internet à l'école : usages et enjeux.- Si Moussa A..- Paris, L'Harmattan, 2000, 181 p.
L'avènement d'Internet dans nos sociétés suscite de nombreux débats. Dans le domaine éducatif, l'introduction des nouvelles technologies est une enjeu important. L'encouragement au développement des usages d'Internet, la promotion des échanges inter-scolaires figurent parmi les objectifs déclarés des autorités éducatives de la plupart des pays dans le monde. Mais de nombreuses interrogations surviennent quant aux avantages et aux inconvénients de l'utilisation d'Internet à l'école. Le problème de l'utopie d'une nouvelle forme d'échanges et de rapports sociaux est souligné par les théoriciens de l'information et de la communication. La question des coûts et celle de la réduction des inégalités préoccupent les économistes et les sociologues. L'enjeu pédagogique est également au coeur du débat. Le rôle de l'enseignant fait l'objet d'une réflexion approfondie tandis que l'on s'interroge sur l'émergence de nouvelles technologies et d'Internet en particulier.

Non disponible

00100.- L'accès aux emplois en entreprise des docteurs scientifiques : les impacts des collaborations industrielles .- Perret C..- Décembre 2000, 241 p. + ann. (136 p.), Thèse Sciences économiques. Directeur : Jean-Jacques Paul
Cette thèse s'attache à connaître les impacts des multiples formes de collaborations de la recherche académique avec l'industrie sur le recrutement en entreprise des docteurs en sciences, notamment comme chercheurs industriels. Dans cette perspective, la première partie est consacrée à l'élaboration d'un cadre d'analyse des liens entre le processus de production des connaissances, la formation et l'accès au marché du travail. L'analyse de la phase de préparation du doctorat permet de définir les attributs communs à tous les docteurs ès sciences et les caractéristiques engendrées par les collaborations industrielles. L'étude de l'accès aux emplois, à partir de l'examen des théories du fonctionnement du marché du travail, est ensuite articulée avec les particularités des docteurs. Nous soulignons ainsi le rôle des stratégies des diplômés relatives à leur formation et à leur quête d'emploi. Nous présentons également les influences vraisemblables des stratégies de formation des docteurs par les entreprises, de leurs modes de recherche d'un salarié, de leurs politiques de gestion des chercheurs et de leurs modes d'organisation des activités de R
D. La seconde partie est consacrée à l'analyse empirique des phénomènes. Elle s'appuie sur des exploitations statistiques et économétriques d'une enquête du Céreq auprès des diplômés de doctorat et d'une enquête originale concernant plus de 250 équipes de recherche. Ces deux enquêtes permettent de décrire les effets des différentes formes de collaborations industrielles des docteurs et des équipes de recherche qui les accueillent. Ces équipes s'assimilent, pour ce segment atypique de main-d'ouvre, à des intermédiaires sur le marché du travail. Des essais de modélisation approfondissent, par spécialités académiques, les conséquences de l'intensité des relations industrielles, d'une part, et le poids respectif des liens docteurs/industrie et équipes/industrie, d'autre part.

This thesis studies the employment by firms of the science Ph.D graduates, notably as industrial researcher. Particularly, the impacts of collaborations between the academic sphere and the industry are examined. In this perspective, the first part is dedicated to the elaboration of a framework for analysis. It establishs links between the process of production of knowledge, the training and the access to the labour market. The analysis of the preparation of the doctorate allows to define both the attributes common to all science Ph.D graduates, and the specific characteristics engendered by the existence of industrial collaborations. The study of the determinants of the access to employment (from the exam of the theories of the labour market) is then articulated with the assumptions made on the characteristics of the Ph.D graduates. We underline so the strategies of the graduates relative to their training and to their job search. We also present the possible influences of four dimensions : the strategies of Ph.D's forming by companies, their search modes of an employee, their policies of management of the researchers and their modes of organisation of R
D's activities. The second part is dedicated to the empirical analysis of the phenomena. It leans on statistical exploitations and econometric of a Céreq survey concerning the Ph.D graduates, and a specific inquiry concerning 250 research teams. So, the impacts of the various forms of industrial collaborations of the Ph.D graduates, and their research teams, are studied. Analyses are detailed by determining the respective role of collaborations according to the fields of study.

