Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeau-labo_iredu

Institut de Recherche sur l'Éducation : Sociologie et Économie de l'Éducation

Liste des Publications 2014

14001.- La gestion des conflits culturels inhérents au choix éducatif à Djibouti. Entre dénégation, défense et interculturation.- Solomon Tsehaye R..- Education et Sociétés, n° 2014/1, n° 33

Les relations d’interaction établies entre l’éducation formelle et l’éducation non formelle à Djibouti sont questionnées pour quatre types d’établissements : école publique, école privée catholique, école coranique et madrasa. Une première étude des assignations afférentes à ces modes éducatifs souligne la hiérarchisation des savoirs en place. Les discours des principaux acteurs (enseignants, parents, directeurs d’établissements, élèves et jeunes déscolarisés) sont ensuite analysés en se centrant sur les facteurs qui influencent le choix éducatif des familles. L’approche pluridisciplinaire de la confrontation de ces discours de vérité a mobilisé le courant des économies de la grandeur, les grilles conceptuelles de l’ethnopsychanalyse, la psychologie des contacts de cultures. Elle montre les processus de justification de la distance ou de la proximité culturelle entre les discours de vérité. Elle met en évidence les stratégies de gestion d’injonctions paradoxales qu’implique la cohabitation entre le dogme primant dans la société et la liberté de conscience prônée à l’école séculière.

14002.- Formal and non-Formal education in Djibouti.- Solomon Tsehaye R..- in : Education in Eastern and Central Africa.- Wolhuter C., dir..- London : Bloomsbury Publishing, 480 p. - ISBN-13: 978-1472505415

14003.- Les docteurs et l'expatriation.- Giret J.-F..- Etudes de l'emploi cadre (Les), n°2014-01, janvier 2014.- Jeunes et entreprises. Vraies attentes et/ou faux débats, Paris, 19 décembre 2012.- APEC
Cette communication à une Journée d'Etudes de l'APEC présente les premiers résultats d'une recherche réalisée par l'IREDU sur la mobilité internationale des jeunes diplômés de doctorat.
L'accent est mis sur la problématique de la recherche, sur les résultats d'une enquête  qualitative auprès d'une douzaine de docteurs français travaillant dans un pays étranger puis sur les premiers résultats d'une enquête quantitative. Les résultats soulignent notamment l'importance des difficultés d'accès à l'emploi en France dans les motivations qui ont conduit les jeunes docteurs à quitter la France.

14004.- La mobilité internationale des diplômés de doctorat français : caractéristiques et déterminants.- Giret J.-F., coord. ; Bonnard C. ; Calmand J. ; Souhait M..- Les études de l'emploi cadre, n° 2014-38, avril 2014.- APEC.- ISBN 978-2-7336-0735-0. Partenariat de recherche entre l'APEC et l'IREDU
Ce rapport porte sur les facteurs explicatifs de la mobilité internationale de diplômés d'un doctorat en France, à partir de deux enquêtes réalisées en 2011 et 2012 auprès des jeunes docteurs ayant obtenu leur thèse entre 2003 et 2008. Différentes analyses, qualitatives et quantitatives, ont permis d'examiner l'impact des facteurs personnels, professionnels, économiques et scientifiques dans les décisions successives de mobilités après la fin de la thèse.Les résultats montrent que les motivations d'un départ à l'étranger s'expliquent principalement par la difficulté de trouver un emploi sur le marché du travail français. Les choix d'une longue expatriation sont plus éclatés et complexes à démêler. Si les rémunérations sont en général plus élevées dans les pays d'installation par rapport à ce que pourraient gagner les expatriés en France, elles sont rarement évoquées pour justifier la poursuite de l'expatriation. En revanche, le souhait d'un retour en France s'explique plus souvent par des facteurs personnels et familiaux.

14005.- Évaluer la qualité d'une formation à l'aune des représentations estudiantines.- Danner M. ; Genelot S..- in : Cultures de l'évaluation et dérives évaluatives.- Groux D., dir. ; Maubant P., dir. ; Roger L., dir..- L'Harmattan, 294 p.
Les pratiques qui consistent à interroger les bénéficiaires d'une formation pour en évaluer la qualité et impulser, par la prise en compte des opinions estudiantines, une dynamique de changement au sein des équipes pédagogiques tendent à s'imposer désormais dans l'enseignement supérieur, notamment au travers des exigences formulées par l'AERES. Prenant appui sur la formation des enseignants, cette recherche s'intéresse plus particulièrement au sentiment de professionnalisation des étudiants, pour questionner la validité scientifique des évaluations internes partant du point de vue de l'usager et montre les limites de leur exploitation dans le cadre d'évaluations externes visant à apprécier la capacité des institutions à assurer les missions de formation qui leur sont confiées.

14006.- Sept minutes pour apprendre à lire : à la recherche du temps perdu.- Bougnères A. ; Bouguen A. ; Suchaut B.
Ce document se base sur l'analyse des données collectées dans le cadre d'un stage d'été destiné à des élèves de grande section de maternelle dotés de compétences orales très faibles sur le plan de la conscience phonologique. Le dispositif permet d'organiser l'enseignement en petits groupes d'environ cinq élèves, de niveaux homogènes et dont la composition peut évoluer au fil du temps selon les rythmes d'apprentissage individuels. Par ailleurs, le programme dont bénéficient les élèves tient compte des apports récents de la recherche internationale sur l'apprentissage de la lecture. La question de l'utilisation du temps d'enseignement est au centre de la problématique et les analyses montrent que les besoins en temps d'apprentissage des élèves les plus faibles ne peuvent être satisfaits dans le cadre ordinaire de la classe. En effet, le volume de temps disponible aux apprentissages, principalement celui pendant lequel l'élève est engagé sur la tâche est largement insuffisant pour permettre d'aborder l'apprentissage de la lecture dans de bonnes conditions pour tous les écoliers. En matière de politique éducative, les résultats encouragent à développer, dans les écoles, des pratiques visant à optimiser au mieux le temps d'apprentissage des élèves, cela s'avère un moyen pertinent pour lutter efficacement contre la difficulté scolaire précoce.

14007.- L'équité : un fil rouge des politiques éducatives nationales.- Mingat A. ; Ndem F..- Documents de travail de l'IREDU (Les), DT 2014-1, avril 2014
Ce texte se propose de balayer les dimensions les plus significatives qui devraient contribuer à documenter, dans un échantillon de pays, les questions d'équité et de droit de l'enfant à aller à l'école, à y rester un temps suffisant en recevant des services éducatifs appropriés pour assurer à tous une entrée dans la vie adulte avec un bagage minimum qui leur donne une chance d'avoir une vie économique et sociale convenable. Au-delà des constats quantitatifs, ce parcours analytique a identifié les connexions avec les diverses politiques éducatives (actives ou par défaut) qui sont prises dans un système national d'éducation. De façon complémentaire, ces analyses, dans la mesure où elles permettent une meilleure compréhension de la situation et de pointer les points qui font difficulté dans les différents pays de l'échantillon envisagé, peuvent aussi identifier des chemins pour l'action.

14008.- L'allocation de l'aide internationale en éducation dans les Etats fragiles: réconcilier les objectifs d'efficacité économique et de justice sociale ?.- Poirier T..- Les Cahiers de la Recherche sur l'Education et les Savoirs, N°13, 2014
En 2005, le terme d'Etat fragile a été adopté comme concept opérationnel par la plupart des bailleurs. Près de dix ans après, l'intense débat engagé sur l'agenda international en éducation post-2015 indique que la problématique autour de ces pays considérés comme fragiles apparaît comme non résolue. Si l'accès à l'éducation de base peut être considéré comme un "bien premier", l'allocation de l'aide internationale est légitimée, depuis le début des années 2000, par son efficacité. S'appuyant sur un ensemble de pays subsahariens fragiles et non fragiles, notre analyse empirique souligne l'émergence d'une contradiction actuelle entre le caractère inclusif des objectifs de l'Éducation Pour Tous et la nature excluante des paradigmes sur lesquels se fondent l'aide extérieure (efficacité et résultats). L'échec de la plupart des pays fragiles à réaliser la scolarisation primaire universelle conduit à s'interroger sur une approche de l'aide par trop conséquentialiste et dont les instruments financiers ne sont visiblement pas (encore) adaptés aux situations de fragilité.

14009.- Retour d'expérience d'une première évaluation du Plan Réussite en Licence à l'Université de Bourgogne : les leçons d'un difficile recueil des points de vue enseignants et étudiants.- Perret C..- La Revue internationale de pédagogie de l'enseignement supérieur (RIPES), Vol. 30 n°2, 2014.- ISSN électronique 2076-8427
Cet article présente les différents enseignements que l'on peut tirer d'un suivi à caractère administratif du plan réussite en licence (PRL) qui a proposé de nouvelles formes d'accompagnement vers la réussite des étudiants dans les universités françaises à partir de 2007. Il analyse les points de vue des enseignants et des étudiants impliqués dans les dispositifs d'aide et de soutien proposés aux étudiants suite à l'instauration nationale de ce plan. L'étude de l'expérience de l'Université de Bourgogne, dont l'évaluation des dispositifs d'aide et de soutien aux étudiants a été pilotée par le Centre d'innovation pédagogique et d'évaluation (CIPE), montre la prégnance des perceptions enseignantes au détriment des avis des étudiants, soulignant ainsi nombre de limites du suivi administratif, organisé dans un but initial de régulation, ces limites étant notamment liées aux problèmes de partialité et de validité des informations disponibles dans les dossiers administratifs. Il souligne aussi les difficultés à donner des conclusions globales sur ce plan et ses différents dispositifs au niveau de l'établissement, compte tenu de la variété des points positifs et négatifs selon les actions et les filières. Mais encore, il témoigne que l'éventuel succès des dispositifs de soutien et d'accompagnement des étudiants est rarement envisagé au regard de la réussite des étudiants alors qu'il s'agit de l'objectif premier du PRL, ces dispositifs étant plus évalués d'un point de vue organisationnel par les enseignants-chercheurs. S'il ressort que les nouvelles tâches liées aux actions nouvelles faites pour les étudiants sont progressivement intégrées par ces enseignants-chercheurs, ces derniers pointent les difficultés auxquelles ils peuvent se heurter et ils s'interrogèrent surtout sur la manière dont ils peuvent gérer la faible participation des étudiants aux dispositifs de soutien.

14010.- Proposer des révisions intersessions aux étudiants de première année : quelles
relations avec la réussite aux examens ? .- Perret C. ; Berthaud J. ; Pichon L..- Les sciences de l'éducation - Pour l'Ère nouvelle, Vol. 47, n° 1. 2014
Cet article examine un programme de révisions proposé aux étudiants en échec entre les différentes sessions d'examens dans le cadre du plan Réussite en Licence en 1re année à l'Université de Bourgogne, tant du point de vue de la participation étudiante que de ses liens avec la réussite aux examens. La faible participation des étudiants n'est pas associée à des profils d'étudiants singuliers. L'examen du devenir des étudiants montre que la participation à des révisions intersessions s'accompagne d'une diminution des risques d'abandon lors de la seconde session d'examens, d'une amélioration de la réussite mais seulement en ce qui concerne les examens du second semestre et suggère également l'existence d'effets à moyen terme pour les étudiants redoublants. Par ailleurs, des effets différenciés transparaissent selon les profils des étudiants : les filles, les bacheliers scientifiques et les étudiants ayant déjà une expérience universitaire tirent davantage profit de ce programme que les autres.

14011.- Pathways to higher education in France and Switzerland: Do vocational tracks facilitate access to higher education for immigrant students?.- Murdoch J. ; Guégnard C. ; Koomen M. ; Imdorf C. ; Hupka-Brunner S..- in : Higher Education in Societies. A Multi Scale perspective.- Goastellec G., ed. ; Picard F., ed..- Sense Publishers, 2014, 224 p.
The purpose of this study is to determine which educational pathways immigrant students use to access higher education, by contrasting the recent "vocationalisation of the academic route" to HE in France with the traditionally high level of enrolment in vocational programmes in Switzerland. For example, while students can access HE through the vocational path in France, such is not the case in Switzerland. Using data of two youth cohorts, the study identified some factors (country of origin, academic performance in secondary school, student aspirations and different socioeconomic variables) likely to impact access to HE for immigrant students.

14012.- Educational intentions, cognitive skills and earnings expectations of French undergraduates.- Bonnard C. ; Giret J.-F. ; Lambert - Le Mener M..- Applied Economics Letter, A paraitre
This article aims to study the earnings expectations of first-year students at a French university. Our findings highlight the importance of the environment in which students make their choices about education. Expected earnings are proportionally higher when their parents seem to be involved in the careers guidance, taking into account the effect of parental socio-economic status. The positive opinion of parents about the orientation or the connection between the discipline and the father's occupation are generally associated with higher earnings. In addition, our results show a strong  impact of cognitive variables which are far more significant than variables relating to past educational performances.

14013.- Vocational bachelor graduates in France: labour market integration and social mobility.- Calmand J. ; Giret J.-F. ; Guégnard C..- International Journal of Manpower, Vol. 35, n°4, 2014
In France, the vocationalisation of the higher education at the university have resulted in increasing numbers of graduates and created new opportunities. The influx of these vocational Bachelor graduates on the labour market raises the issue of their professional prospects amid changing economic and social circumstances. This communication will focus on the labour market transition of the vocational Bachelor graduates in a period of economic crisis, especially on the social benefit of this diploma in France: What were the impacts of changing economical conditions and influx of vocational Bachelor graduates on their transition and on their chance for an upward social mobility?

14014.- Does Student employment really impact academic achievement ? The case of France.- Giret J.-F. ; Body K. M.-D. ; Bonnal L..- Applied Economics , Vol. 46, n°25, 2014
Student employment is usually thought to curb academic achievement. Our research relating to a survey at a French university in 2012 emphasizes the significance of the intensity of student working hours. Allowance for the endogeneity of student employment reinforces the negative effects, particularly for young people working more than 16 hours a week. However, the academic achievement of those working fewer than 8 hours per week seems unaffected. The type of employment also affects the chances of success: students with public sector jobs appear to be less prone to failure, possibly because of more flexible working hours.

14015.- Les jeunes d'origine maghrébine en France et l'enseignement postsecondaire.- Murdoch J. ; Guégnard C..- in : Intégration des familles d'origine immigrante : les enjeux sociosanitaires et scolaires.- Kanouté F., ed. ; Lafortune G., ed..- Montréal : Presses de l'Université de Montréal, 2014, 224 p.
L'éducation demeure la principale voie d'intégration sociale notamment pour les descendants des familles immigrées. Les jeunes d'origine maghrébine ont-ils les mêmes aspirations et les mêmes perspectives d'accéder aux études postsecondaires que les autres jeunes en France ? Dans quelle mesure les bacheliers accèdent-ils à la filière de leur choix ?

