Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeau-labo_iredu

Institut de Recherche sur l'Éducation : Sociologie et Économie de l'Éducation

Liste des publications 2013

13001.- L'évaluation du Plan Réussite en Licence : quelles actions pour quels effets ? Analyse sur les résultats des étudiants en première année universitaire.- Morlaix S. ; Perret C..- Recherches en éducation, N°15, janvier 2013.- Anciennement 12041
Le premier cycle à l'université est caractérisé en France par une faible efficacité interne (proportion importante d'échecs et d'abandons notamment). En 2007, les pouvoirs publics annoncent le "Plan Réussite en Licence" (PRL) afin de réduire notamment le taux d'échec en première année. Cet article vise à évaluer l'efficacité des actions menées dans le cadre du PRL sur les résultats obtenus par les étudiants en première année. L'originalité de cette recherche tient non seulement dans le caractère novateur des analyses effectuées (peu de recherches sur l'efficacité du PRL), mais également à la multitude des facteurs de réussite pris en compte simultanément, certains se rapportant aux caractéristiques des étudiants, d'autres aux caractéristiques du contexte, telles que celles relatives au PRL. L'analyse est menée sur six cohortes d'étudiants inscrits en 1ère année et procède de manière comparative, les trois premières cohortes n'ayant pas bénéficié des actions PRL. Après avoir explicité nos choix méthodologiques, nous présentons les résultats des modèles économétriques réalisés. Ces derniers soulignent les difficultés à appréhender un effet positif des actions du PRL.

13002.- Réussir son entrée à l'université dans des filières scientifiques.- Perret C..- Orientation scolaire et professionnelle (L'), Vol. 42, n°1, 2013
Cette recherche empirique étudie la réussite des étudiants de 1re année dans des filières scientifiques de l'université de Bourgogne en s'intéressant aux conditions d'entrée des étudiants, à leurs habitudes de travail et à leurs visions des enseignements. Mettant l'accent sur l'existence de différents profils d'étudiants, les résultats montrent le poids des habitudes de travail et des perceptions à l'égard des enseignements, tout en s'interrogeant sur les relations entre ces deux dimensions de la réussite étudiante.

13003.- Labor market participation, employability and and basic skills: the French case.- Branche-Seigeot A..- Second Lisbon Research Workshop on Economics, Statistics and Econometrics of Education, Lisbonne, 18-19 janvier 2013.- CEMAPRE (Centre for Applied Mathematics and Economics)
The development of Information and Communication Technologies (ICT)and the important technological but also organizational innovations during the last decades have transformed the labor market and the jobs nature. One major consequence of this on employment has been the gradual rise in qualifications' structure sought and demanded by employers. However, the expansion of higher education contributed to depreciate diplomas proportionately more widespread in the labor market due to a greater skills' heterogeneity of their owners. Since high basic skills levels protect against unemployment, they are also essential to understand the individuals' allocation to a particular labor market position (employment, unemployment or inactivity). What is their role for :
- dropouts, poorly signalled by their diploma level ?
- old workers, who have a risk of cognitive skills depreciation ?
- migrant people, often victims of discrimination ?
- people living in critical urban areas (called ZUS in French), who have less social capital ?

13004.- Graduate employment and the returns to higher education in Africa.- Barouni M. ; Broeckeb S..- Second Lisbon Research Workshop on Economics, Statistics and Econometrics of Education, Lisbonne, 18-19 janvier 2013.- CEMAPRE (Centre for Applied Mathematics and Economics)
In this paper, we estimate the return to higher education for 12 African countries using recent data and a variety of methods. Importantly, one of our methods adjusts for the effect of higher education on the rate of joblessness, which is substantial in most African countries, and particularly for women. Our results confirm that Mincerian coefficients cannot be interpreted as a true rate of return, and that the latter (even after taking into account the employment effect)is considerably lower than what has previously been suggested in the literature (less than half). For Sub-Saharan Africa, we also uncover an interesting relationship between a country's level of education and the return to higher education: contrary to expectations, we find that in countries where a high proportion of the working age population is educated to tertiary level, the return to higher education is highest.

13005.- School aspirations, cognitive skills and wage expectations of French Undergraduates.- Bonnard C. ; Giret J.-F. ; Lambert-Le Mener M..- Second Lisbon Research Workshop on Economics, Statistics and Econometrics of Education, Lisbonne, 18-19 janvier 2013.- CEMAPRE (Centre for Applied Mathematics and Economics)
This paper aims to study the earnings expectations of first-year students at a French university and to compare them with the observed earnings of young people in the labour market for that same year. Our findings highlight the importance of the environment in which students make their choices about education. Expected earnings are proportionally higher when their parents seem to be involved in the careers guidance, even controlling for the effect of parental socio-economic status. The positive opinion of parents about the orientation or the connection between the discipline and the father's occupation are generally associated with
higher earnings. In addition, our results show a strong impact of cognitive variables which are far more significant than variables relating to past educational performances.

13006.- Une simulation de l'évolution des salaires des enseignants de l'école primaire : du Monde de Martine au Monde de Sophie.- Suchaut B.
Ce texte a pour objectif d'apporter des éléments de réponse sur l'évolution des salaires des enseignants de l'école primaire en comparant la carrière des actuels professeurs des écoles à celle des instituteurs de la génération précédente. Sur la base de donnèes représentatives des deux catégories d'enseignants, la comparaison donne l'avantage à la situation salariale des instituteurs. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cela :
i)l'évolution défavorable du point d'indice depuis les années quatre vingt entraînant une perte de pouvoir d'achat, ii)la suppression des revenus additionnels des instituteurs par la perte de l'indemnité représentative de logement (ou la jouissance d'un logement de fonction), celle-ci constituant, tout au long de la période d'activité un apport financier non négligeable, iii)la forte sélectivité dans l'accès à la hors classe du corps des professeurs des écoles et iv)un décalage important entre l'âge d'entrée dans le métier et l'âge de départ à la retraite.
Tout cela conduit à des écarts de rémunérations très importants depuis la fin des études secondaires jusqu'à l'entrée dans le métier à l'avantage des instituteurs et à un niveau de rémunération assez proche entre les deux corps entre 25 et 50 ans. Il faut attendre la fin de carrière des professeurs des écoles, avec l'accès à la hors classe, pour que la revalorisation porte ses fruits. Le problème est que cet accès à la hors classe est actuellement très restreint.

13007.- Regards sur la cohérence des commentaires étudiants dans l'évaluation des formations.- Fanchini A. ; Perret C..- Evaluation et autoévaluation, quels espaces de formation ?, Fribourg, 9-11 janvier 2013.- ADMÉÉ (Association pour le Développement des méthodologies d'évaluation en éducation)
Dans le cadre des débats méthodologiques sur la validé et la fiabilité de l'évaluation des formations par les étudiants sous forme de questionnaires (Bernard, 2011 ; Detroz, 2008), cette communication s'intéresse plus particulièrement aux commentaires faits par les étudiants dans leurs réponses aux questions ouvertes. Elle s'inscrit dans le processus d'autoévaluation des pratiques d'évaluation des formations et des enseignements par les étudiants entrepris par le CIPE de l'université de Bourgogne depuis plusieurs années (Demougeot-Lebel
Perret 2012 ; Berthiaume et al., 2011)comme d'autres universités (Rege-Colet
Durand, 2002). Elle propose une analyse de la cohérence interne des résultats d'une enquête réalisée en 2009-10 auprès des étudiants de 3ème année de Licence (1019 répondants, soit 49 pour cent des inscrits). Trois questions ouvertes étaient en effet soumises aux étudiants : ils étaient interrogés sur les aspects les plus intéressants de leur formation comme sur les aspects les moins intéressants ainsi que sur leurs propositions d'amélioration.
Deux grandes étapes rythment cette étude. D'abord, chaque question ouverte fait l'objet d'une analyse thématique après un rappel des atouts et limites des différentes formes de questionnement. Puis, après l'étude de la singularité des répondants aux questions ouvertes, les résultats de ces analyses sont confrontés aux résultats des questions fermées afin d'examiner si les mêmes dimensions sont abordées et si les réponses apportées par les étudiants sont cohérentes, indépendamment du format des questionnements. Parmi les résultats, il est notamment intéressant de relever une plus grande variété des sujets abordés par les étudiants dans les questions ouvertes. S'interrogeant sur la pertinence des commentaires des étudiants, et ainsi que leur utilité et intérêt, les discussions et les conclusions de ces travaux s'inscrivent dans une démarche formative d'amélioration du processus d'évaluation des formations et des enseignements du CIPE : des propositions de modifications du dispositif sont ainsi avancées.

13008.- Evaluation d'une formation par les apprenants : quels impact sur leur auto-évaluation de compétences?.- Bauchet L. ; Morlaix S..- Evaluation et autoévaluation, quels espaces de formation ?, Fribourg, 9-11 janvier 2013.- ADMÉÉ (Association pour le Développement des méthodologies d'évaluation en éducation)
Cette recherche a pour objectif d'analyser l'impact d'une évaluation par les apprenants d'une formation sur leur propre sentiment de compétences. L'hypothèse sous jacente consiste à établir un lien entre une évaluation positive de la formation et le sentiment de progressions dans le développement des compétences visées (mesuré par une auto-évaluation), et à l'inverse, d'envisager un effet plutôt négatif sur les résultats de l'auto-évaluation, d'une évaluation médiocre de la formation.
Cette recherche s'inscrit dans un programme de formation, intitulé ""Talent Campus"" (Création d'un atelier de révélation, développement et capitalisation des talents tout au long de la vie, programme financé dans le cadre des IDEFI : initiatives d'excellence en formations innovantes). Sans entrer ici dans le détail du dispositif innovant mis en place, des modules de formation ont été proposés, dans le cadre d'une école d'été, dont l'objectif était de développer des compétences sociales et comportementales. Ainsi, les apprenants, en nombre réduit cette année (une trentaine)et aux caractéristiques variées (du point de vue de l'âge, du sexe, du parcours académique ou professionnel, ...)se sont vus proposer une série d'ateliers « non-académiques » autour des savoir-être et savoir-faire informels, complétant ainsi un parcours de formation plus classique et leur permettant de développer un certain nombre de compétences sociales.
Soixante dix compétences ont ainsi été évaluées en début de formation et en fin. Pour chacune, il a été demandé aux apprenants de s'auto-évaluer sur une échelle d'intensité. Suite à la formation, une auto-évaluation similaire a été pratiquée par les apprenants. Nous chercherons à analyser l'évolution des résultats fournis par l'auto-évaluation des compétences (évolution de ces dernières ou de certaines en positif ou en négatif); par la mise en relation avec l'évaluation faite par les apprenants des modules de formation, cette évaluation devant in fine éclairer le processus d'évolution des compétences sociales des apprenants."

13009.- La valorisation des compétences de base sur le marché du travail français .- Branche-Seigeot A..- Recherches en Education, Hors Série n°5, Mars 2013
D'après la théorie du capital humain, les individus sont rémunérés selon leur productivité, productivité qui dépend elle-même du niveau de diplôme ou du nombre d'années d'études. Mais à l'heure où l'éducation certifiée est discutée comme filtre, qu'en est-il de la valorisation des compétences, notamment de base, sur le marché du travail français ? Alors que de nombreuses recherches ont déjà été réalisées à ce sujet (dans les pays anglo-saxons principalement), aucune n'a encore été conduite sur cette thématique en France. Cette présente étude cherche alors à déterminer, via un modèle d'Heckman en deux étapes, dans quelle mesure l'accès à l'emploi et les salaires sont expliqués par le niveau en littératie, en numératie et en compréhension orale. Notre approche aura pour principal avantage de tenir compte d'un éventuel biais de sélection dans l'estimation des équations de gains, tout en appréhendant l'influence exercée par les compétences de base dans l'accès à l'emploi.

13010.- L'action publique face aux inégalités sociales en France.- Bydanova L..- Revue de l'Institut du Monde et du Développement, N°4, 2013
L'article présente quelques repères de base concernant l'état des inégalités sociales en France aujourd'hui et leur évolution sur les trente dernières années. Il rappelle les moyens que l'État utilise pour construire sa politique sociale et combattre les différents types d'inégalités sociales qui existent dans la société. L'auteur traite aussi de la répartition des compétences en matière d'action sociale entre différents niveaux d'administration en France et mentionne quelques initiatives récentes dans le domaine du pilotage de cette politique publique.

13011.- La course d'obstacles des jeunes issus de l'immigration.- Brinbaum Y. ; Guégnard C..- Alternatives économiques, Hors-série poche, n°60, février 2013
L'origine sociale et culturelle influent aussi sur l'insertion professionnelle et les discriminations à l'embauche ne sont pas une vue de l'esprit

13012.- Plus de maîtres que de classes : analyse des conditions de l'efficacité du dispositif.- Suchaut B.- Journées de l'innovation : innover pour refonder, Paris, 27-28 mars 2013.- Ministère de l'Education nationale
Cette communication analyse les conditions d'efficacité d'un nouveau dispositif visant doter certaines écoles d'un enseignant supplémentaire pour lutter contre la difficulté scolaire. Après avoir examiné la littérature sur les principaux travaux anglo-saxons et francophones concernant des dispositifs comparables, les modalités d'organisation dans les écoles sont analysées. Dans une dernière partie, les facteurs d'efficacité liés à la mesure sont dégagés ainsi que les risques potentiels d'échec.

13013.- L'accessibilité aux études postsecondaires au Canada : l'influence des facteurs sociaux et scolaires.- Murdoch J. ; Madi A..- in : L'accessibilité aux études postsecondaires : un projet inachevé.- Chenard P., dir. ; Doray P., dir. ; Dussault E.L., dir. ; Ringuette M., dri..- Québec : Preses de l'Université de Québec, 2013, 422 p., Bibliogr., tabl., sch. - ISBN 978-2-7605-3664-7
Au Canada, l'éducation postsecondaire est de compétence provinciale. Chacune des dix provinces possède son propre système, avec ses propres particularités en termes de structure et d'organisation. Afin de favoriser l'accessibilité, les différentes provinces ont mis en avant, à partir des années 1960, des politiques visant à augmenter l'accessibilité, par exemple à travers l'offre (création de nouveaux établissements ou développement de structures existantes)ou par la réduction des barrières financières (p. ex. gel des frais de scolarité, systèmes de prêts et bourses)(Diallo et al., 2009). Pendant cette période, certains groupes jusque-là sous-représentés dans les études postsecondaires, tels que les femmes, les francophones et les groupes ethniques, se sont aussi mobilisés à travers différents mouvements sociaux (Kamanzi et al., 2009). Si nous dressons ici, avant tout, un portrait canadien de la situation de l'accessibilité et des facteurs associés, il peut exister, comme nous le verrons dans le texte, des variantes entre les provinces (Looker, 2010), qui peuvent être dues à différentes réalités tant sur le plan des politiques mises en place que de l'organisation des systèmes et des caractéristiques sociales et économiques de chaque province.