en rayon

00101.- La transmission des inégalités par l'école : une approche politique.- Meuret D..- in : Mesurer les inégalités : de la contribution des indicateurs aux débats sur les interprétations.- DANIEL C., dir. ; LE CLAINCHE C., dir..- Paris, DREES, 2000
PDF - En ligne

00102.- Les rapports d'inspection du 1er degré, contenus et finalités : un exemple à La Réunion.- Si Moussa A..- Revue française de pédagogie, N°133, octobre-novembre-décembre 2000
A partir d'un échantillon de rapports d'inspection du 1er degré de l'Académie de la Réunion, il s'agit de déterminer dans quelle mesure ces rapports constituent un outil d'évaluation pertinent des pratiques éducatives et des besoins de formation initiale et continue des maîtres. L'évaluation des inspecteurs est généralement plus fréquente et plus favorable sur l'organisation et la préparation de la classe que sur la mise en oeuvre de diverses méthodes pédagogiques. L'utilisation de modèles multivariés permet de montrer, par exemple, que la probabilité d'obtenir une appréciation défavorable sur la mise en oeuvre de la pédagogie différenciée est significativement plus importante chez les enseignants masculins, en CP et dans certaines circonscriptions. Les résultats obtenus invitent à s'interroger sur les enjeux et la pertinence des formes actuelles d'inspection.

The primary education inspection reports, contents and objectives : an exemple in La Reunion / From a sample of primary education inspection reports of the Reunion academy, we aim to show how these reports could reflect the accuracy of pedagogical activities and the needs in teacher training. The logistic procedures also highlight that, for example, the probability for obtaining a bad remark about the application of a differential pedagogical approach is more significant among male teachers, at the CP level and in particular districts. The results provide some questions about the issues and the relevance of the current way of making inspection.

Papier - PDF - En ligne

00103.- Lecture-écriture au cycle II : évaluation d'une démarche innovante .- Le Bastard-Landrier S. ; Suchaut B..- Notes de l'Irédu (Les), 00/1, juin 2000
Papier - PDF - En ligne

00104.- Autonomie et choix des établissements scolaires : finalités, modalités, effets.- Meuret D. ; Broccolichi S. ; Duru-Bellat M..- Notes de l'Irédu (Les), 00/3, décembre 2000
Papier - PDF - En ligne

00105.- L'enseignement secondaire inférieur en Europe : diversité et similarité des modes d'organisation.- Paul J.-J..- Perspectives documentaires en éducation, N°50/51, 2000
L'enseignement secondaire en Europe est organisé selon trois modalités qui impliquent des conditions d'admission et des trajectoires scolaires différentes. Les possibilités de prendre des décisions au niveau local, à propos des disciplines enseignées ou de l'évaluation des élèves, varient également d'un pays à l'autre. Un niveau supérieur d'éducation est obligatoire pour tous les enseignants, même si leur formation prend des formes diverses dans chacun des pays européens.

Secondary teaching in Europe : diversity and similarity among modes of organization / Comprehensive secondary school in Europe is organized according to three types which imply different conditions of admission, different educational paths. The opportunities for taking decisions at local level concerning matters taught or students' assessment are also varying from one country to another. Though presently in Europe as a whole, a higher education level is compulsory for all teachers, teacher training takes different forms in the various European countries.

Papier - PDF

00106.- Processus et modes de professionnalisation dans les dispositifs de formation d'ingénieurs par alternance : l'exemple de deux NFI en Bourgogne et en Auvergne .- Bardel-Denonain O. ; Chaix M.-L. ; Solaux G..- Décembre 2000.- Rapport réalisé dans le cadre du pôle "Sciences humaines et cognitives, 2AFE, "acquisition, apprentissage, formation, éducation". Rapport final
non disponible