14016.- La performance des collégiens estimée par les évaluations scolaire et pédagogique : test d'un modèle sur ses déterminants socio-écologiques relatifs à la classe.- Bennacer H..- Journal des sciences, N°13, 2014
Dans le cadre de notre applicabilité et développement en France de "la psychologie des environnements sociaux de la classe", nous étudions les effets des caractéristiques socio-écologiques de la classe sur la performance scolaire de cette dernière (N = 51 classes), A l'aide de l'analyse en pistes causales, nous aboutissons à un modèle structural qui démontre que les dimensions du climat social de la classe jouent un rôle intermédiaire dans le mécanisme d'influence à la fois comme variables dépendantes des caractéristiques physico-environnementales et variables explicatives de la performance scolaire. Les résultats indiquent des différences, selon les dimensions du  climat social de la classe, entre l'évaluation scolaire (des professeurs) et l'évaluation pédagogique (par les tests). Les classes orientées vers la réglementation et/ou l'implication scolaires se voient surévaluées par les professeurs, à l'encontre des classes caractérisées par la chaleur affective et la disponibilité des enseignants. Ce travail permet de tirer quelques implications pratiques, pour l'optimisation des conditions psychosociales de la classe et de la performance scolaire.

14017.- Teachers in secondary schools: evidence from TALIS 2013.- Micklewright J. ; Jerrim J.
 ; Vignoles A. ; Jenkins A. ; Allen R. ; Ilie S. ; Bellarbre E. ; Barrera F. ; Hein C..- Research report. June 2014.- Department of education. England
The Teaching and Learning International Survey (TALIS), led by the Organisation for Economic Cooperation and Development (OECD), provides new information on the views and practices of lower secondary teachers and their headteachers and on how these vary across countries. England participated in TALIS for the first time in 2013 the only part of the UK to do so. The survey included over 30 other countries or parts of countries.This national report for England is published simultaneously with the OECD's first international report on TALIS 2013. It complements the OECD's report by (i)providing a more focused comparison of England with other countries and (ii) analysing differences within England across school and teacher characteristics. International comparisons of England made in the national report include contrasts with a group of nine countries or parts of countries with high performing educational systems: Japan, Korea, Singapore, Finland, Estonia, The Netherlands, Flanders (Belgium), Alberta (Canada) and Australia. The report reveals that teacher views and practices often vary widely among these high performers. Analysis of differences within England is enhanced by using the answers to additional TALIS questions not asked in other countries and by linking the survey data to contextual information for each school such as its Ofsted rating and the percentage of pupils receiving free school meals.

14018.- Pathways enabling educational success for vulnerable immigrants in Switzerland, Canada and FranceParcours d'études favorisant l'accès à l'enseignement supérieur des jeunes d'origine immigrée en Suisse, France et au Canada.- Imdorf C. ; Koomen M. ; Meyer T. ; Kamanzi C. ; Murdoch J. ; Guégnard C..- Relief (Echanges du Céreq), N°48, juin 2014.- Réussite scolaire, réussite professionnelle, l'apport des données longitudinales. XXIèmes journées d'étude sur les données longitudinales dans l'analyse du marché du travail, Dijon, 19-20 juin 2014.- CEREQ (Centre d'études et de recherche sur les qualifications)IREDU (Institut de Recherche en éducation)Université de Bourgogne
Les politiques éducatives des dernières décennies ont favorisé les poursuites d'études des élèves jusqu'aux niveaux postsecondaires. Ces politiques devraient contribuer à réduire certaines inégalités connues dans le système éducatif en améliorant la réussite scolaire des groupes défavorisés ou vulnérables tels les enfants d'origine immigrée ou de milieu social modeste. Dans cet article, nous cherchons à préciser non seulement si, mais aussi comment les parcours scolaires, permettent l'accès à l'enseignement supérieur des jeunes d'origine immigrée, en mobilisant trois enquêtes longitudinales. Quels sont leurs parcours ou cursus pour continuer des études supérieures ? Ces jeunes ont-ils les mêmes chances d'accès à l'enseignement supérieur dans les trois pays ?

14019.- Les parcours de double réussite (sportive et scolaire) de normaliennes : entre "déclassement" et retour sur probabilité.- Erard C. ; Louveau C..- Relief (Echanges du Céreq), N°48, juin 2014.- Réussite scolaire, réussite professionnelle, l'apport des données longitudinales. XXIèmes journées d'étude sur les données longitudinales dans l'analyse du marché du travail, Dijon, 19-20 juin 2014.- CEREQ (Centre d'études et de recherche sur les qualifications)IREDU (Institut de Recherche en éducation)Université de Bourgogne
Dans cette contribution, nous nous intéressons aux parcours des normaliennes du département Sciences du Sport et Éducation Physique (du lycée jusqu'à  l'entrée dans la vie active. Par leur double parcours d'excellence (sportive et scolaire), les normaliennes illustrent un projet doublement assigné au masculin : un projet d'excellence scolaire voire professionnel d'une part et dans un domaine (le sport / les STAPS) structurellement masculin, d'autre part. A partir d'une  enquête par questionnaires réalisée auprès des normalien-ne-s ayant intégré le département EPS (puis 2SEP) de l'École Normale Supérieure depuis sa création en 2002 jusqu'en 2010, c'est-à-dire sur une soixantaine de questionnaires (38 garçons, 21 filles), nous montrons que ces parcours oscillent entre « déclassement » et retour sur probabilité. En effet, cette première analyse longitudinale montre comment, à deux moments clés de leurs trajectoires, ces jeunes femmes optent pour des orientations (scolaires puis professionnelles) « en deçà » de ce à quoi elles peuvent prétendre : entrer dans une grande école après le baccalauréat d'abord et envisager une carrière autre que l'enseignement de l'éducation physique secondaire ensuite. L'entrée à l'École Normale Supérieure représente en quelque sorte un « retour sur la probabilité » de suivre une filière excellence (au regard du contexte familial et des positions/trajectoires sociales des membres de la famille, des encouragements des enseignant-e-s du lycée et du parcours scolaire). Cependant, à nouveau, alors que s'ouvrent des perspectives universitaires et professionnelles, elles maintiennent leur souhait d'enseigner dans le secondaire. Est-ce à dire qu'il n'y aura pas à nouveau un « retour sur probabilité » pour celles qui débutent comme enseignantes d'EPS dans quelques années ? Alors qu'elles en ont les compétences, s'orienteront-elles vers des postes d'inspectrices pédagogiques régionales ou vers des postes PRAG dans les UFR STAPS ou les ESPé ? Investiront-elles, après quelques années d'enseignement, des postes de direction d'établissement ? Dotées de masters pour nombre d'entre elles, reprendront-elles une formation doctorale en vue d'accéder à un métier de l'enseignement supérieur et de la recherche ? Poursuivre cette première analyse longitudinale des parcours de normaliennes permettrait certainement de mieux comprendre « cette irritante énigme de la difficile transmutation de l'excellence scolaire des filles en excellence des carrières » (Marry et Schweitzer, 2005).

14020.- Évaluation longitudinale de l'expérience pédagogique du lycée Galatasaray.- Levent H. ; Paul J.-J..- Relief (Echanges du Céreq), N°48, juin 2014.- Réussite scolaire, réussite professionnelle, l'apport des données longitudinales. XXIèmes journées d'étude sur les données longitudinales dans l'analyse du marché du travail, Dijon, 19-20 juin 2014.- CEREQ (Centre d'études et de recherche sur les qualifications)IREDU (Institut de Recherche en éducation)Université de Bourgogne
Depuis 1868, fonctionne à Istanbul le Lycée Galatasaray, établissement francophone public de prestige créé en partenariat entre la France et la Turquie. En 1992, un accord bilatéral franco-turc décide la création de l'Etablissement public intégré Galatasaray, de droit public turc et comprenant une école primaire, rattachée au lycée, le lycée et des unités d'études supérieures. L'une des originalités est le recrutement de l'école primaire par tirage au sort. Les élèves rejoignent, à la fin de leurs études primaires et de collège, les élèves entrés au lycée Galatasaray par un concours national extrêmement sélectif. Cette communication évalue la réussite de l'expérience de l'école primaire, en présentant dans un premier temps, l'organisation pédagogique du dispositif, puis en comparant, à partir de cinq promotions de diplômés du lycée, certaines caractéristiques des élèves de l'école primaire et d'élèves entrés par le concours national. Enfin, les résultats au concours national d'entrée dans l'enseignement supérieur établissent le niveau respectif des élèves issus des deux cursus.
PDF - En ligne - En rayon

14021.- Introduire un dispositif de renforcement disciplinaire en 1ère année universitaire permet-il aux étudiants d'obtenir de meilleures notes ?.- Perret C. ; Berthaud J..- Pédagogie universitaire : entre recherche et enseignement. 28ème Congrès de l'Association internationale de pédagogie universitaire (AIPU)., Mons (Belgique), 18-22 mai 2014.- AIPU (Association internationale de pédagogie universitaire)
Avec le Plan Réussite en Licence (PRL), de nouveaux dispositifs d'aides à la réussite ont été expérimentés au sein des universités françaises. Or, l'étude de l'efficacité de ces dispositifs demeure peu développée, mis à part la méthodologie du travail universitaire (Coulon, 2005) ou le tutorat (Danner, 2000). Il est ainsi difficile d'identifier quel type de mesure semble le plus approprié pour agir le plus efficacement sur la réussite des étudiants, ne serait-ce que parce que peu de recherches se concentrent sur les questions d'apprentissage dans l'enseignement supérieur français (Fave-Bonnet et Clerc, 2001). L'ambition de cette communication est de mesurer les effets d'un nouveau type de dispositif né avec le PRL, à savoir ici une action de renforcement linguistique en anglais en 1ère année de Langues étrangères appliquées (LEA) à l'Université de Bourgogne sur les résultats aux examens du 1er semestre universitaire. Dans le cadre d'une étude empirique exploratoire, l'effet du dispositif sur la réussite des étudiants est évalué en examinant les liens entre la note finale à l'unité d'enseignement (UE) d'Anglais et les notes obtenues aux trois matières qui la composent, dont le renforcement linguistique, auprès de 183 étudiants entrant en 2010-2011 via l'examen des contributions relatives des notes de chaque matière au résultat final de l'UE. La première série d'analyses est complétée par la prise en compte de la mention au baccalauréat pour apprécier les possibles effets différenciés du dispositif, cette mention étant utilisée comme une variable d'approximation d'un niveau général à l'entrée à l'image de nombre de travaux sur la réussite (Duru- Bellat, 1995). Les résultats montrent que le dispositif a un effet positif sur la réussite en ayant un impact plus important pour les étudiants les plus faibles. En revanche, il ne permet pas à ces jeunes de rattraper leur retard et de réussir aussi bien que les autres.

14022.- Les modèles de simulation pour la planification de l'éducation en Afrique subsaharienne : une simplicité appauvrissante et inféconde.- Rasera J.-B..- Tiers-monde, N°218, avril-juin 2014
Plus qu'ailleurs, les enjeux de la planification de l'éducation sont importants en Afrique subsaharienne. Les modèles de simulation sont l'outil principal de cette planification. La plupart ont été conçus ou inspirés par la Banque mondiale ou l'Unesco. Or, ces modèles sont trop simples. Cette simplicité est un choix, quoique mal argumenté. L'imprécision qui en résulte est rédhibitoire, mais elle est imperceptible, car la simplicité des modèles les soustrait à l'épreuve des faits. Les modèles de simulation sont ainsi des faux-semblants et les systèmes éducatifs africains souffrent toujours de graves déséquilibres de l'allocation des ressources. La conception de modèles de qualité, conçus dans le souci authentique de guider l'action, est possible et urgente.

14023.- Les formations professionnelles de l'enseignement supérieur en France au prisme de l'insertion et de la mobilité sociale des diplômés.- Calmand J. ; Giret J.-F. ; Guégnard C..- Orientation Scolaire et Professionnelle (L'), Vol. 43, n°1, 2014
La professionnalisation des formations dans l'enseignement supérieur en France s'est développée ces dernières décennies avec pour objectif d'améliorer l'employabilité des jeunes diplômés dans un contexte de dégradation de leurs conditions d'insertion. À partir des trois dernières enquêtes Génération du Céreq, ce travail questionne la performance de ces filières professionnelles par rapport aux filières plus académiques de l'enseignement supérieur, en période de crise économique. Certaines formations, comme par exemple les licences professionnelles, garantissent toujours de bonnes conditions d'insertion, pour autant les effets concernant la mobilité sociale en début de carrière, sont plus nuancés.

14024.- Equity: a cornerstone in designing national education policies.- Mingat A.; Ndem F..- Documents de travail de l'IREDU (Les), DT 2014-2, avril 2014
This paper aims to cover some at least of the most significant dimensions that can help document, based on a sampling of countries, the issues surrounding equity and children's right to attend school, to stay in school long enough and to receive appropriate education services to ensure access to adult life with the basic knowledge and skills that will give them a chance at a decent economic and social life. A bove and beyond its quantitative observations, this analysis identifies connections with various active or passive education policies found in national education systems. Additionally, to the extent that they provide a better understanding of the situation and point out stumbling blocks in the various sample countries used, these analyses identify avenues for action.

14025.- La sécurisation des parcours des apprentis à l'épreuve du choix politique.- Bourdon J. ; Guégnard C. ; Michot C..- Formation Emploi, 126, avril-juin 2014
L'histoire originale d'une expérimentation sur la sécurisation des parcours des apprentis, à l'épreuve d'une décision politique régionale, fournit l'opportunité d'étudier la nature des relations et le type de participation ou de transaction à l'ouvre. La propension des acteurs, aux stratégies différenciées et porteurs d'informations spécifiques, à défendre leur point de vue institutionnel, les alliances et les compromis qui se construisent pour le choix d'une coopération pérenne dans un avenir incertain, caractérisent la gouvernance territoriale en matière de formation professionnelle.