13014.- The Necessary Competences for Student Success in the First Academic Year.- Zibanejad Rad M..- International Journal for Cross-Disciplinary Subjects in Education, Volume 4, Issue 1, March 2013

This paper tries to show which competences have an impact on the success of students in higher education and especially in the first academic year. This situation also requires finding a way to acquire the competences which are necessary in this new experience that is the first year. A student is considered to be a person who has the basic competences required. Our role is to show how this person in higher education can acquire the other new competences that help him/her attain the positive results that we name ''success''. Normally, higher education is a new experience because he/she has never been in these situations before. To reach this goal we will first demonstrate a method to construct or produce this kind of competence. Secondly, we will measure these competences by means of two statistical methods to obtain scientific proof of our suggestions. In this way, we will be able to show what the essential competences are and thus validate the necessary competences.

13015.- How Artificial Intelligence Can link With Human Sciences.- Zibanejad Rad M..- International Journal of Intelligent Computing Research, Volume 4, Issue 1/2, 2013 (à paraitre)

Enhancing students' level of learning and ensuring academic success are the final goals of educational policy. To reach these goals, such policy seeks a way to simultaneously increase the skills and knowledge of students. We were interested to explore how the other sciences can help us draw closer to this goal. We therefore aim to demonstrate in this article an approach to help students at university find solutions to their learning problems. In an attempt to reach this goal, we suggest that other sciences can help us to the extent that the combination of the various sciences can be more effective than a single branch. Artificial intelligence (AI) is a branch of science that has many applications. We decided to show here the relation between AI and the sciences of education. Our first suggestion is that students have the basic knowledge they need but are unable to use it correctly. Thus they require specific skills. We will try to identify these skills and a way to acquire them by means of a conjunction between the sciences of education and the science of artificial intelligence

13016.- Proposer des révisions intersessions aux étudiants de 1ère année : quelles relations avec la réussite aux examens ?.- Perret C. ; Berthaud J. ; Pichon L. Document de travail.

Cet article examine un programme de révisions proposé aux étudiants en échec entre les différentes sessions d'examens dans le cadre du plan Réussite en Licence en 1ère année à l’Université de Bourgogne, tant du point de vue de la participation étudiante que de ses liens avec la réussite aux examens. La faible participation des étudiants n'est pas associée à des profils d'étudiants singuliers. L'examen du devenir des étudiants montre que la participation à des révisions intersessions s'accompagne d'une diminution des risques d’abandon lors de la seconde session d'examens, d'une amélioration de la réussite mais seulement en ce qui concerne les examens du second semestre et suggère également l’existence d’effets à moyen terme pour les étudiants redoublants. Par ailleurs, des effets différenciés transparaissent selon les profils des étudiants : les femmes, les bacheliers scientifiques et les étudiants ayant déjà une expérience universitaire tirant davantage profit de ce programme que les autres.

13017.- Aider les étudiants par un module de mise à niveau des acquis disciplinaires : Un effet sur les performances aux examens des participants sélectionnés ?.- Perret C. ; Berthaud J. ; Pichon L. Document de travail

Partant d'un questionnement sur les effets d'un dispositif de remise à niveau disciplinaire sur la réussite aux examens des étudiants entrants à l'université dans le cadre du Plan Réussite en Licence à l'université de Bourgogne, cet article montre l'existence d'effets différents selon le bagage scolaire des étudiants et il souligne les impacts d'un tel programme sur la persévérance dans les études. Les résultats sur la participation réinterrogent sur les processus de sélection des étudiants choisis par l'équipe pédagogique pour suivre ce programme.

13018.- Le respect des normes sociales informelles à l'école comme facteur de la réussite scolaire à l'école primaire.- Bauchet L..- Sciences Humaines Combinées, N°11, 2013
Les compétences sociales ont fait leur apparition dans le socle commun de connaissances et de compétences scolaires en 2005. Ces compétences, qui ont trait aux différents comportements que les élèves peuvent adopter en fonction des situations de la vie courante, ont dans une certaine mesure une importance dans la micro-société scolaire. Nous postulerons ici que ces compétences sont utilisées pour répondre aux exigences des normes sociales informelles scolaires. Ces différentes réponses influencent directement la réussite scolaire. Cette argumentation s'appuie sur une recherche exploratoire menée en 2011.

13019.- De la vente au conseil : l'irréstible évolution du commercial du secteur automobile.- Cadet J.-P. ; Guégnard C..- in : Les professions intermédiaires : des métiers d'interface au coeur de l'entreprise.- Cadet J.-P. ; Guitton C..- Paris : Armand Colin, 393 p., Bibliogr., tabl., graph.
Dans les contextes mouvementés du secteur de l'automobile, de la concurrence exacerbée, de l'émergence du e-commerce, du développement de stratégies marketing par les constructeurs visant à attirer le maximum de clients, que deviennent les vendeurs? Quelles sont aujourd'hui leur place et leurs pratiques professionnelles? Et comment ces évolutions sont-elles soutenues par les employeurs en termes de politiques et de pratiques gestionnaires ? Pour apporter des éléments de réponses à ces questions, ce texte s'appuie sur une vingtaine d'entretiens de salariés et de leurs responsables hiérarchiques (supérieurs directs, dirigeants)menées dans deux entreprises de nature et de taille très différentes. La première a concerné une filiale d'un constructeur comptant plusieurs sites sur un territoire et 275 salariés, dont 50 vendeurs managés par un directeur commercial, quatre chefs des ventes et leur adjoint. La seconde enquête s'est déroulée au sein d'une petite concession automobile faisant partie intégrante d'un réseau d'un constructeur concurrent regroupant 55 salariés, dont 14 vendeurs encadrés par un seul chef des ventes.

13020.- Halo et frontières des professions intermédiaires.- Guégnard C..- in : Les professions intermédiaires : des métiers d'interface au coeur de l'entreprise.- Cadet J.-P. ; Guitton C..- Paris : Armand Colin, 393 p., Bibliogr., tabl., graph.
Dans un monde économique incertain, le travail contemporain est en transformation, les changements technologiques se multiplient dans quasiment tous les domaines d'activité, les organisations deviennent de plus en plus flexibles ... Dans un tel contexte, comment les professions intermédiaires se positionnent-elles au sein des entreprises? Se trouvent-elles au coeur de ces évolutions? Le présent texte souligne les contours flous des professions intermédiaires sous le double aspect des perceptions des personnes et des contraintes patronales de gestion des ressources humaines. L'analyse des enquêtes en entreprises révèle comment les employeurs les placent au sein d'un processus de management, d'un système de relations et de pouvoir hiérarchique, et dévoile la diversité et la complexité de ces professions à la frontière d'autres catégories professionnelles. C'est une invitation originale à un voyage dans la galaxie des professions intermédiaires, à partir du point de vue des salariés et des responsables d'entreprise.

13021.- Les étudiants anticipent-ils correctement la valeur de leur diplôme sur le marché du travail ?.- Bonnard C. ; Giret J.F. ; Lambert - Le Mener M..- Documents de travail de l'IREDU (Les), DT 2013-1
Ce travail analyse la manière dont les étudiants de première année d'université anticipent leurs salaires futurs, puis compare ces salaires à ceux qu'ils peuvent réellement observer sur le marché du travail. Nos résultats montrent globalement une surestimation des salaires anticipés d'environ 9 pour cent en début de carrière, ce qui est cohérent avec des travaux réalisés dans d'autres pays. En revanche, les salaires anticipés après dix ans de carrières sont supérieurs de 28 pour cent aux salaires observés des diplômés à ancienneté comparable. Les résultats soulignent également l'importance de l'environnement familial lors du choix des études supérieures. Les salaires anticipés vont être plus élevés lorsque les parents vont s'intéresser à l'orientation de leurs enfants, lorsqu'ils seront d'accord avec leur projet scolaire et lorsque la profession du père est liée avec le projet scolaire des parents. Enfin, nous soulignons l'importance de l'effet des variables cognitives qui sont en, général, beaucoup plus significatives que les variables liées au passé scolaire.

13022.- Territoire et formation : quelle dynamique de rapprochement ?.- Giffard A..- Documents de travail de l'IREDU (Les), DT 2013-2
Ce Document de Travail de l'IREDU propose une réflexion sur un aspect de la politique de formation professionnelle pilotée par le Conseil régional de Bourgogne, celui des Comité Territoriaux Formation (CTF).Plus précisément, il s'intéresse aux actuels rapprochements, ou à ceux qui sont en cours de développement, entre la thématique du territoire et celle de la formation, ainsi qu'aux éléments explicatifs d'une telle évolution. Seront aussi évoqués les effets de cette dynamique sur les modalités d'élaboration d'une politique d'intervention régionale et de construction de l'offre de formation.

13023.- A new International Database on Education Quality: 1965-2010.- Altinok N. ; Diebolt C. ; Demeulemeester J.-L..- Working papers de l'Association française de cliométrie, N°3, 2013
The aim of this paper is to propose a new database allowing a comparative evaluation of the relative performance of schooling systems around the world. We measure this performance through pupils achievement in standardized tests. We merge all existing regional and international student achievement tests by using a specific methodology. Compared to other existing databases, our approach innovates on several ways, especially by including regional student achievement tests and intertemporal comparable indicators. We provide a dataset of indicators of quality of student achievement (IQSA)for 103 countries/areas in primary education and 111 countries/areas in secondary education between 1965 and 2010

13024.- Which skills can develop innovative learning?.- Zibanejad Rad M..- Canada International Conference on Education (CICE), Toronto (Canada), 24-27 juin 2013.- Université de Toronto
Innovation has many forms and thus many ways of being acquired. Restricted by time and space, our aim here is limited to showing some of the ways to develop of innovation in learning. We suppose that certain skills are efficient in reaching this goal such as modeling, situation management, operational control, teamwork, appropriate orientation and that, in addition, certain personal or social factors like motivation also play a role. We try to provide a theoretical conceptual basis for designing guidelines for innovative learning and provide a foundation for its continued development. We believe that it is crucial to establish reference methods to strengthen the relationship between innovation and learning. This paper, which focuses on the theoretical and conceptual abilities to develop innovation in learning, describes the relevant elements of an overarching framework for these references by establishing the individually based abilities required for effective participation in innovative learning, and highlights those skills that are important for overall successful learning.

13025.- Le niveau de compétences de base peut-il expliquer le déclassement ou le surclassement sur le marché du travail ?.- Branche-Seigeot A. ; Giret J.F..- Documents de travail de l'IREDU (Les), DT 2013-3, mai 2013
Cet article porte sur le lien entre le déclassement et le surclassement sur le marché du travail et les compétences de base qu'ont pu acquérir les individus au cours de leurs parcours scolaire et professionnel. En observant une certaine hétérogénéité des compétences de base par niveau de diplôme, nous faisons l'hypothèse que ces différences peuvent expliquer les situations de déclassement ou de surclassement. Nos travaux, à partir des données de l'enquête nationale " Information et Vie Quotidienne " (2004), montrent effectivement que les situations de déclassement (surclassement), pour un même niveau de diplôme, peuvent résulter d'un plus faible (fort)niveau de compétences de base, notamment en numératie et dans certains secteurs. Les compétences de base semblent donc être de bons indicateurs de la capacité à être formé dans un emploi et peuvent expliquer la position des individus dans les files d'attente pour accéder aux emplois les plus qualifiés.

13026.- Régulation des systèmes éducatifs et réussite des élèves de 15 ans : analyse comparative dans les pays anglo-saxons avec PISA 2009.- Bellarbre E..- Conférence du GRESConférence du CIQSS, Montréal, 29 mai 2013 et 4 juin 2013.- GRES (Groupe de Recherche sur les Environnements Scolaires)CIQSS (Centre Interuniversitaire Québécois de Statistiques Sociales)
Cette communication présente des résultats de comparaison internationale de la réussite des élèves de 15 ans, dans les pays anglo-saxons, et note l'effet des systèmes de régulation. Elle précise les analyses, notamment en observant les effets selon les niveaux des élèves en mathématiques et en sciences.

13027.- Évaluation des écoles d'hiver et de printemps TALENTCAMPUS : 18-22 février 2013 / 15-19 avril 2013.- Morlaix S. ; Giret J.-F. ; Bauchet L.
L'objectif attendu de TalentCampus est de repérer et développer des talents auprès des lycéens, étudiants, doctorants et salariés, en proposant des formations originales qui visent le développement des compétences sociales telles que le leadership, l'intelligence émotionnelle, la prise de décision, le travail en équipe, la prise de parole en public...
Le projet TalentCampus a démarré en avril 2012. Le premier temps fort proposé par le comité de pilotage du projet fût l'école d'été en juillet 2012, d'une durée de 15 jours, accueillant 23 jeunes talents. Suite au succès de cette première école d'été, et fort des préconisations mises en évidence par le dispositif d'évaluation de cette première école d'été, le comité de pilotage a décidé de poursuivre les formations proposées en 2013, en organisant une école d'hiver d'une semaine (18 au 22 février 2013), et une école de printemps d'une semaine également (15-19 avril).
Ce rapport fait état de l'évaluation de ces deux écoles, conçues comme une suite, la première servant aux apprenants comme révélateur de talent, la seconde étant envisagée comme permettant de libérer et de communiquer autour du talent.

13028.- Evaluation in French Higher Education: history, policy and debates.- Chevaillier T..- Scuola Democratica, learning for democracy.- WP de "Scuola Democratica, learning for democracy", 2013/05
The French Higher Education System is presently undergoing one of the deepest transformations of its history. In the last few years, several major pieces of legislation, partly unconnected, have triggered a process of change that will alter the structure of the system, the relations among its various components as well as their internal organisation. Parallel to these structural changes, the higher education and research system has been building up a comprehensive evaluation apparatus.After a short account of the present state of higher education highlighting this paper will present the development of the methods and the institutions of evaluation over the last two decades.

13029.- De la formation à l'emploi : une transition difficile.- Guégnard C. ; Rousson M..- Dijon : Céreq-Iredu, Académie de Dijon, 2013
En Bourgogne, près de 8 900 jeunes ont quitté le lycée ou l'apprentissage en juin 2011. Sept mois plus tard, 58 pour cent des garçons et 48 pour cent des filles ont trouvé un emploi non aidé. Les effets de la crise économique perdurent avec le tiers des jeunes au chômage. A l'issue d'un contrat d'apprentissage, les garçons connaissent des situations professionnelles plus favorables que les sortants de l'an passé. A contrario, Les filles titulaires d'un CAP rencontrent des débuts difficiles qu'elles sortent du lycée ou de l'apprentissage. Dans un contexte marqué par la récession économique et la réforme de la voie professionnelle, la hiérarchie des diplômes n'est pas remise en cause. Un niveau d'études plus élevé demeure un atout sur le marché du travail en termes d'accès à l'emploi et de conditions de travail.