00107.- Une analyse coût efficacité des Centres de Télé-Enseignement Universitaire.- Ben Abid S..- in : Actes des deuxièmes entretiens internationaux sur l'enseignement à distance, 1er et 2 décembre 1999 : chantiers, publics et métiers de l'enseignement à distance au seuil de l'an 2000, tome II.- CNED (Centre national d'enseignement à distance).- Futuroscope Chasseneuil, CNED, 2000
Les différentes études effectuées sur les projets d'enseignement à distance montrent que les services d'enseignement à distance ont deux caractéristiques : la première étant une réduction des coûts unitaires comparativement à ceux de l'enseignement traditionnel, la seconde étant la faiblesse de l'efficacité interne. Les analyses coût-efficacité ont cependant montré que globalement les services d'enseignement à distance étaient coût-efficaces. Notre communication portera sur les études effectuées dans les centres de télé-enseignement universitaire à propos du coût unitaire étudiant et de l'efficacité interne mesurée par les taux de réussite. L'analyse révèle que, dans le cas étudié, le rapport coût-efficacité est plutôt faible.

Studies carried out by in the past have shown that distance learning provision has two characteristics : the first being a low unit cost compared to traditionnal modes of teaching, and the second being relatively low internal efficiency. Cost-effictive analysis on the other hand have shown generally that distance learning provision was cost efficient. Our paper will show the studies carried out in the French university distance learning centres concerning the student unit cost and the internal efficiency, measured by exam passing rates. The studies confirm a low unit cost compared to traditional modes of teaching and a low internal efficiency.

Papier - PDF

00108.- Are new technologies likely to increase the education gap between rich and poor countries ? .- Orivel F..- in : Actes des deuxièmes entretiens internationaux sur l'enseignement à distance, 1er et 2 décembre 1999 : chantiers, publics et métiers de l'enseignement à distance au seuil de l'an 2000, tome I.- CNED (Centre national d'enseignement à distance).- Futuroscope Chasseneuil, CNED, 2000, 194 p.
Les nouvelles technologies vont-elles creuser les écarts entre pays riches et pauvres ? / Cette communication s'intéresse aux conséquences de l'introduction des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les systèmes éducatifs à l'échelle mondiale. Elle montre que les écarts entre pays riches et pays pauvres ont tendance à se creuser, tant au point de vue de la richesse économique qu'à celui du développement des systèmes éducatifs. Malgré les spectaculaires réductions des prix des matériels et des logiciels, les capacités des pays dits les moins avancés à s'approprier les TIC dans les processus d'apprentissage sont très compromises en raison des contraintes budgétaires très lourdes auxquelles ils sont confrontés.

Papier - PDF

00109.- Les jeunes en Bourgogne : du lycée à l'emploi.- Guégnard C. ; Lecrenais C..- Novembre 2000.- Document Centre associé au Céreq/Irédu, Service Statistique Académique Dijon
L'amélioration de la conjoncture économique a bénéficié à l'ensemble des jeunes. Durant la période 1993-1997, quatre jeunes sur dix occupaient un emploi non aidé sept mois après la sortie du lycée. En février 2000, six jeunes sur dix sont salariés. Cette insertion professionnelle plus favorable n'efface toutefois pas les disparités.

The youth of Burgundy : from school to employment / All young people benefited from the economic upturn. During the 1993-1997 period, four out of ten young people were hired seven month after leaving the lycee. In February 2000, six out of ten are salaried. However, this more favourable professional integration does not eliminate the disparities.

papier - PDF

00110.- Doctoral Graduates in Higher Education : Training and Careers in France.- Perret C..- in : The Institutional Basis of Higher Education Research : Experiences and Perspectives.- SCHWARZ S., ed. ; TEICHLER U., ed..- Dordrecht : Kluwer Publishers, 2000, 280 p..- voir 98065
In this panel, the topic discussed is the training of young researchers in the particular field of "Higher education" and their prospects. This is in order to assess the chances in the Research in Higher education. This paper presents the Ph.D training in general and some characteristics of the Ph.D training in "Higher education". After, it pays some attention to what is required by young researchers for careers in Higher education research.

Docteurs travaillant sur l'enseignement supérieur : formation et carrière professionnelle en France / Cette communication concerne la formation des jeunes chercheurs dont le thème de recherche est l'"enseignement supérieur" et leurs perspectives de carrière. Elle présente la formation des docteurs et plus particulièrement les caractéristiques de ceux travaillant sur le thème "Enseignement supérieur". Est ensuite étudié ce qui est demandé aux jeunes chercheurs pour faire carrière dans la recherche académique.