14026.- La maitrise du français écrit par les primo-arrivants : une analyse des performances productives par frontière stochastique.- Branche-Seigeot A..- Recherches Économiques de Louvain, Vol. 80, n°4, 2014 (à paraitre)

14028.- Unequal Attainments: Ethnic educational inequalities in ten Western countries.- Heath A., ed. ; Brinbaum Y., ed..- Oxford : Oxford University Press ; British Academy, 2014, 245 p.
The book provides a comprehensive and authoritative study of the patterns of ethnic educational inequality among the 'second generation' (that is of the children of migrants born in the country of destination) in secondary schools and higher education in ten western countries - Belgium, Britain, Canada, Finland, France, Germany, Netherlands, Sweden, Switzerland and the USA. These are countries which have become increasingly diverse in recent years and which provide a range of educational systems, immigration rules, and integration policies. The experience of the second generation, who have been born and educated in the countries of destination, is widely seen as being a crucial test of whether western liberal democracies live up to their professed ideals of fairness and meritocracy. Education is likely to be crucial for the future integration of ethnic minorities, with important implications for social cohesion. The book investigates the educational careers of the second-generation groups using large-scale national datasets and harmonised analyses of outcomes in order to identify patterns of success and failure in education and the mechanisms underlying such inequalities.

14029.- Premiers résultats de l'enquête française Cyberviolence à l'université.- Berthaud J. ; Blaya C..- Adjectif : Analyses Recherches sur les TICE, 14 mars 2014
Les Technologies d'Information et de Communication (TIC) ont ouvert le champ à des modes de socialisation et de communication différents, mais aussi à des mésusages tels que la cyberviolence ou le cyberharcèlement.
Depuis plus d'une décennie, de nombreux travaux à l'étranger, notamment dans les pays anglo-saxons, évaluent la prévalence, les caractéristiques et l'impact de ces phénomènes sur les jeunes. La plupart de ces études se concentrent sur les jeunes de l'enseignement secondaire et le public étudiant demeure peu traité. Ceci est d'autant plus vrai en France où la recherche sur ce sujet en est encore à ses prémices.
Nous présentons ici une recherche menée auprès de 1125 étudiants issus de deux universités françaises, se proposant d'évaluer la prévalence de la cyberviolence à l'université et d'identifier ses caractéristiques. Nos analyses tendent à confirmer que les étudiants ne sont pas exempts du risque d'être victimes de cyberviolence. De plus, des écarts de représentation entre conceptualisations scientifiques et perception des sujets enquêtés ressortent et entrent en résonance avec les débats sémantiques et méthodologiques indissociables de cet objet de recherche.

14030.- Le financement de l'éducation (Dossier).- Chevaillier T., coord..- Revue internationale d'éducation, N°65, avril 2014
La seconde moitié du vingtième siècle a été marquée, partout dans le monde, par un développement considérable du secteur éducatif. Cette évolution concerne tous les niveaux d'enseignement, du primaire au supérieur, et fait peser une lourde charge sur les budgets nationaux. Tous les pays mettent aujourd'hui en ouvre des réformes spécifiques du financement de l'éducation, afin d'accompagner la croissance des effectifs, d'améliorer les résultats et de s'adapter aux nouvelles exigences de la société. Ce numéro 65 de la Revue internationale d'éducation de Sèvres propose un éclairage sur les politiques menées, durant les dernières décennies, pour maintenir ou accroître les ressources consacrées à l'éducation, à travers neuf études de cas portant sur l'Angleterre, l'Argentine, le Burkina Faso, la France, la Norvège, le Pakistan, la Russie, la Thaïlande, le Vietnam complétées d'une étude comparative et d'une bibliographie. Malgré la grande diversité des contextes et des contraintes pesant sur les systèmes éducatifs étudiés, des tendances communes sont observables. Les modes de financement tendent à se différencier en fonction des niveaux d'éducation concernés, le financement privé représente une part croissante des ressources de l'enseignement supérieur et la séparation entre secteur public et secteur privé s'estompe, au profit de modes de financement et de gestion mixtes. Partout, l'organisation même des systèmes éducatifs évolue, sous l'effet d'une concurrence accrue et de l'introduction de nouvelles logiques inspirées des mécanismes du marché. Ces innovations entraînent une redéfinition du rôle et des moyens d'action de l'État. A la fois pilote, arbitre et garant de l'équité, il redéfinit en conséquence son organisation, ses interventions financières et sa production de réglementation.

14031.- Financement et régulation des systèmes éducatifs : innovations et évolution du rôle de l'État.- Chevaillier T..- Revue internationale d'éducation, N°65, avril 2014
La seconde moitié du vingtième siècle a été marquée, partout dans le monde, par un développement considérable du secteur éducatif. Cette évolution concerne tous les niveaux d'enseignement, du primaire au supérieur, et fait peser une lourde charge sur les budgets nationaux. Tous les pays mettent aujourd'hui en ouvre des réformes spécifiques du financement de l'éducation, afin d'accompagner la croissance des effectifs, d'améliorer les résultats et de s'adapter aux nouvelles exigences de la société. Ce numéro de la Revue internationale d'éducation de Sèvres propose un éclairage sur les politiques menées, durant les dernières décennies, pour maintenir ou accroître les ressources consacrées à l'éducation, à travers neuf études de cas portant sur l'Angleterre, l'Argentine, le Burkina Faso, la France, la Norvège, le Pakistan, la Russie, la Thaïlande, le Vietnam complétées d'une étude comparative et d'une bibliographie. Malgré la grande diversité des contextes et des contraintes pesant sur les systèmes éducatifs étudiés, des tendances communes sont observables. Les modes de financement tendent à se différencier en fonction des niveaux d'éducation concernés, le financement privé représente une part croissante des ressources de l'enseignement supérieur et la séparation entre secteur public et secteur privé s'estompe, au profit de modes de financement et de gestion mixtes. Partout, l'organisation même des systèmes éducatifs évolue, sous l'effet d'une concurrence accrue et de l'introduction de nouvelles logiques inspirées des mécanismes du marché. Ces innovations entraînent une redéfinition du rôle et des moyens d'action de l'État. A la fois pilote, arbitre et garant de l'équité, il redéfinit en conséquence son organisation, ses interventions financières et sa production de réglementation.

14032.- L'école du socle sans le socle : le cas du Québec.- Meuret D..- Cahiers pédagogiques, 515, septembre-octobre 2014
Le Québec ne met pas en oeuvre de socle commun, c'est à dire n'a pas défini des compétences minimales que tous les élèves doivent posséder quand ils quittent l'école. Pourtant, les élèves faibles québécois ont des performances remarquables dans toutes les grandes évaluations internationales: PIRLSQ, TIMSS, PISA. Cet article s'interroge sur les caractéristiques de l'enseignement québécois qui concourrent à ce bon niveau des élèves les plus faibles et dont pourrait s'inspirer une école du socle en France.

14033.- International Mobility of PhD Graduates and the Construction of Scientific Careers: The French Example.- Bonnard C. ; Giret J.F..- SASE 26th Annual Conference: The Institutional Foundations of Capitalism, Chicago (USA), July 10-12, 2014.- Society for the Advancement of Socio-Economics
Expatriation of higher-education graduates raises much concern in many countries often in conjunction with talk about the brain drain. It supposedly entails a risk of losing the skills required for a competitive economy. The issue is all the more acute for PhD graduates, who are expected to play a major part in the knowledge economy (Dasgupta and David, 1994). However, questions arise as to the causes of such mobility and its consequences for young graduates' individual career paths. The academic literature on graduate migration discusses these questions in terms of theory focusing on the push and pull factors liable to explain the motivations behind individual PhD graduate mobility (Dongbin, Bankart AndIsdell, 2011). Compared with other categories of highly qualified staff, international mobility is thought of as a norm of occupational integration and socialization (Mahroum, 2000) peculiar to the research world. However, it may be thought that the reasons for such mobility remain diverse for young PhD graduates looking for a stable position in the employment market. Reasons for such mobility include being an obligatory requirement in some scientific disciplines in order to access research positions, as well as a need to enhance one's curriculum vitæ, a diversity of academic interest or the absence of a buoyant national labour market.
The empirical part of the study is based on an original survey conducted in conjunction with the Céreq among young PhD graduates in France who went to work abroad after graduating. It looks at the determinants of mobility abroad after obtaining a PhD in France and then of the return to France or continued expatriation several years after graduating. All told, the on-line survey conducted in 2012 provided a sample of some 400 PhD graduates who had moved abroad.
Early findings
Three years after graduating, 70 per cent of PhDs in the sample were living abroad, more than one-third of them in the USA and UK. The survey reveals that these departures cannot readily be likened to any generalized 'brain drain' because of, say, far more attractive working conditions or a more stimulating academic environment. Most young PhD graduates go abroad because they find it difficult to get work in France. This is also why they extend their time abroad. Remoteness from French national networks and recruitment practices makes it difficult to return to a steady position in France although such a return is often wanted for personal reasons. That does not mean, however, that positions abroad do not have attractions for young PhD graduates. More than half of the respondents report that the academic conditions influenced their choice to move. Likewise, pay levels are generally higher abroad. It can be shown, from various regression models, that the PhD graduates who seemingly move abroad definitively would generally be earning less if they had stayed in France. However, conditions abroad are often precarious, with many young PhD graduates reporting that they find it hard to find a steady position in the labour market, especially in the academic sector.

14034.- Comment les étudiants de différentes filières anticipent-ils leur avenir scolaire et professionnel ?.- Bonnard C. ; Giret J.F..- 26ème colloque de l'ADMÉE Europe, Marrakech, 15-17 janvier 2014.- ADMEE-Europe
Cette communication s'interroge sur les anticipations salariales et professionnelles des étudiants de différentes filières universitaires en France. Alors que les enquêtes d'insertion, de plus en plus fréquentes dans les universités françaises, sont censées donner une information précise sur les débouchés professionnels, on peut s'interroger sur la manière dont les étudiants s'approprient réellement cette information pour leur choix d'études. Même au sein d'un secteur universitaire ouvert à tous et massifié, on peut faire l'hypothèse que ces anticipations vont sensiblement différer entre les filières universitaires dont les publics sont scolairement et socialement très différenciés et dont les débouchés sont plus ou moins bien identifiés. Afin de tester l'effet de ces filières sur les anticipations, la partie empirique de notre travail s'appuie sur deux enquêtes réalisées en 2010 et 2013 sur respectivement 500 et 400 étudiants de l'université de Bourgogne. La première enquête concerne des étudiants de première année issus de trois filières (AES, Droit, Psychologie). Elle contient des informations sur le salaire anticipé en fonction du niveau d'études espéré par les étudiants. La seconde, qui porte sur 4 filières universitaires (Sociologie, Economie, AES, Science de l'Education), a permis de collecter un plus grand nombre d'informations sur les anticipations des étudiants (risque de redoublement, durée anticipée d'accès à l'emploi, salaire anticipé, réactions face à une hausse du coût des études). Ces anticipations sont comparées à la situation professionnelle des diplômés observables aux mêmes dates dans les enquêtes Génération du Centre d'études et de recherches sur les qualifications (Céreq).

14035.- Gender differences in career plans and wage expectations of French undergraduates.- Bonnard C. ; Giret J.F..- International Conference on Education and Gender, Izmir (Turkey), May 16-17 2014.- EDGE

14036.- Quelle attractivité pour les études scientifiques dans une société de la connaissance ?.- Bonnard C., coord. ; Giret J.F., coord..- Paris : L'harmattan, 212 p. - ISBN : 978-2-343-03112-5
Depuis une vingtaine d'années, le thème de l'attractivité des filières scientifiques dans l'enseignement supérieur a suscité de nombreuses controverses questionnant, par exemple, l'intérêt des jeunes pour les sciences, la manière de les enseigner ou même la fuite des cerveaux. Cet ouvrage apporte un éclairage longitudinal à ces débats en regardant comment la question de l'attractivité se pose dans les parcours scolaires et universitaires, puis dans les trajectoires professionnelles des jeunes diplômés. À partir de l'exploitation de différentes enquêtes, les auteurs soulignent l'importance des stratégies d'orientation et d'insertion professionnelle des élèves et étudiants face à un marché du travail de plus en plus sélectif. Si les jeunes inscrits dans les filières scientifiques, du baccalauréat jusqu'au doctorat, restent toujours intéressés par le sciences, laeurs cix d'études. 'adapter nt à un enseignement supérieur qui s'est massifié et professionnalisé.

14037.- Introduction.- Bonnard C. ; Giret J.F..- in : Quelle attractivité pour les études scientifiques dans une société de la connaissance ?.- Bonnard C., coord. ; Giret J.F., coord..- Paris : L'harmattan, 212 p. - ISBN : 978-2-343-03112-5

14038.- Un marché favorable, mais sélectif.- Bonnard C. ; Giret J.F..- in : Quelle attractivité pour les études scientifiques dans une société de la connaissance ?.- Bonnard C., coord. ; Giret J.F., coord..- Paris : L'harmattan, 212 p. - ISBN : 978-2-343-03112-5

14039.- Des parcours de formation et d'insertion souvent motivés par des projets précis.- Giret J.F. ; Béduwé C..- in : Quelle attractivité pour les études scientifiques dans une société de la connaissance ?.- Bonnard C., coord. ; Giret J.F., coord..- Paris : L'harmattan, 212 p. - ISBN : 978-2-343-03112-5

14040.- Retour sur les ambiguités du discours sur la désaffection pour le sciences, en France.- Bonnard C. ; Giret J.F..- in : Quelle attractivité pour les études scientifiques dans une société de la connaissance ?.- Bonnard C., coord. ; Giret J.F., coord..- Paris : L'harmattan, 212 p. - ISBN : 978-2-343-03112-5

14041.- Les jeunes et les études scientifiques : problème d'attractivité ou problème d'orientation ?.- Bonnard C. ; Giret J.F..- in : Quelle attractivité pour les études scientifiques dans une société de la connaissance ?.- Bonnard C., coord. ; Giret J.F., coord..- Paris : L'harmattan, 212 p. - ISBN : 978-2-343-03112-5

14042.- Fuite des cerveaux ou impasse du retour: les défis des jeunes "post-doc" partis à l'étranger.- Calmand J. ; Giret J.F. ; Souhait M..- in : Quelle attractivité pour les études scientifiques dans une société de la connaissance ?.- Bonnard C., coord. ; Giret J.F., coord..- Paris : L'harmattan, 212 p. - ISBN : 978-2-343-03112-5

14043.- Conclusion générale.- Bonnard C. ; Giret J.F..- in : Quelle attractivité pour les études scientifiques dans une société de la connaissance ?.- Bonnard C., coord. ; Giret J.F., coord..- Paris : L'harmattan, 212 p. - ISBN : 978-2-343-03112-5

14044.- Comment les étudiants pourraient réagir face à une hausse du coût de leurs études ?.- Giret J.F. ; Bonnard C..- Économie politique et démocratie, Paris, 2-4 juillet 2014.- AFEP (Association Française d'Économie Politique)
La théorie économique traditionnelle suppose que les étudiants décident de leurs études en fonction des coûts et des bénéfices anticipés de leur investissement scolaire. L'objectif de notre communication, basée essentiellement sur une recherche empirique, est de s'interroger sur l'information dont disposent les étudiants sur le rendement de leurs études en fonction notamment de leurs caractéristiques scolaires et socioéconomiques, puis leur réaction face à une hausse du coût de leur scolarité. A partir d'une enquête sur 400 étudiants ensciences, humaines et sociales d'une université française, nous proposons dans un premier temps d'estimer la rentabilité qu'ils attribuent à leur projet scolaire. L'enquête présente l'intérêt de disposer d'informations sur les salaires espérés par les étudiants à la fin de leurs études, mais également sur les salaires anticipés s'ils renonçaient à leurs études. Dans un second temps, une série de questions leur a également été posée sur la modification de leur comportement en lien avec une hausse éventuelle des frais d'inscription de 1000 euros par année. Bien que le cadre proposé ne soit pas expérimental, notre démarche propose de faire le lien entre la manière dont les étudiants, en fonction de leurs caractéristiques individuelles, valorisent actuellement leurs études supérieures et leur comportement hypothétique si les coûts de scolarité augmentaient. Nous nous intéresserons notamment aux conséquences sur leur projet d'études et sur le salariat étudiant.