13030.- PISA à l'épreuve des notes : une autre lecture de la comparaison entre les pays.- Suchaut B.
L'objectif de ce texte est de proposer une autre lecture des résultats de l'enquête PISA que celle qui insiste principalement sur le classement des pays. En effet, et malgré les précautions prises dans les diverses publications de l'OCDE, les écarts de scores sont très souvent surestimés dans les commentaires réalisés par les médias et les conclusions qui en découlent peuvent être erronées. Le fait de raisonner en termes de notes et dans plusieurs échelles de notation différentes, permet de relativiser la notion de classement entre les pays ainsi que les écarts entre les scores moyens et de mettre surtout l'accent sur les différences de performances entre les élèves. Cela permet ainsi de souligner que les principaux enseignements de l'enquête PISA pour la politique éducative se situent au sein de chaque contexte national pour notamment réduire les écarts entre les élèves.

13031.- L'éclatement des parcours professionnels des diplômés de doctorat en France.- Calmand J. ; Giret J.-F..- in : Travail, santé, éducation : individualisation des parcours sociaux et inégalités.- Ertul S., dir. ; Melchior J.-P., dir. ; Widmer E., dir..- Paris : L'harmattan, 2013, 296 p., ISBN : 978-2-343-00484-6

Ce chapitre a pour objectif d’analyser le processus d'insertion professionnelle des jeunes docteurs en France. Il montre d'abord que l'accès au marché du travail des jeunes docteurs est particulièrement difficile dans un pays où le diplôme est en principe considéré comme une protection au moins relative contre la précarité de l'emploi et le chômage. Comparés aux diplômés de masters professionnels ou d'écoles d'ingénieurs, les jeunes docteurs connaissent en France une insertion plus difficile. De plus, une typologie statistique des trajectoires des jeunes docteurs indique un éclatement des parcours professionnels après la thèse. Moins d'un tiers des docteurs connaissent une trajectoire d'accès direct à l'emploi académique, qu'ils plébiscitent pourtant très majoritairement au moment de leur soutenance. Inversement, près de 10% de diplômés de doctorat ne connaissent pratiquement pas d'emploi au cours des trois ans

13032.- Dispositifs pédagogiques dans l'enseignement supérieur et insertion des diplômés.- Chevaillier T. ; Giret J.-F..- Revue internationale de pédagogie de l'enseignement supérieur, Vol. 29, n°1, 2013
Cet article analyse l'effet des dispositifs pédagogiques dans l'enseignement supérieur sur le début de carrière des jeunes diplômés. Nous utilisons une enquête quantitative portant sur l'insertion des diplômés en Europe et au Japon, dont le sous-échantillon retenu dans l'analyse concerne 11'000 diplômés de cinq pays européens et du Japon, cinq années après l'obtention de leur diplôme. A partir de questions posées aux diplômés sur les modes d'enseignement dans leur formation, quatre modèles de dispositifs pédagogiques ont été identifiés : un modèle académique traditionnel, un modèle d'apprentissage par la recherche, un modèle semi-professionnel et un modèle professionnel. Si, pour les jeunes passés par les deux modèles professionnels, le lien entre formation et emploi semble plus fort, nous montrons, en revanche, que les diplômés se trouvant dans le modèle d'apprentissage par la recherche estiment avoir des niveaux de compétences générales plus élevés.

13033.- Vocational Bachelor Graduates in France: labour Market Integration and Social Mobility.- Giret J.-F. ; Calmand J. ; Guégnard C..- International Journal of Manpower, 2013 (à paraitre)

13034.- La mesure de l'analphabétisme en question : le cas de l'Afrique subsaharienne.- Mingat A. ; Ndem F. ; Seurat A..- Cahiers de la recherche sur l'éducation et les savoirs, N° 12, 2013
Les pays d'Afrique subsaharienne restent caractérisés par un niveau élevé d'analphabétisme des populations adultes, incompatible avec les objectifs de développement humain. L'estimation de la fréquence de l'analphabétisme chez les personnes de 15 à 49 ans mesurée sur la base d'enquêtes auprès des ménages, avec une carte de lecture simple, est de 49,5 pour cent. Cette estimation du taux d'analphabétisme correspond à une valeur plus élevée que celle qui est obtenue par les méthodes conventionnelles utilisées par l'Institut de Statistiques de l'Unesco (ISU), en moyenne de 12 points de pourcentage. Cette différence conduit à s'interroger sur les mesures de l'analphabétisme. Au-delà de ces questions, il apparaît que si la proportion d'adultes analphabètes recule depuis quelques années, le nombre d'individus analphabètes continue en réalité à augmenter du fait de la croissance démographique. Ceci n'est évidemment pas satisfaisant dans une perspective de progrès social et économique. Il ressort également des analyses menées à partir des enquêtes de ménages que la fréquence de l'analphabétisme est très variable entre les pays, mais également à l'intérieur des pays en fonction des caractéristiques des individus, notamment selon le nombre d'années d'études qu'ils ont suivies durant leur jeunesse.

13036.- Teacher's engagement at work in a developing country.- Lassibille G..- Journal of African Economies, Vol. 22, n°1, 2013
Using data from a survey conducted recently in Madagascar, this article analyses what teachers and school directors do when they are at work and how they manage the pedagogical process. The results show that in only 15 per cent of the sample schools do all of the teachers and school directors consistently perform the tasks considered essential to their role. Engagement at work is found to be significantly lower among contract teachers than among civil service teachers, and the ability of teachers to manage the pedagogical process does not improve with accumulated experience. Other noteworthy features in the results are that the principal is the key agent in the school and that leadership is vitally important in developing effective schools.

13037.- Pratiques de recherche documentaire et réussite universitaire des étudiants de première année.- Perret C..- Carrefours de l'éducation, N°35, mai 2013
Consacrée à l'étude des méthodes de recherche des étudiants entrant à l'université, cette recherche empirique s'appuie sur une enquête auprès d'étudiants de première année de Langues. Elle met en évidence la coexistence de différentes méthodes de recherche documentaire parmi les étudiants à l'issue du premier semestre universitaire. Il est montré que les sollicitations des enseignants peuvent être déterminantes pour l'adoption de ces méthodes, et que filles et garçons se singularisent. L'observation de la réussite aux premiers examens universitaires met en évidence les différences de réussite entre les étudiants selon les méthodes adoptées mais souligne la fragilité des effets des différents styles de recherche documentaire.

13040.- Les écoliers français chahuteurs en classe. Combien sont-ils ? Qui sont-ils ?.- Bennacer H..- 19ème journée du savoir, Dijon, 9 juin 2013.- Jeunesse musulmane de France en Bourgogne
Cette conférence porte sur la présentation et l'analyse de résultats d'une recherche, sur le chahut anomique des élèves en classe à l'école élémentaire (n = 336 élèves, du CP au CM2). Le chahut est évalué à l'aide d'une échelle personnelle qui porte sur trois facteurs : Agitation et inattention, Comportement intolérable ainsi que Perturbation d'autrui (Bennacer, 2010). Nous déterminons d'abord les proportions des écoliers chahuteurs en fonction du facteur général et des trois facteurs primaires de l'échelle. Nous dressons ensuite leurs profils, à l'issue de l'étude des déterminants personnels du chahut anomique en classe. Ceux-ci se rapportent aux caractéristiques externes (âge, sexe et origine socioprofessionnelle)et cognitive antérieure (passé scolaire)ainsi qu'aux caractéristiques affectives de départ (concept proposé par Bloom, 1979). Il s'agit de l'estime de soi scolaire et quatre attitudes des élèves vis-à-vis de l'école à savoir : l'affectivité négative envers cette dernière, le désintérêt scolaire, les aspirations pour les études futures et le facteur " anxiété, soucis et stress scolaires " (voir l'échelle de Bennacer, 2008). Les résultats suggèrent qu'il importe d'agir sur les caractéristiques affectives de départ pour lutter contre le chahut anomique en classe

13041.- Formation initiale des enseignants et professionnalisation : un itinéraire de recherche.- Lapostolle G., Habilitation à diriger des recherches en sciences de l'éducation.- Soutenue le 3 juillet 2013 - Composition du jury : CHEVAILLIER Thierry, Professeur de sciences de l'éducation à l'Université de Bourgogne (Rapporteur); MABILON-BONFILS Béatrice, Professeur de sociologie à l'Université de Cergy-Pontoise (Rapporteur); MAUBANT Philippe, Professeur de sciences de l'éducation à l'Université de Sherbrooke (Rapporteur); ROBERT André, Professeur de sciences de l'éducation à l'Université de Lyon 2 (Président du jury); SOLAUX Georges, Professeur Emérite de sciences de l'éducation à l'Université de Bourgogne
Cette Hdr met en perspective les évolutions de l'itinéraire de recherche de l'auteur. Ses premiers travaux portent sur les politiques menées en faveur de la démocratisation de l'enseignement secondaire des années 1980 à la fin des années 1990. Ils se centrent désormais davantage sur les politiques de formation des enseignants, des années 1990 à nos jours. Ses recherches initiales empruntent leur méthode à l'histoire politique, dans laquelle l'étude des acteurs politiques et des décisions qu'ils prennent, occupe une place primordiale. Ces recherches empruntent progressivement les outils d'analyse de la " sociologie de l'action publique " qui invite à accorder une place importante aux acteurs opérationnels pour comprendre comment sont mises en oeuvre ces politiques de formation. Les " traductions " que doivent opérer ces acteurs opérationnels sont alors analysées. Dans le même temps, un recours à la sociologie du curriculum permet d'évaluer les effets des politiques de formation. Ces effets sont envisagés selon la manière dont les enseignants en formation s'approprient les contenus de formation.

13042.- A l'épreuve du temps : données longitudinales et analyse de l'action publique : XXes journées d'étude sur les données longitudinales dans l'analyse du marché du travail, Bordeaux, 25-26 juin 2013.- Berthet T., ed. ; Boudesseul G., ed. ; Couppié T., ed. ; Gayraud L., ed. ; Giret J.-F., ed. ; Lemistre P., ed. ; Véretout A., ed. ; Werquin P., ed. ; Zaffran J., ed..- Relief (Echanges du Céreq), N°42, juin 2013.- XXes journées d'étude sur les données longitudinales dans l'analyse du marché du travail, Bordeaux, 25-26 juin 2013.- CEREQ (Centre d'études et de recherche sur les qualifications)
Le rapport des données longitudinales à l'action publique n'est pas une question nouvelle. Il restait à l'aborder frontalement, comme thème directeur, et c'est l'objet de cette vingtième édition des « Journées du Longitudinal » dont les contributions sont regroupées dans cet ouvrage.

13043.- Les activités rémunérées en cours d'études : quelles conséquences sur la réussite universitaire ?.- Body K.M.D. ; Bonnal L. ; Giret J.-F..- Relief (Echanges du Céreq), N°42, juin 2013.- XXes journées d'étude sur les données longitudinales dans l'analyse du marché du travail, Bordeaux, 25-26 juin 2013.- CEREQ (Centre d'études et de recherche sur les qualifications)
Alors que les jeunes en période de crise économique ont des difficultés à trouver un emploi à la sortie de l'enseignement supérieur, une part non négligeable d'entre eux exerce une activité professionnelle durant leurs études. Le paradoxe n'est qu'apparent : les emplois qui leur sont proposés en cours d'études ne sont pas les emplois auxquels les étudiants aspirent à la fin des études. Souvent très précaires et peu rémunérés, certains peuvent s'avérer des réelles trappes à précarité dans la mesure où ils risquent d'augmenter sensiblement les risques d'échec et de décrochage de l'enseignement supérieur. D'autres proposent une dynamique plus vertueuse en offrant aux étudiants une expérience professionnelle dont l'absence leur est souvent reprochée lorsqu'ils entrent sur le marché du travail après l'obtention de leur diplôme.
Notre recherche poursuit un double objectif. Le premier est de mieux cerner la notion de " travail étudiant " et son lien avec les activités relevant du temps studieux, du temps de loisirs ou du temps de repos. Notre second objectif est d'étudier de manière plus fine les liens entre les activités rémunérées réalisées durant les études et la réussite des étudiants en prenant en compte la diversité des activités professionnelles. Après avoir discuté du flou existant autour du terme " travail étudiant " et de la manière dont est appréhendé son effet sur les parcours scolaires, la partie empirique de ce travail se basera sur l'exploitation d'une enquête statistique réalisée sur les parcours étudiants à l'Université de Poitiers. Il s'agira d'étudier plus précisément les conséquences de différentes activités professionnelles sur la réussite universitaire.

13044.- La sécurisation des parcours des apprentis à l'épreuve du temps et du choix politique.- Bourdon J. ; Guégnard C. ; Michot C..- Relief (Echanges du Céreq), N°42, juin 2013.- XXes journées d'étude sur les données longitudinales dans l'analyse du marché du travail, Bordeaux, 25-26 juin 2013.- CEREQ (Centre d'études et de recherche sur les qualifications)
Les problématiques de la relation formation-emploi et des rapports entre acteurs impliqués se trouvent présentes, à des degrés divers, sur l'ensemble de l'espace national. Notre observation empirique s'appuiera sur la situation particulière d'une expérimentation menée en faveur des apprentis et des employeurs par les trois missions locales de Côte-d'Or : quels sont les effets d'une action de tutorat sur les ruptures des contrats d'apprentissage et sur l'abandon de la formation ? Quelle est la nature de la coopération instituée entre agents ? Quelles sont les conclusions de l'évaluation de l'expérimentation quant au transfert du dispositif ? Enfin, quelle a été la décision finale prise par le conseil régional de Bourgogne portant sur l'extension de l'expérimentation ?
Autant de questions auxquelles cette communication apportera des éléments de réponse. Celle-ci se déclinera en trois étapes, présentée en trois sections. La première sera une connaissance du contexte, des contraintes de l'expérimentation, et de l'implication des acteurs. Le deuxième temps apportera un éclairage sur les jeunes apprentis et les impacts du tutorat après deux années d'observation. Enfin, l'objet de la troisième section sera de mettre en exergue les propositions quant aux pratiques transférables du dispositif et la décision finale prise par le conseil régional. Le caractère pluriel des acteurs et des stratégies, la nature complexe du choix d'une politique dans un cadre de négociations et d'interactions, d'alliances et de désaccords seront mis en lumière. Le rôle du conseil régional sera souligné comme intermédiaire et acteur " pivot " en ce qui concerne " l'affirmation de la fonction de coordination et de régulation dans l'espace régional ". Cet exemple illustre l'exercice d'une compétence partagée qui peut utilement se nourrir de plusieurs éléments de la théorie des coûts de transaction de Williamson.

