Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English

Fiche de TAVANT Marion

Bureau : 106
E-mail : marion.tavant@u-bourgogne.fr
Fonction : Doctorant(e) en Sciences de l'Éducation

Thèse

Directrice de thèse : Sophie Morlaix

 

Titre provisoire de la thèse : Compétences citoyennes des élèves et effet établissement

 

Mots clés : Compétences citoyennes, effet établissement, contexte d’enseignement, établissement d’enseignement secondaire, éducation à la citoyenneté

 

Dans le contexte troublé de ces dernières années lié aux attentats, l’institution scolaire française a mis en place une réflexion sur le rôle que l’école doit jouer dans la formation du citoyen : l’éducation à la citoyenneté serait un moyen de développer des compétences sociales et des compétences citoyennes qui permettraient de tendre vers une solidarité pacifique (Audigier, 1993). Le travail de thèse s’attachera à l’analyse, encore peu développée, du rôle des contextes scolaires dans le développement de ces compétences citoyennes. La littérature en sciences de l’éducation a permis de mettre en avant un effet établissement, puisqu’à population équivalente, les collèges n’ont pas les mêmes résultats (Cousin, 1998). Il existe également de nombreux systèmes éducatifs qui ont tous des particularités différentes. Une étude (Meuret, Lambert, 2011) a mis en avant deux modèles différents : le modèle républicain de la France qui s’apparente à une transmission magistrale et le modèle démocratique américain qui vise à l’apprentissage par l’élève lui-même. Il s’agira donc de comprendre quelles caractéristiques des établissements (caractéristiques socioéconomiques et scolaires du public, etc.), des classes (composition) et des enseignants (profils sociodémographiques, etc.) s’avèrent essentielles pour comprendre la manière dont l’éducation à la citoyenneté agit sur les élèves. Les données utilisées dans la thèse seront celles de la base (non exploitée) élaborée en 2018 par le CNESCO sur l’éducation à la citoyenneté (environ 500 établissements du second degré, 30 000 élèves, 1000 enseignants). Il s’agira également d’effectuer, à partir de cette base de données, des typologies d’établissements en fonction du modèle républicain et du modèle démocratique : il sera donc nécessaire d’attribuer chaque établissement à un des deux modèles afin de déterminer le modèle qui influence le plus le développement des compétences citoyennes des élèves.

 

Publications



2 documents

Communication dans un congrès

  • Marion Tavant. Connaissances civiques, compétences citoyennes et effet-établissement. Colloque doctoral international de l'éducation et de la formation (CIDEF), CREN, Oct 2020, Nantes, France. ⟨halshs-03019574⟩

Rapport

  • Sophie Morlaix, Amélie Duguet, Marielle Le Mener, Marion Tavant, Océane Vilches. Éducation à la citoyenneté et compétences citoyennes des collégiens et lycéens. [Rapport de recherche] CNESCO. 2019. ⟨halshs-02378469⟩

 
 

photo_de_profil:
4078
identite:
TAVANT Marion
fonction:
Doctorant(e) en Sciences de l'Éducation
adresse_postale:
telephone:
bureau:
106
fax:
courriel:
marion.tavant@u-bourgogne.fr
url_site_perso_ou_professionnel:
cv:
kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:0:"";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

{tab=Thèse}

Directrice de thèse : Sophie Morlaix

 

Titre provisoire de la thèse : Compétences citoyennes des élèves et effet établissement

 

Mots clés : Compétences citoyennes, effet établissement, contexte d’enseignement, établissement d’enseignement secondaire, éducation à la citoyenneté

 

Dans le contexte troublé de ces dernières années lié aux attentats, l’institution scolaire française a mis en place une réflexion sur le rôle que l’école doit jouer dans la formation du citoyen : l’éducation à la citoyenneté serait un moyen de développer des compétences sociales et des compétences citoyennes qui permettraient de tendre vers une solidarité pacifique (Audigier, 1993). Le travail de thèse s’attachera à l’analyse, encore peu développée, du rôle des contextes scolaires dans le développement de ces compétences citoyennes. La littérature en sciences de l’éducation a permis de mettre en avant un effet établissement, puisqu’à population équivalente, les collèges n’ont pas les mêmes résultats (Cousin, 1998). Il existe également de nombreux systèmes éducatifs qui ont tous des particularités différentes. Une étude (Meuret, Lambert, 2011) a mis en avant deux modèles différents : le modèle républicain de la France qui s’apparente à une transmission magistrale et le modèle démocratique américain qui vise à l’apprentissage par l’élève lui-même. Il s’agira donc de comprendre quelles caractéristiques des établissements (caractéristiques socioéconomiques et scolaires du public, etc.), des classes (composition) et des enseignants (profils sociodémographiques, etc.) s’avèrent essentielles pour comprendre la manière dont l’éducation à la citoyenneté agit sur les élèves. Les données utilisées dans la thèse seront celles de la base (non exploitée) élaborée en 2018 par le CNESCO sur l’éducation à la citoyenneté (environ 500 établissements du second degré, 30 000 élèves, 1000 enseignants). Il s’agira également d’effectuer, à partir de cette base de données, des typologies d’établissements en fonction du modèle républicain et du modèle démocratique : il sera donc nécessaire d’attribuer chaque établissement à un des deux modèles afin de déterminer le modèle qui influence le plus le développement des compétences citoyennes des élèves.

{tab=Publications}

[cv-hal id=marion-tavant type=authIdHal_s]

{/tabs}

Log In

Create an account