14045.- Réussite scolaire, réussite professionnelle, l'apport des données longitudinales XXIes journées d'étude sur les données longitudinales dans l'analyse du marché du travail, Dijon, 19-20 juin 2014.- Boudesseul G., ed. ; Couppié T., ed. ; Détang-Dessendre C., ed. ; Fontaine R., ed. ; Giret J.F., ed. ; Guégnard C., ed. ; Lemistre P. ; Mayen P., ed. ; Millote S., ed. ; Werquin P., ed..- Relief (Echanges du Céreq), N°48, juin 2014.- XXIes journées d'étude sur les données longitudinales dans l'analyse du marché du travail, Dijon, 19-20 juin 2014.- CEREQ (Centre d'études et de recherche sur les qualifications)IREDU (Institut de Recherche en éducation)Université de Bourgogne
Dans un contexte où s'accumulent les difficultés scolaires au sein du système éducatif, puis les difficultés professionnelles sur un marché du travail de plus en plus sélectif, la question de la réussite se pose souvent en creux dans les interrogations de nombreux chercheurs. Elle constitue le thème central de ces XXIes journées du longitudinal.

14046.- Comparer les performances des universités : les indicateurs quantitatifs en questions.- Borras I. ; Boudier M. ; Canlas V. ; Calmand J., coord. ; Guégnard C. ; Ménard B. ; Murdoch J..- Relief, N°47, mai 2014.- in : Évaluer les universités : Analyse critique des indicateurs d'établissements et méthodologie des enquêtes auprès des recruteurs. Groupe de travail sur l'enseignement supérieur (GTES).- Calmand J., coord. ; Epiphane D., coord..- Marseille : CEREQ, 2014, 80 p. - ISBN : 978-2-11-098961-1
Une première partie s'attachera à expliciter la manière dont le processus de quantification se déploie dans les universités avec la LOLF puis la LRU : les indicateurs quantitatifs servent au ministère à mesurer la performance et définir des cibles à atteindre. Une seconde porte sur les indicateurs d'insertion professionnelle des sortants de master issus des enquêtes harmonisées, imposées depuis 2009 par le ministère aux établissements, à des fins de comparabilité des universités. Elle analyse « l'usage social » de ces indicateurs à partir du point de vue des personnels des observatoires universitaires. Enfin une dernière partie questionne la « validité scientifique » des indicateurs d'établissements issus de cette même enquête auprès des sortants de master.

14047.- Démocratisation de l'enseignement supérieur et emprise des parcours : comparaison entre la Suisse, la France et le Canada.- Kamanzi C. ; Guégnard C. ; Impdorf C. ; Koomen M. ; Murdoch J..- Téléscope, Vol. 20, n°3, 2014
Le présent article examine dans quelle mesure l'organisation des trajectoires scolaires et les parcours conduisant à l'enseignement supérieur favorisent la mobilité sociale ou au contraire la reproduction des inégalités. Nous avons comparé trois pays : la France, la Suisse et le Canada. Les résultats obtenus à partir des données tirées des panels d'enquêtes menées dans ces trois pays permettent d'observer deux situations inversées. Plus l'enseignement supérieur est valorisé au détriment de la formation professionnelle, plus les inégalités ont tendance à s'exacerber. La compétition y est telle que ce sont les jeunes de milieu favorisé qui tirent davantage profit de son expansion. Par contre, lorsque la formation professionnelle est valorisée, les inégalités dans l'enseignement supérieur auraient plutôt tendance à être modérées.

14048.- The access and success in the different higher education tracks in France for female and male youths of North-African origin?.- Guégnard C. ; Murdoch J..- Gender and Migration in Different Tracks of Higher Education, Zollikofen/Berne, 31 Octobre - 1er Novembre 2014.- SFIVET (Swiss Federal Institute for Vocational Education and Training)
In France, the baccalauréat is the key diploma to enter higher education and today nearly half of the youths from immigrant families have such a diploma. What kind of educational outcomes can they expect in higher education? Our presentation will focus on the access to and the completion of higher education according to ethnic origin, social background and gender.

14049.- How do different pathways to higher education foster social mobility for males and females:  A comparison of different tracks to higher education in Switzerland and France.- Murdoch J. ; Guégnard C. ; Imdorf C. ; Koomen M. ; Hupka-Brunner S..- Lives in Translation: Life Course Research and Social Policies, Lausanne, 8-11 Octobre 2014.- SLLS (Society for Longitudinal and Life Course Studies)
Over the past decades, educational policy implementations in France and Switzerland have increased the eligibility of those completing (upper or post compulsory) secondary education to access higher or tertiary education, by introducing vocationally orientated programs on the upper secondary level that offer access to higher education. Such policies should help to reduce some of the well-known inequalities in the educational system by improving educational achievement of disadvantaged groups such as students with an immigrant background or those coming from low socioeconomic and cultural households. In this paper we wish to clarify not only if, but also how - through which institutional settings - higher education is accessed by male and female students of lower cultural capital (i.e. non HE parental education or "First generation" students (the first of their family to access HE)). We are primarily interested in the possible social mobility for these men and women arising from the aforementioned country-specific educational policies designed to increase the enrolment in tertiary education.

14050.- Pathways to higher education for first and second generation immigrants in France, Switzerland and Canada: how educational tracks and aspirations matter.- Murdoch J. ; Guégnard C. ; Imdorf C. ; Koomen M. ; Meyer T. ; Kamanzi C..- How do education systems shape educational inequalities?, Luxembourg, 2-4 juillet 2014.- University of Luxembourg
Despite their different histories as countries of immigration, Switzerland, France and Canada all have a sizeable immigrant population, some of which do experience obstacles in their educational and professional careers. However, both access rates of immigrant students as well as institutional routes to higher education vary remarkably between the three countries. On the one hand, France and Switzerland offer both academic and vocational routes to higher education, whereas academic routes prevail in Canada. On the other hand, immigrant students are underrepresented in Swiss and French higher education, while they generally seem to be much more successful in Canada. In this paper we wish to clarify not only if, but also how - through which institutional settings - higher education is accessed by students from vulnerable immigrant groups. We are primarily interested in the possible reinforcement or reduction of educational inequalities arising from country-specific educational policies designed to increase the enrolment in tertiary education, particularly the flow from upper-secondary vocational educational tracks to higher tertiary ones. Indeed, do vocational routes leading to higher education enhance the educational opportunities of the immigrant youths?

14051.- Pathways to higher education for first and second generation immigrants in France, Switzerland and Canada: how educational tracks and aspirations matter.- Murdoch J. ; Guégnard C. ; Imdorf C. ; Koomen M. ; Meyer T. ; Kamanzi C..- Education Systems: Inequalities, Labour Markets and Civic Engagement, Amsterdam, 13-14 février 2014.- AMCIS (Amsterdam Centre for Inequality Studies)
Despite their different histories as countries of immigration, Switzerland, France and Canada all have a sizeable immigrant population, some of which do experience obstacles in their educational and professional careers.  In this paper we wish to clarify not only if, but also how - through which institutional settings - higher education is accessed by students from vulnerable immigrant groups. Do the immigrant youths have the same educational opportunities and pathways to higher education in the three countries as native youths, according to their aspirations? We are primarily interested in the possible reinforcement or reduction of educational inequalities arising from country-specific educational policies designed to increase the enrolment in tertiary education, particularly the flow from upper-secondary vocational educational tracks to higher tertiary ones.

14052.- Transition de l'évaluation papier à l'évaluation en ligne des enseignements : obstacles et enjeux pour deux universités francophones.- Perret C. ; Schaub M..- 26ème colloque international de l'ADMÉE-Europe : Cultures et politiques de l'évaluation en éducation et en formation, Marrakech, 15-17 Janvier 2014.- ADMÉE Europe

14053.- Renouvellement des questionnaires d'Evaluation des Enseignements par les Etudiants (EEE) : une réflexion pour accompagner l'action enseignante.- Demougeot-Lebel J. ; Perret C..- 26ème colloque international de l'ADMÉE-Europe : Cultures et politiques de l'évaluation en éducation et en formation, Marrakech, 15-17 Janvier 2014.- ADMÉE Europe

14054.- L'évaluation de leurs enseignements par les étudiants peut-elle participer au développement professionnel des enseignants du supérieur en France ?.- Perret C..- Les Journées Clermontoises de la Pédagogie Universitaire, 2ème université d'été de l'AMDEE-Europe, Clermont-Ferrand, 3-4 juillet 2014.- ADMÉE Europe

14055.- L'efficacité des pratiques enseignantes en première année universitaire : présentation d'une approche d'évaluation.- Duguet A..- 26ème colloque international de l'ADMÉE-Europe : Cultures et politiques de l'évaluation en éducation et en formation, Marrakech, 15-17 Janvier 2014.- ADMÉE Europe
En France, la démocratisation de l'accès à l'université durant la seconde moitié du XXème siècle a conduit les chercheurs à s'interroger quant aux facteurs de réussite. Si de nombreuses recherches portent sur l'évaluation des enseignements, peu ont été consacrées à l'évaluation de l'efficacité des pratiques enseignantes. C'est dans cette perspective que la présente recherche vise à quantifier l'effet déclaré par les étudiants de première année universitaire des pratiques pédagogiques des enseignants sur leur scolarité et plus précisément sur leur motivation laeurs manières d'étudier ainsi que leur réussite en termes de résultats aux examens. Les données issues de la passation d'un questionnaire auprès de 734 étudiants de première année inscrits au sein de cinq filières universitaires différentes permettent de montrer qu'un avis favorable envers les pratiques des enseignants a un effet positif sur la scolarité des étudiants.

14056.- Regard sur l'effet des pratiques pédagogiques sur la motivation et les manières d'étudier des étudiants primo-arrivants à l'université.- Duguet A..- Pédagogie universitaire : entre recherche et enseignement. 28ème Congrès de l'Association internationale de pédagogie universitaire (AIPU)., Mons (Belgique), 18-22 mai 2014.- AIPU (Association internationale de pédagogie universitaire)
La motivation lphénomène complexe à appréhender, a fait l'objet d'un grand nombre de théories. Celles de l'autodétermination (Deci et Ryan, 1985), du sentiment d'efficacité personnelle (Bandura, 1997), ou bien encore le modèle de la dynamique motivationnelle (Viau, 1998), en adoptant une approche sociocognitive, permettent d'envisager le contexte d'apprentissage comme pouvant influer sur la motivation des individus. Par ailleurs, comme le rappelle Lambert-Le Mener (2012), ce facteur est lié aux manières d'étudier des étudiants. Il est établi que ces dernières peuvent différer en fonction de certains facteurs relatifs à l'environnement d'apprentissage de l'étudiant, comme sa filière d'inscription (Millet, 2003), ou la matière étudiée (Romainville et Parmentier, 1998). Cependant, peu de travaux se sont attachés à analyser les liens existant entre motivation et manières d'étudier des jeunes arrivants à l'université d'une part, et pratiques pédagogiques des enseignants en cours magistral d'autre part, ces pratiques pouvant pourtant être considérées comme faisant partie du contexte d'apprentissage. C'est donc cet objectif que nous nous sommes fixé dans ce travail. Pour cela, ont d'abord été observées les pratiques en cours magistral de 49 enseignants des filières Droit, AES, LLCE Anglais, Psychologie et Sociologie. Puis, la passation de questionnaires auprès de 734 étudiants de première année inscrits dans ces mêmes filières a permis le recueil de données relatives à leurs manières d'étudier, leur motivation et leurs caractéristiques personnelles. Seront présentés les résultats des analyses effectuées et justement destinées à quantifier le poids toutes choses égales par ailleurs des pratiques pédagogiques sur la motivation et les manières d'étudier. En outre, ces deux facteurs exerçant un impact sur la réussite des étudiants (Lambert-Le Mener, 2012 ; Alava, 2000) et dans un contexte où l'échec en première année universitaire demeure au centre des débats, cette recherche conduira à s'interroger quant à l'efficacité des pratiques pédagogiques sur la réussite des étudiants.