13045.- Choices and Enrollments in French Secondary and Higher Education: Repercussions for Second-Generation Immigrants.- Brinbaum Y. ; Guégnard C..- Comparative Education Review, Vol. 57, n°3, august 2013
In France, the proportion of second-generation immigrants enrolling in tertiary education has increased as education has undergone a process of "democratization." This article analyzes their postsecondary choices, access to tertiary programs, dropout, and transition to the labor market, compared to those of students of French origin. Youths of Portuguese origin are more likely to enter vocational higher programs concordant with their preferences and have better chances of completing a tertiary degree and finding a job. Despite their preference for selective vocational higher programs, some students of North African origin are diverted toward academic university courses, leading to higher dropout rates. This unequal access to higher education affects both degree completion and entry into the French labor market.

13046.- Étudiantes à l'ENS Cachan : sur-dotées et sous-représentées.- Érard C. ; Louveau C..- Revue EPS, N°357, juin juillet août 2013
Le département Sciences du sport et éducation physique (2SEP)de l'École normale supérieure Cachan, antenne de Bretagne, vient de fêter ses dix ans d'existence. Occasion d'un bilan sur son recrutement.

13047.- Quelles pratiques pédagogiques en cours magistral pour quel impact sur la scolarité des étudiants de première année universitaire ?.- Duguet A..- Congrès AREF (Actualité de la Recherche en Éducation et en Formation), Montpellier, 27-30 août 2013.- LIRDEF (Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique, Éducation et Formation)AECSE (Association des Enseignants et Chercheurs en Sciences de l'Éducation)
La réussite du plus grand nombre de primo-entrants à l'université se positionne au cour des enjeux actuels de l'institution universitaire. En témoigne la mise en place par le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche en 2008 du Plan Réussite en Licence, notamment destiné à diviser par deux le nombre d'échecs en première année, mais dont tous les objectifs initialement visés ne semblent pas encore avoir été réellement atteints (Bétant, Foucault et Peyroux 2010). D'ailleurs, les auteurs du rapport du comité de suivi de la licence (Raby 2011)estiment que la lutte contre l'échec doit passer par une évolution des pratiques pédagogiques des enseignants. Durant ces dernières décennies, bien des travaux ont porté sur les facteurs de réussite à l'université (Michaut, 2000 ; Lambert, 2012). Cependant, la question des pratiques enseignantes constitue aujourd'hui encore une « zone d'ombre » (Michaut, 2012). Pourtant, Romainville et Michaut (2012)estiment qu' « un axe à développer concerne les pratiques enseignantes elles-mêmes et leur rôle dans la promotion de la réussite ». C'est donc dans ce cadre que nous nous sommes penchés sur les pratiques pédagogiques des enseignants au sens défini par Bru (2006), c'est-à-dire comme consistant à « mettre en place un certain nombre de conditions cognitives, matérielles, relationnelles, temporelles auxquelles les élèves sont confrontés ». Une première partie de ce travail a consisté, à travers l'observation in situ des pratiques en cours magistral d'une cinquantaine d'enseignants répartis dans cinq filières (droit, LLCE anglais, AES, psychologie et sociologie), en la description et la catégorisation des pratiques. Nous supposions que même si elle demeurent majoritairement issues du modèle traditionnel, il existe une certaine variété et une multiplicité des pratiques pédagogiques. Dans une seconde partie, ont été interrogés les effets de ces pratiques sur la scolarité des étudiants, et plus précisément sur leur motivation et leurs manières d'étudier. Grâce aux données recueillies par questionnaire auprès de 734 étudiants dans ces mêmes filières, ont été élaborés des modèles structurels, c'est à dire permettant l'analyse des relations entre les concepts latents, autrement dit non-observables directement, que sont les pratiques enseignantes, la motivation et les manières d'étudier. A l'heure où les recherches portant sur les pratiques enseignantes sont en véritable expansion, et où les pouvoirs publics sont en quête de solutions pour résorber l'échec en première année, ce travail pourrait fournir certaines pistes de réflexion pour, par exemple, contribuer à améliorer la formation pédagogique des enseignants, celle-ci étant aujourd'hui encore, malgré l'émergence des structures universitaires de pédagogie, peu développée.

13048.- Education inclusive en Afrique subsaharienne.- Ngo Melha E..- Paris : L'harmattan, juillet 2013, 96 p. - ISBN : 978-2-343-00664-2.-
L'éducation inclusive est identifiée comme une des stratégies permettant la réalisation de l'éducation pour tous. Mais dans les contextes où il existe une pluralité de problèmes éducatifs à régler, est-il possible d'inclure dans le système scolaire tous les groupes exposés à la marginalisation et à l'exclusion scolaire au travers des plans nationaux d'éducation ? Comment assurer la prise en compte des besoins éducatifs particuliers des enfants handicapés ? Cet ouvrage aborde ces questions en s'appuyant sur le cas de l'Afrique subsaharienne.

13049.- Les incitations à l'innovation dans le secteur privé.- Bonnard C..- Recherches économiques de Louvain, Vol. 79, n°2, 2013
L'innovation est devenue un facteur clé de la croissance économique. La question des incitations à l'innovation au sein des entreprises est donc primordiale. Dans ce papier, nous nous intéressons au type d'incitations monétaires reçues par les inventeurs au sein des entreprises avec une attention particulière à la mobilité inter-entreprise de ces derniers. Les résultats montrent un rendement salarial positif pour les inventeurs, celui-ci est plus important pour les inventeurs ayant connu une mobilité inter-entreprise, ce qui pourrait suggérer que les entreprises sont prêtes à payer les connaissances acquises par les inventeurs au sein des autres entreprises. Par contre, l'utilisation de stock-options comme incitation pour les inventeurs semble moins répandue dans les entreprises françaises que dans les entreprises étrangères.

13050.- How the sociological environement of university residence affects making friendship and students' academic success.- Bennacer H..- The 13th European Congress of Psychology, Stockholm, 9-12 july 2013.- European Federation of Psychologists Associations
By means of a theoretical model, this research investigated how the socioecological environment of university residence affects making friendship in the latter and students' academic success. The model contain four physical-environmental characteristics (distal variables): type of university residence (traditional, conventional), the location (outside or in the city center), and percentages of girls and of advantaged students. It also includes three social climate dimensions of university residence: Order and organization, Cohesion, and Open-mindedness (proximal variables, Bennacer, 2005). Making friendship and students' academic success were estimated, respectively, by following items: "Did you get your exams this year?" (No, In catching up, Yes)and "How many friends do you have in this residence?" (Five proposed answers, No friends to Many friends). By applying causal path analysis according to estimates maximum likelihood (n = 260 French students), a structural model was obtained on the socioecological determinants of making friendship in residence and of students' academic success. It accounts for 45 per cent and 81 per cent of the variance, respectively. Physical-environmental characteristics of university residence act directly on these criteria, and indirectly via the social climate dimensions of this residence which play an important mediating role. Making a lot of friends in the university residence inhibits students' academic success.

13051.- L'environnement social de la classe et les performances scolaires des élèves : étude des effets de ses aspects personnel et consensuel.- Bennacer H..- Congrès AREF (Actualité de la Recherche en Éducation et en Formation), Montpellier, 27-30 août 2013.- LIRDEF (Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique, Éducation et Formation)AECSE (Association des Enseignants et Chercheurs en Sciences de l'Éducation)
Depuis plus de quatre décennies, des centaines de recherches internationales s'inscrivant dans "la psychologie des environnements sociaux de la classe" ne cessent de démontrer que l'environnement - ou le climat - social de cette dernière détermine les apprentissages scolaires de l'élève (Bennacer, 2007, 2011 ; Bennett, 2011 ; Wolf & Fraser, 2008 ; Zeidan, 2010). Elles ont souvent fait appel au fameux constat de MacLeod (1951), selon lequel l'environnement comporte autant un aspect personnel que consensuel. Malheureusement, la plupart des auteurs ne se sont intéressés qu'à l'un ou à l'autre aspect de l'environnement social de la classe dans l'explication des apprentissages des élèves. Le climat a été ainsi conçu comme une réalité psychologique subjective qui est inhérente soit à la personne (private beta press), soit à l'ensemble des élèves de la classe (consensual beta press). À ce propos, force est de constater qu'il n'existerait pas d'étude comparative des deux aspects du climat de la classe quant à la prédiction de la réussite scolaire des élèves. Ce travail vise à étudier les effets exercés par l'aspect personnel et l'aspect consensuel du climat social de classe sur les performances scolaires des collégiens, afin de déterminer leur rôle respectif dans l'explication de ces dernières. Nous avons eu recours à "l'Échelle de l'environnement social de la classe" (Bennacer, 1991, 2003), qui évalue les dimensions : Chaleur affective et disponibilité des enseignants (domaine des relations interpersonnelles), Engagement et application scolaires (domaine du développement), Organisation ainsi que Réglementation (domaine de structure). Cette échelle est une adaptation française de "Classroom Environement Scale" (CES, Moos, 1987), qui a été largement utilisé par les chercheurs (Baek & Choi, 2002 ; Fry & Coe, 2011). Elle présente l'avantage d'être validée pour mesurer autant l'aspect personnel du climat de la classe, relatif au score de l'élève, que l'aspect consensuel se rapportant à la moyenne de la classe. Les performances scolaires des collégiens sont estimées aussi bien par la note moyenne en français et mathématiques que deux tests pédagogiques : de connaissance du vocabulaire et de closure (ou compréhension française). Les données ont été récoltées auprès de 1158 élèves, qui fréquentent 54 classes de collèges privés et publics, et traitées par le coefficient rBP et l'analyse en communautés. Celle-ci permet de déterminer les effets spécifiques, uniques et communs des deux blocs de variables relatifs à l'un et à l'autre aspect du climat de la classe. Les résultats indiquent que l'aspect consensuel est beaucoup plus déterminant que l'aspect personnel tant de la note scolaire (soit 4.2 % de la variance, contre 2.7 %)que des performances en connaissance du vocabulaire (21.8 %, 9.5 %)et en closure (23.7%, 12.6 %). De plus il apporte, dans l'explication des performances, des contributions supplémentaires largement plus importantes que celles du second aspect.

13052.- Aid to education in fragile states: an unresolved issue.- Poirier T..- Norrag News, N°49, 2013
The analysis of the situation of the fragile states in the last decade vis-à-vis official development assistance to education indicates a current contradiction between the inclusiveness of the EFA goals and the exclusionary nature of the paradigm of aid effectiveness. Today, financial instruments to support the development of education systems are seemingly not yet suited to situations of fragility

13053.- International aid on education in fragile states and armed conflict: what prospects? .- Poirier T..- 12th UKFIET International Conference on Education and Development: "Education and Dévelopment post 2015: reflecting, reviewing and reflecting", Oxford, 10th-12th september 2013.- UKFIET (UK Forum for International Education and Training)
Currently, over a third of children not in school live in countries considered being as fragile or affected by an armed conflict. These countries, which are mainly located in sub-Saharan Africa, will not reach the objectives of Education For All for 2015. This paper covers approaches across comparative education, political science and sociology of organizations. The question is: what prospects for international assistance on education in fragile states and countries affected by armed conflict? Our study explores empirically the conditions of intervention of international aid within the contexts of fragility and armed conflict.
Insofar as investment in education is perceived as a necessary, if not sufficient, to vanquish poverty, the option to stimulate and accelerate the development of education constitutes an opportunity for the international community. Even if it means that the latter also has to exercise some forms of interference. The findings of our empirical analysis (panel data over the period 1999-2010)show, that within fragile states, the emergence of a current contradiction between the inclusive nature of the EFA goals and the exclusionary nature of the paradigms on which foreign aid is based (effectiveness and results). This situation leads us to question the approach of aid which is torn morally between the consequences of individual actions or common actions where the financial criteria and instruments are clearly not adapted to situations of fragility. This paper concludes with some recommendations and perspectives, particularly in the context of the post 2015.

13054.- Official Development Assistance in fragile states: an unresolved issue - Focus on education.- Poirier T..- 2nd Conference "Institutions et Développement", Paris, 27-28 juin 2013.- IRD (Institut de Recherche pour le Développement)DIAL (Développement, Institutions et Mondialisation)
Since the mid 2000s, the theme of "fragile states" became a structuring axis of development policies of most donors. Insofar as investment in education is perceived as a necessary, if not sufficient, to vanquish poverty, the option to stimulate and accelerate the development of education constitutes an opportunity for the international community. Even if it means that the latter also has to exercise some forms of interference. The findings of our empirical analysis show, that within fragile states, the emergence of a current contradiction between the inclusive nature of the EFA goals and the exclusionary nature of the paradigms on which foreign aid is based (effectiveness and results). This situation leads us to question the approach of aid which is torn morally between the consequences of individual actions or common actions where the financial criteria and instruments are clearly not (yet)adapted to situations of fragility.

13055.- L'aide internationale en éducation dans les États fragiles : entre efficacité et justice.- Poirier T..- Colloque ECEF-CIEF, Paris, 25 janvier 2013.- Association ECEF-CIEF (étudiants du Master 2 professionnel d' « Expert et Consultant en Education et Formation », désormais appelé « Coopération Internationale en Education et Formation »)
En affirmant que l'aide internationale n'a aucun effet en matière de croissance dans les environnements politiques ou institutionnels défaillants, les travaux de Burnside et Dollar (1997), ont profondément influencé la réflexion sur l'allocation de l'aide. Les principes de sélectivité et d'allocation optimale de l'aide qui découlent de ces analyses ont en effet inspiré les réformes des politiques d'aide de nombreux bailleurs. Le message peut paraître séduisant : le ciblage des pays pauvres qui mettent en ouvre de bonnes politiques accroît l'efficacité de l'aide. Si pour certains la mobilisation autour des objectifs du millénaire pour le développement (OMD)a permis d'orienter davantage l'attention des acteurs du développement vers les pays les plus pauvres (Dollar et Levin, 2004), l'application stricte du principe de sélectivité, agissant comme une force centrifuge, a exclu du processus d'allocation les pays les moins performants sur le plan politique et économique. En ce sens, la situation particulière des États fragiles concentre depuis le milieu des années 2000 une nouvelle réflexion sur l'efficacité de l'aide. Pays les moins avancés au regard de l'agenda international, ils sont également les plus faibles bénéficiaires de l'aide, puisque ne remplissant pas les conditions de son attribution (Eugène, 2007). L'analyse des flux d'aide entre 1999 et 2010, aussi bien globale qu'au niveau sectoriel, indique une allocation différenciée entre les pays à faible revenu et les États fragiles. En moyenne, les seconds ont reçu deux moins d'aide destinée au développement des secteurs éducatifs que les premiers.