En rayon - PDF

00111.- Self Evaluation in European Schools, Final report : a Research for the European Commission .- McBeath J. ; Meuret D. ; Schratz M..- American Educational Research Association Congress, New Orleans, April 2000, AERA.- AERA
non disponible

00112.- L'influence du contexte universitaire sur la réussite des étudiants.- Michaut C..- Dijon : Université de Bourgogne, 2000, Thèse en sciences de l'éducation.- Thèse soutenue le 24 novembre 2000
Il existe entre les universités françaises des différences de réussite des étudiants. Cette thèse examine plus particulièrement l'influence du contexte d'enseignement sur la réussite. Les données portent sur plus de 1800 étudiants de première année de DEUG de trois sites universitaires (Dijon, Nantes et Toulouse) et de trois filières (Administration Économique et Sociale, Psychologie et Sciences de la Vie). Même lorsque sont contrôlées les caractéristiques individuelles des étudiants, des écarts significatifs de réussite persistent entre les établissements. À l'origine de ces écarts se trouvent des modes inégaux d'organisation pédagogique et des pratiques différenciées de sélection des étudiants. A partir d'une enquête auprès de 155 responsables pédagogiques, on constate que sur de nombreux points (curricula, mode de gestion, dispositifs d'aide aux étudiants), l'organisation pédagogique des premiers cycles universitaires se différencie. Les facteurs organisationnels influant sur la réussite sont peu nombreux. Toutefois, une durée annuelle plus importante des enseignements et l'organisation semestrielle du DEUG sont deux éléments associés positivement et significativement à la réussite des étudiants. Par ailleurs, cette recherche montre que les universités pratiquent une sélection reposant tantôt sur la scolarité antérieure des étudiants tantôt sur leur implication dans les études. Ainsi, en Sciences de la Vie, la réussite dépend avant tout de la qualité du parcours scolaire des étudiants alors qu'en Psychologie, les étudiants vont davantage se différencier selon le temps qu'ils consacrent à leurs études, leur assiduité, etc. En AES, le mode de sélection varie selon les universités. Certaines favorisent les " meilleurs" étudiants tandis que d'autres privilégient l'investissement dans les études
En rayon - PDF

00113.- University Selectivity and Employment : a comparison between British and French graduates .- Murdoch J. ; Paul J.-J. ; Zanzala J..- in : Education Contested. Changing Relations between State, Market and Civil Society in Modern European Education.- PESCHAR J.L., ed. ; VAN DER WAL M., ed..- Lisse, Swets and Zeitlinger, 2000 (ISBN 90-265-1630-4).- Version anglaise de 00024
This comparative study looks at if the graduates from the more selective departments in the United Kingdom and France have better employment prospects than those from less selective ones. The departmental selectivity is indicated by the A-Level points score of the First Degree students in the United Kingdom and in France by the proportion of Maîtrise and DEA/DESS graduates who were in advance age wise at the Baccalauréat. Logit models were tested using two employment indicators (the probability of being unemployed and the probability of occupying a high-grade occupation), for each of the three subject group (Social Sciences, Languages and Science). For each employment indicator and subject group, logit models were tested with first only the selectivity variables and then with individual characteristics of the graduates added.

Cette étude comparative cherche à voir si les diplômés des départements les plus sélectifs au Royaume-Uni et en France s'insèrent mieux que ceux des départements les moins sélectifs. La sélectivité des départements est indiquée au Royaume-Uni par le score moyen d'A-Level points des étudiants du First Degree (Licence) et en France par la proportion des diplômés de Maîtrise et DEA/DESS qui étaient en avance lorsqu'ils ont obtenu le baccalauréat. Nous avons testé des modèles logit avec deux indicateurs d'emploi (la probabilité de chômer et la probabilité d'obtenir un emploi de cadres), dans trois filières (Sciences Sociales, Langues et Science). Pour chaque indicateur d'emploi et chaque filière, nous avons d'abord testé des modèles logit de façon simple, puis nous avons intégré les variables de contrôle.