14057.- Formation à l'entreprenariat et le travail indépendant chez les diplômés universitaires .- Barouni M. ; Premand P. ; Brodmann S. ; Almeida R. ; Grun R..- Journées d'étude sur les compétences non académiques dans les parcours scolaires et professionnels, Dijon, 30-31 janvier 2014.- IREDUTalent Campus
Ce papier évalue de façon rigoureuse la mise en place d'une voie entrepreneuriale dans le cadre d'une réforme de l'enseignement supérieur. Ce programme visait à fournir une formation pratique à la création d'entreprise et un accompagne ment personnalisé (coaching) aux étudiants qui pouvaient ensuite obtenir leur diplôme en préparant un plan d'affaires au lieu de rédiger un mémoire universitaire classique. Mis en ouvre au cours de l'année universitaire 2009-2010, le projet pilote ciblait les étudiants en dernière année de licence appliquée, c'est-à-dire juste avant leur passage du monde des études à celui du travail ou, souvent, au monde du chômage, compte tenu des longues durées d'accès au premier emploi en Tunisie. Sur les 1 702 étudiants qui ont demandé à s'inscrire dans la voie entrepreneuriale, une moitié a été cix sie de façon aléatoire pour participer au programme, tandis que l'autre moitié a suivi le parcours standard. La méthodologie de l'évaluation d'impact de ce programme se fonde sur la sélection aléatoire des participants au programme parmi les candidats intéressés. Dans ce papier nous comparons la situation des participants au programme et des étudiants du groupe de contrôle un an après la fin de l'année universitaire à travers un large éventail d'indicateur. Les résultats montrent que la formation entrepreneuriale ciblée sur les étudiants universitaires contribue à promouvoir le travail indépendant. La voie entrepreneuriale a eu p our effet de développer les connaissances commerciales des étudiants, d'élargir leurs réseaux, et d'affecter un éventail de compétences comportementales. Les résultats indiquent aussi que la voie entrepreneuriale a incité les bénéficiaires à envisager l'avenir avec plus d'optimisme, ce qui est intéressant dans le contexte de la révolution tunisienne. Toutefois, les résultats positifs sur le travail indépendant sont principalement constatés parmi la population masculine et le programme n'a pas relevé le niveau global de l'emploi parmi les bénéficiaires

14058.- Comment évaluer les compétences non académiques transmises aux élèves par le scystèmes d'enseignement : les leçons d'une approche comparative .- Duru-Bellat M..- Journées d'étude sur les compétences non académiques dans les parcours scolaires et professionnels, Dijon, 30-31 janvier 2014.- IREDUTalent Campus
Alors qu'une solide tradition de sociologie du curriculum s'est développée dans les pays anglo-saxons, peu de recherches empiriques concernent, en France, les contenus d'enseignement, notamment quand on s'écarte des contenus les plus académiques. L'article présente les résultats d'une recherche examinant comment, dans une variété de pays, se structurent les curricula en essayant de prendre en compte non pas les programmes mais ce qu'on peut considérer comme la visée plus globale de socialisation (éducation civique, éducation religieuse, importance de la formation professionnelle, qualité de la relation maître-élèves et accent mis sur la discipline..., et explore si des liens peuvent être établis avec les attitudes observées par ailleurs chez les élèves. Cette recherche dégage ensuite trois grands modèles curriculaires idéal-typiques : à des systèmes éducatifs fondés sur une « éducation totale », s'opposent deux modèles fondés soit sur les matières académiques soit sur la vie professionnelle. Dans un second temps, on s'efforce de tester l'hypothèse de relations entre, d'un côté, les attitudes des élèves et, de l'autre, ces modèles curriculaires. Les résultats sont décevants, en ce sens qu'on peine à dégager un impact sur certaines attitudes des élèves (goût du travail en groupe par exemple) de ces modèles curriculaires. Ce résultat est évidemment contingent à la construction des variables d'attitudes dans la base de données utilisée (PISA). Mais de manière plus générale, c'est la possibilité d'évaluer les « effets » de l'éducation qui est questionnée, dans le domaine des attitudes (et des compétences non académiques), qui est pourtant une dimension essentielle de la scolarisation.

14059.- Compétitrices mais pas toujours... Capital sportif et parcours de réussite d'étudiantes en STAPS .- Érard C. ; Grosjean B. ; Louveau C..- Journées d'étude sur les compétences non académiques dans les parcours scolaires et professionnels, Dijon, 30-31 janvier 2014.- IREDUTalent Campus
Parmi les "compétences non académiques" qui peuvent infléchir des parcours scolaires et/ou professionnels, figure le capital sportif (entendu au sens de capital spécifique acquis au sein du champ sportif). Un certain nombre de travaux enscociologie et en histoire du sport se sont déjà intéressés à ce type de capital : en travaillant sur sa conversion dans des parcours professionnels suite à une carrière sportive de haut-niveau (Faure, J-M, 2010 ; Schotté &  Fleuriel, 2011) ; en analysant son poids dans la construction des " vocations enseignantes " en éducation physique et sportive (Clément & Charles, 1997 ; Bret, 2009 ; Michon & Faber, 1987 ; Papin, 2013). Les stratégies d'étudiant-e-s qui se destinent à des postes de cadres commerciaux de la distribution sportive montrent bien la place du " sport " dans leur logique d'insertion professionnelle (Hidri,2005, 2009). Dans cette contribution, nous nous intéresserons au poids du capital sportif sur des trajectoires de réussite en STAPS (et notamment des étudiantes) à partir de deux enquêtes : une campagne d'entretiens semi-directifs réalisée auprès d'étudiant-e-s figurant parmi les dix meilleurs de leur promotion de deuxième année de Licence en STAPS (à Dijon, Besançon et Paris-Sud) et quipourtant, ne sont pas présentées au concours d'entrée au département Siences, du Sport et de l'Education Physique (2SEP) de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan. Une enquête par questionnaires réalisée auprès des normalenc-ne-s entrés dans ce département (depuis sa création jusqu'en 2009) permet de compléter ces données, notamment pour analyser les projections et les premières insertions professionnelles de normalencnes ayant obtenu l'agrégation externe. Nous montrerons comment dans ces deux populations, la pratique sportive initiée durant l'enfance et poursuivie sous forme compétitive (à niveau régional au moins) pèse sur la construction de leur projet professionnel (être enseignant-e-s d'EPS), un projet qui lui-même guide une orientation scolaire (en STAPS). Compétitrices dans le champ sportif, elles renoncent pourtant à la course aux performances scolaires. S'agissant des jeunes femmes en réussite en deuxième année en STAPS, elles se distinguent par une pratique sportive compétitive de niveau régional au moins (c'est-à-dire par un niveau de pratique au moins équivalent à celui de leurs homologues masculins) et elles sont en plus grande réussite universitaire. Pourtant, elles hésitent davantage à se présenter au concours d'entrée au département 2SEP de l'ENS Cachan. Elles évoquent leur sentiment d'un concours difficile ; la nécessaire motivation pour rester engagée dans une préparation solitaire en l'absence depréparation dans les UFR ; le fait de consentir à un éloignement d'avec leur région d'origine où elles ont développé des engagements sportifs et/ou des liens affectifs voire sentimentaux ; le manque de confiance et la " volonté d'y croire ". Elles mentionnent des termes renvoyant à l'intériorisation d'un sentiment d'infériorité et elles estiment insuffisantes leurs compétences alors même qu'elles disposaient, objectivement, d'un capital scolaire et sportif plus élevé que les garçons qui évoquent quant à eux plus volontiers que " qui ne tente rien n'a rien ". Chez les normalencnes, c'est-à-dire des étudiantes en STAPS qui par deux fois, ont réussi un concours (e concours d'entrée à l'école normale supérieure puis l'agrégation externe), elles maintencnent majoritairement leur projet d'enseigner l'EPS dans le secondaire et elles se projettent peu dans des perspectives d'ascension professionnelle (en tant qu'enseignantes-chercheures ou directrices d'établissement scolaire). Elles renoncent donc à la " course aux honneurs " tout en continuant de conférer à leur pratique sportive un rôle central dans leurs arbitrages lorsqu'elles envisagent leur parcours professionnel. Cette contribution apporte donc une preuve supplémentaire de la nécessité de déconstruire le poncif commun selon lequel des compétences acquises sur les terrains sportifs (ici la recherche de performance) se transfèrent automatiquement dans le secteur scolaire et/ou professionnel.

14060.- Les compétences non académiques ressenties par le singénieurs diplômés en France, une analyse des évolutions sur le long terme .- Bourdon J..- Journées d'étude sur les compétences non académiques dans les parcours scolaires et professionnels, Dijon, 30-31 janvier 2014.- IREDUTalent Campus
Depuis 1571 et la création du collège maritime des Accoules (Marseille), les buts affichés des écoles de formation d'ingénieur répondent à l'objectifd'enseigner de solides bases scientifiques et technologiques : cela afin de comprendre les processus mis en jeu et pouvoir ainsi les faire évoluer. Au-delà de ces savoirs, les buts comprennent aussi des références à des compétences sociales (bon citoyen, bon meneur d'hommes...). Longtemps dans l'histoire moderne, cela a évolué, par exemple entre les formations militaires, ou civiles d'inspiration publique ou privée. Les ressorts de ceci tiennent à la transformation dela société : le secteur militaire s'est étiolé, lemodèle industriel fordien tout autant et aujourd'hui nombre d'ingénieurs s'interrogent sur ces bases scientifiques et techniques, n'étaient-elles qu'un filtre puisque aujourd'hui " la finance a asphyxié l'industrie ". Par ailleurs, le milieu desingénieurs, conscient de ces mutations, s'est toujours démarqué de l'Université en affirmant que la seule reproduction des savoirs scientifiques était insuffisante. L'instance d'accréditation laa CTI1n'écrit-elle pas, dans son manuel de référence, au chapitre compétences, ceci ne se limite pas aux savoirs techniques et scientifiques et " tiendra compte des évolutions de carrière des diplômés, de leur insertion plus générale encore dans la société et enfin de leur épanouissement personnel "2. Pour décrire cette dimension des compétences non académiques, exploitation est faite des enquêtes cocio-économiques " Ingénieurs et scientifiques de France " (IESF, ex CNISF ). Ces enquêtes, actuellement à la 24evague, sont menées depuis plus de quarante années. Période durant laquelle le nombre annuel des diplômes d'ingénieur a plus que décuplé. Le but est de suivre les profils de carrière des ingénieurs, mais tout autant de recueillir leurs opinions sur le métier d'ingénieur. Il faut aussi souligner le caractère hétérogène des enquêtes. Si l'on rencontre un noyau dur qui tend à documenter les parcours professionnels, des thèmes sont plus spécialement analysés dans certaines enquêtes, commecette question des compétences ou, par ailleurs, la vision de l'international. Une part des questions, essentiellement qualitatives, s'intéresse au rôle de l'ingénieur dans la société moderne, les compétences sociales qu'il doit y déployer pour être un ingénieur efficace, un citoyen épanoui, ou bon père de famille (beaucoup plus récemment mère aussi...), etc.

14061.- Competence, Education and Experience.- Shah A.A. ; Jamil M. ; Sarwar M. ; Shami P.A..- Journées d'étude sur les compétences non académiques dans les parcours scolaires et professionnels, Dijon, 30-31 janvier 2014.- IREDUTalent Campus
Human capital (HC) possessed by an individual is increased due to education and experience. HC is measured in terms of number of years spent on education and on work. Education and experience have been studied as determinants of earnings by a number of researchers. Both education and experience (E&E) contribute to form competence. We believe that competence is the product whereas education and experience are the process. It is logical to study the effect of the product i.e. competence, on earnings. This has also been empirically studied by the researchers. Present discourse is to study competence as a measure of HC. We analysed Reflex data set and observed positive relationship of earnings with E&E (in the form of professionals) as well as competences. We deductively propose competence as a measure of HC, alternate to E & E. However, it may take long enough to establish as a valid and reliable measure of HC.

14062.- Compétences sociales et réussite scolaire au cycle III : quelle conceptualisation pour quelle(s) approches méthodologique(s) ?.- Fanchini A..- Journées d'étude sur les compétences non académiques dans les parcours scolaires et professionnels, Dijon, 30-31 janvier 2014.- IREDUTalent Campus
Romainville (1996) parle "d'irrésistible ascension" des compétences dans le domaine scolaire et les directives ministérielles prises ces dernières années le confirment même au niveau institutionnel ; ce chercheur explique ce phénomène par la mise en avant des compétences dans le champ de l'économie. Or, dans la littérature scientifique, la question de la définition de ce concept fait encore aujourd'hui débat. Il existe plusieurs définitions de la notion de compétence et nous retiendrons celle de Stroobants (1998) qui distingue trois types de compétences : les savoirs d'une part, les savoir-faire d'autre part et enfin les savoir-être ou compétences comportementales. Ces savoir-être sont aussi appelés " compétences sociales " par certains chercheurs car elles renvoient à une norme sociale permettant d'accéder aux apprentissages, et font référence aux "non cognitive skills" de la littérature anglo-saxonne. Des économistes américains, à l'image d'Heckman, prix Nobel d'Economie, s'intéressent depuis plusieurs années à l'impact des "soft skills" sur les parcours professionnels. Ces compétences sociales ne se limitent pas au monde du travail et semblent se développer dès l'enfance lorsque l'on aborde la question d'un point de vue psychologique. De plus, la définition et l'évaluation des savoir-être permettent d'apporter de nouveaux éléments dans la compréhension des différences de réussite scolaire. Malgré les nombreux travaux de recherche français ou étrangers sur la question des compétences sociales, aucun consensus n'est fait autour de leur définition. La multiplication des termes pour les désigner en est la preuve : "soft skills", " compétences sociales ", "non cognitive skills", " savoir-être ", que se cache-t-il réellement derrière ces termes ? Une approche pluridisciplinaire, prenant notamment en compte les dimensions psychologique, du développement de la personnalité, nous semble adéquate à la définition du concept. C'est pourquoi nous adoptons cette position dans notre travail de thèse pour lequel nous avons construit un outil évaluant les compétences sociales de 927 élèves de primaire scolarisés à Dijon. Nous reviendrons dans un premier temps sur les dimensions théoriques de la compétence sociale en tentant définir le champ théorique de notre recherche, pour ensuite présenter la méthodologie adoptée. Une partie des premiers résultats de notre enquête sera présentée : les liens entre compétences sociales et les caractéristiques des élèves et leur réussite. Nous verrons par exemple qu'il existe un effet du genre sur les compétences sociales ou l'impact négatif du redoublement sur l'image de soi des élèves. Enfin, en étudiant le lien entre les compétences comportementales et la réussite des élèves, nous supposons qu'une majorité d'entre elles apportent des éléments supplémentaires à la compréhension des différences de réussite

14063.- Réflexions méthodologiques sur l'apport d'un dispositif de formation innovant concernant le développement des compétences non académiques.- Giret J.F. ; Morlaix S. ; Souhait M..- Journées d'étude sur les compétences non académiques dans les parcours scolaires et professionnels, Dijon, 30-31 janvier 2014.- IREDUTalent Campus
Les formations universitaires, générales ou professionnelles, se sont peu intéressées jusqu'à présent au développement des compétences non cognitives des étudiants. De nombreux travaux de recherches soulignent néanmoins l'importance de certaines compétences sur les parcours de formation, d'insertion ou de mobilité professionnelle indépendamment des savoirs cognitifs acquis par le sindividus (Bowles et alii, 2001 ; Heckman et alii ; 2006...). Se pose la question de l'évaluation de ces compétences, surtout lorsque les formations cherchent à le sinscrire dans leur cursus. Les travaux sur l'évaluation montrent que l'acquisition des compétences sociales ou non cognitives est en général beaucoup plus difficile à évaluer que l'acquisition de compétences cognitives (Pang, Hung, 2012). Peu présentes dans les référentiels de formation, elles sont particulièrement complexes à définir. Elles s'inscrivent également dans la trajectoire sociale et familiale des jeunes, également liée à leur itinéraire scolaire et universitaire. Il convient de s'interroger sur la valeur ajoutée de ces formations par rapport à chaque parcours individuel. Notre communication se propose d'interroger la pertinence des évaluations de ces formations à partir d'une étude empirique réalisée par l'IREDU dans le cadre du projet "Talent Campus". Ce projet financé dans le cadre des investissements d'avenir et de l'appel à projet " Initiatives d'Excellence " en Formations Innovantes" (IDEFI) et développé par le Pôle de Recherche et d'Enseignement Supérieur (PRES) Bourgogne Franche-Comté est un dispositif de formation centré sur le développement de compétences comportementales. L'objectif est de proposer des formations qui visent le développement des compétences transversales telles que la gestion du stress, la prise de décision lae travail en équipe, la prise de parole en public, la capacité à négocier. Le dispositif présente l'intérêt de s'adresser à différents publics, des étudiants souvent majoritaires, mais également, des chercheurs d'emplois, des salariés ainsi que quelques lycéens. L'acquisition de ces compétences est censée faciliter la réussite scolaire ou professionnelle des apprenants. En partenariat avec les responsables de la formation, l'IREDU a proposé un dispositif d'évaluation essentiellement quantitatif pour tester l'efficacité de ce dispositif sur les acquis des apprenants. L'échantillon d'apprenants suivis dans le cadre de ces formations reste limité statistiquement. Il permet cependant de discuter des enjeux méthodologiques posés par l'évaluation de ce type de formation. Si certaines études empiriques soulignent l'importance de ces compétences dans différents secteur, du marché du travail (Bailly, Léné, 2013), se pose la question de l'efficacité des dispositifs de formation permettant de développer ces compétences (Gérard, 2000), notamment dans le domaine de la mesure des acquis de la formation. Un questionnaire sur plus de 60 compétences comportementales a notamment été proposé aux apprenants avant et après la formation.