13056.- Les conditions d'achèvement de l'Éducation Pour Tous dans les États fragiles d'Afrique subsaharienne.- Poirier T..- 1st workshop " Politiques publiques internationales dans le secteur de l'éducation", Bordeaux, 11-12 avril 2013.- Sciences-Po BordeauxLAM (Les Afriques dans le Monde)
Depuis le milieu des années 2000, le thème des " États fragiles " est devenu un axe structurant des politiques de développement de la plupart des bailleurs, aussi bien bilatéraux que multilatéraux. Dans la mesure où l'investissement éducatif est perçu comme une condition nécessaire, sinon suffisante, de sortie de la pauvreté et de la fragilité, l'option d'impulser et d'accélérer le développement éducatif s'impose comme un critère d'opportunité pour la communauté internationale, quitte à exercer des formes d'ingérence. Les conclusions de notre analyse empirique montrent, dans la problématique des États fragiles, l'émergence d'une contradiction actuelle entre le caractère inclusif des objectifs de l'Éducation Pour Tous (EPT)et la nature excluante des paradigmes sur lesquels se fondent l'aide extérieure (efficacité et résultats). Cette situation conduit alors à s'interroger sur une approche de l'aide liée à une analyse morale écartelée entre les conséquences des actions individuelles ou communes et dont les critères et instruments financiers ne sont visiblement pas (encore)adaptés aux situations de fragilité.

13057.- Comment utiliser un diaporama pour favoriser les apprentissages des étudiants ?.- Demougeot-Lebel J. ; Lanarès J..- in : La pédagogie de l'enseignement supérieur : repères théoriques et applications pratiques : tome 1 : enseigner au supérieur.- Berthiaume D., ed. ; Rege-Colet N., ed..- Bern : Peter Lang, 345 p. - ISBN 978-3-0343-1462-6

Madame N enseigne dans l’enseignement supérieur depuis de nombreuses années. Elle dirige un laboratoire de recherche dans le domaine de la santé et communique beaucoup lors de colloques. Ses enseignements en master sont directement liés à ses travaux de recherche, aussi elle utilise le plus souvent les mêmes diaporamas pour l’enseignement et pour les communications scientifiques. En prenant connaissance des résultats d’évaluation des enseignements, elle est interloquée par les commentaires des étudiants à propos de ses diaporamas : ils les trouvent brouillons, illisibles et certains demandent même à les supprimer. Cependant Madame N ne voit pas comment elle pourrait présenter ses données scientifiques sans cet outil. Comment peut‐ elle modifier ses diaporamas pour qu’ils soient plus lisibles ? Comment faire pour qu’ils soient utiles aux apprentissages ?

13058.- Rapport sur la mobilité internationale des diplômés de doctorat français.- Giret J.-F., coord. ; Bonnard C. ; Calmand J. ; Souhait M..- Rapport définitif.- APEC (Association pour l'Emploi des Cadres).- Cette recherche coordonnée par l'IREDU a reçu un financement de l'APEC et du Conseil Régional de Bourgogne dans le cadre de son programme PARI. Elle a été réalisée au sein du Centre Associé Régional au Céreq de la région Bourgogne et a bénéficié de collaborations du Département des Entrées et des Evolutions dans la Vie Active du Céreq.
Ce rapport porte sur les facteurs explicatifs de la mobilité internationale de diplômés d'un doctorat en France, à partir de deux enquêtes réalisées en 2011 et 2012 auprès des jeunes docteurs ayant obtenu leur thèse entre 2003 et 2008. Différentes analyses, qualitatives et quantitatives, ont permis d'examiner l'impact des facteurs personnels, professionnels, économiques et scientifiques dans les décisions successives de mobilités après la fin de la thèse. Les résultats montrent que les motivations d'un départ à l'étranger s'expliquent principalement par la difficulté de trouver un emploi sur le marché du travail français. Les choix d'une longue expatriation sont plus éclatés et complexes à démêler. Si les rémunérations y sont en général plus élevées par rapport à ce que pourraient gagner les expatriés en France, elles sont rarement évoquées pour justifier la poursuite de l'expatriation. En revanche, le souhait d'un retour en France s'explique plus souvent par des facteurs personnels et familiaux.

13059.- L'évaluation d'un dispositif innovant devant favoriser la réussite des étudiants.- Perret C. ; Morlaix S..- Bulletin de l'ADMÉE, 2013/3
Dans le cadre d'un appel de l'ADMEE sur le thème : « Innovations en évaluation et évaluations des innovations en éducation », cet article retrace le point de vue des d'acteurs engagés dans l'évaluation d'un dispositif innovant devant favoriser la réussite des étudiants (le Plan Réussite Licence dit PRL)à l'Université de Bourgogne. Ce récit met également en évidence l'évolution de l'évaluation d'un tel programme en mettant l'accent sur les nécessaires ajustements méthodologiques du suivi de ce Plan à l'échelle d'une université

13060.- Les étudiants de la génération Y en formation.- Engels C..- Soins cadres, N°88, novembre 2013
La génération Y suscite débats et questionnements au niveau pédagogique. C'est actuellement celle qui constitue la majorité des étudiants en formation paramédicale. Peu désireuse d'un enseignement dispensant uniquement des savoirs, cette génération demande que le formateur s'adapte aux étudiants pour susciter leur intérêt et donc leur engagement dans la formation. Cela passe par certaines caractéristiques générationnelles, à commencer par la relation entre le formateur et les étudiants mais aussi par le travail en groupe, l'apprentissage par essais-erreurs, ou encore l'utilisation de nouvelles technologies. Ce texte propose un éclairage sur ces différents points pour questionner le formateur dans sa pratique.

13061.- La contribution de l'éducation à la croissance économique du Sénégal.- Sow A., Thèse en sciences économiques
L'objectif du travail est de montrer que l'éducation contribue à la croissance économique, c'est-à-dire qu'il existe un lien entre les variables de l'éducation et la croissance économique au Sénégal. Il existe plusieurs études qui se sont intéressées à la relation entre l'éducation et la croissance économique du point de vue microéconomique, tout comme macroéconomique, tant sur le plan théorique qu'empirique. Les études empiriques qui ont été faites un peu partout à travers le monde, ne s'accordent pas sur le fait que l'éducation a un effet positif sur la croissance économique. Cette ambiguïté nous a amené à participer au débat en testant l'effet et l'efficacité de l'éducation sur la productivité des entreprises sénégalaises. Ces dernières occupent une part importante dans le processus de croissance économique du Sénégal. En effet, les secteurs (primaire, secondaire et tertiaire)dans lesquels les entreprises sont réparties contribuent pour plus de 80 pour cent au produit intérieur brut du Sénégal en 2011. Nous nous démarquons un peu des études empiriques qui ont étudié la relation en partant directement du lien entre éducation (représentée par ces variables quantitatives et qualitatives)et la croissance économique (représentée par le produit intérieur brut). Nous faisons l'hypothèse que si le capital humain influence positivement la productivité des entreprises et s'il est efficace, les gains de productivité en résultant vont à leur tour accroître la croissance économique, toutes choses étant égales par ailleurs. L'utilisation de la méthode des MCO et de l'approche par la frontière stochastique de production, nous a permis de trouver que l'éducation produit un effet positif sur la croissance économique du Sénégal, à travers l'impact positif des niveaux d'études du chef d'entreprise et du salarié sur la productivité. Cela nous a permis d'apporter une réponse à notre question de recherche. Adoptant la méthode d'enveloppement de données (DEA), nous avons trouvé que la plupart des entreprises sénégalaises sont inefficaces en termes d'utilisation du capital humain du travailleur. En effet, dans le secteur traditionnel 3 pour cent sur 259 entreprises sont efficaces, dans le secteur moderne 4,34 pour cent sur 46, dans les services 0,49 pour cent sur 117 et le commerce 0,85 pour cent sur 203.

13062.- Les rythmes prisonniers du temps : Enjeux, constats et perspectives de la réforme.- Suchaut B..- Rencontre territoriale co-organisée par les délégations Bretagne et Pays de la Loire en partenariat avec l'Association Nationale des Directeurs Education des Villes (ANDEV), Nantes, 15 octobre 2013.- ANDEV (Association Nationale des Directeurs Education des Villes)
Cette communication interroge la mise en place de la réforme des rythmes scolaires en France. Ces nouveaux rythmes vont-ils contribuer à donner plus de souplesse au fonctionnement de l'école ou, au contraire, produire des effets non escomptés en enfermant les acteurs dans un cadre plus contraignant ? Le morcellement du temps éducatif avec ses différentes composantes (accueil périscolaire, temps d'enseignement, temps d'activités périscolaires, APC etc.)et la multiplicité des intervenants peut -être perçu comme un risque pour la continuité éducative. Par ailleurs, les intérêts divergents des acteurs et le contexte politique particulier peuvent être considérés comme des obstacles à la généralisation future de la réforme.

13063.- Pour une école qui aime le monde : les leçons d'une comparasion France-Québec (1960-2012).- Meuret D..- Rennes : Presses Universitaires de Rennes, 2013, 207 p.
L'école du Québec aime le monde auquel elle prépare les élèves une société moderne, démocratique, multiculturelle, solidaire. L'école française l'aime beaucoup moins, elle se raidit à beaucoup d'égards contre une modernité jugée menaçante pour ses valeurs. Pourquoi cette différence? Au cours des années soixante, la commission Parent a proposé au Québec un récit global et positif sur l'école et son rôle dans la société moderne. À la même époque, en France, le colloque d'Amiens a proposé un récit moins ample et beaucoup plus ambivalent, même si, dans les deux cas, on réclamait une école moins rigide et plus ouverte. Le premier récit persuadait que les évolutions proposées étaient bonnes, tandis que le second les présentait avec autorité comme nécessaires. Depuis, le gouvernement de l'école en France ne cesse de rejouer l'affrontement de la Réforme et de la Tradition, reste englué dans le modèle que le colloque d'Amiens a échoué à remplacer. D'où des rapports enterrés, des semblants de réforme, des dispositifs implantés puis retirés ou affadis, bref, un mauvais gouvernement, tandis que l'on constate au Québec une action moins contradictoire, moins heurtée, des consultations nombreuses, des évolutions qui ressemblent à des progrès: un bon gouvernement. Cet ouvrage compare d'abord l'évolution de l'état de l'école en France et au Québec depuis 1960 (efficacité, équité, bien être des élèves ... ), puis les deux récits proposés en France et au Québec dans les années soixante. Il compare ensuite le gouvernement de l'école en France et au Québec (l'élaboration des politiques, leur contenu, leur mise en ouvre), reliant la qualité de l'école à la qualité de son gouvernement et celle-ci à la qualité du récit qui la fonde.

13064.- Monitoring of education system and the fifteen ages student achievement: analysis in the English-speaking countries with PISA 2009.- Bellarbre E..- Doctoral Meeting of Monptellier, Montpellier, 13-15 mai 2013.- Université de Montpellier
Education quality in developed countries is not just a question of public expenditure but is also related to educational policies (Hanushek and Woesmann, 2009). The classical economics theories (market competition) and principal-agent problem theory allow us to study agent's behaviors in education (Plassard and Tran, 2011). English-speaking countries have implemented the most advanced forms of control (for instance the NCLB in 2001 in US, and the Education Reform Act in 1988 in UK). Several studies (Hanushek and Link and Woessmann 2011) show that some kinds of institutional policies in education could have an impact on students achievement. However these studies don't consider the historical, social and economics context of different countries (Mons, 2008). Green (2008) argues about a relation between educational system organization and geographical, cultural or linguistic models. That's why this research work aims to compare English-speaking countries (which share a same cultural and historical model) kind of organization about student's skills with PISA 2009. PISA is used to examine school characteristics (accountability, autonomy and school choice) controlling student's characteristics (socio-economical and family background, immigration status .) (OECD and PISA, 2009). Econometrics models like production function in education with fixed and random effects allow us to compare school characteristics effects on student achievement (Woessmann and al., 2007). Classical economics theories and organization economics theories allow us to understand links between the organization of the educational system and students' achievement, taking into account social, historical and cultural context of countries.

13065.- Des enseignants-chercheurs français face aux résultats de l'évaluation de leurs enseignements par les étudiants.- Perret C..- 25ème colloque international de l'ADMÉE-Europe "Evaluation et autoévaluation : quels espaces de formation ?", Fribourg, 9-11 Janvier 2013.- ADMÉE-Europe
Le caractère formatif de l'évaluation des enseignements par les étudiants (EEE) reste à débattre car il est largement dépendant des comportements des enseignants-chercheurs. Bien souvent, les enseignants se contentent de regarder les comptes-rendus relatant les prises de positions des étudiants (Rege Colet
Durand, 2005). Or pour que l'EEE puisse s'inscrire dans une logique de développement professionnel, il est nécessaire que les enseignants accordent du crédit à ses résultats et sachent les interpréter afin qu'elle puisse être envisagée sous l'angle de l'Evaluation-Conseil, qui découle de l'évaluation formative ou « évaluation pour les apprentissages » (Jorro, 2007; Bedin, 2007; Lanares 2009) en offrant d'aller au-delà du constat, en s'engageant dans une pratique réflexive qui s'inscrit sur un continuum allant de la réflexion jusqu'à l'action.
A partir d'une enquête du CIPE de l'université de Bourgogne auprès de plus de 200 enseignants, cet article montre que les résultats de l'EEE ne sont pas ignorés. En précisant qu'une partie non négligeable des enseignants-chercheurs ne savent pas comment introduire les changements qu'ils jugent pourtant nécessaires, nos résultats mettent en débat la question de l'autoévaluation des enseignants universitaires à partir de la lecture des comptes-rendus d'EEE. Ceci souligne la nécessité d'allier évaluation des enseignements et accompagnement des enseignants, rejoignant les analyses actuelles sur le développement professionnel en enseignement rappelant que la réflexivité suppose bien souvent conseils ou accompagnements (Younès, 2009) provenant encore d'un pair ou d'un conseiller pédagogique (Rege Colet, 2009) via des consultations pédagogiques (Clément et al., 2011).

13066.- A New International Database on Education Quality: 1965-2010.- Altinok N. ; Diebolt C. ; Demeulemeester J.L..- Documents de travail de l'IREDU (Les), DT 2013-5, novembre 2013
The aim of this paper is to propose a new database allowing a comparative evaluation of the relative performance of schooling systems around the world. We measure this performance through pupils achievement in standardized tests. We merge all existing regional and international student achievement tests by using a specific methodology. Compared to other existing databases, our approach innovates in several ways, especially by including regional student achievement tests and intertemporal comparable indicators. We provide a dataset of indicators of quality of student achievement (IQSA) for 103 countries/areas in primary education and 111 countries/areas in secondary education between 1965 and 2010.