en rayon

00114.- Le financement et la gestion des ressources dans l'enseignement obligatoire : évolution des pratiques nationales.- Eicher J.-C., collab. ; Chevaillier T., collab..- Luxembourg : Office des publications officielles des communautés européennes, 2000., 411 p..- Reprend en partie le rapport: "Les modes d'octroi et de gestion des ressources et subventions aux établissements" (98101).- Eurydice
PDF - En ligne - En rayon

00115.- Los gastos de educacion a cargo de las familias .- Lassibille G. ; Navarro Gomez L. ; Benitez Marquez D. ; Sanchez C. de la.- Séville, Instituto de Estadistica de Andalucia,2000.- Série Estudios y Analisis. Trabajos de Investigacion.
non disponible

00116.- Le système éducatif camerounais : diagnostic et propositions pour une stratégie de développement.- Cuenin S..- Washington, Banque mondiale, 2000
non disponible

00117.- Cadrage financier de l'éducation nationale au Bénin.- Cuenin S..- Washington, Banque mondiale, USAID, 2000
non disponible

00118.- Education et croissance en Malaisie : étude d'un lien fragile .- Lafaye de Micheaux E..- Décembre 2000, 417 p., Thèse Sciences économiques. Directeur : Jean-Jacques Paul
La thèse met en question la relation théorique entre éducation et croissance, et en particulier l'hypothèse selon laquelle l'éducation serait le moteur de la croissance. Pour soumettre à l'épreuve des faits les théories qui relient ces deux dimensions, le cas malaysien est retenu, choisi pour sa croissance rapide de 1970 à 1997. Ce travail remet en cause l'idée commune consistant à expliquer la croissance asiatique par un investissement du capital, qui prend pour partie la forme d'IDE concentrés dans les secteurs exportateurs, intensifs en main-d'oeuvre peu qualifiée (électronique). Le lien entre éducation et croissance est faible : la politique éducative ne vise pas à la croissance mais à la construction de l'identité nationale, de fait, la contribution du capital humain à la croissance est très limitée (méthode néoclassique), ce facteur n'est pas le moteur de la croissance malaysienne : réfutation de [Lucas, 1988]. En relation avec les hypothèses de [Romer, 1990], l'étude du système national d'innovation malaysien permet de poursuivre : l'éducation est le maillon faible du SNI. On étudie enfin le site industriel de Penang, pris comme un laboratoire de la croissance nationale dont il possède tous les traits caractéristiques. L'explication à partir d'[Arthur, 1988] du cluster de l'électronique à Penang repose sur les économies d'agglomération, la zone franche, les bas salaires, et la stabilité politique du pays : la formation n'intervient pas dans les raisons de s'implanter. L'analyse en termes de district industriel de Penang montre que la relative faiblesse du niveau de formation initiale (en particulier technique), mal compensée la formation continue locale, limite les possibilités de développement industriel et technologique du pays.

Education and Economic Growth in Malaysia : Study of a Weak Ligne / This dissertation challenges the relationship between education and growth put forward by endogeneous growth theories, especially Lucas' hypothesis making education the engine of growth. The study of Malaysia's growth performance between 1970 and 1997 exhibits only a weak link between the two phenomena. In Malaysia, like in other HPAEs, factor accumulation (capital and labor) was the major source of economic growth. Capital accumulation was driven by foreign direct investments in labor-intensive sectors, with a concentration in electronics. Human capital growth played only a marginal role since the workforce in the electronics sector is not highly-qualified (80 per cent are operators). A spatial approach based on [Arthur, 1988] enables to explain the development of the electronics cluster in Penang by agglomeration effects fuelled by fiscal incentives, lower production costs, and political stability, (with a minor role of education). Moreover, the objectives of Malaysia's education policy since 1971 were more political than economic. The education policy was part of the NEP, which focused on nation-building through pro-Malay affirmative action. This policy orientation has resulted in a weak national innovation system, facing a major problem : the lack of a highly-qualified workforce, specially in technological domains. Despite technology transfer and spin-offs due to MNCs, the level of education seems now to limit the industrial and technological development of Malaysia.
En rayon - PDF

00119.- L'accompagnement scolaire à l'école.- Piquée C..- Colloque académique "Bâtir l'école du XXIème siècle", St-Denis de la Réunion, 15 mars 2000
Papier - PDF