14064.- L'évaluation des écoliers par compétences : analyse des effets des caractéristiques personnelles des enseignants.- Bennacer H. ; Voirol C..- 21èmes Journées Internationales de Psychologie Différentielle. La variabilité au 21ème siècle : défis scientifiques, défis sociétaux, Paris, 18-20 juin 2014.- Institut de psychologie de l'université Paris DescartesINETOP (Institut national du travail et de l'orientation professionnelle)
Très peu d'études portent sur les déterminants des pratiques évaluatives, telles que l'évaluation par compétences actuellement réclamée dans le socle commun - voté en 2005 - et suscitant l'intérêt de nombreux auteur, (Morlaix, 2009 ; Perrenoud, 1997 ; Rey, Carette, Defrance
 Kahn, 2006). Cette recherche a pour objectif d'étudier les effets des caractéristiques personnelles des enseignants (dont l'âge, le sexe, l'expérience professionnelle, le niveau de classe) sur leur adoption en classe de l'évaluation par compétences. Elle vise essentiellement à comprendre les raisons fondamentales qui les poussent à déclarer, ou non, cette pratique. Un modèle dérivé de la théorie du comportement planifié d'Ajzen (1985, 1988 ; cf. Bennacer, 2001) est élaboré, sur les déterminants psychologique, de la pratique de l'évaluation par compétences. Ceux-ci concernent la perception des difficultés perçues, les croyances comportementales, les croyances normatives, l'attitude globale envers cette pratique et l'intention comportementale. Nous avons testé le modèle théorique, auprès de 141 enseignants dijonnais de l'école élémentaire, à l'aide d'une technique de modélisation en équations structurales (l'analyse en pistes causales). Parmi les enseignants de notre échantillon, 76 pour cent déclarent évaluer au moins souvent par compétences et 85 pour cent disent avoir l'intention de le faire. Le modèle structural obtenu s'ajuste exactement aux données, et rend compte de 41 pour cent de la variance dans la pratique de l'évaluation par compétences. Il permet aussi d'expliquer des variances aussi importantes que 66 pour cent dans l'attitude globale envers le comportement, et 48 pour cent dans l'intention comportementale. Cette dernière constitue le déterminant principal de la pratique de l'évaluation par compétences, suivie ensuite des croyances comportementales et enfin des difficultés perçues. L'attitude envers le comportement et les croyances normatives n'exercent qu'un effet indirect sur la dite pratique, à travers l'intention comportementale.

14065.- Baisse soutenue de l'embauche des jeunes.- Debouzy I. ; Guégnard C..- Dijon : Céreq-Iredu, Académie de Dijon, juillet 2014
En Bourgogne, près de 8 300 jeunes ont quitté les classes terminales professionnelles et technologiques du lycée et de l'apprentissage en juin 2012. Sept mois plus tard,  53 pour cent des garçons et 46 pour cent des filles ont trouvé un emploi non aidé. Les effets de la crise perdurent : en 2013 l'économie régionale a perdu 4 200 emplois salariés. Cette dégradation induit une augmentation du chômage des jeunes, quel que soit le mode de formation. Dans un contexte marqué aussi par la réforme de la voie professionnelle, la hiérarchie des diplômes n'est toutefois pas remise en cause. Un niveau d'études plus élevé demeure un atout sur le marché du travail en termes d'accès à l'emploi et de conditions d'insertion.

14066.- Comparative study of the determinants of the effectiveness of educational policies of inclusion in France and Cameroon from the point of view of teachers.- Ngo Melha E..- Exploring Disability: Epistemologies, Policies and Politics, Lisbonne, 3-4 juillet 2014.- Alter
Considering the fact that inclusive education is an international recommendation (UNESCO, 2008; 2006; 2000; 1994); Framework for Action on Education for All, (2000); Millennium Development Goals (2000), Convention on the Rights of Persons with Disabilities (2006)) , educational policies, both in the countries of the North and those in the South , more or less clearly take into account the educational needs of certain groups including children with disabilities. Considering also that teachers appear as key role players in the success of inclusive education related to children with disabilities (Asrat Dagnew, 2013), (Ngo Mélha, 2013; 2011), ( Kabano , 2001); Bothma M.  al.,2000) , it is judicious to look at factors that determine , from the teachers point of views , the effectiveness of such policies that are imposed to them. The model of planned behavior of Ajzen (1991), which is one of the psychological models used to study the determinants of behavior (beliefs, attitudes and intentions) of individuals (facing the adoption of a instruction, a habit, a change) is adapted and used as a theoretical model to study the data collected through questionnaires, multivariate analysis is used to test the research hypotheses. This paper aims at presenting the results of a nearing completion research conducted in France and Cameroon.

14067.- Technical paper on education and disability (inclusive education).- Ngo Melha E..- Disability data and statistics, monitoring and evaluation: the way forward, a disability inclusive development agenda towards 2015 and beyond, Paris, 8-10 juillet 2014.- DSPD (Division for Social Policy and Development of DESA)UNESCO (United Nations Educational, Sienctific and Cultural Organization)
Access and participation in education service rate of people with disabilities is generally lower than the rest of the population; similarly, it is also noted disparities among those who are going to school, these disparities are based on the type of disability and the contexts. Approaches of schooling persons with disabilities also depend on the definition of disability and the choice made between the medical model and the social model. Few statistics on the education of persons with disabilities are available which sometimes makes their needs unseen. The education of individuals with Disabilities has experienced various forms; today, with a view to the inclusion of persons with disabilities and the achievement of development goals, progresses are initiated with a view to accommodate the needs of all components of the society. Inclusive education is the form of education presented as likely to take into account, in the context of education for all, the diverse needs of all learners. However, in the absence of a common understanding of this concept and other concepts that are associated to it on one hand, and ownership of the problem of the education of persons with disabilities by ministries responsible for education matters on the other hand, the development of indicators and tools for collecting data and information and planning relating to persons with disabilities remains a challenge for the development and monitoring of progress of educational policies on disability.

14068.- The Transition from School to Work for Children of Immigrants with Lower-Level Educational Credentials in the United States and France.- Lutz A. ; Brinbaum Y. ; Abdelhady D..- Comparative Migration Studies, Vol. 2, n°2, 2014
This paper compares the transition from school to work among Mexican-origin youth in the united States and north african-origin youth in France relative to the native-majority youth with similar low-level credentials.The goal is to understand the extent to which these groups experience ethnic penalties in the labor market not explained by social class, low-level credentials, or other characteristics.The patterns of employment for second-generation minorities play out differently in the two contexts.In France, lack of access to jobs is a source of disadvantage for north african children of immigrants, while in the united States, second-generation Mexicans do not suffer from a lack of employment.Indeed, the Mexican second-generation shows a uniquely high level of employment. We argue that high levels of youth unemployment in the society, as is the case in France, means greater ethnic penalties for second-generation minorities.

14069.- Les enfants d'immigrés et l'école : un échec scolaire à relativiser.- Brinbaum Y. ; Moguérou L. ; Primon J.L..- in : Migrations et mutations de la société française.- Poinsot M., dir. ; Weber S., dir..- Paris : la découverte, 350 p. - ISBN : 978-2-7071-7711-7.

14071.- Évaluations scolaire et pédagogique du travail des collégiens : comparaisons selon les effets simples et intéractifs des caractéristiques personnelles et du climat de classe.- Bennacer H..- 26ème colloque international de l'ADMÉE-Europe : Cultures et politique, de l'évaluation en éducation et en formation, Marrakech, 15-17 Janvier 2014.- ADMÉE Europe
L'évaluation scolaire - par le sprofesseur, - est relativement subjective (Gimmonet, 2007). Elle diffère de l'évaluation pédagogique (tests) selon les caractéristiques de l'élève, de l'enseignant et du système scolaire. A ce propos, il n'existerait pas d'étude comparative des deux évaluations selon les effets des caractéristiques de l'élève et du climat social de la classe. Pourtant, il importe de déterminer le  rôle des deux groupes de variables et leurs interactions dans l'explication des évaluations scolaire et pédagogique. Ce travail analyse les différences entre ces dernières en fonction des effets simples et interactifs des caractéristiques de l'élève et du climat social de la classe. Il vise aussi à déterminer la nature du climat de classe qui favorise la performance de chaque type d'élèves. L'échantillon comprend 1113 collégiens. Nous retenons l'âge, le sexe, la CSP des parents, le passé scolaire et cinq attitudes envers le collège (Bennacer, 2003a). Nous utilisons aussi l'Échelle de l'environnement social de la classe (Bennacer, 2003b), qui évalue les dimensions : Chaleur affective et disponibilité des enseignants, Engagement et application scolaires, Organisation ainsi que Réglementation. L'évaluation scolaire correspond à la note moyenne en maths et français. L'évaluation pédagogique est estimée par deux tests : du vocabulaire et de closure. Nous étudions les effets simples par le rBP ainsi que l'analyse en communautés, et les effets interactifs par des analyses de régression. La variance expliquée par les caractéristiques personnelles est environ de 26 pour cent. Elle correspond pour le climat de  classe à 4.1, 21.9 et 24 pour cent dans la note, le vocabulaire et la closure. Les effets simples, surtout du climat, diffèrent. Par exemple, l'élève est surévalué dans les classes orientées vers la réglementation et/ou l'implication scolaire. Pour les effets interactifs, on constate par exemple que la réglementation décourage davantage le rendement des élèves détestant l'école, qui obtiennent une meilleure note.

14072.- Présupposés et tensions dans la mesure des inégalités sociales scolaires.- Duru-Bellat M..- in : Inégalités et justice sociale.- Dubet F., dir..- Paris : la découverte, 2014, 320 p. - ISBN : 9782707178428

14073.- L'Impact des programmes de formation continue sur les compétences professionnelles des enseignants dans le contexte éducatif syrien (cas de l'enseignement de base : de la première à la sixième classe).- Salman R., Thèse en siences, de l'éducation.- Thèse soutenue publiquement le 18 mars 2014. Membres du Jury : Membres du Jury : Mesdames et Messieurs Henri PEYRONIE, Professeur émérite à l'Université de Caen Basse Normandie, Marie-Françoise FAVE-BONNET, Professeur à l'Université de Paris Ouest Nanterre la Défense (Rapporteur), Denis POIZAT, Maître de Conféreces, HDR à L'Université Lumière, Lyon 2 (Rapporteur), Guy LAPOSTOLLE, Maître de Conféreces, HDR à L'Université de Bourgogne
Comme dans la quasi-totalité des pays, les autorités éducatives en Syrie ont des préoccupations quant à l'amélioration de la qualité de l'enseignement et quant aux réformes qu'elles cherchent à mettre en oeuvre pour donner aux enseignants la possibilité d'acquérir les nouvelles connaissances et compétences avant et une fois qu'ils exercent leur métier, surtout dans le contexte du changement économique et social de grande ampleur que vit le monde aujourd'hui. La complexification du contexte éducatif a amené les autorités pédagogiques syriennes à accorder une attention particulière aux programmes de la formation initiale et continuée des enseignants.
Pour juger de l'efficacité des programmes de formation continue qui existent actuellement en Syrie, la présente thèse s'est fixée comme objectif d'analyser les impacts de ces programmes sur l'amélioration des compétences professionnelles des enseignants. Il ressort des analyses que les programmes de formation continue suivis en Syrie sont positivement corrélés à l'ensemble des compétences professionnelles des enseignants de l'échantillon. Les programmes de formation continue génèrent, d'après les estimations des membres de l'échantillon, une grande différence dans le niveau général de leur travail professionnel. Les analyses ont abouti également à la conclusion que d'autres facteurs jouent dans l'amélioration des compétences des enseignants. L'indicateur de la formation continue est donc statistiquement plus significatif si cette dernière s'adhère aux autres facteurs.

14074.- Criticism of Metaphysics and Constitution of the Subject: Materialist Effects on the Philosophy of Helvétius and d'Holbach.- Audidière S..- Early Modern Materialism, Mayence, 19-21 juin 2014

14075.- Apprendre et jouir : modèle et contre-modèle érotique du récit d'apprentissage.- Audidière S..- La Mettrie : Médecine, Philosophie et Littérature, Lausanne, 9-11 juin 2014

14076.- Apprentissage, récit et écriture.- Audidière S..- Séminaire "Philosophie de l'éducation", Paris, 16 juin 2014.- Institut Innovant de Formation par la Recherche

14077.- Equity Theory.- Meuret D..- in : Encyclopedia of Quality of Life and Well-Being Research.- Michalos A.C., ed..- Springer, 2014, 7347 p., 12 volumes
Revue synthétique de la littérature scientifique sur les théories de la justice

14078.- Feelings of Justice.- Meuret D..- in : Encyclopedia of Quality of Life and Well-Being Research.- Michalos A.C., ed..- Springer, 2014, 7347 p., 12 volumes
Revue synthétique de la littérature scientifique sur la question des sentiments de justice à l'école

14079.- Introduction: The Comparative Study of Ethnic Inequalities in Educational Careers.- Heath A. ; Brinbaum Y..- in : Unequal Attainments: Ethnic educational inequalities in ten Western countries.- Heath A., ed. ; Brinbaum Y., ed..- Oxford : Oxford University Press ; British Academy, 2014, 245 p.