13067.- Choix d'écoles à Djibouti : une liberté sous contraintes ?.- Solomon Tsehaye R..- Cahiers d'études africaines, LIII (4), n°212, 2013.- Anciennement 12014
Cette recherche, fondée sur une enquête de terrain de deux années, interroge les enjeux actuels de l'école de base à Djibouti, sous ses principales déclinaisons. Situant historiquement l'école primaire (publique et privée catholique) d'inspiration occidentale face à son héritage de la colonisation, elle la confronte anthropologiquement à l'éducation traditionnelle d'une part et la renvoie au contexte de scolarisation orientale (école coranique et madrasa) coexistant d'autre part. Une fois définie la typologie scolaire, les éclairages historiques en terme d'éducation traditionnelle et de colonisation permettent de désigner les formes « d'assignations » d'une école de type française exportée dans une autre aire géographique et culturelle. Associés aux apports théoriques en matière de « rapports à. » et de culture scolaire /familiale, ils rendent possible la réflexion sur les deux politiques éducatives en présence et la nature (philosophique ?) du choix de scolarisation entre les quatre types d'écoles définis. Au-delà des résultats qui pointent une différentiation entre les quatre types d'école étudiés (entre concurrence et complémentarité), ainsi qu'une oscillation des investissements des acteurs entre action et injonction (conséquences de choix ou d'assignations), la démarche compréhensive entreprise introduit un autre regard sur les phénomènes de pénurie des enseignants, de déperdition et d'échec scolaire.

13070.- Les modèles de simulation pour la planification de l'éducation en Afrique subsaharienne : une simplicité appauvrissante et inféconde.- Rasera J.-B..- Revue Tiers-monde, 2013 (à paraitre)
Plus qu'ailleurs, les enjeux de la planification de l'éducation sont importants en Afrique subsaharienne. Les modèles de simulation sont l'outil principal de cette planification. La plupart ont été conçus ou inspirés par la Banque mondiale ou l'Unesco. Or, ces modèles sont trop simples. Cette simplicité est un choix, quoique mal argumenté. L'imprécision qui en résulte est rédhibitoire, mais elle est imperceptible, car la simplicité des modèles les soustrait à l'épreuve des faits. Les modèles de simulation sont ainsi des faux-semblants et les systèmes éducatifs africains souffrent toujours de graves déséquilibres de l'allocation des ressources. La conception de modèles de qualité, conçus dans le souci authentique de guider l'action, est possible et urgente.

13071.- Les choix des équipes pédagogiques pour la réussite des étudiants : un éclairage via la cartographie du plan réussite en licence à l'université de Bourgogne.- Perret C..- Revue internationale de pédagogie de l'enseignement supérieur, N°29-2, 2013
Cet article présente les premiers enseignements sur les actions proposées aux étudiants de licence de l'Université de Bourgogne, suite à l'instauration du Plan Réussite en Licence (PRL) en France. S'appuyant sur un dispositif de suivi, il présente une cartographie des actions choisies par les enseignants de licence pour accompagner leurs étudiants vers la réussite. La cartographie montre comment les enseignants universitaires se sont emparés de ce dispositif. Elle permet également d'appréhender différentes conceptions de la réussite et de l'accompagnement des étudiants qui cohabitent parmi les enseignants-chercheurs.

13072.- De la description des pratiques pédagogiques des enseignants universitaires à la mise à jour de leur variété.- Duguet A..- Colloque doctoral du CREN, Nantes, 28-29 novembre 2013.- CREN (Centre de recherche en éducation)
Dans cet article, nous abordons la question de la nature et de la diversité des pratiques pédagogiques employées par les enseignants exerçant en première année universitaire en cours magistral. A l'appui de données issues de l'observation in situ des pratiques de 49 enseignants des filières Droit, AES, Psychologie, Sociologie et LLCE Anglais, nous montrons que ces pratiques sont multiples et s'appuient majoritairement sur les méthodes dites « traditionnelles », autrement dit centrées sur l'enseignant. Néanmoins, bien que reposant pour la plupart sur le même schéma pédagogique, nous mettons également en lumière une certaine variété de ces pratiques.

13073.- Les pratiques pédagogiques des enseignants universitaires : quelles implications sur la scolarité des étudiants de première année ?.- Duguet A..- 1st international conference on Higher Education mobilities, Grenoble, 19-20 décembre 2013.- HEM (Higher Education and Mobilities)UPMF Grenoble (Université Pierrre Mendès-France)ZRC Rhône-Alpes (Communauté de Recherches Académiques)LSE (Laboratoire des Sciences de l'Éducation)
En France, les enseignants exerçant à l'université ne bénéficient pas tous de la même formation à la pédagogie, celle-ci reposant notamment sur la base du volontariat. Par ailleurs, tous n'ont pas la même conception de l'enseignement. Cette situation conduit à s'interroger quant à la variété des pratiques mises en ouvre par les enseignants et à leur impact sur la scolarité des étudiants de première année universitaire, année où le taux d'échec est le plus important. Aussi ce travail se propose-t-il de présenter dans un premier temps une description des pratiques employées en cours magistral par 49 enseignants issus des filières Droit, Psychologie, AES, LLCE Anglais et Sociologie. Dans un second temps, les pratiques pédagogiques sont envisagées comme facteur explicatif de la performance académique des étudiants, mais aussi de leur comportement en termes de motivation et de manières d'étudier.

13074.- La mobilité internationale des diplômés de doctorat en France.- Bonnard C. ; Calmand J. ; Giret J.-F..- 1st international conference on Higher Education mobilities, Grenoble, 19-20 décembre 2013.- HEM (Higher Education and Mobilities)UPMF Grenoble (Université Pierrre Mendès-France)ZRC Rhône-Alpes (Communauté de Recherches Académiques)LSE (Laboratoire des Sciences de l'Éducation)
Cette communication porte sur les déterminants de la mobilité internationale de 400 jeunes diplômés d'un doctorat en France entre 2003 et 2008, dont la moitié se trouve encore à l'étranger, plus de six ans après l'obtention du doctorat. Sont notamment examinés l'impact des facteurs personnels, professionnels et scientifiques dans les décisions successives de mobilités après la fin de la thèse. Les résultats montrent que les motivations d'un départ à l'étranger s'expliquent principalement par la difficulté de trouver un emploi sur le marché du travail français. Les choix d'une longue expatriation sont plus éclatés et plus complexes à démêler. En revanche, le retour en France après une longue s'explique plus souvent par des facteurs familiaux.

13075.- Pathways to higher education: the aspirations of first and second generation immigrants and the permeability of educational tracks in France, Switzerland and Canada.- Murdoch J. ; Guégnard C. ; Imdorf C. ; Hupka-Brunner S. ; Koomen M. ; Meyer T. ; Kamanzi C..- 1st international conference on Higher Education mobilities, Grenoble, 19-20 décembre 2013.- HEM (Higher Education and Mobilities)UPMF Grenoble (Université Pierrre Mendès-France)ZRC Rhône-Alpes (Communauté de Recherches Académiques)LSE (Laboratoire des Sciences de l'Éducation)

13076.- Pathways to higher education: the aspirations of first and second generation immigrants and the permeability of educational tracks in France, Switzerland and Canada.- Murdoch J. ; Guégnard C. ; Imdorf C. ; Hupka-Brunner S. ; Koomen M. ; Meyer T. ; Kamanzi C..- 2nd International Conference on Transitions in Youth and Young Adulthood Youth and Young Adulthood "Transitions in the 2nd and 3rd decade of life", Bâle, 28-30 novembre 2013.- University of BaselTREE Panel Survey

13077.- The effects of the economic crisis on the school to work transitions of youths in France.- Guégnard C. ; Joseph O. ; Murdoch J..- 21st Annual Workshop of the European Research Network on Transitions in Youth "School-to-Work Transitions in Times of Economic Crisis: Causes, Consequences and Remedies", Berlin, 11-14 septembre 2013.- European Research Network on Transitions in YouthWZB (Wissenschaftszentrum Berlin für Sozialforschung)

13078.- Pathways to higher education in France and Switzerland: the aspirations of first and second generation immigrants and the permeability of educational tracks.- Murdoch J. ; Guégnard C. ; Imdorf C. ; Hupka-Brunner S. ; Koomen M. ; Meyer T..- 26ème conference Consortium of Higher Education Researchers, Lausanne, 9-11 septembre 2013.- CHER (Consortium of Higher Education Researchers)

13079.- Accès des jeunes issus de l'immigration aux études postsecondaires : regards croisés en France et au Canada.- Murdoch J. ; Guégnard C. ; Kamanzi C..- Enseignement supérieur et diversité ethnoculturelle, Québec, 7 mai 2013.- ACFAS (Association canadienne-française pour l'avancement des sciences)
Notre chapitre abordera les poursuites d'études en France des jeunes issus de l'immigration après le diplôme de fin du secondaire (le baccalauréat) : l'accès aux établissements, les types de programmes suivis, puis les cursus dans l'enseignement post-secondaire. Il vise à saisir les facteurs de réussite et d'échec des premières années dans l'enseignement post-secondaire. Les trajectoires seront expliquées en fonction des caractéristiques familiales (origines sociales et migratoires), des caractéristiques des élèves et de leurs parcours scolaires dans le secondaire (âge au début du secondaire, redoublement, programmes suivis, mention au baccalauréat et diplômes obtenus etc.), comme des aspirations des familles (en 1998) et des jeunes (en 2002). Pour mieux comprendre les mécanismes en jeu lors de ces transitions, seront confrontés les voux d'études et les orientations effectives, les motivations et les représentations des études (intérêt, niveau, satisfaction), comme les difficultés rencontrées et les raisons évoquées pour les interruptions ; en distinguant les facteurs qui relèvent de l'absence de motivation, des difficultés scolaires, des choix contrariés ou les problèmes financiers qui peuvent influer sur la réussite ou l'abandon.

13081.- L'éducation physique féminine dans l'Auto. Etude exploratoire autour d'Irène Popard.- Erard C..- Journée d'études " Histoire du quotidien sportif L'Auto (1900-1944) , Dijon, 14 novembre 2013.- Université de Bourgogne

13082.- Idéologie et production de connaissances : le poids de l'inspection.- Alix P. ; Erard C..- Journée d'études P. Arnaud " La diffusion et la production de connaissances en vue de l'épreuve d'histoire du CAPEPS", Lyon, 12 décembre 2013.- Université Claude Bernard

13083.- Acompanhamento de egressos do ensino superior: discussão das metodologias.- Paul J.-J..- Seminário Internacional Democratização do Ensino Superior, Rio de Janeiro, 11 e 12 de novembro de 2013.- Universidade Federal de Rio de Janeiro

Ce texte, destiné à un public brésilien, vise à fournir des outils méthodologiques pour le développement des enquêtes auprès des diplômés des universités brésiliennes. Il évoque tout d’abord l’historique des enquêtes auprès des diplômés de l’enseignement supérieur et présente plus en détail certains systèmes actuels en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne et en Italie. Il étudie les expériences brésiliennes en la matière et propose quelques pistes d’amélioration institutionnelle et méthodologique pour le Brésil.

 

13084.- La cyberviolence entre adolescents en France : premiers résultats d'une enquête quantitative nationale.- Berguer A..- Colloque doctoral du CREN, Nantes, 28-29 novembre 2013.- CREN (Centre de recherche en éducation)
Si les Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC) sont porteuses de nombreuses opportunités que ce soit en termes d'usages éducatifs, de communication, de loisirs ou encore d'activités interactives et créatives, dans le même temps leur utilisation présente certains risques liés aux contenus, aux contacts ou encore aux conduites (Livingstone et Haddon, 2009). Cette communication traite d'un des risques les plus répandus chez les adolescents : la cyberviolence entre pairs. La revue internationale des différents travaux permet de montrer que la question de la définition de la cyberviolence fait débat et que ce manque de consensus entraine un flou sémantique et conceptuel fortement handicapant pour la recherche dans ce domaine (Tokunaga, 2010). Ainsi, si en dépit de la diversité des termes utilisés, le concept de cyberbullying (traduit en français par « cyberharcèlement » et se caractérisant par plusieurs critères dont la répétition et l'intention de l'auteur) semble dominer, nous pouvons voir, à la lecture des différentes enquêtes, que la manière dont il est défini et opérationnalisé peut parfois entrainer d'importantes limites méthodologiques et fortement relativiser les résultats obtenus. Partant de ces constats et d'une réflexion plus globale sur le concept de violence, nous avons choisi d'adopter une position similaire à celle de Debarbieux dans le champ des violences à l'école (Debarbieux, 1999), c'est à dire de privilégier une définition « large » de la cyberviolence. Nous préférons ainsi ne pas réduire la cyberviolence au cyberbullying qui ne constitue, selon nous, qu'une partie de la cyberviolence. Cette position implique de ne pas imposer de définition préconçue aux adolescents interrogés et de considérer comme violence ce qui est perçu comme telle par les victimes et les auteurs (Debarbieux, 1999). D'un point de vue méthodologique, les outils utilisés doivent permettre d'appréhender le phénomène dans toute sa complexité et sa multidimensionnalité (Debarbieux, 2004). Nous ne disposons à l'heure actuelle que de très peu de données quantitatives sur la cyberviolence en France. La mesure et la compréhension de ce phénomène sont pourtant indispensables à la mise en place de mesures de prévention et d'intervention efficaces. Pour pallier ce manque, une enquête nationale de victimation et de violence auto-reportée, à laquelle nous avons contribué, a été menée dans des collèges et lycées de plusieurs académies de France. Nous proposons, dans cette communication, de présenter les premiers résultats issus de cette enquête.