00120.- Organisation pédagogique et compétences dans l'enseignement supérieur.- Adangnikou N..- Colloque de l'AECSE "Les pratiques dans l'enseignement supérieur", Toulouse, 2-4 octobre 2000
non disponible

00121.- Les élèves des écoles supérieures d'art : synopsis.- Galodé G..- Mai 2000
Non disponible

00122.- Les nouvelles directions données à l'aide au développement par la communauté internationale.- Thiebaud J..- XVIèmes journées de l'Association Tiers-Monde sur le thème "Tertiarisation et développement", Université d'Evry-Val-d'Essonne, 25-26 mai 2000
Cet article tente d'identifier quelles sont les nouvelles tendances que l'on peut constater ces dernières années en matière d'aide au développement au sein de la communauté internationale, et dans quelle mesure elles sont plausibles, notamment sur le long terme, lorsqu'on les confrontent aux motivations et contraintes qui guident les comportements d'aide des différents donneurs.

Papier - PDF

00123.- Les nouveaux outils de l'évaluation scolaire .- Mingat A..- Monde diplomatique (Le), Décembre 2000
papier - PDF

00124.- L'enseignement supérieur en Afrique sub-saharienne dans le cadre de l'initiative de la réduction de la dette.- Mingat A..- 68ème Congrès de l'ACFAS, Montréal, Mai 2000
non disponible

00125.- Le point de vue de l'économiste sur l'obligation de résultats en éducation.- Paul J.-J..- Entretiens Jacques Cartier, Montréal, 4-6 octobre 2000
non disponible

00126.- Implicazioni in termini di giustizia nel modo di ragguruppare gli alunni .- Duru-Bellat M. ; Mingat A..- Scuola Democratica, XXIII (3), luglio/settembre 2000.- Version italienne de 99011
papier - PDF

00127.- La sociologia delle disuguaglianze sociali a scuola, tra 'impegno e neutralità' .- Duru-Bellat M..- Scuola Democratica, XXIII (3), luglio/settembre 2000.- Version italienne de 99012
Papier - PDF

00128.- Rawls, l'educazione e l'uguaglianza delle opportunità .- Meuret D..- Scuola Democratica, XXIII (3), luglio/settembre 2000.- Version italienne de 99010
papier - PDF

00129.- La giustizia del sistema educative.- Meuret D..- Scuola Democratica, XXIII (3), luglio/settembre 2000.- Version italienne de 99036
Non disponible

00130.- Evaluer la démocratisation de l'enseignement : la situation française à l'épreuve des comparaisons internationales.- Duru-Bellat M. ; Kieffer A..- in : Mapping European Comparative Education Perspectives : the PRESTIGE TMR Network.- O'DOWD M., ed. ; FÄGERLIND I., ed..- Stockholm, The Institute of International Education, 2000 .- Même version que 99053
Democratization is quiet a difficult issue, from both a methodological and theoretical point of view, especially when international comparisons are undertaken. Must one consider this process like the diffusion of a good, or focus on competition between groups for access ? The indicators and the results will differ, depending on the perspective used. European comparisons show that, if a majority of countries have chosen to equalise educational opportunities through opening access to school, less numerous are those which have tried to act more directly upon the inequalities produced by its operation. France has chose the openness strategy with some delay, one factor being the persisting tracks within lower secondary school. But this still characterised by stronger social inequalities than countries such as Britain or Sweden. However, France has less inequalities at the tertiairy level, due to the impressive expansion at this level. Across the board, openness, way a priori simple to equalise, goes along with some important problems.

non disponible

00131.- Sociologie de l'éducation : présentation.- Duru-Bellat M..- Année sociologique (L'), 50 (2), 2000
Papier - PDF

00132.- Lers recherches sur l'efficacité et l'équité des établissements scolaires : leçons pour l'inspection .- Meuret D..- Simposio Internacional de Inspeccion Educative, Madrid, Décembre 2000
PDF - En ligne