14080.- Academic and vocational tracking in upper secondary education.- Lessard P.L. ; Brinbaum Y. ; Heath A..- in : Unequal Attainments: Ethnic educational inequalities in ten Western countries.- Heath A., ed. ; Brinbaum Y., ed..- Oxford : Oxford University Press ; British Academy, 2014, 245 p..- Chapitre 5
Non disponible

14081.- Ethnic differences in completion of upper secondary education.- Brinbaum Y. ; Heath A..- in : Unequal Attainments: Ethnic educational inequalities in ten Western countries.- Heath A., ed. ; Brinbaum Y., ed..- Oxford : Oxford University Press ; British Academy, 2014, 245 p..- Chapitre 6

14082.- «L'école doit accepter de rendre des comptes» : Trois questions à Denis Meuret.- Meuret D. ; Peltier C..- Siences, humaines, N°263, octobre 2014

14083.- Normes, projets, résultats : une enquête sur la régulation des établissements scolaires français du second degré.- Meuret D. ; Morlaix S. ; Dirani A..- Politique, et Management Public, Vol. 31, n°3, Juillet / Septembre 2014
La régulation des établissements scolaires s'est éloignée, en France comme ailleurs, de sa forme bureaucratique et mêle aujourd'hui régulation par les normes, les projets et les résultats. Une enquête auprès des chefs d'établissements secondaires nous permet d'apprécier comment, en France aujourd'hui, se combinent ces trois éléments dans la régulation des établissements. L'article montre que régulation par projets et par les résultats sont peu prégnantes dans les relations entre les établissements et leur instance de tutelle, mais le sont davantage dans la régulation interne aux établissements. Le mode de régulation qui en résulte, plutôt informel comme le montre la grande dispersion des réponses, ne paraît pas susciter de rejet de la part des acteurs mais son adaptation à la régulation des établissements « difficiles » peut être questionnée, ce qui conduit à s'interroger sur ses effets en termes d'équité de l'enseignement.
PDF

14084.- La nozione di equità nelle ricerche sull'educazione in Francia e negli Stati Uniti.- Meuret D. ; Dirani A..- Scuola democratica, 2/2014
The analysis of a corpus of articles of educational research in Frnceh and American reviews on the topic of justice allows to compare, first the use of the notion of equity in this literature and second, the methods, questions and distributions (which goods between which categories?) which are those of the research in the two countries. This analysis leads to distinguish a 'social' (France) model of the genealogy of the inequalities from a 'political' one (US). The place of equity in the research on justice is discussed in reference to the way these two notions are articulated by Aristotle and Rawls. The differences in the content of the research are discussed through the 'political model of education' which is dominant in each of the two countries.
PDF

14085.- Co-building capacities for young people : creativity as a perspective in different contexts.- Dirani A..- International symposium on youth employment challenges , Kayseri (Turquie), June 23rd-27th.- Abdullah Gül University
Non disponible

14086.- La diversité comme levier de la créativité: une approche comparative France-Angleterre.- Dirani A..- Premières rencontres du Réseau international Education et Diversité (RIED), Marseille, 20-22 octobre 2014.- ESPE MarseilleRIED (Réseau international Education et Diversité)
Non disponible

14087.- Réformes d'hier et réformes d'aujourd'hui : l'enseignement supérieur recomposé.- Chevaillier T., dir. ; Musselin C., dir..- Rennes : Presses Universitaires de Rncnes, 2014, 230 p. - ISBN 978-2-7535-3493-3 - 18 euros
Ce livre analyse les réformes des politique, d'enseignement supérieur et de recherche en confrontant celles d'hier et celles d'aujourd'hui. Chacune des perspectives permet de mieux comprendre comment les réformes universitaires sont perçues, les comportements de résistance ou d'adhésion qu'elles suscitent et les recompositions auxquelles elles conduisent au sein de la communauté universitaire.

14088.- Enseignants-chercheurs de la Génération Y : incidence sur les pratiques pédagogiques ? .- Demougeot-Lebel J..- Revue internationale de pédagogie de l'enseignement supérieur, Vol. 30, n°3, 2014
Cette recherche exploratoire s'appuie sur une enquête qualitative par entretiens semi-directifs pour investiguer les attitudes, méthode, et outils utilisés par 22 maîtres de conféreces (MCF), appartenant à ladite Génération Y. Trois hypothèses liées aux caractéristiques attribuées à cette génération sont étudiées : leur besoin d'innovation ; leur aisance avec les technologies ; leur capacité à être multitâches. Nos résultats 1) mettent au jour une diversité de pratiques inscrites cependant dans un modèle magistro-centré ; 2) suggèrent que l'usage des outils numériques pour enseigner ou communiquer avec les étudiants n'est pas une pratique universelle ; et 3) que la prise en compte de l'étudiant dans la relation pédagogique est importante.

14089.- Motivation et poursuite de parcours des étudiants en école supérieure d'art ayant suivi une formation dans une école préparatoire publique ou privée : Rapport final
.- Danner M. ; Guégnard C. ; Albandea I..- Ministère de la culture et de la communication.- Ne pas diffuser sans l'accord des auteur,
Les écoles supérieures d'art se distinguent par un recrutement sélectif sous forme de concours qui permet de s'assurer que les candidats auront les compétences pour suivre et mener à terme une formation artistique de haut niveau. L'exigence de ces épreuves motive un nombre croissant de bacheliers à envisager une poursuite d'études préalable dans des classes préparatoires, assurant ainsi l'essor d'une offre de formation publique et privée hétérogène sur l'ensemble du territoire. Afin d'avoir une connaissance du public fréquentant ces établissements, une enquête par questionnaire a été proposée aux élèves et aux responsables, à la demande du ministère de la Culture et de la Communication. La classe préparatoire est examinée dans ce rapport à partir des points de vue des élèves ou étudiants, mettant en cohéreces leurs projets, leurs motivations et leurs attentes. Elle est aussi appréhendée à travers les propos de quinze responsables de structure publique.

14090.- Motivations des élèves en classe préparatoire publique aux écoles supérieures d'art.- Danner M. ; Guégnard C. ; Albandea I..- Ministère de la culture et de la communication.- Synthèse du document 14089 "Motivation et poursuite de parcours des étudiants en école supérieure d'art ayant suivi une formation dans une école préparatoire publique ou privée : Rapport final"
Les écoles supérieures d'art se distinguent par un recrutement sélectif sous forme de concours qui permet de s'assurer que les candidats auront les compétences pour suivre et mener à terme une formation artistique de haut niveau. L'exigence de ces épreuves motive un nombre croissant de bacheliers à envisager une poursuite d'études préalable dans des classes préparatoires, assurant ainsi l'essor d'une offre de formation publique et privée hétérogène sur l'ensemble du territoire. Afin d'avoir une connaissance du public fréquentant ces établissements, une enquête par questionnaire a été proposée aux élèves et aux responsables, à la demande du ministère de la Culture et de la Communication. La classe préparatoire est examinée dans ce rapport à partir des points de vue des élèves ou étudiants, mettant en cohéreces leurs projets, leurs motivations et leurs attentes. Elle est aussi appréhendée à travers les propos de quinze responsables de structure publique.

14091.- S'affirmer comme un professionnel compétent ? Les usage, de la psychologie dans les crèches parentales par les éducatrices de jeunes enfants.- Garcia S..- Sociétés contemporaines, N°95, 2014
Cet article est consacré aux usage, de la psychanalyse par les éducatrices de jeunes enfants dans les crèches parentales. Le choix de ces structures associatives et dirigées par des parents, à travers un conseil d'administration élu qui a le statut juridique d'employeur, se justifie précisément parce que les éducatrices de jeunes enfants y occupent une position privilégiée car elles y remplissent souvent des fonctions de direction. L'article s'attache à décrire et à analyser cette configuration particulière qui associe dans un travail collectif d'accueil des jeunes enfants des professionnels (le plus souvent des femmes) et des parents/usagers qui ont cependant un rôle de bénévole (plutôt que de consommateurs de service). Il montre que la mobilisation d'une expertise « psy » par les éducatrices de jeunes enfants et leur pérecnité dans les structures permet à ces dernières de se définir comme des « professionnels compétents » face aux parents assignés aux tâches les moins valorisées (tâches de surveillance).

14092.- La cyberviolence entre adolescents : prévalence, nature et processus en milieu scolaire.- Berguer A., Thèse en siences, de l'éducation.- Thèse soutenue le 14 novembre 2014
Ls, Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) sont de plus en plus accessibles et utilisées au quotidenc, en particulier par les jeunes. Si ces nouvelles formes d'interactions sociales sont porteuses de diverses opportunités (Valkenburg, 2010), elles font émerger dans le même temps des formes de violence inédites. Les recherches sur la cyberviolence se sont considérablement développées depuis les années 2000 au niveau mondial. En France, toutefois, mis à part les travaux de Blaya (2010, 2013), les recherches dans ce domaine restent rares et peu de données relatives à la prévalence, à la nature et aux mécanismes de ce phénomène sont disponibles. L'objectif de cette thèse est, par conséquent, d'évaluer l'ampleur de la cyberviolence entre adolescents en France, d'analyser les caractéristiques de cette nouvelle forme de violence et d'explorer ses processus en lien avec le milieu scolaire, notamment le climat scolaire. A cette fin, nous avons mené une enquête de victimation et de violence auto-reportée auprès de 3586 collégiens et lycéens répartis dans plusieurs académies. Les données recueillies nous permettent de mettre en évidence les taux d'adolescents qui déclarent avoir été victimes et/ou auteur, de chacune des formes de cyberviolence au cours de l'année scolaire. Une attention particulière est également portée à la mesure du cyberharcèlement, que nous choisissons de considérer comme une violence répétée et/ou cumulée. Enfin, des analyses statistiques visant à tester les effets des variables relatives aux caractéristiques sociodémographiques, aux pratiques numériques et à l'expérience de la cyberviolence sur la victimation et la perpétration sont effectuées. Il ressort principalement que la problématique de la cyberviolence est bien réelle même si le cyberharcèlement, dans ses formes les plus sévères, reste minoritaire. Afin de compléter l'enquête quantitative et « ouvrir la boîte noire », des entretiens ont par ailleurs été menés auprès de 34 collégiens. Notre ambition est d'approfondir notre compréhension de l'expérience vécue par les acteurs en interrogeant leurs logiques d'action et le sens qu'ils leur confèrent. Nos analyses permettent, entre autres, d'observer un lien entre les rapports sociaux dans le contexte scolaire et dans le contexte numérique. Ces résultats permettent de souligner l'intérêt d'une prise en compte de l'environnement scolaire, en particulier du climat scolaire, dans la lutte contre la cyberviolence.

14093.- ... des Vies, telles qu'on les aurait écrites, en rendant simplement justice : biographie, récit d'apprentissage et théorie des idées .- Audidière S..- Éloges de l'Académie royale des siences,, 1699-1740, Lyon, 15-18 octobre 2014.- ENS de LyonUniversité de BourgogneUniversité de Franche Comté
Les éloges de Fontenelle pour l'Académie royale des siences, articulent des « commencements », des rencontres, des parcours et des pratiques, pour produire ce qu'il nomme des « Vies » de savants. Fontenelle prétend y « rendre justice » à de sindividus singuliers et livrer au public la « vérité » d'une vie dédiée aux savoirs et à leur élaboration, leur confrontation et leur diffusion. On se demande ici quelle est la nature de cette vérité historique qui est l'objet de l'éloge, en tenant compte des tensions entre les schémas biographiques présentés dans les éloges académiques d'une part, et la philosophie fontenellienne d'autre part, qui est une philosophie de l'histoire individuelle et collective des vérités, et de la coexistence de vérités scientifiques et de vérités historiques de natures différentes.

14094.- Construction de l'autonomie professionnelle et assignation  des usagers à une position de profane.- Garcia S..- in : Etre un bon parent. Une injonction contemporaine.- Martin C., dir..- Rennes : Presses de l'EHESP, 256 p. - EAN 978-2810902606

14095.- L'édition scolaire et parascolaire, quelles frontières ? Le rôle des prescripteurs savants dans la construction du marché.- Garcia S., Paris, 5 décembre 2014.- Université Paris-Dauphine

14096.- Processus d'ajustement ou de désajustement des professeurs des écoles confrontés à des prescriptions scolastiques » dans un séminaire consacré à la question des dispositions.- Garcia S., Paris, 16 décembre 2014.- EHESS (École des hautes études en siences, sociales)

14097.- Genèse axiologique de l'école de la république.- Janichon D..- Carrefours de l'éducation, N°38, décembre 2014
Avant même que le dix-neuvième siècle ne place en tête des programmes l'éducation religieuse et morale, le catéchisme catholique avait durablement et massivement imprégné la culture axiologique des petits français. Celle des concepteur, de programmes de morale de la IIIè République est par ailleurs plus proche d'une sensibilité protestante. A partir de trois manuels de catéchisme (catholique, protestant et israélite) antérieurs aux programmes de 1882, il est possible de discerner certaines parentés entre plusieurs préceptes religieux et la morale pour le cours moyen. Ainsi, les devoirs envers la famille et envers soi-même reprennent les injonctions des commandements ou des péchés capitaux catholiques. Quant à la toléreces et aux devoirs envers Dieu, que ré lame le texte de Jules Ferry c'est probablement davantage de la catéchèse protestante qu'ils découlent. Si l'avènement de la République en modifie les référeces,, sa "morale" s'inspire pour une large part de contenus catéchistiques.

14098.- Des effets du plan réussite en licence sur la sélection universitaire en première année de licence.- Perret C. ; Morlaix S..- Carrefours de l'éducation, N°38, décembre 2014
Poursuivant l'examen du plan réussite en licence (PRL) sur la réussite étudiante, cet article montre ses effets différenciés selon le passé scolaire. Les années de PRL se conjuguent ainsi avec une stagnation voire une baisse de la réussite, exceptée pour les jeunes issus des filières scientifiques de l'enseignement secondaire avec mention qui ne semblent pas avoir été impactés par le PRL. Mais cette détérioration apparaît contrecarrée par certains types d'actions pédagogiques. La multiplication des actions semble en revanche préjudiciable à nombre d'étudiants, exception faite des bacheliers scientifiques. Ces résuItats réi nterrogent la problématique des inégalités de réussite avec un PRL déployé de manière hétérogène selon les filières et les universités.