13085.- How similar educational inequalities are constructed in two different systems, France and the U.S.: why they lead to disparate Labor-Market outcomes.- Alba R. ; Silberman R. ; Abdel-Hady D. ; Brinbaum Y. ; Lutz A..- in : The Children of Immigrants at School: A Comparative Look at Integration in the United States and Western Europe.- Alba R., ed. ; Holdaway J., ed. .- New York : NYU Press, 2013, 350 p. - ISBN-13: 978-0814760253

13087.- Les expériences de la discrimination à l'école ? Entre dénonciation du racisme et discours méritocratique .- Brinbaum Y. ; Chauvel S. ; Tenret E..- Migrations Société, Vol. 25, n°147-148

13088.- Inequalities in Education and Employment: Comparing Second Generation Mexicans in the U.S. and North Africans in France .- Brinbaum Y. ; Abdelhady D. ; Lutz A..- Colloque Comparaisons franco-américaines, Paris, 17-18 juin 2013.- Sciences Po/CERIIDHE-CNRSSciences Po.- A paraitre dans une publication collective

13089.- Educational Inequalities and Their Impact on Social Mobility of the second generation: A Comparison of North Africans in France and the Second Generation Mexicans in the US.- Brinbaum Y. ; Abdelhady D. ; Lutz A..- 108th Annual meeting, American Sociological Association "Interrogating inequality. Linking Micro and Macro", New York, 10-13 août 2013.- American Sociological Association
This paper aims to compare the educational outcomes of children of immigrants in France and in the US to understand the educational inequalities and opportunities for social mobility for the second generation in both countries. The comparison is focused on children from two groups: North Africans in France and Mexicans in the US. By using two longitudinal datasets, the French Educational Panel Survey and Add Health, we examine aspirations, expectations and attainment in secondary education in the two contexts. We explore in particular the role of parental education on attainment. We also utilize in-depth interviews to understand their educational experiences and their impact on their perceptions of social mobility.
Immigrant families have high educational aspirations in both contexts. North Africans express however higher aspirations than native French with similar background, while there are no differences between second-generation Mexicans and the Majority group. Second generation children are disadvantaged in school in both countries: they are more likely to drop out and less likely to graduate from high school, but most of the disadvantages are related to their social background. Net of social background, North African second generation are more likely to get the French high school diploma. This success is relative insofar as they receive the technological baccalauréat, which is less valued and provides a less certain route to higher education. This comparison shows some convergence on ethnic inequalities in education, despite institutional differences. However, these differences create different school processes and experiences that lead to different views on social mobility.

13090.- University completion among children of immigrants in seven western countries.- Lutz A. ; Brinbaum Y..- 108th Annual meeting, American Sociological Association "Interrogating inequality. Linking Micro and Macro", New York, 10-13 août 2013.- American Sociological Association
We use probit analysis of national datasets in the United States, Canada, England and Wales, Netherlands, Belgium, and France to examine gross university completion by children of immigrants relative to native majorities and completion net of social origins. This allows us to examine the extent to which children of immigrants and natives face penalties or benefits associated with their ethnic origin in their host countries. Some second-generation groups are more likely to complete tertiary education relative to the native majorities including Chinese, Indians, Black Caribbeans and Black Africans in England and Wales, Chinese and South Asians in Canada, and East Asians and whites in the United States. Children of immigrants in Canada particularly stand out in terms of positive higher education outcomes relative to the majority population. Groups that fare significantly worse than the native majority include Mexicans and Puerto Ricans in the United States, and Moroccans and Turks in Belgium and the Netherlands. Only in a few cases do social class origins explain second-generation disadvantage in university completion. In the case of second-generation Pakistani, Bangladeshi, and whites in England and Portuguese in France we see a net advantage emerge when controlling for social origins indicating that those with similar circumstances to native majorities are more likely to complete university degrees. However, the higher education disadvantage of some ethnic groups cannot be explained by social origins suggesting that these groups face ethnic penalties in the higher education process. The authors discuss the implications of these findings in immigrant receiving societies

13091.- The access to the labour market of the second generation youth in France: an analysis of the channels and networks for getting a job based on the TeO survey.- Brinbaum Y..- Transition from Education to Work Workshop, Neuchâtel, 18 mars 2013.- University of NeuchâtelIMISCOE (International Migration, Integration and Social Cohesion in Europe)

13092.- Le déclassement des jeunes issus de l'immigration sur le marché du travail.- Brinbaum Y. ; Issehnane S..- XXes journées d'étude sur les données longitudinales dans l'analyse du marché du travail, Bordeaux, 25-26 juin 2013.- CEREQ (Centre d'études et de recherche sur les qualifications)

13093.- Over-education of Young People on the French labour market: the case of Second-Generation Immigrants.- Brinbaum Y. ; Issehnane S..- 21st Annual Workshop of the European Research Network on Transitions in Youth "School-to-Work Transitions in Times of Economic Crisis: Causes, Consequences and Remedies", Berlin, 11-14 september 2013.- European Research Network on Transitions in YouthWZB (Wissenschaftszentrum Berlin für Sozialforschung)

13094.- The access to the labour market of the second generation youth in France: An analysis of the channels and networks for getting a job.- Brinbaum Y..- 21st Annual Workshop of the European Research Network on Transitions in Youth "School-to-Work Transitions in Times of Economic Crisis: Causes, Consequences and Remedies", Berlin, 11-14 september 2013.- European Research Network on Transitions in YouthWZB (Wissenschaftszentrum Berlin für Sozialforschung)

13095.- Les modes de recherche et d'accès à l'emploi des jeunes issus de l'immigration : des différences selon l'origine ? Une analyse à partir de l'enquête Teo.- Brinbaum Y..- 5ème congrès de l'Association française de sociologie, Nantes, 2-5 septembre 2013.- AFS (Association Française de Sociologie)

13096.- La perception par les élèves des injustices et discriminations à l'école : contextualisation et définitions.- Brinbaum Y. ; Chauvel S. ; Tenret E..- 5ème congrès de l'Association française de sociologie, Nantes, 2-5 septembre 2013.- AFS (Association Française de Sociologie)

13097.- Evolution de la qualité de l'emploi et déclassement des jeunes issus selon l'origine.- Brinbaum Y. ; Issehnane S..- Groupe d'exploitation Génération à 7 ans, Marseille, 7 novembre 2013.- CEREQ (Centre d'études et de recherches sur les qualifications)

13098.- Inégalités d'éducation et sentiment de discrimination chez les descendants d'immigrés.- Brinbaum Y. ; Primon J.-L..- Discriminations : l'état de la recherche , Paris, 13 décembre 2013.- ARDIS (Alliance de recherche sur les discriminations)Université Paris Est-Marne la Vallée

13099.- Helvétius.- Audidière S..- in : The Encyclopedia of Political Thought.- Gibbons M.T., ed..- New York : Wiley-Blackwell, 8 vol.

Cette notice situe Helvétius et sa philosophie parmi les penseurs, les concepts, et les écoles les plus significatifs de l'histoire de  
la pensée et de la philosophie politiques. Elle appartient à une encyclopédie de 900 entrées (en anglais).

13100.- Helvétius.- Audidière S..- in : Dictionnaire Montesquieu.- Volpilhac-Auger C., dir..- Ouvrage électronique

Cet article fait le point sur la lecture de Montesquieu par Helvétius, et montre en particulier l'usage du concept politique de  
despotisme dans l’analyse du gouvernement de la France, dans l’explication de l’inégalité des esprits et dans la réfutation de  
l’idée d’un despote éclairé. Il analyse ensuite la façon dont les contemporains ont décrit l'articulation des deux oeuvres.

13101.- Capital humain et compétences de base des adultes : production et valorisation.- Branche-Seigeot A., Thèse en sciences économiques
La question des compétences de base est de plus en plus présente dans les préoccupations politiques actuelles au regard des coûts importants engendrés par l'illettrisme et supportés par la société. L'objectif de cette présente thèse est alors d'apporter un nouvel éclairage sur cette thématique dans une approche microéconomique. Elle se compose de deux parties. La première traite de la valorisation des compétences de base sur le marché du travail, à travers les essais 1 et 2, alors que la seconde traite de la production de compétences en français selon l'origine migratoire, à travers les essais 3 et 4. Dans le cadre de la première partie, le premier essai s'intéresse à la question des rendements des compétences de base sur le marché du travail, sous l'angle du déclassement/surclassement professionnel et sous l'angle de la rémunération individuelle. L'hypothèse centrale consiste à supposer que l'éducation, via le diplôme, n'est pas un bon filtre des capacités individuelles. Dès lors les situations de déclassement (surclassement), pour un même niveau de diplôme, peuvent résulter d'un plus faible (fort) niveau de compétences de base et non forcément d'un déséquilibre entre offre et demande de qualifications. De même, si pour un même niveau de diplôme il existe une certaine hétérogénéité des capacités individuelles, nous pouvons penser que l'ajout des scores en compétences de base tend à diminuer le rendement purement scolaire et à améliorer l'explication de la formation des salaires. Notre approche a pour principal avantage de tenir compte d'un éventuel biais de sélection dans l'estimation des équations de gains en appréhendant l'influence exercée par les compétences de base dans l'accès à l'emploi. Le deuxième essai tente quant à lui de mieux comprendre l'impact des compétences de base sur l'accès à l'emploi mais aussi sur la participation au marché du travail et ce, dans un contexte d'enrichissement généralisé du contenu du travail. La prise en compte de ces compétences doit améliorer l'explication des situations occupées à l'égard du marché du travail (emploi, chômage, inactivité), notamment pour des publics déjà fragilisés face à l'emploi. Plus précisément, pour une demande de travail donnée, nous supposons qu'à chaque situation correspond un niveau de compétences de base. La lecture, l'écriture, la compréhension écrite et orale du français étant des compétences de base clés pour l'intégration sociale et professionnelle en France, la deuxième partie s'intéresse à la production de ces compétences auprès des populations d'origine immigrée. En effet, la France possède une longue tradition d'accueil des migrants. Leur place dans la société française et leurs capacités à apprendre le français suscite donc un certain intérêt, qu'ils soient primo-arrivants ou enfants d'immigrés, d'autant que peu de recherches ont été réalisées à ce sujet. Dans le troisième essai, nous cherchons à déterminer dans quelle mesure les caractéristiques liées à l'origine migratoire entrave la production de compétences en français et dans quelle mesure la part des inégalités de scores en français sont attribuables à des différences d'efficacité résultant de la distance linguistique entre la langue maternelle et le français. Le quatrième et dernier essai vise, quant à lui, à déterminer les facteurs susceptibles d'expliquer le niveau de maîtrise en français écrit des primo-arrivants (considérés comme producteurs de leurs propres compétences) en âge de travailler. L'originalité de cet essai réside dans l'estimation d'une frontière stochastique de production afin d'expliquer leurs scores en français écrit et leurs performances productives.

13102.- Participation au marché du travail, employabilité et compétences de base : le cas français.- Branche-Seigeot A..- Économie Appliquée, N°3, 2013

13103.- Essai de mesure de l'efficacité différenciée d'un plan "réussite en licence" selon les acquis initiaux des étudiants.- Perret C. ; Berthaud J. ; Benoist S..- Revue Française de Pédagogie, n°183, avril-mai-juin 2013
Cet article propose une étude exploratoire de l'efficacité du plan "Réussite en licence" (PRL) en 1ère année en fonction du niveau initial des étudiants appréhendé à l'aide de tests de rentrée. L'examen des déterminants de la réussite aux examens du 1er semestre montre des effets positifs et significatifs du dispositif PRL pour les plus faibles, liés au caractère obligatoire du tutorat. Des effets moins positifs sont également avancés, notamment en termes d'abandon. Cette recherche démontre également les limites de l'évaluation du PRL via des taux bruts de réussite en raison des modifications du public étudiant sur une courte période et de la baisse du niveau des étudiants à l'entrée en licence au fil des ans.

13104.- Production of written French skills by first generation immigrants in working age.- Branche-Seigeot A..- 62nd Annual Meeting of the French Economic Association, Aix-en-Provence, June 24-26 2013.- AFSE (Association Française de Science Economique)
This paper aims to identify factors explaining the level of proficiency in written French by immigrants in working age, knowing that few research has been conducted in France on this issue. The originality of this paper is the stochastic production frontier model to explain the scores in written French and the productive performance of immigrants (considered as producers of their own skills). The main results show that mother tongue, age at immigration, social life and mother's diploma are elements which influence the effectiveness of this production. They play a crucial role in the ability of immigrants to use effectively their duration of stay in France and their length of education, considered as the main production factors for new comers to produce skills in the host country's language.

13105.- Le niveau de compétences de base peut-il expliquer le déclassement ou le surclassement sur le marché du travail ? .- Branche-Seigeot A..- Congrès de l'AREF, Montpellier, 27-30 août 2013.- AREF (Actualité de la recherche en éducation et en formation)
Cette communication porte sur le lien entre le déclassement et le surclassement sur le marché du travail et les compétences de base qu'ont pu acquérir les individus au cours de leurs parcours scolaire et professionnel. En observant une certaine hétérogénéité des compétences de base par niveau de diplôme, nous faisons l'hypothèse que ces différences peuvent expliquer les situations de déclassement ou de surclassement. Nos travaux, à partir des données de l'enquête nationale « Information et Vie Quotidienne » (2004), montrent effectivement que les situations de déclassement (surclassement), pour un même niveau de diplôme, peuvent résulter d'un plus faible (fort) niveau de compétences de base, notamment en numératie et dans certains secteurs. Les compétences de base semblent donc être de bons indicateurs de la capacité à être formé dans un emploi et peuvent expliquer la position des individus dans les files d'attente pour accéder aux emplois les plus qualifiés.

13106.- Attractivité des carrières scientifiques et technologiques. Identification des freins et proposition de leviers d'action.- Comité technique multipartite
L'étude menée à l'initiative du Haut Conseil de la Science et de la Technologie sur l'attractivité des carrières scientifiques et technologiques a permis une approche globale de cette question. Les facteurs susceptibles d'avoir un impact significatif sur cette attractivité ont pu être
identifiés, analysés et regroupés dans sept champs d'action qui sont plus ou moins liés les uns aux autres : 1) acquisition des compétences et système éducatif 2) connaissance des métiers et orientation 3) caractéristiques de l'emploi scientifique et technologique 4) perspectives de mobilité des acteurs de la recherche 5) perceptions et représentations sociales des sciences et des technologies 6) pratiques de médiation scientifique et technologique 7) pilotage et suivi des mesures en faveur de l'attractivité des carrières scientifiques et technologiques.

13107.- Economic Returns to Education in France: OLS and Instrumental Variable Estimations.- Bhatti S.H. ; Bourdon J. ; Aslam M..- The Lahore Journal of Economics, Vol.18, n°2

This article estimates the eco omic returns to schooling analyzing other explanatory factors It addresses the issue of endogeneity bias and proposes two new instruments for use in the instrumental variable two-stage least squares technique. Our results show that the proposed instruments are relevant and adequate,based on evidence from the available literature. After using the proposed instruments, we find that the OLS coefficients for schooling are biased downwards. Finally, we choose between the two proposed instruments.