00133.- Expansion of Private Secondary Education : Lessons from Recent Experience in Tanzania .- Lassibille G. ; Tan J.P. ; Sumra S..- Comparative Education Review, Vol. 44, n°1, February 2000.- Même version que 98042
The private sector's role in education has been the subject of much analysis and policy debate in recent years. In developing countries, public resources for education are limited and governments have traditionnally relied on private education, particularly at the post-basic levels, to meet the excess demand for education. Even when excess demand is not a major issue, advocates of private education note that private schools can be more efficient than their public sector counterparts, delivering more value in terms of student achievement per investment of resources. In this article we explore Tanzania's experience with private education during the early 1990s, a period of rapid educational expansion stimulated by new governement policies put in place in the mid- to late 1980s. We compare public and private secondary schools in terms of student achievement, as well as in terms of how they are organized and run. Taking advantage of the availability of a unique set of longitudinal data, we also examine the impact of rapide private sector growth on overall sector development, student learning, competition among schools for staff resources, and changes in student enrollments at the school level.
PDF

00134.- Organisation and Efficiency of Education Systems : Some Empirical Findings.- Lassibille G. ; Navarro Gomez L..- Comparative Education, 36 (1), February 2000.- Même version que 98041
Using a sample of countries chosen for their similar level of development, this article shows the extent to which the organisation of primary and secondary education differs from one country to another notably with respect to the way in which systems differentiate and select pupils for specialised curricula. It also explores the question of whether an education system that sorts pupils at a very early age is more cost-effective than a system that does not sort pupils during compulsory education. The stylised description of national education system is based on various sources of information. The date used in the cost analysis come from OECD and UNESCO. Dur to data limitations, the analysis of system performance is based on student achievement only in mathematics and science. The data are drawn from the Third International Mathematics and Science Study (TIMSS) conducted in 1994-1995 by the International Association for the Evaluation of Educational Achievement (IEA).
Papier - PDF

00135.- Capital humain et niveau des ventes dans les microentreprises de subsistance au Salvador. Une analyse statistique de l'enquête 1998 sur les microentreprises.- Bossio S..- 2000, DEA Evaluation et comparaison internationale en éducation.- Sous la direction de Jean-Pierre Jarousse
En rayon

00136.- The uses of Internet by primary school teachers : expectations and realities.- Si Moussa A..- 19ème Conférence de la CESE, Bologne, 3-7 septembre 2000
non disponible

00137.- Regulation and choice in French compulsory Education. How and why ? .- Duru-Bellat M..- Séminaire "The Future of European Compulsory Education", Paris, 30 juin 2000, Stockholm Network.- Stockholm Network
non disponible

00138.- A Hidden Curriculum ? Coeducation and Gender Identity.- Durand-Delvigne A. ; Duru-Bellat M..- in : The Gendering of Inequalities : Women, Men and Work.- JENSEN J., ed ; LAUFER J. , ed ; MARUANI M., ed.- Alderhot : Ashgate, 2000
non disponible

00139.- Organization and efficiency of education systems : some empirical findings.- Lassibille G. ; Navarro Gomez L..- Comparative education, Vol. 36, n° 1, février 2000
Using a sample of countries chosen for their similar level of development, this article shows the extent to which the organisation of primary and secondary education differs from one country to another, notably with respect to the way in which systems differentiate and select pupils for specialised curricula. It also explores the question of whether an education system that sorts pupils at a very early age is more cost-effective than a system that does not sort pupils during compulsory education. The stylised description of national education system is based on various sources of information. The data used in the cost analysis come from OECD and UNESCO. Due to data limitations, the analysis of system performance is based on student achievement only in mathematics and science. The data are drawn from the Third International Mathematics and Science Study (TIMSS) conducted in 1994-1995 by the International Association for the Evaluation of Educational Achievement (IEA).
PDF

00140.- L'enquête "Insertion dans la Vie Active en Ile-de-France" : étude de la profession et de l'activité économique .- Paul J.-J., resp. scient. ; Guégnard C. ; Perret C. ; Pelé F. ; Pasqualini E. ; Pascal A. ; Rochard M.B..- Observatoire régional de l'emploi et de la formation en Ile-de-FranceConseil Régional Ile-de-FrancePréfecture d'Ile-de-France
Ce rapport a été conçu avec deux principaux objectifs : analyser la nature des emplois occupés et les caractéristiques des entreprises d'embauche des jeunes formés en Ile-de-France, appréhender les liens entre formation et accès à l'emploi.
PDF

extrait:
lien_externe:

Log In

Create an account