14100.- Le développement des politique, régionales d'apprentissage : regards croisés des acteurs dans trois régions.- Maillard D., coord. ; Romani C., coord. ; Bentabet E. ; Bourdon J. ; Costenoble O. ; Guégnard C. ; Quintero N. ; Toutin M.-H..- Net.doc, N°118, janvier 2014
L'apprentissage ne se développe pas au même rythme dans toutes les régions, dans certaines ses effectifs diminuent. Cette étude qualitative vise à mieux cerner les facteurs qui caractérisent les politique, régionales et permettent d'interpréter les écarts de développement : éléments de contexte, plus ou moins propices à la croissance des effectifs, éléments de politique, régionales et modes de gouvernance.

14101.- Les pratiques pédagogiques en première année universitaire : description et analyse ds leurs implications sur la scolarité des étudiants.- Duguet A., Thèse en siences, de l'éducation.- Thèse soutenue le 5 décembre 2014
En France, les travaux portant sur la pédagogie universitaire et se focalisant plus particulièrement sur les pratiques pédagogiques des enseignants sont peu nombreux. Aussi ce travail se propose-t-il d'approfondir ce concept sous deux aspects différents. Le premier axe s'articule autour de la description des pratiques mises en oeuvre par les enseignants lors des cours magistraux en première année universitaire. A l'appui de l'observation in situ des pratiques de 49 enseignants issus des filières droit, AES, sociologie, psychologie et LLCE anglais, il est montré que celles-ci reposent en grande majorité sur les méthode, « traditionnelles » telles que définies par Bru (2006). Néanmoins, les résultats permettent également de mettre en lumière une certaine variété des pratiques pédagogiques. Le second axe de cette recherche a trait à la mise au jour des implications de ces pratiques sur la scolarité des étudiants en termes de motivation, de manières d'étudier, mais également de réussite aux examens. Pour cela, ont été interrogés par questionnaires 734 étudiants de première année issus de ces mêmes filières. Il est d'abord montré que les « pratiques déclarées » par les étudiants, autrement dit l'opinion qu'ils portent à l'égard des pratiques des enseignants, influent particulièrement sur leur motivation, tandis que l'effet sur les manières d'étudier est toutes choses égales par ailleurs non significatif. En comparaison à d'autres variables, telles celles liées au passé scolaire de l'individu, elles exercent de surcroît un impact modéré sur la note moyenne obtenue aux examens du premier et second semestre, ainsi que sur la probabilité de valider l'année. La motivation apparaît néanmoins comme une variable médiatrice de l'effet des pratiques « déclarées » sur les manières d'étudier et la réussite. Parallèlement à es, analyses, est examiné l'effet des pratiques « observées », autrement dit effectivement mises en oeuvre par les enseignants, sur la scolarité des étudiants. Celles-ci jouent un rôle direct significatif dans l'explication des manières d'étudier et de la réussite des étudiants, tandis qu'aucun effet significatif sur la motivation n'est mis au jour.

14102.- Human capital.- Lassibille G. ; Navarro Gomez M.L..- in : Encyclopedia of Quality of Life and Well-Being Research.- Michalos A.C., ed..- pringer, 2014, 7347 p., 12 volumes

14103.- Human capital models.- Lassibille G. ; Navarro Gomez M.L..- in : Encyclopedia of Quality of Life and Well-Being Research.- Michalos A.C., ed..- pringer, 2014, 7347 p., 12 volumes

14104.- Los programas internacionales de evaluacion de los conocimientos en los paises pobres : Porque los economista, de la education deberian ser mas cautos ?.- Lassibille G..- XXIII Meeting of the Association of Economics of Education, Valencia, 4-5 juin 2014.- Actes à paraitre

14106.- "La grève enseignante en quête d'efficacité" de Laurent Frajerman (éd.), 2013 : note critique.- Farges G..- Éducation et sociétés, N°34, 2014

14107.- Le niveau de compétences de base peut-il expliquer le déclassement ou le surclassement sur le marché du travail ?.- Branche-Seigeot A. ; Giret J.-F..- Économies et sociétés, série socio-économie du travail, AB, n°36, 9/2014
Cet article porte sur le lien entre le déclassement et le surclassement sur le marché du travail et les compétences de base qu'ont pu acquérir les individus au cours de leurs parcours scolaire et professionnel. En observant une certaine hétérogénéité des compétences de base par niveau de diplôme, nous faisons l'hypothèse que ces différences peuvent expliquer les situations de déclassement ou de surclassement. Nos travaux, à partir des données de l'enquête nationale " Information et Vie Quotidencne " (2004), montrent effectivement que les situations de déclassement (surclassement), pour un même niveau de diplôme, peuvent résulter d'un plus faible (fort) niveau de compétences de base, notamment en numératie et dans certains secteurs. Les compétences de base semblent donc être de bons indicateur, de la capacité à être formé dans un emploi et peuvent expliquer la position des individus dans les files d'attente pour accéder aux emplois les plus qualifiés.

14108.- Le score de propension : un guide méthodologique pour les recherches expérimentales et quasi expérimentales en éducation.- Lecocq A. ; Ammi M. ; Bellarbre E..- Mesure et évaluation en éducation, Vol. 37, n°2, 2014
La méthode du score de propension devient de plus en plus populaire pour estimer les effets causaux d'un programme d'intervention. Si ls, applications empiriques de cette méthode sont encore rares dans les recherches en éducation, des exemples de son utilisation se trouvent aisément dans d'autres disciplines. Cependant, sa mise en place soulève plusieurs questions. L'objectif de cet article est de fournir des éléments de réponses guidant le chercheur et l'évaluateur du domaine de l'éducation pour l'estimation et l'utilisation du score de propension. Les différentes étapes de son application sont présentées pas à pas: évaluation du biais de sélection, construction du score de propension et mesure de sa qualité, et choix des stratégies d'utilisation du score dans l'estimation des effets d'un traitement. Les questions méthodologiques soulevées sont discutées à chaque étape. Pour faciliter la compréhension, un exemple d'une expérimentation en maternelle illustre la méthode.

14109.- Le caractère formatif d'un dispositif d'évaluation des enseignements par les étudiants (EEE) : une analyse ds l'utilité des questionnements pour une démarche réflexive.- Perret C. ; Demougeot-Lebel J..- Mesure et évaluation en éducation, Vol. 37, n°2, 2014
Cet article examine un dispositif d'évaluation des enseignements par les étudiants (EEE) en analysant les choix des équipes pédagogiques concernant les questionnaires qu'elles conçoivent. Cette étude est menée afin d'étudier la place possible de l'EEE dans le cadre de l'évaluation-conseil. En effet, pour que l'EEE soit utile aux enseignants, il convient que les questions posées aux étudiants permettent aux enseignants comme aux professionnels de l'accompagnement de s'inscrire dans une logique d'évaluation-conseil. Les résultats montrent leur intérêt dans ce cadre en fournissant aux enseignants des données qui leur permettent de conforter ou de modifier leurs enseignements. Ils soulignent également l'absence de recueil de données en lien avec certaines dimensions de la relation pédagogique (notamment les difficultés étudiantes et les interactions enseignant-étudiant), ce qui pose la question de la perception de l'enseignement chez les enseignants-chercheurs en France.

14110.- Évaluer des attitudes, un défi pour le socle commun. Évaluation diagnostique de la cohéreces entre compétences sociales et compétences d'autonomie.- Janichon D..- Siences, de l'éducation pour l'ère nouvelle (Les), Vol. 47, n°4, 2014
La nécessité de valider le socle commun pour obtenir le brevet confère à l'évaluation des compétences une importance toute particulière. Familière au monde de l'entreprise, la notion de compétence l'est, en France, moins à eslui de l'éducation. Une transposition s'opère cependant, qui conjugue connaissances et capacités à les mettre en ouvre au service d'un savoir-être que le socle tente de définir. Les sixième et septième compétences de ce dernier proposent notamment plusieurs « attitudes ». Malgré les difficultés inhérentes à l'évaluation de ce type de compétences, une enquête, menée auprès de trois-cents élèves de troisième, montre un léger décalage entre les attitudes sociales (respect, non-violence, solidarité.) et l'autonomie (soif d'apprendre, capacité à choisir son orientation.) qui interroge sur la cohéreces axiologique du socle.

14111.- "Mission Insertion : un défi pour les universités" de José Rose : note critique.- Giret J.-F..- Orientation scolaire et professionnelle (L'), Vol. 43, n°3, 2014
Professeur émérite de sociologie, ancien directeur scientifique du Céreq, José Rose propose dans cet ouvrage une réflexion sur cette nouvelle mission attribuée à l'université qui est l'insertion professionnelle. S'il connaît bien le sujet par les nombreuses fonctions qu'il a occupées au sein de l'université, il pose également un regard de chercheur à la fois rigoureux et passionné sur les questions d'insertion, d'orientation ou de professionnalisation. Il rappelle ainsi dès l'introduction toute l'ambiguïté de cette mission insertion : « l'aide à l'insertion des étudiants n'est pas une mission au sens plein du terme, car ce n'est pas l'université qui crée des emplois, mais une mission d'accompagnement destinée à faciliter l'accès à l'emploi » (p. 9). Il défend néanmoins tout au long de l'ouvrage l'intérêt d'une mission qui répond aux attentes des étudiants soucieux de leur avenir, mais qui nécessite la mobilisation de tous les acteurs de l'université.

14112.- Plan Réussite en Licence à l'uB: Bilan des actions 2012-13.- Perret C. ; Berthaud J..- Université de Bourgogne
L'université de Bourgogne a décidé de l'évaluation du PRL de manière consensuelle dès les premières discussions sur les projets PRL (validations par les différents conseil, de l'établissement : commission de la pédagogie et CEVU), l'objectif initial étant de cerner les actions fonctionnant le mieux afin de permettre un échange des « bonnes pratiques » entre les différentes équipes de l'uB, en promouvant les actions les plus efficaces auprès des responsables pédagogiques de l'université (tout en leur proposant accompagnements et aides par le CIPE). Cette logique a été conduite car les actions engagées dans le cadre du PRL avaient un caractère expérimental pour une partie des équipes de l'établissement, ne serait-ce que parce que la recherche française sur l'accompagnement vers la réussite des étudiants à l'université reste balbutiante. Dans cette perspective, l'évaluation du PRL coordonnée par le CIPE et réalisée à partir des dossiers d'autoévaluation remplis par les équipes pédagogiques, s'inscrit dans une logique régulative : « il s'agit alors de formaliser la mise en oeuvre du dispositif, d'en relever les points forts et faibles ainsi que les incidents critiques, et de mesurer la pertience du dispositif (Salmon et al, 2009). Elle s'appuie ici sur différentes formes d'évaluation : analyse dss conditions de mise en oeuvre et avis des acteurs.

14113.- The social, educational and cognitive factors of success in the first year of university.- Morlaix S. ; Suchaut B..- International Review of Education, 2013
The main objective of this study, which evaluated a sample of first-year students enrolled at the University of Burgundy, France, in 2010–2011, is to understand the factors determining success in the first year of university. The originality of this research lies in the inclusion of specific indicators of students’ skill, when they start university within the explanatory models of educational achievement. These indicators include measures of academic performance (written comprehension skill,) and cognitive abilities. While the impact of cognitive abilities on educational success has been examined at primary level in France, the present study is among the first to do this at higher education level, with the additional consideration of students’ educational and social backgrounds. The results show the significant impact of educational background (repeated years, type of baccalaureate and baccalaureate grade) on success. The researchers also found that written comprehension skill, and cognitive abilities alone play a limited role in explaining success, since the impacts of these variables are apparent throughout a student’s educational career (and not just in higher education). Another finding was that subject choice based on specific career aspirations is an important factor associated with success – a significant insight which qualifies the impact of educational background

14114.- Impact des nouvelles politique, de recrutement des enseignants sur le développement des systèmes éducatifs en Afrique subsaharencne : cas du Burkina Faso, du Congo et du Sénégal.- Diabouga Y.P., Thèse en siences, de l'éducation.- Présentée et soutenue publiquement le 18 décembre 2014
Le développement des systèmes éducatifs en Afrique subsaharencne en général et au Burkina Faso, au Congo et au Sénégal en particulier, connaît beaucoup de péripéties du fait de leur faible développement malgré les engagements pris par la communauté internationale en 1990 à Jomtien en Thaïlande. Le forum de Dakar, en 2000, tout en reconnaissant les progrès enregistrés depuis les indépendances par les pays africains, a mis en évidence la nécessité pour les États d'engager des réformes profondes des systèmes éducatifs. En effet, depuis les indépendances, la volonté manifestée par les États de faire de l'éducation une priorité parce que convaincus de son impact positif sur le développement des nations, s'est heurtée à un certain nombre d'aléas dont les programmes d'ajustement structurel dans les années 1990 qui ont limité fortement le développement des systèmes éducatifs. Dès lors, les systèmes éducatifs se sont maintenus à travers un certain nombre de stratégies visant à accroître l'offre dans des situations où l'investissement financier est pratiquement nul. Les recommandations issues du forum de Dakar visant à adopter des politique, de développement de l'éducation, ont ainsi conduit à s'attaquer au poste de dépenses le plus important dans le budget de l'éducation, qu'est la masse salariale. Dès lors, le recours à de nouveaux types d'enseignants ou enseignants non fonctionnaires va se généraliser et apparaître comme une norme, dérégulant ainsi la fonction enseignante anciennement construite. Après avoir passé en revue l'évolution du système éducatif dans les trois pays, des indépendances aux années 2000, nous avons analysé le contexte d'émergence des nouveaux types d'enseignants avant d'indiquer leur apport tant au plan quantitatif que qualitatif au développement des systèmes éducatifs. Cette analyse a été possible grâce à une méthodologie basée sur une revue documentaire et l'exploitation de plusieurs bases de données du Programme d'analyse dss systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC), de l'évaluation des acquis scolaires (EAS) et du Consortium de l'Afrique Australe et Orientale pour le pilotage de la qualité de l'éducation (SACMEQ). Au terme de notre recherche, nous pouvons conclure que les nouveaux types d'enseignants ou enseignants contractuels ou non fonctionnaires ont contribué à un développement appréciable au niveau de l'offre éducative sans être moins performants que leurs collègues fonctionnaires. Il ressort également suivant les expérinces, des pays, une certaine convergence des politique, vers la stabilisation de ces nouveaux emplois à travers leur professionnalisation.

Suivez-nous : Suivez nous sur FacebookSuivez nous sur TwitteruB link, le réseau social de l'université

Pour tous renseignements

Vous pouvez contacter Bertille Theurel, documentaliste

  • par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • par téléphone 03-80-39-54-59

Consultez la veille documentaire de l'IREDU

image couv veille 4

Université de Bourgogne