13108.- La Géorgie, un bon élève du Processus de Bologne ?.- Bydanova L. ; Rouet G..- Education comparée. Nouvelle série, Vol. 9, 2013.
Après des réformes radicales des systèmes de recherche et d'enseignement supérieur en Géorgie depuis 2004, l'adhésion en 2005 de ce pays au Processus de Bologne consacre l'ambivalence de la politique suivie d'un rapprochement avec l'Union européenne conjugué avec une alliance avec les USA, dans le contexte d'une économie (toujours) largement dominée par les intérêts russes. Il s'agit dans cet article de mettre en perspective la déclinaison du Processus de Bologne en Géorgie

13109.- Le pilotage par l'Etat de la formation des enseignants du début des années 1990 à nos jours. Les incidences sur le métier de formateur.- Lapostolle G. ; Grisoni P. ; Solomon Tsehaye R..- Phronesis, Vol.2, n°24, 2013.
L'objet de cet article est de questionner, dans une perspective historique, la manière dont l'État a organisé et a fait évoluer la formation des enseignants du début des années 1990 à nos jours. Il s'attache à mettre en lumière les ambitions qui ont présidé aux réformes et tente de montrer la manière dont le métier de formateur d'enseignants s'est constitué et a évolué. Le formateur avait acquis un certain nombre de savoir-faire, et plus généralement une certaine culture, qui pourraient conduire à affirmer qu'un processus de professionnalisation était en cours, et ce jusqu'au milieu des années 2000. Ce processus tendait à rassembler sous une même dénomination, celle de « formateur », des intervenants dans la formation des enseignants, de statuts, d'origines et de compétences diverses. Cette consolidation du métier s'appuyait en partie sur un certain nombre de ruptures, notamment par rapport aux caractéristiques du métier d'enseignant. La masterisation fera voler en éclat ce processus. Il s'agira de tenter d'appréhender les conséquences de cette réforme sur le (s) métier (s) de formateur.

13110.- Des études à l'emploi. Parcours et contraintes des jeunes d'origine immigrée.- Guégnard C..- Inégalités entre jeunes. La jeunesse, les jeunes, Besançon, 26 mars 2013.- Direction régionale de la jeunesse des sports et de la cohésion sociale, INJEP ; Théma
L'itinéraire professionnel des jeunes est influencé par de multiples contraintes qui tiennent à leurs caractéristiques individuelles, à leur cursus scolaire antérieur et aussi à l'espace social et économique dans lequel ils évoluent. Les décalages entre souhaits et orientations dans l'enseignement secondaire, entre candidatures et inscriptions dans les établissements du supérieur, sont plus fréquents chez les jeunes d'origine maghrébine et d'Afrique subsaharienne, et vont avoir des répercussions sur leur réussite scolaire et leur devenir professionnel. Le contexte ne joue pas de la même manière pour les jeunes d'origine immigrée et les Français d'origine. Enfin, à parcours d'études équivalents, les jeunes d'origine magrébine et d'Afrique subsaharienne demeurent surexposés au chômage, reflet d'un autre décalage, et générateur de désillusions

13111.- Les familles immigrées et l'école. À l'encontre des idées reçues.- Brinbaum Y..- Diversité. Ville-École-Intégration , N°174, 2013

13112.- Les effets de la réforme sur le sentiment de professionnalisation des futurs enseignants - Danner M..- Phronesis,  Vol. 2, n°4, 2013
S'inscrivant dans un cadre européen, la formation des enseignants en France fait l'objet, depuis 2005, de réformes profondes dont l'enjeu porte sur un renforcement des compétences professionnelles et un adossement des savoirs enseignés à la recherche. Partant de données longitudinales recueillies auprès de 3 générations d'étudiants inscrits dans le nouveau master « enseigner, éduquer, apprendre » ouvert à l'université de Bourgogne en 2010, cette recherche met en lumière la façon dont les étudiants se destinant au professorat des écoles perçoivent la qualité de leur professionnalisation. Malgré le sentiment de ne pas être suffisamment préparés pour l'exercice de leur métier, le discours des étudiants révèle une appropriation des logiques institutionnelles de professionnalisation. Dans le contexte actuel de création des ESPE, ce discours paradoxal invite à s'interroger sur la capacité de l'institution à rendre lisible ses processus de formation face à des publics qui restent déterminés par un idéal vocationnel.

13113.- Du bon usage de la notion de professionnalisation.  Entre modèle de formation, élaborations des politiques et attentes des acteurs ; quelles convergences ?.- Lapostolle G..- Phronesis, Vol. 2, n° 4, 2013
Depuis les années 1980, un mouvement de « professionnalisation », qui trouve ses origines aux États-Unis, gagne de nombreux États dans lesquels les politiques de massification engagées dans les années 1950, semblent marquer le pas (Tardif, 2010). La notion de « professionnalisation » va alors s'imposer dans l'univers de la formation des enseignants, mais aussi dans de nombreuses formations de professionnels dont la mission est plus généralement d'ordre relationnel. Cependant, derrière cette grande tendance qui pourrait laisser envisager une certaine uniformité des évolutions des systèmes de formation, se cachent des réalités bien souvent diverses. Selon les contextes dans lesquels elle est évoquée et selon les acteurs qui s'y réfèrent, le sens qu'elle peut prendre, les mises en oeuvre dont elle peut faire l'objet, montrent les usages différents qui peuvent résulter des politiques élaborées et conduites en son nom.
Non disponible

13114.- La création des Écoles supérieures du professorat et de l'éducation s'inscrit-elle dans un modèle supranational de professionnalisation des enseignants ?.- Lapostolle G..- Tréma, N°40, 2013
À partir des années 1980, la formation des enseignants connaîtra dans de nombreux États de profonds bouleversements. La France n'échappera pas à ce mouvement de « professionnalisation » et comme chacun de ces États, elle le « traduira » à sa manière. Cette originalité s'est manifestée par la création des IUFM (Instituts universitaires de formation des maîtres) au début des années 1990. Elle s'est également manifestée, jusqu'à la réforme dite de « masterisation », par le fait de prendre en compte de manière singulière la posture des enseignants en formation, notamment le processus de déscolarisation qui accompagne leur professionnalisation. Or il semble que ni la réforme de la masterisation au tournant des années 2009-2010, ni la création des ESPE (Écoles supérieures du professorat et de l'éducation), à la rentrée 2013, n'ont intégré cette expérience acquise au sein des IUFM. Tout semble s'être passé comme si la volonté de faire converger la formation vers un modèle supra national, dont on ne retenait que les grandes tendances, tout en prétendant « faire du neuf », avait conduit les décideurs politiques à « faire table rase » de l'expérience acquise dans les IUFM.

13115.- Transition professionnelle et emploi des descendants d'immigrés en France.- Brinbaum Y. ; Primon J.-L..- Revue européenne des sciences sociales, Vol. 51, n°1, 2013
L'article traite de la question de la transition de l'éducation à l'emploi et de la situation sur le marché du travail français des descendants d'immigrés âgés de 18 à 35 ans. Avec pour références le modèle théorique de l'assimilation segmentée et les recherches qui mettent l'accent sur les discriminations à l'embauche en fonction de l'origine migratoire de certaines catégories de population, l'étude revient sur le comportement d'activité, l'accès à l'emploi, le chômage et les formes d'emploi des descendants d'immigrés en exploitant les données d'une grande enquête statistique de population spécialement conçue pour connaître les immigrés et les descendants d'immigrés : l'enquête « Trajectoires et Origines » (TeO, INED / INSEE, 2008). Les résultats confirment la pénalisation socio-économique des descendants des immigrations nord-africaines et subsahariennes et la segmentation des destins socio-professionnels, mais montre aussi le caractère sexué des divisions à l'intérieur des groupes de population.

13116.- Parcours scolaires et sentiment d'injustice et de discrimination chez les descendants d'immigrés.- Brinbaum Y. ; Primon J.-L..- Économie et statistique, N° 464-465-466, 2013
Les inégalités d'éducation et le sentiment d'injustice et de discrimination à l'école (dans les domaines de l'orientation, de la notation, de la discipline ou des sanctions et dans les interactions verbales) sont mis en relation avec l'origine migratoire. L'étude des parcours scolaires révèle que plusieurs groupes de descendants d'immigrés (Algérie, Turquie, Maroc ou Tunisie, Afrique sahélienne ou Afrique centrale et guinéenne) sont surreprésentés parmi les non-diplômés du second cycle de l'enseignement secondaire et sous représentés parmi les titulaires du baccalauréat. Ces inégalités s'effacent pour la plupart des groupes - lorsque la position sociale et le niveau scolaire des parents sont pris en compte. En termes de perception des quatre dimensions étudiées, l'orientation scolaire est l'aspect le plus souvent perçu comme injuste par les descendants d'immigrés (15 pour cent). Sans  être une expérience généralisée, l'orientation est en effet ressentie comme une injustice par un descendant d'immigrés algériens sur cinq. Cette proportion est de un sur quatre parmi les descendants d'immigrés de Turquie, du Maroc ou de Tunisie et d'Afrique centrale. Cette dimension est en revanche peu citée par les descendants d'immigrés européens ou d'Asie du Sud Est. Les injustices scolaires sont fréquemment attribuées à des motifs discriminatoires à  caractère ethnoracial : parmi ceux qui déclarent des injustices, 58 pour cent des descendants l'associent à leur origine ou à leur nationalité, 13 pour cent à leur couleur de peau ; les deux tiers des descendants d'immigrés nord africains citent l'origine ou la nationalité (65 pour cent parmi ceux de Turquie) ; la couleur est signalée par 56 pour cent des descendants d'immigrés  des pays d'Afrique subsaharienne. La confiance dans le système scolaire reste cependant élevée dans l'ensemble de la population (87 pour cent) comme chez les descendants d'immigrés (86 pour cent), même si elle s'affaiblit dans les groupes où la discrimination est la plus fortement ressentie.

13117.- Les parents et l'école au Québec et en France.- Meuret D..- in : L'état des relations école/parents : "entre méfiance, défiance et bienveillance". Une enquête quantitative auprès des directeurs d'école maternelle et élémentaire.- Fotinos G..- CASDEN.- Ce travail est une participation au rapport de Georges Fotinos : "L'état des relations école/parents : "entre méfiance, défiance et bienveillance" "
Cet article retrace brièvement l'histoire de la place des parents dans l'école en France et au Québec puis compare la situation actuelle dans les deux pays, avant de voir dans quelle mesure les récits sur l'école dominant dans chaque pays concourent à l'expliquer.

13118.- L'école, une utopie à reconstruire (Regards croisés sur l'économie, n° 12).- Duru-Bellat M..- Revue française de pédagogie, N° 183, 2013

13119.- De la double réussite sportive et scolaire à l'enseignement de l'EPS : cas des normalien-nes.- Erard C. ; Louveau C..- Séminaire "Structuration des marchés sportifs", Lille, 7 octobre 2013.- Maison des Sciences de l'Homme de Lille

13120.- Des recommandations chiffrées pour une politique néolibérale .- Solaux G..- L'humanité, 1er juillet 2013

13121.- Combattre les inégalités sociales.- Solaux G..- L'humanité, 5 décembre 2013

13122.- Qui dit financement public de la recherche ne dit pas financement de la recherche publique..- Solaux G..- Médiapart, 14 juin 2013

13123.- Le travail, les retraites et la consommation .- Solaux G..- L'humanité, 17 septembre 2013

13124.- Inégalités sociales à l'école : du constat aux politiques.- Duru-Bellat M..- in : Le système éducatif en France (4ème édition).- Szymankiewicz C., dir..- Paris : la documentation française, 2013

13125.- L'approche par compétences dans les pays en développement : quels effets des réformes curiculaires en Afrique Subsaharienne ?.- Edang N Nang, Thèse en sciences de l'éducation.- Thèse en sciences de l'éducation soutenue le 17 décembre 2013
Depuis des décennies, toutes les analyses convergent vers l'idée d'une relative inefficacité des systèmes éducatifs d'Afrique subsaharienne. Décrochage, redoublements, effectifs pléthoriques, faible qualité des acquis d'élèves, insuffisance et obsolescence des structures d'accueil, du matériel didactique et des enseignants, dont parfois les niveaux et qualité de formation restent quelque peu incertains, inadaptation des programmes d'enseignement. Bref, tels sont quelques uns des maux qui minent lesdits systèmes et confirment les constats établis par de nombreux rapports.
Face à ce constat de faiblesse, les autorités éducatives, soutenues par l'aide internationale se sont mobilisées dans plusieurs pays en vue d'améliorer leurs systèmes respectifs aux plans qualitatif, quantitatif mais aussi d'équité car, il ne faut pas l'oublier, dans ces systèmes, le dimorphisme structurel et contextuel les rend fortement inégalitaires. Devant cette crise, l'une des solutions entrevues, avec effets à court et moyen terme, a consisté à revoir fondamentalement les programmes d'enseignement. Dans ce contexte, l'approche par les compétences qui constitue l'une des grandes évolutions de la recherche éducative de ces trois dernières décennies, a été retenue comme plus apte à répondre aux besoins éducatifs fondamentaux des populations scolarisées.
Pour en cerner les contours et en apprécier le bienfondé, une analyse objective des résultats desdites réformes, dont certaines ont débuté depuis 1998 était nécessaire. Ainsi, cette recherche a pour objectif d'évaluer aussi bien la pertinence que le niveau d'efficacité des réformes curriculaires mises en oeuvre dans trois pays d'Afrique francophone à savoir : le Bénin, le Gabon et Madagascar. Prenant appui sur les données issues du programme d'analyse des systèmes éducatifs d'Afrique francophone (PASEC) ainsi qu'une enquête ad hoc menée au Gabon, l'étude tente de cerner les déterminants de l'efficacité éducative à partir de l'analyse comparative des performances et d'une étude séquentielle des pratiques d'enseignement. Si les résultats ressortent des transformations réelles du point de vue des pratiques pédagogiques, les indicateurs de performances scolaires restent quant à eux assez décevants. Pour autant, avec les mesures d'accompagnement d'envergure qu'ont initiées les autorités éducatives de certains pays, on peut s'attendre à de bien meilleurs résultats dans le temps.

13126.- Une philosophie 'conciliante, paisible et secrète' ? L'article Leibnitzianisme de Diderot et l'Éloge de M. Leibnitz de Fontenelle.- Audidière S..- Leibniz et Diderot, Ottawa (Canada), 18-20 juin 2013.- Université d'OttawaUniversité de MontréalUniversité Lille III CERPHI

13127.- La réception de Hobbes chez les matérialistes français.- Audidière S..- Hobbes et le matérialisme, Lyon, 27-29 mars 2013.- Groupe HobbesÉcole Normale Supérieure de Lyon

13128.- De la nature (et) de l'amour chez Fontenelle.- Audidière S..- Moralistes classiques, Paris, 20 décembre 2013.- Paris-Sorbonne

13129.- Peut-on penser librement ? Histoire naturelle et histoire matérielle de l'esprit humain chez Fontenelle.- Audidière S..- "Matière et nécessité" : 4e journées d'études du département de philosophie de Nantes, La Baule, 10-13 septembre 2013

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur TwitteruB link, le réseau social de l'université

Pour tous renseignements

Vous pouvez contacter Bertille Theurel, documentaliste

  • par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • par téléphone 03-80-39-54-59
Université de Bourgogne